Les pépites de la rédaction #19 – Benoit

Temps de lecture : 5 minutes

15

Cette semaine, c'est moi qui me colle à l'exercice des pépites avec deux ambiances très différentes.

Amateurs de casual chic italien et marques japonaises (oui oui je fais cohabiter les deux), cette sélection est pour vous.

Chemise en denim Avino de L'officine Paris

Pourquoi cette marque ?

Avino est une très, très belle maison italienne de chemises, avec de magnifiques finitions à la main.

Difficile de parler d'Avino sans parler de L'Officine Paris, cette boutique parisienne super sympa, tenue par Victor, qui distribue cette marque avec possibilité de sur mesure ou de personnalisation.

Pourquoi cette pièce ?

Les 8 passages mains sur cette chemise sont tout simplement exquis. Entre le col monté à la mains, les travettos sur les manches, l'épaule rabattue main, etc, c'est le grand frisson de la chemise italienne.

L'un des travettos d'une chemise Avino. Photo : article de Permanent Style sur Avino.

Si ces finitions ne vous disent rien, pas de panique, Victor se fera une joie de vous les expliquer avec beaucoup de pédagogie.

A noter : notre confrère Very Good Lord en a fait une review très détaillée.

Sneakers semi-doublées Aizea

Pourquoi cette marque ?

Je viens d'en parler dans mon dernier Parlons Vêtements, j'aime cette petite marque de maroquinerie créée par un basque, spécialisée dans le taurillon, ce cuir avec au charme indéniable.

Il produit de la bagagerie qui donne envie de petits hôtels de charme en front de mer, et un peu de "footwear" qu'on a envie de porter pour boire l'apéro avec les copains au bord de la plage.

En tout cas, c'est comme ça que je m'imagine porter ses pièces.

Pourquoi cette pièce ?

Joakin, le fondateur, a voulu résoudre un vrai problème que tout le monde connaît…

A savoir, quelles sneakers élégantes porter en été ? C'est pour cette raison qu'avec l'aide d'un podologue, il a mis au point des sneakers "semi" doublées, donc plus légères et plus respirantes qu'une sneaker en cuir avec une doublure (en cuir aussi).

Le modèle en taurillon, d'une tannerie basque, me plaît beaucoup pour son rendu très haut de gamme, et parce que c'est une matière qu'on n'a vraiment pas l'habitude de voir sur des sneakers.

Je vous laisse lire la page Ulule où il explique le produit de fond en comble.

Costume olive en coton Cadot

Du vrai "soft tailoring" version Cadot.

Pourquoi cette marque ? 

Cadot est une marque récurrente dans nos colonnes, car elle propose un vestiaire élégant et décontracté .

Guillaume Cadot a beaucoup de goût et une vision du style masculine très précise : il y a des influences italiennes.

Pourquoi cette pièce ?

Je n'étais pas spécialement convaincu par le costume en coton (de chez Brisbane Moss), mais je l'ai essayée par curiosité et effectivement, j'ai beaucoup aimé le confort et la décontraction de l'ensemble.

Là où je rejoins Guillaume, c'est que le coton permet de décontracter considérablement un blazer, de lui donner un côté plus "détente".

Cette décontraction est également accentuée par des épaules sans renforts.

Maintenant, changeons radicalement d'ambiance avec deux marques japonaises…

Pantalon Teatora

Etape 1.

Pourquoi cette marque ?

C'est une marque japonaise spécialisée dans le vêtement "packable" pour les voyageurs.

Les vêtements sont à première vue simples, mais avec pas mal de fonctionnalités qui les rendent très pratiques pour des voyages fréquents en avion. Plus généralement, ils aiment affirmer qu'ils font les meilleurs vêtements adaptés à la position assise.

(attention, l'ergonomie de leur site web est un peu… crispante)

Etape 2.

Pourquoi cette pièce ?

Vous me voyez venir, des vêtement un peu techniques fabriqués au Japon, vendus en France, c'est normalement cher, très cher.

Mais alors que je me promenais dans la très confidentielle boutique 1LDK, quelle ne fut pas ma surprise de voir qu'ils avaient un pantalon Teatora (le dernier) soldé à 180 € au lieu de 300 €.

Et je vais être clair avec vous : le prix français est très cher, à ce prix là, autant prendre un pantalon super confortable dans la gamme "Lab" de Lululemon .

Mais soldé, ça commence à être du pur made in Japan très intéressant.

Que vaut cette pièce donc ?

La coupe est très "japonaise", donc avec beaucoup d'ampleur et de confort pour pouvoir manger à genoux dans un restaurant tokyoïte

La matière est un 100% nylon bien travaillé, qui ressemble en fait à un coton "crispy". La particularité, ce sont deux grandes poches zippées à l'ouverture placée stratégiquement, afin d'être facilement accessibles même quand on est assis.

Et ça marche plutôt bien !

Quant à la poche intégrée pour ranger le pantalon, elle peut aussi servir de poche secrète quand le pantalon est porté.

Maintenant, entre notre pantalon Schoeller (l'un des plus confortables que j'ai jamais portés), mon Caldus Cargo chez Lululemon Lab, et ce pantalon de Teatora, je suis maintenant bien équipé pour les très longs voyages.

La "packable collection" Descente x DSPTCH

Pourquoi cette marque ?

On continue dans le vêtement "packable" avec cette collaboration entre Descente et DSPTCH.

Descente, c'est une marque japonaise de vêtements techniques que j'aime beaucoup, surtout après être allé dans leur boutique flagship de Shinjuku, absolument dingue.

Je suis particulièrement fan de leur ligne haut de gamme baptisée "All Terrain". Bref, considérez cette marque comme le Arc'téryx japonais.

Ils ont donc collaboré avec DSPTCH, une marque américaine de sac, sur une collaboration de vêtements qui ont chacun leur poche de rangement intégrée.

Pourquoi ces pièces ?

Avoir CHAQUE pièce qui se range dans son propre sac intégré, c'est le fantasme ultime du voyageur fréquent que je suis !

Plus sérieusement, ça permet d'avoir une valise parfaitement organisée, où chaque vêtement prend le moins de place possible. En gros, il n'est pas possible de le plier de manière encore plus compacte.

Et forcément, si on a des vêtements dont le pliage prend moins de place, on peut également prendre un sac plus petit ! Et donc voyager avec un sac moins volumineux.

 

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.