Mesdames, voici ce qu’on vous propose (et ça commence maintenant !)

Temps de lecture : 5 minutes

Publié par le 25 mai 2021

📣 Nos premières sneakers pour femmes arrivent ce samedi 29 mai ! 📣

Et elles seront présentées ce jeudi ! En attendant, je vous donne quelques nouvelles de notre projet de collection pour femme.

Retour en arrière, le samedi 15 juin 2019 très exactement.

Il est 10h55.

Je suis invité à un mariage à Pornic, en Bretagne.

Mais c'est aussi le jour où on lance notre première capsule pour femme, composée d'une chemise, d'un jean et d'une veste :

A 11h, quand les ventes s'ouvrent, je finis mon thé, et je réponds à quelques commentaires, avec la connexion internet laborieuse de mon téléphone.

Je ressens une certaine nervosité, car je ne sais pas du tout à quoi m'attendre, et c'est l'aboutissement d'une idée qui avait germé dans la tête de Geoffrey et moi au printemps 2018.

Comme je l'expliquais dans cet article, nombreuses étaient les objections pour laisser ce projet à l'état d'idée, de doux rêve.

Mais on avait de fortes convictions, et c'était l'heure de l'épreuve du feu.

Les premiers commentaires à 11h03 sont très positifs en tout cas.

Je m'éclipse ensuite une dizaine de minutes pour faire mon nœud de cravate (oui, je suis lent sur les nœuds de cravate), brosser un dernier coup mes souliers et les enfiler, et je me remets sur mon ordinateur pour suivre les ventes.

Et là les stocks des trois pièces sont à 0 ou presque.

600 pièces parties en 20 min, c'est impossible, il doit y avoir un bug !

Mon ventre se noue, une inquiétude monte.

Vous la sentez l'angoisse qui arrive ? Avoir un bug de stock le jour du lancement d'une capsule femme, projet sur lequel je me suis beaucoup impliqué émotionnellement, c'est vraiment ma hantise ultime.

Sauf que l'équipe me le confirme : non, non, les stocks ne sont pas buggés, c'est juste que tout est parti à la vitesse de l'éclair. Le serveur de notre eshop a un peu crachoté face au grand nombre de connexions simultanées, mais il a tenu bon !

Et alors là… je peux vous dire que j'ai ressenti un soulagement comme rarement, un soulagement qui m'a fait me sentir bien vivant.

La chemise, en voile de coton bio selvedge du Japon (et de retour en stock depuis !), semble particulièrement avoir plu :

Mais désormais, une autre question faisait face :

Bon, c'est quoi la suite ?

On a pris le temps de la réflexion. Ce qui était sûr, c'est que nos convictions de 2019 sont intactes et s'en sont trouvées renforcées.

Nous croyons toujours en :

  • une mode féminine encore plus transparente et sincère,
  • à des consommatrices qui veulent être informées en détail sur les vêtements qu'elles achètent,
  • qui ne sont pas (ou plus) attirées par un prix barré, mais par un prix justifié et une qualité expliquée.

Plus que jamais, je veux détruire ce mythe de la cliente féminine caricaturale, objection que l'on m'a soulevé à maintes reprises quand on a parlé de notre projet de collection pour femme :

"Mais Benoit, les femmes s'en fichent du grammage de la toile d'un jean, de la matière des boutons d'une chemise, ou de la provenance d'un cuir ! Arrête avec ça ! Tu vas les faire fuir !"

(je vous promets que j'exagère à peine)

Plus que jamais nous pensons que notre expérience dans le prêt-à-porter masculin en matière de fabrication, de choix de tissus, voire d'une technicité cachée, peut être profitable pour les femmes.

Je prends l'exemple de la chemise encore une fois, mais je trouve qu'elle symbolise à la perfection ce que doit être un vêtement BonneGueule pour femme : une matière bio et tissée sur de vieux métier à tisser, un relief, etc.

Les femmes devraient avoir accès :

  • aux tissus japonais texturés tissés sur d'anciens métiers à tisser, au savoir-faire fragile mais encore préservé,
  • aux semelles italiennes Margom, la référence en matière de semelle haut de gamme,
  • aux tissus français et italiens aux magnifiques savoir-faire,
  • aux tissus qui deviennent de plus en plus en beau en vieillissant, et non l'inverse comme dans la fast fashion,
  • aux détails bien pensés, comme des poches intérieures réellement fonctionnelles, ou des poches de manteaux doublées en fine polaire,
  • en hiver aux isolants thermiques à l'état de l'art, comme le Climashield, tout en gardant une pièce au design bien urbain,
  • à des matières belles et résistantes à la pluie, pour ne pas avoir besoin de prendre un parapluie.

Vous voyez, le programme va être bien chargé !

Pour rentrer encore plus en détail dans notre vision, je vous conseille de lire notre article d'avril 2019, il n'a pas pris une ride, et nous sommes encore alignés à 200% avec chaque mot écrit.

Mettre des mots sur nos convictions

Pour formaliser notre pensée et mieux la communiquer au sein de nos équipes, Geoffrey et moi on s'est posés et on a écrit un document qui résume toute notre vision et stratégie. Pour vous donner une idée, voici ici le sommaire :

Par exemple, voilà comment nous avons communiqué notre vision de notre collection femme :

Là où "BonneGueule Homme" réconcilie les hommes avec la mode, "BonneGueule Femme" réconcilie les femmes avec la qualité.

Il s'agit de capitaliser sur notre expérience menswear (qualité de la confection et des matières, RSE), mais surtout pas d'offrir un style "boyish" ou du vêtement unisexe.

Nous rêvons d'une collection complète de vêtements, dans de très belles matières européennes et japonaises, durables et vieillissant bien dans le temps. Et résolument féminine !

Notre mission : Notre mission auprès des femmes est de démocratiser des savoir-faire d'excellences aujourd'hui absents sur le marché féminin.

Notre proposition de valeur : Une collection de vêtements avec un style ouvertement féminin, sans concessions sur la qualité, et fortement engagée dans la RSE. Des vêtements expliqués avec fun et transparence, dans des matières naturelles, et avec une dimension fonctionnelle travaillée.

Ce genre de document permet de bien aligner les équipes… et de créer des discussions ! Par exemple, avec Geoffrey, nous l'avons modifié et retouché à plusieurs reprises pour encore plus clarifier certaines intentions ou au contraire laisser plus de liberté ("agrandir le terrain de jeu") aux équipes.

Que prévoit-on pour 2021? Notre plan secret

2021 va être l'année où on va déployer petit à petit quatre lancements pour femme :

  • la première, c'est le samedi 29 mai 2021 pour le lancement de notre paire de sneakers,
  • ensuite c'est en juillet pour une capsule de trois vêtements pour l'été,
  • puis en septembre, viendront un sweat, une veste/blouse, un jean blanc, et le retour de notre jean brut,
  • et en novembre, vous verrez bien, un peu de surprise ne fait pas de mal !

Et en 2022, on attendra notre rythme de croisière avec une collection de plusieurs dizaines de pièces, et une styliste femme spécialement recrutée pour l'occasion, qui travaillera en (très) étroite collaboration avec le pôle produit et moi.

On se voit jeudi 27 mai pour l'article de présentation de nos premières sneakers pour femme ! Et je serai en live vendredi 28 mai à 18h en live sur notre compte Instagram pour vous présenter cette paire sous toutes les coutures.

Pour ne rien louper :

Et en attendant ?

On a fait quelques réassorts sur notre première capsule femme, il reste du stock ici :

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées. J'aime aussi le techwear, les matières japonaises, le sport et le thé.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.