Toutes les marques

IKKS voit le jour en 1987 sous l'impulsion de Gérald le Golf et Viviane Peigné. Ces derniers lancent une collection de prêt-à-porter pour enfants, branchée et originale.

Initialement, la marque devait s'intituler "X", mais ses créateurs se sont finalement tournés vers l'équivalent phonétique de cette lettre, d'où le nom d'IKKS.

Les vêtements sont assez éloignés de ce que l’on trouve habituellement dans le prêt-à-porter junior dans la mesure où les inspirations issues de la mode adulte sont prégnantes. On trouve aussi beaucoup de noir, ce qui n'est pas commun dans le vestiaire enfant.

En 1999, la griffe s'attaque au marché du style féminin, avec succès. En effet, la marque possède déjà des boutiques et une clientèle fidèle, ce qui aide considérablement le développement de la ligne pour femmes.

Un an plus tard, IKKS intègre le groupe Zannier qui lui permet de développer ses licences annexes comme les parfums ou les chaussures.

En 2003, elle lance sa ligne de prêt-à-porter homme, IKKS MEN, avec des vêtements à l’influence streetwear et aux tons sombres et froids.

La marque appartient depuis 2015 à LBO France, fonds d'investissement qui possède notamment des parts dans The Kooples.

Le site de la marque

IKKS

Notre avis sur la marque IKKS

IKKS propose un univers sobre, au milieu duquel le noir et le gris sont omniprésents. La marque mêle des inspirations streetwear et casual chic pour ses lignes hommes, femmes et enfants.

On trouve des pièces au style correct, mais la qualité est relativement mauvaise. Le pricing est donc excessif au regard des matières utilisées et du niveau de finition.

50 euros pour un tee-shirt, 100 euros pour une chemise ou un pantalon et jusqu’à 400 euros pour une parka : les prix ne sont pas intéressants hors périodes de soldes.

Laisser un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.

  • Nicolò – BonneGueule

    Ah, oui, c’est sûr à 35€ la chemise y’a pas grand chose qui soit une mauvaise affaire.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello KorBen !

    Ca dépend, sur certaines pièces ça se vaut effectivement. De temps en temps chez Kooples les matières sont mieux, par contre (même si les prix, déjà élevés s’en ressentent immédiatement quand c’est le cas)

    Le truc c’est que même une chemise à 70€ chez IKKS, c’est toujours pas de la folie pour ce que c’est.

    Regarde tout ce qu’on peut trouver pour ce prix là

    https://www.bonnegueule.fr/test-le-grand-comparatif-des-chemises-sous-les-90-e/

    Simplement tu vois la démarque, et psychologiquement tu te dis forcément que tu fais une affaire.

  • Alex – BonneGueule

    Hello The Invisible Flautist,

    Merci beaucoup pour ton retour qui va, j’en suis sur, éclairer pas mal de lecteur en quête d’informations.

  • Alex – BonneGueule

    Hello,

    Merci beaucoup pour ce retour constructif !
    Hâte de voir celui que tu nous feras dans un an ! =)

  • The Invisible Flautist

    Pas mal de choses à dire au niveau de cette marque. Tout d’abord, je la déconseille fortement hors soldes sauf peut être pour les collaboration chaussures (j’ai une paire de basket montante IKKS depuis 2 ans et si on soigne bien la bestiole, elles tiennent aussi bien le coup que le reste des marques purement dédiés aux pieds qui proposent les mêmes gammes de tarifs – genre:120-150 euros-).

    Les raisons pour lesquelles IKKS ne vaut pas son prix? Pays de production très rarement européens, tissus très fins,…. Du coup, on trouve tout simplement mieux ailleurs pour moins cher. Le seul vrai point fort des IKKS? La coupe avec mention spéciale pour leurs t-shirts en coton.

    Par contre, en solde la marque devient réellement attractive. J’y ai trouvé récemment: un bombers parfaitement ajusté pour 80 euros, des chemises casuals bien taillées à 55 euros, une ceinture à 32 euros et des t-shirts à 25 euros qui tombent nickel.

    Maintenant j’avoue manquer de recul par rapport à cette marque. J’ai juste eu deux jeans noirs qui ont blanchi en moins d’un an ce qui m’a clairement refroidi à re-tenter leurs pantalons…

    Prochaine avis dans un an pour voir l’évolution des produits que j’ai acheté en solde.

    PS: Merci à BG pour le boulot d’apprentissage de la mode et votre pédagogie 🙂