Toutes les marques

La très célèbre marque de fast fashion Gap a été fondée en 1969 à San Francisco par le couple Fisher.

C'est parce que Daniel et Doris Fisher avaient du mal à se procurer des jeans avec des coupes ajustées (pour l'époque) que l'idée de fonder leur propre magasin est venue. En 1969, la marque vendaient des vinyles et des jeans Levi's, elle s'adressait donc directement à la jeunesse américaine.

En 1973, l'enseigne avait déjà tellement bien marché qu'elle s'offrait déjà 25 boutiques au travers des États-Unis. C'est un an plus tard que Gap passe du statut de distributeur à celui de marque à part entière.

Se targuant d'une image un peu chic dans les années 1990, la marque s'étend de plus en plus et finit par rencontrer des difficultés dans les années 2000, ce qui lui a coûté sa place de leader mondial sur le marché du vêtement.

Maintenant remise à flot, Gap reste première aux États-Unis et est toujours en 3ème position des groupes de vêtements et d'accessoires dans le monde avec ses 5 branches, dont Banana Republic, label plutôt milieu de gamme, et Old Navy, label d'entrée de gamme.

La présence du groupe en France reste cependant encore assez anecdotique, les Français en auront cependant beaucoup entendu parler en 2013 lors du scandale de Rana Plaza.

Le site de la marque

Gap

Notre avis sur la marque Gap

On peut trouver des choses intéressantes chez Gap, notamment sur les pièces en coton comme les tee-shirts, chinos, sweats et chemises.

La marque rivalise avec H&M au niveau positionnement et propose une qualité assez similaire, peut-être un peu meilleure sur certaines pièces, tout en restant tout en bas de l’entrée de gamme.

Gap a été critiqué à de nombreuses reprises sur des questions éthiques liés à la situation des ouvriers fabricant ses vêtements, et a même été reconnue coupable de faire travailler des enfants en Inde, involontairement et via des sous-traitants.

Comme un bon nombre d’enseignes de fast fashion, Gap faisait aussi fabriquer ses vêtements au Bangladesh, et a fait partie des grands groupes pointés du doigts lorsqu’un effondrement a tué plus de 1100 personnes.

Lors de cet accident, une controverse a éclaté autour de Gap, qui faisait partie des clients supposés de l’usine. Le groupe ne faisait pas sous-traiter sa production dans cet immeuble mais a décidé de participer au fonds d’indemnisation des victimes quand même.

Laisser un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.