3 nouvelles pièces chaudes et pratiques : des idées pour vous amuser avec

Temps de lecture : 5 minutes

Publié par le 23 novembre 2021

Après vous avoir présenté Paul et son rapport au vêtement, place à nos nouvelles pièces avec lesquelles il a pu s'amuser lors de ce shooting !

Et aujourd'hui, ce sont deux pièces taillées pour ce que j'appelle du "layering agile" : des vêtements qu'on peut facilement porter par-dessus ou en-dessous d'autres pièces, pour :

  • s'amuser, dans l'esprit de "la mode, c'est un jeu" si cher à Paul,
  • varier les textures et les couleurs dans vos tenues hivernales.

Pour cela, voici deux pièces très complémentaires :

  • une surchemise "technique" avec un isolant de haute volée : si vous aimez regarder mes vidéos où je parle de pièces techniques, ce vêtement va vous plaire,
  • une workwear jacket en laine, à la texture complètement différente, pour ceux qui aiment les mailles "brutes" et texturées
surchemise verte hoodie gris bonnet jaune mourtarde sneakers chino beige

Bonnet, sweat, surchemise et chino BonneGueule. Sneakers New Balande x Aimé Léon Doré.

bonnet rouge manteau bleu marine hoodie gris

Bonnet, sweat et workwear jacket BonneGueule.

On commence par la première pièce :

Notre surchemise matelassée : à emporter partout avec vous

C'est une pièce qu'on a voulu créer dans la même veine que nos gilets sans manches, mais avec une touche plus "sportwear," plus légère, plus compacte.

En gros, je voulais une pièce qui régule très bien la chaleur, compressible, que l'on peut emporter facilement dans une valise ou porter pendant un voyage.

bonnet moutarde hoodie gris surchemise verte chino beige

Bonnet, sweat, surchemise et chino BonneGueule.

C'est vraiment une pièce pensée pour des personnes en mouvement, qui ont besoin de style ET de fiabilité.

Pour y arriver, il faut deux choses :

  • un tissu extérieur léger, respirant et qui sèche rapidement
  • un isolant techniquement irréprochable (vous savez que je fais une obsession du froid et de la régulation thermique)

Voyons donc le tissu de cette surchemise !

bonnet mourtarde surchemise verte hoodie gris chino beige

Bonnet, sweat, surchemise et chino BonneGueule.

Un tissu technique du français Sofileta

C'est donc un tissu en polyamide made in France 🇫🇷 !

Il vient de Sofileta, avec qui on a déjà travaillé pour notre pantalon technique stretch par exemple.

Les fils viennent d'Italie, et tout est tissé et teint en France.

hoodie gris surchemise verte

Sweat et surchemise BonneGueule.

Utiliser du polyamide spécifiquement pour cette pièce présente plusieurs intérêts :

  • en termes de rapport légèreté/résistance, c'est tout simplement imbattable !
  • le fait d'avoir un tissu extérieur si lisse la rend très facile à glisser — littéralement — en-dessous d'une pièce, comme un manteau
  • c'est un tissu déperlant — mais sans PFC — et qui sèche très rapidement
  • c'est un tissu facile d'entretien !
  • et côté style, c'est un tissu qui apporte une touche plus "sportive", plus dynamique à une tenue :
col roule gris surchemise verte manteau bleu marine

C'est un tissu qui se glisse facilement sous nos manteaux. Manteau en tweed, surchemise et col roulé BonneGueule.

manteau bleu marine col roule gris surchemise verte pantalon gris

Manteau en tweed, surchemise, pantalon, casquette et col roulé BonneGueule.

Maintenant que nous avons vu le tissu qui habille cette chemise, passons maintenant au cœur du réacteur : son isolant. C'est un élément clé, car c'est ce qui va apporter le bon degré de chaleur à cette pièce, tout en gardant un volume compact.

Et quel est l'isolant chaud, compact, et respirant ? Le Polartec Alpha évidemment !

bonnet jaune moutarde surchemise verte hoodie gris chino beige

Bonnet, sweat, surchemise et chino BonneGueule.

Le grand retour du Polartec Alpha

Après avoir été précurseurs dans l'utilisation de cet isolant dans des pièces urbaines, cela faisait longtemps que nous n’avions pas réutilisé du Polartec Alpha.

Nous avons utilisé un poids de 80g/m2, ce qui correspond à un poids moyen, un parfait équilibre pour un usage urbain et/ou en voyage.

Pour rappel, le Polartec Alpha® est né d'un besoin des forces spéciales américaines d'avoir une matière qui protège du froid, tout en étant suffisamment aérée pour évacuer l'humidité corporelle en cas d'activité physique.

surchemise verte hoodie gris bonnet jaune moutarde

Sous le tissu extérieur se cache le fameux Polartec Alpha… Bonnet, sweat, surchemise et chino BonneGueule.

Le Polartec Alpha, c'est mon autre isolant coup de cœur avec le Climashield, et pour ceux qui le découvre, voici tout ce qu'il y a à savoir sur la mise au point de cet isolant :

En 2017, nous avons été l'une des seules (et des premières) marques françaises à utiliser du Polartec® ALPHA dans le cadre d'un vêtement urbain. À tel point que nos pièces en Polartec® ALPHA accompagnent désormais l'équipe française de Polartec dans ses salons professionnels.

Cinq ans plus tard, je reste toujours aussi satisfait de cet isolant du futur.

Polartec Alpha

Ce n'est pas du lapin angora, mais du Polartec® ALPHA. Sur notre pièce, il est totalement invisible, puisqu'il se situe entre les deux couches de tissus.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce fantastique isolant, voici ce que j'avais écrit à l'époque :

Le rappel salvateur à propos du Polartec® ALPHA

Le Polartec, l'isolant des forces spéciales US

À la base, le Polartec® ALPHA est une commande des Forces Spéciales de l'armée américaine.

Dans les régions froides , les soldats alternent souvent des moments d'activité physique intense, où ils transpirent, et des moments beaucoup plus statiques, où la température de leur corps peut descendre rapidement .

Jusqu'à maintenant, les Forces Spéciales disposaient d'un système de couches de vêtement à enlever ou à porter en fonction de la situation. Du bon vieux layering, en somme.

C'était pénible, surtout quand la transpiration n'avait pas le temps de s'évacuer et que le soldat devait rester immobile : des conditions parfaites pour grelotter...

Leur cahier des charges était donc aussi clair que compliqué à mettre à en œuvre. Pour les protéger du froid, ils avaient besoin de quelque chose qui :

  • tienne chaud (la base),
  • facilite la mobilité, donc assez compact,
  • résiste bien à la compression, notamment si on roule le vêtement dans un sac ou si l'on porte un sac à dos par-dessus,
  • respire quand il y a du mouvement : l'excès de chaleur doit être évacué,
  • ne craint pas l'humidité et sèche vite.

Et c'est comme ça qu'est né le Polartec® ALPHA ! D'ailleurs, le directeur marketing de Polartec dira que sa technologie "rend inutile d'enlever ou d'ajouter des couches pendant les grandes activités."

 Le pétillant Brendan Leonard brosse avec humour un portrait du Polartec® ALPHA, en le comparant avec la chouette des neiges. Cet animal maintient son corps à 38-40°, même lorsqu'il en fait -50° dehors.

Mais pourquoi est-ce que cela régule aussi bien la chaleur et l'humidité ?

Habituellement, l'isolation synthétique ressemble à une ouate, comme du coton utilisé en pharmacie. De longs filaments cotonneux forment une matière plus ou moins épaisse. Problème : la ouate peut s'affaisser, mal se répartir, être trop encombrante, etc.

Polartec est donc reparti de zéro, cherchant une autre voie.

Ici, les filaments sont remplacés par un mesh bien résistant et stable dans le vêtement. Il y a de minuscules "poils" sur chaque face : ce sont eux qui emprisonnent l'air et gardent la chaleur.

Et c'est la structure en maille qui permet à la transpiration de circuler facilement. Il est important que le Polartec® ALPHA sèche vite, car un air sec est un bien meilleur isolant qu'un air humide.

Puisque le tout est beaucoup plus compact que la ouate, cela permet des vêtements isolants relativement proches du corps peuvent être créés.

Polartec a fait une vidéo qui explique de manière très visuelle le fonctionnement de l'Alpha®.

Mettez le son à fond pour la musique épique, et vous aurez envie de sauver le monde.

Un matelassage qui ne s'affaisse pas

Le Polartec® ALPHA a un autre avantage, tout bête pour de l'outdoor mais très important sur un vêtement plus urbain...

Souvenez-vous, les autres isolants sont sous forme de ouate ou de plumes. Si on les dispose tels quels en rembourrage, ces isolants s'affaissent . On a donc besoin de les compartimenter : c'est le "matelassage en chambres", ces petits emplacements que vous voyez sur n'importe quelle doudoune.

Mais on n'a pas du tout ce problème avec le Polartec® ALPHA ! Puisqu'il s'agit d'un mesh bien stable, on peut le mettre en couche très simplement — presque comme un entoilage de veste tailleur — sans avoir besoin de le compartimenter.

Au niveau du rendu extérieur, sur une pièce "mode", ça change tout.

Parce que je ne vous cache rien : les limites de cette pièce

Pas l'isolant le plus chaud, mais le plus polyvalent

Déjà, ça ne remplace pas une énorme doudoune en duvet pour les grands froids.

Tout simplement car le duvet est ce qu'il y a de plus isolant. Mais au moins, il n'y a pas eu — avec certitude — d'oies maltraitées pour la conception de cette pièce.

D'ailleurs, le Polartec® ALPHA n'a pas pour vocation d'être l'isolant le plus chaud possible, mais plutôt celui qui a le meilleur ratio encombrement/chaleur/respirabilité.

Et c'était exactement ce que je voulais sur cette pièce urbaine, qui doit passer d'un couloir de métro où il fait chaud, à une rue froide, pour retourner ensuite dans un grand magasin très surchauffé.

Polartec est d'ailleurs très transparent à ce sujet :

Est-ce que l'Alpha est "plus chaud" qu'un isolant en duvet ou en synthétique, à poids égal ?

Nate Simmons, directeur marketing de Polartec : "Ce n'est pas plus chaud qu'un isolant synthétique, à poids égal. On n'a pas cherché à inventer un isolant plus chaud. On a cherché à inventer un isolant plus respirant, plus actif, et qui stocke plus d'air.

De la même manière que les isolants synthétiques ne sont pas plus chauds que les duvets naturels, mais remplissent d'autres fonctions.

Cette polyvalence permet à l'Alpha de convenir à un panel plus large d'activités et de conditions météo. C'est ce qui en fait un bon rembourrage sous une matière coupe-vent, là où les autres vestes rembourrées évacuent mal l'humidité." 

Pour un usage citadin, où l'on passe sans arrêt du chaud au froid — tout en souhaitant garder une silhouette ajustée — c'est précisément ce qui m'intéressait.

En résumé...

Outdoor Magic, un super site sur les vêtements d'outdoor, termine son test du Polartec® ALPHA avec une conclusion plutôt rassurante... C'est ce qui m'a conforté dans le choix de cette technologie !

Outdoor Magic : "Hmmm, c'est au final un isolant un peu magique. Pas trop chaud quand vous bougez, pas trop froid ou humide quand vous vous arrêtez. Ce rembourrage est celui que l'on a le plus vu cet hiver, et cela ne va pas changer dans un futur proche.

Est-ce que c'est un isolant ? Est-ce que c'est un thermo-régulant ? Est-ce que c'est un isolant thermo-régulant ? Ou bien un rembourrage mutant ? Ou bien une matière-ornithorynque qui combine toutes ces propriétés ?

Vous savez quoi ? Je n'en sais rien et je m'en fiche un peu. Ce qui compte vraiment, c'est que ça fonctionne. Et cela fonctionne de manière admirable."

Place maintenant à notre deuxième pièce !

Notre veste de travail en laine en jersey de laine bouillie

Après le succès monumental de nos surchemises Milo, il était clair que la laine dite "bouillie" est désormais une matière incontournable pour nos vêtements d'hiver.

manteau bleu marine

Une matière parfaitement taillée pour l'hiver qui approche.

En effet, ce ne sont pas les qualités qui manquent sur cette pièce :

  1. Un jersey 100% laine naturellement stretch, thermorégulant et efficace contre le vent. Du confort et du réconfort pour les climats changeants
  2. Une texture chinée qui fait du bien à l’œil. Avec un aspect rustique et workwear comme on les aime
  3. Une doublure en coton extensible, respirante et bio. Certifiée GOTS

GOTS n'est pas une série HBO mais le label le plus exigeant sur les cotons biologiques. Des auditeurs sont envoyés sur les sites de production pour contrôler le respect de l'environnement, la traçabilité des matières premières, la régularité de l'emploi, le niveau des salaires...

On a donc voulu continuer à travailler cette matière sur un format plus "enveloppant" : une workwear jacket !

jean delave hoodie gris manteau bleu marine bonnet rouge

Bonnet, workwear jacket, sweat et jean BonneGueule.

Mais où avons-nous trouvé ce fournisseur de laine bouillie chinée ? En Italie bien sûr !

MANIFATTURA TESSILE TOSCANA, FILATURE ITALIENNE ENGAGÉE

MTT pour les intimes

Tout commence il y a 60 ans à Prato, en Toscane.

L'entreprise se lance dans la confection de draps de laine particulièrement denses. Plus tard, dans les années 80, elle se spécialise dans la laine bouillie  et c'est un carton : MTT devient la référence en la matière.

hoodie gris manteau bleu marine

On l'a aussi choisie pour sa démarche éthique :

  • Il y a 10 ans, MTT a investi massivement dans l'énergie solaire. Aujourd'hui, elle produit 90% de son énergie
  • Presque tous ses fournisseurs de matières premières sont certifiés OEKOTEX 100  et Global Recycled Standard . Cette dernière certification, ils l'ont obtenue également
  • La laine  de notre surchemise est mulesing free 

Du filage au tissage, tout est fait en Italie.

Ensuite, notre atelier habituel s'occupe du montage au Portugal.

hoodie gris manteau bleu marine jean delave

Workwear jacket, sweat et jean BonneGueule.

One more thing…

Je ne vous ai pas tout dit. On aime tellement cette matière qu'on a développé un coloris, pour une pièce plus forte, pour ceux qui aiment plus de couleurs dans leurs tenues.

On vous demande encore un peu de patience pour l'avoir entre vos mains dans quelques semaines…

En attendant, place aux photos :

surchemise rouge hoodie vert tee shirt blanc chino beige bonnet jaune moutarde

surchemise rouge hoodie vert tee shirt gris

bonnet jaune moutarde surchemise rouge pantalon gris

Stay tuned pour ce prochain coloris !

Les guides des tailles

Comment vous procurer nos nouvelles pièces ?

Rendez-vous sur notre e-shop ou dans nos boutiques.

Et pour ne pas louper nos prochains lancements, inscrivez-vous ici :

Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées. J'aime aussi le techwear, les matières japonaises, le sport et le thé.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.