XXI

3

Disclaimer : Abonnés au Point, à Marianne ou au Nouvel Obs, attention, nous allons parler d'une revue de qualité.

Qui, parmi nous, achète encore une revue ou un journal en ayant l'impression de lire quelque chose de réellement original, un point de vue personnel sur le monde (il n'a a pas que les blog mode) ? Hebdomadaires dont la moitié des pages est de la publicité ciblée CSP+, quotidiens délaissant l'analyse et les enquêtes de fond, journaux gratuits reprenant les dépêches AFP et Reuters...Le paysage n'est guère réjouissant.

On croise pourtant de temps à autre quelques ovnis rafraîchissants qui redonnent foi dans la presse et font espérer qu'un autre journalisme est possible.

(NDLR: Voila un nouvel article de contributeur, on quitte la mode un instant mais on se concentre sur l'indispensable d'un homme moderne: la culture.)

Je me souviens de feu L'œil électrique (suivez le lien pour lire une bonne partie des archives), superbe bimestriel édité par une petite structure de Rennes : Entre 1997 et 2004, il nous a gâté de son éclectisme et de sa curiosité tout azimut. Les lecteurs contribuaient à la revue par leurs propositions, sans jamais nuire à la qualité de l'ensemble, et cette revue apportait un grand bol d'air frais : maquette novatrice, reportages photographiques et écrits, critiques littéraires et musicales hors des sentiers battus, entretiens de qualité (The Ex, Agnès Varda, René Vautier...). Cette revue balayait large et nous régalait de sa générosité. Un must !

Voici ce que donnait certaines des couvertures, par exemple :

ImageImage

 

Image

 

Depuis la disparition de L'œil électrique, je restais insatisfait. Rien qui ne m'excitait chez mon kiosquier, d'anciens amours satiriques du mercredi qui filaient un mauvais coton, je ne trouvais plus de bonnes raisons de me précipiter dans un point presse (quoique, pour les amoureux du cinéma, Brazil est une revue bien savoureuse...). Et puis, pour finir, la bonne surprise est venue d'où je ne l'attendais pas : mon libraire, chez lequel j'ai découvert XXI.

Même sans le chercher, impossible de passer à côté de ça :

Belle couverture flashy et travaillée, format A4, épaisseur peu courante. Au premier abord, la différence est déjà nette avec le reste de la production. Et si vous l'ouvrez, vous ne pourrez plus la lâcher.

La revue a été créée par un ancien grand journaliste au Figaro (mais *vraiment* rien à voir entre les deux), Patrick de Saint-Exupéry, et un éditeur, Laurent Beccaria, fondateur de la maison d'édition Les Arènes entre autres. Gallimard a également des parts dans le projet.

La première chose qui saute aux yeux, une fois XXI ouvert, c'est l'absence totale de publicité. Et ensuite, la belle maquette bien lisible, sobre mais classe. Sans parler des illustrations qui viennent compléter le texte. Pas de photos, à part le portfolio, mais un illustrateur différent collabore à chaque article.

Mais je vous entends vous demander, qu'est-ce qu'il y a là dedans, à la fin ? Du bonheur en tranches bien épaisses, une chose qui a presque totalement disparu de la presse, qu'elle soit quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle : du grand reportage, du journalisme de récit, ce que les fondateurs appellent de l'information grand format : Rwanda, croque-mort corse, nouvelle Russie, ballades composées en l'honneur des narcotrafiquants mexicains, créationnisme sont quelques-uns des sujets qui ont été traités. Des tranches de vie, des enquêtes, mais jamais de vérités ou d'opinions assénées.

Sans compter dans chaque numéro un reportage (plus ou moins romancé) sous forme de BD, et un reportage photo toujours magnifiquement illustré (les salons de coiffure pour dames, les marins-pêcheurs, les bagnes de Sibérie).

Une belle revue, intelligente, ouverte sur le monde et agréable à lire. En voilà qui ont tout compris. Et les lecteurs leur ont fait savoir : 50 000 ventes au premier numéro !

Par contre, méfiez-vous, elle est trouvable en librairie (ou dans les Relay des gares et aéroports) pas dans les kiosques et autres points presse. Et son prix de 15€ est tout à fait raisonnable, vu la qualité des articles, l'absence de publicité et l'épaisseur de la revue ! De plus, elle est trimestrielle.

Pour en savoir plus, vous pouvez aller voir leur site : http://www.leblogde21.com/
Il complète et développe la revue par des reportages et des entretiens.

Article par Gwouigwoui, contributeur du forum.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • 2008 Yann 😉

  • Yann on BG

    Je trouve que Courrier International est de bonne facture également

  • Benjamin

    En effet, après avoir balayé leur site et les différentes critiques unanimes ça donne envie d’aller y jeter un oeil…

    Félicitations pour l’article, c’est tout à votre honneur d’arriver, vous aussi, à nous surprendre d’agréable manière en nous amenant vers des infos que l’on ne pensait pas forcément trouver sur ce blog!

    Continuez ! 😉