Les valises de l’équipe #06 – Loan & Christophe

Temps de lecture : 8 minutes

13

Cet été, l'équipe BonneGueule vous ouvre son coeur, ou plutôt sa valise ! Pour chaque destination, chaque enjeu, et chaque besoin, on vous montre comment on y répond avec notre sélection d'essentiels pour les vacances.

Vous y trouverez nos vêtements préférés, nos accessoires adorés, et quelques indispensables de voyage qui pourront vous inspirer.

Et dans les épisodes précédents, voici les valises de :

Bonne lecture !

L'équipe BonneGueule.

Dans la valise de Loan (bras droit du directeur financier)

valise loan bonne gueule

Nouvel arrivant chez BonneGueule (#teamfinance) et dans la mode masculine, le moment de faire ma valise est pour moi le meilleur moyen de prendre du recul sur le rôle et l’importance de mes vêtements.

Travaillant au quotidien sur des questions de rentabilité et d’efficacité, cela se retrouve dans le choix de mes pièces où la polyvalence et les multiples déclinaisons possibles sont primordiales.

Évidemment l’objectif derrière tout ça est de s'adapter à la vie mouvementée (on peut aussi parler de débauche, oui) d’un étudiant en alternance : préparer un sac en 15 min avant de rater, encore une fois, le train.

Mon sac Frères de Voyages

sac freres de voyage loan

Ne partant pas réellement en vacances cet été, je n’ai pas forcément besoin d’une valise énorme pour emporter mes quelques affaires en week-end prolongé chez moi à Grenoble, ou en Bretagne.

Car oui, gérer son propre budget est un peu plus compliqué que celui d’une boîte, et je suis plutôt adepte du cercle vertueux chez BonneGueule . Je suis alors parti sur un sac 48 heures afin de pouvoir me balader facilement avec.

C’est celui d’un camarade de classe que j’ai choisi, un très beau weekender en cuir italien et intérieur Hickory avec un petit twist très sympathique: un liseré selvedge à l’intérieur . En dehors de sa dimension que je trouve très pratique, il s’adapte très facilement à différents types de tenues.

Ma chemise en seersucker BonneGueule

chemise seersucker bleue

Evidemment bleu clair et en lin pour s’adapter aux fortes chaleurs, je passe une bonne partie de mon été à porter cette chemise BonneGueule en seersucker, particulièrement efficace pour se balader la journée sans être gêné et cela, même sous la canicule parisienne de ces dernières semaines.

Elle reste en plus très facilement portable en terrasse ou soirée tout en gardant un aspect habillé et classe. Même après plusieurs cocktails.

Mon custom pant Maharishi

custom pant lin maharishi

Ici, un modèle en lin de la collection actuelle.

Mon custom pant Maharishi m’accompagne maintenant depuis un moment et c’est typiquement la pièce que je mets sans réfléchir le matin si je n’ai pas d’idée. La couleur olive passe avec tout, la toile en coton est assez légère pour être supportée par de fortes températures et la coupe ample apporte un vrai confort.

Avec ses poches cachées pour y ranger précieusement la BonneGueule money ou un portable, ainsi que la poche intérieure séparée pour y glisser des clés, je l’emporte même pour mes randonnées dans les montagnes de ma région.

Mon sweat à manche courte Drapeau Noir

sweat drapeau noir

Je l'ai pris en navy, et David en jaune.

La pièce cheat code, là c’est clairement mon coup de cœur du moment. Très simple, mais terriblement addictif : le sweat manche courte. C’est à la base un t-shirt “lourd” de chez Drapeau Noir qui  peut se porter très facilement à lui seul ou avec un t-shirt blanc en dessous quand il commence à faire frais.

On est plusieurs de l’équipe à l’avoir adopté, dont David qui en parle dans une de ses dernières pépites. Je l’ai en plusieurs couleurs, mais je trouve ce bleu marine légèrement chiné parfait.

Ma veste Chevignon

Une veste que j'accompagne parfois de Chartreuse. Attention, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

Une veste couteau suisse bien pratique. Avec ses nombreuses poches et son poids assez léger, elle me permet d'avoir facilement avec moi le nécessaire pour une journée (batterie externe, mon accessoire bonus en photo…)

La couleur sable assez sobre me permet de l'associer avec tout. Et petit bonus : la doublure est en chambray.

Mes espadrilles, pour toutes les situations

escadrille paris rayées

Voici un modèle semblable (mais plus durable) de chez Escadrille Paris.

Impossible de mentionner l'été sans penser à une paire d'espadrilles. J'en utilise facilement trois paires à chaque saison .

Elles sont très pratiques pour se balader en ville, boire du cidre en terrasse ou manger une galette bretonne. Par contre je déconseille vivement la randonnée avec, c’est un peu compliqué .

Et ma pièce bonus...

En tant que bon Grenoblois, le partage de la Chartreuse est primordiale. Cette liqueur composée de 130 plantes dont la composition et la confection sont gardées secrètes par des moines Chartreux.

La Chartreuse verte est faite juste à côté de chez moi. Et ce genre de tradition, tout de suite, ça me parle. Même s’il faut pas en abuser , car comme vous le savez, c'est mauvais pour la santé.

Dans la valise de Christophe

valise Christophe BonneGueule

Je ne suis pas du genre à préparer ma valise à la dernière minute, mais plutôt au fil du temps, plusieurs jours à l'avance. Et à chaque fois que je glisse une pièce, je me rapproche un peu de plus de mes vacances. C’est aussi lié au fait que je suis un peu obnubilé à l’idée d’oublier quelque chose d’important. Ou simplement utile.

A l’exemple de l’adaptateur de prise électrique avant d’aller à Londres ou la batterie additionnelle pour mon smartphone. Comme désormais tous les billets de train et cartes d’embarquement sont stockés dessus, il serait dommage de tomber en rade au moment d’embarquer.

Sans compter que le smartphone rend de fiers services, GoogleMaps en tête. D’autant que désormais, comme les forfaits des opérateurs sont suffisants pour la data au sein de l’Union Européenne, plus de stress à recevoir une facture plus élevée que le prix des vacances. Allez, en route pour ma valise.

Ma valise The NorthFace

 

Bon ok, cette valise est noire (je crois que Benoît accepte le noir pour les bagages)

J’ai déjà un duffel bag The NorthFace, un coupe-vent The NorthFace, une polaire The NorthFace… vous l’aurez compris, j’aime bien cette marque. Avant tout pour la durabilité de ses produits. A l’image de ma Rolling Thunder JK 3 S (dont voici le modèle actuel le plus approchant) achetée il y a maintenant quatre ans. D’un format cabine (compatible avec la majorité des compagnies aériennes) elle a une bonne contenance (32 litres) pour une semaine de vacances, voire un peu plus en été.

La poignée qui ne se bloque pas, les roulettes qui s’adaptent parfaitement à tous les terrains (et ne font pas de bruit), les fermetures qui résistent à un chargement parfois un peu ambitieux… tout respire la robustesse et la solidité. Y compris le revêtement, le fameux Base Camp en nylon imprégné (sans phtalates), qui permet d’essuyer les pires averses sans craindre de voir le contenu prendre l’eau.

valise noire fermetures

Zip YKK et revêtement en nylon, rendez-vous dans 10 ans avec cette valise…

Un détail bien pratique, sur le dessus, une petite poche discrète permet d’avoir accès à ses effets personnels immédiatement. C'est tout bête, mais très malin.

En complément, je prends souvent mon sac-à-dos A.B.C.L présenté ici.

Ma veste M-65 Edwin

veste M65 Edwin beige

Quatre poches : ni trop, ni trop peu, pour tout avoir sous la main.

Dans cet article, je vous avez dit l’importance que j’accordais à la polyvalence. Ma veste M-65 (dont Jordan raconte l'histoire ici) Edwin en est un bel exemple.

doublure boutons M65 veste Edwin

Amovible cette doublure, avec un garnissage en plumes, rend ma M65 vraiment polyvalente.

En 100% coton, elle me protège du vent, de la pluie et du froid, grâce à sa doublure dont le rembourrage est en plumes. Enfin, la capuche -qui peut se ranger dans le col- m'a bien souvent évité de ressembler à un chien mouillé après une averse.

Ses nombreuses poches -qui ferment grâce à de solides pressions- permettent de tout avoir sur soi pour la journée. Les coutures sont résistantes, les zips de qualité… Donc, cette M65 est ma meilleure amie en vacances.

Mes chaussures de randonnée Patagonia

chaussures de randonnée Patagonia

Après plusieurs centaines de kilomètres, bon pied bon œil pour ces chaussures de rando.

On le sait, pour faire de la randonnée, être bien chaussé est pri-mor-dial. Et avec ces Patagonia M’S Creed, je le suis incontestablement. Du GR 20 en Corse aux volcans des îles Eoliennes, des llevadas de Madère aux collines du pays Masaï en Tanzanie en passant par le GR211 aux Baléares (cette année), jamais elles n’ont occasionné la moindre douleur, la moindre ampoule.

Assez légères (816g), offrant un bon maintien, suffisamment imperméables, souples et avec un bon amorti grâce à la semelle intermédiaire en EVA (matériau utilisé surtout pour les chaussures de running) et à la semelle en Vibram, je n’ai aucun reproche à leur formuler. Peut-être un grip un peu léger dans certaines circonstances. J’ai donc prévu de parcourir encore de nombreux sentiers avec elles.

Pas trop montantes, en cuir suédé, leur style permet de terminer sa rando en ville sans avoir un look de baroudeur trop marqué.

Et comme tout produit Patagonia, la dimension éco-responsable est centrale dans la conception de ces chaussures, composées jusqu'à 20% de plastique recyclé. Dommage que la marque ait décidé de ne plus proposer de chaussures de randonnée.

Mon sweat Toki BonneGueule

Sweat toki gris BonneGueule

Vous n'êtes pas obligés d'attendre l'hiver pour porter ce sweat-shirt.

L’essayer, c’est l’adopter. Je ne connaissais pas le molleton Toki avant d’intégrer les équipes de BonneGueule l'an dernier. Et à vrai dire, à chaque fois que je dois prendre un seul sweat, je choisis celui-ci. Sa douceur est vraiment appréciable au contact de la peau. Il est idéal pour les soirées fraîches en été ou les randos noctures, comme l’an dernier lors de l’ascension du Mont-Ventoux.

Mon t-shirt Drapeau Noir

tee shirt bleu Drapeau Noir

Le mien est gris et non bleu, sinon c'est le même t-shirt.

Avec Officine Générale, Drapeau Noir est mon fournisseur préféré de t-shirts. J’aurais pu en choisir un autre, car ils sont assez nombreux dans mon vestiaire. Avec de belles finitions, 100% coton, celui-ci me plaît par sa texture, son tissage irrégulier et son port est très agréable.

Mon pantalon cargo Maharishi

Ces lanières sur les côtés apportent une petite touche en plus. Elles peuvent rester dans les poches.

Lui, je pourrais le porter tout le temps. En twill de coton, je le trouve très doux. Sa coupe ajustée comme il faut pour laisser respirer mes jambes sans être trop loose, permet de composer de nombreux looks. Il est hyper confortable, notamment grâce à sa découpe au niveau des genoux.

Autant de qualités décrites dans cet article publié dans le cadre d’une collaboration avec Maharishi pour un pantalon. Et j’aime bien les lanières cousues sur les poches latérales, qui pour ma part restent dans les poches. Je me demande d’ailleurs si je ne vais pas craquer pour la version navy.

Mes lunettes Cébé Lhotse

lunette de soleil glacier cebe

Avec ses lunettes, à vous les sommets !

J’ai les yeux assez clairs, donc je suis ébloui au premier rayon de soleil. D’où ce choix de lunettes de glacier, de catégorie 4 (interdites pour la conduite).

A l’origine, je voulais des Vuarnet, mais le prix me semblait excessif pour les porter quelques semaines par an, tout au plus. J’ai donc opté pour des Lhotse Cébé, autre marque française plus que centenaire.

Légères, elles sont parfaitement couvrantes, la teinte des verres minéraux est agréable et les branches sont solides comme il faut. Les coques latérales en cuir, retirées en été, en font les lunettes idéales pour la montagne en hiver.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.