Les valises de l’équipe #04 – Antoine & Michel

Temps de lecture : 7 minutes

1

Cet été, l'équipe BonneGueule vous ouvre son coeur, ou plutôt sa valise ! Pour chaque destination, chaque enjeu, et chaque besoin, on vous montre comment on y répond avec notre sélection d'essentiels pour les vacances.

Vous y trouverez nos vêtements préférés, nos accessoires adorés, et quelques indispensables de voyage qui pourront vous inspirer.

Les valises de Simon et Benoît sont ici, celles de David et Jason sont , et vous trouverez celles de Nicolò et Geoffrey par ici.

Bonne lecture !

L'équipe BonneGueule.

Dans la valise de Michel

valise sac Michel Bonne Gueule

Cet été, je suis retourné le temps d'une semaine sur la terre de mes ancêtres, à Cracovie, ancienne capitale de la Pologne. Pour ces sept jours de dégustation de pierogis, de visites de châteaux, et autres pratiques de tourisme de masse, je me suis lancé un défi : faire rentrer l'intégralité de mes affaires dans un simple sac à dos. Pour le plaisir de voyager léger, et de ne pas payer 30€ pour une valise en soute.

Voici donc une grande partie de mon équipement quasi-minimaliste. Caleçons, chaussettes, et Rubik's Cube exclus.

Mon sac à dos Hege - Sandqvist

Sac à dos Hege sandqvist blue

Je vous ai déjà parlé de mon amour pour Sandqvist dans mes premières pépites où je vous présentais le modèle à besace Arne. Et bien je lui ai acheté un cousin pour goûter à la joie d'avoir les mains libres : le Hege. Me voilà prêt a faire du vélo, manger une glace et filmer les monuments en même temps. Le tout, sans avoir mon sac dans les pattes. Les plus du Hege : un design élégant m'évitant d'avoir l'air d'un lycéen, de belles lanières en cuir, ainsi qu'une contenance convenable et ajustable.

Ma veste en denim vintage - Levi's

look veste levis

Elle doit avoir à peu près mon âge.

Elle est à papa. Enfin, elle l'était. Car depuis, je l'ai piqué dans son placard et je ne compte pas lui rendre de sitôt. Elle date de cette fameuse époque où les vestes à deux stades de délavage étaient à la mode : complètement délavé en haut, mais juste légèrement en bas. Si c'est mal fait, ça ressemble vite au drapeau du Nicaragua. Dans mon cas, heureusement, la démarcation est très progressive et donne lieu à de belles nuances de bleu qui donneront du cachet à mes tenues.

Mon pull en coton/cachemire - Hircus

pull coton bleu marine navy

Le voici dans sa version actuelle. Pour ma part, j'ai son ancêtre issu de la collection 2016.

85% coton et 15% cachemire, un combo gagnant mais doux pour mes soirées d'été frileuses. C'est une maille fine, prenant donc très peu de place dans mon sac. Sa couleur bleu marine, classique mais efficace, est rehaussée par un point de tricot fantaisie qui le rend texturé. Et puis, rien de plus polyvalent que le bleu marine quand on se limite à un pull pour sa semaine ! Quoique...

Mon t-shirt blanc en Supima - Uniqlo

t-shirt uniqlo supima

Sous mon pull, sous ma veste, porté seul... quelque soit la configuration, je sais qu'un t-shirt blanc s'y prêtera bien. Pourquoi ? Parce qu'il est neutre, parce que c'est une pièce masculine iconique, et parce qu'il sait mettre une carrure en valeur. Après tout, j'ai passé l'année à manger du poulet et soulever des haltères le matin, je peux me prendre un peu pour Marlon Brando, non ?

Mon pantalon en chambray japonais - Jinji

look pantalon Jinji

(Comme je vous l'ai dit, je compte bien porter mon t-shirt blanc à toutes les sauces).

Confortable pour la route, suffisamment léger pour les jours chauds, et fait dans un beau chambray japonais qui satisfait mon amour pour les matières de caractère. Quoi de mieux pour m'éviter de passer tout mon voyage en short ? Il faisait d'ailleurs l'objet d'une sélection ici.

Mes mocassins en suédé - Hardridge

mocassins hardridge

J'ai une ancienne version avec les coutures bleu claires, mais c'est l'idée du modèle.

Certes, ils sont à picots . Certes, ils ont vécu. Mais diantre, qu'est-ce qu'ils sont confortables ! Tant que leurs semelles tiendront le coup, je les ferai toujours voyager avec moi aux quatre coins du monde : pour me balader en ville, faire une escale à la plage, ou rester élégant en terrasse, ils remplissent leur mission sans problème. Retrouvez l'avis de Jordan sur cette marque dans ce guide des souliers.

Mes accessoires

  • Casquette Arnaud - HarmonyLa cerise sur le gâteau de tous mes looks estivaux : des rayures blanches et ciel sur une popeline italienne de coton qui respire les vacances, la plage et les cocktails sans alcool. Elle a été fabriquée en France, il est donc temps pour moi de lui faire visiter le reste de l'Europe.
    casquette bleue Harmony
  • Lunettes de soleil - Moncler. Cette marque n'aurait pas été un choix spontané pour des lunettes de soleil, mais le design à la fois sobre, élégant, et original de ce modèle a eu raison de moi. J'ai donc suivi mon coeur, je me les suis procurés, et depuis elles m'accompagnent dans toutes mes aventures ensoleillées.

  • Bague en argent - Voyage à Gdansk. J'ai beau avoir six bagues différentes et en porter parfois jusqu'à quatre en même temps, celle-ci me sera toujours indispensable. C'est la plus confortable, elle se suffit à elle même sur une main, et son origine a une signification à mes yeux : sa pierre en succinite blanche vient de ma ville polonaise favorite, Gdansk, qui est d'ailleurs la capitale mondiale de l'ambre.
bagues harpo argent

La voici avec ses cousines de chez Harpo, en haut à droite.

  • Ecouteurs sans fil - Beats X. Des écouteurs sans fil... avec un fil. Un produit qui peut sembler contre-intuitif, mais je ne peux plus me passer de ce côté pratique. A tout moment, si je dois demander mon chemin ou écouter une annonce de retard d'avion, je peux retirer un écouteur et le laisser pendre tout en ayant les mains libres. Autre paradoxe de cet indispensable : malgré la réputation de Beats à ce sujet, la qualité sonore et la justesse de l'égaliseur fait très bien le bonheur du fan de musique électronique que je suis.

ecouteurs beats X

Dans la valise d'Antoine (notre graphiste)

"LAISSER PLACE A L’IMPROVISATION."

Je vois ma valise de la même façon que je voyage. Avec une part d’incertitude. Avec comme objectif de ne pas en avoir. D’échapper au planning, au temps, aux projets. Partir sans aucun trajet.

Ce qui implique d’être prêt à tout. À tout.

Mon Sac de sport « étapes du tour »

Pour ce qui est de la valise j’ai le choix. Et cela dépend de la durée... Pour un weekend je privilégie un sac bandoulière, type sac de sport. C’est un cadeau de mon père. Il s’agit d’un sac en « toile cirée » de l’étape du tour. Une compétition cycliste se déroulant la veille du passage du Tour de France sur une étape donnée. C’est donc un objet sentimental pour moi.

Pour un séjour un peu plus long, j’ai une valise Eastpak noire Tranverz. Et j’en ai fait des aller-retour avec. J’ai presque fait un déménagement avec, en transportant des tabourets en kit, des cadres photos, des livres... et elle tient encore debout.

valise eastpack

Mon sac à dos Floid - Eastpak

eastpack floid bleu

Il y a un moment que je l’ai. Depuis mon lycée. Et il ne m’a pas quitté... C’est le sac à dos qui répond à tous mes usages. Une petite poche contre le dos pour y glisser des affaires importantes. Un espace housse pour y déposer l'ordi, un autre pour la gourde. Et des poches étanches. Tout ça dans un volume qui me convient parfaitement. A l’époque, c’était le meilleur sac rapport usage/prix que j’avais trouvé. Et il a plutôt bien résisté durant tout ce temps.

Ma chemise en chambray BonneGueule

chemise bleue chambray

Comme je l’ai dit en préambule, il faut être prêt à tout. Donc il est important pour moi d’avoir une tenue un peu plus habillée dans ma valise. Et c’est souvent la chemise en chambray italien Albiate de chez BonneGueule que je choisis. Si je privilégie le t-shirt au quotidien, plus polyvalent, quand l’occasion s’y prête, il faut bien être en capacité de coller au contexte.

Mes affaires de running

Découvrir la ville en courant. C’est comme si j’y habitais depuis longtemps. En me perdant dans la ville, sans savoir réellement ou aller et sentir son âme. Pour ce qui est de l’équipement je pars toujours léger. Je n’embarque que l’essentiel. D’une part parce que cela prend de la place dans la valise. D’autre part parce que je pense que pour courir mon short Nike flex tride et ma paire de running Saucony Everun suffisent.

Mes accessoires

  • Voilà un accessoire indispensable : le Leatherman Sidekick. Je vous préviens il ne passe pas toujours dans les contrôles aériens. C’est ce que l’on peut appeler un « couteau suisse ». Qui me fait passer de temps en temps pour un Robinson Crusoe selon le contexte. De plus, cet un objet a une forte valeur sentimentale, il m’a été offert par mon beau-père pour mes 18 ans. #philou
  • Les papiers et l’argent. Mon père me disait toujours en passant la porte des vacances : « As-tu pris tes papiers et de l’argent ? Bon, et bien tu peux aller n’importe où... ». C’est selon lui l'essentiel à emporter. Et cette phrase est devenu culte dans la famille.

papier argent

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.