Conseils : Une vision de la mode masculine, par la coach en style Isabelle Thomas

Temps de lecture : 6 minutes

Disclamer : De temps à autres, on aime inviter des personnes d'horizons différents à écrire sur BonneGueule. Aujourd'hui, c'est la styliste Isabelle Thomas qui va vous donner sa vision, et une certaine comparaison de la mode masculine et de la mode féminine.

Elle anime le blog Mode Personnel(le), tout en étant coach en style. Elle a aussi écrit plusieurs livres sur la mode et le style, dont le plus connu s'appelle You're So French Men, co-écrit avec F. Veysset. C'est la version pour homme d'un véritable carton planétaire (que vos amies adoreront) : You're So French.

A noter que Benoit a également écrit un article sur son blog, où il parle de shopping féminin et masculin.

Quant à son dernier livre, So Shoes, il paraîtra bientôt.

Vous verrez, elle partage notre vision intelligente de la mode masculine : moins acheter, mais mieux ! À présent, je laisse la parole à l'intéressée...

« Vous préférez rhabiller les hommes ou les femmes ? »

Quand on s’intéresse à mon activité de styliste personnelle, c’est la question qui revient le plus souvent, suivie de « Mais quand même, c’est plus facile de relooker un mec. Il suffit de lui faire enfiler un costume, non ? ». Ah ah, si c’était aussi simple, les guides de conseils de mode masculine se limiteraient à une page. Et mes séances dureraient dix minutes.

Regardez autour de vous, êtes-vous époustouflés par l’élégance des « costards-cravates » qui tirent sur leur vaporette à la sortie des bureaux ? Êtes-vous fascinés par le chic de nos hommes politiques ? Bien sûr, certains s’en sortent bien, voire même comme des chefs fashionisto, et c'est tant mieux !

D’ailleurs, depuis quelques années, le marché de la mode masculine affiche un taux de croissance annuelle de 14 %, soit deux fois plus que la féminine. Normal, puisque depuis trois décennies, le choix des styles, des boutiques et des marques proposées aux filles est si vaste, que nous avons commencé à remplir nos penderies bien avant vous.

La cravate de travers, le pantalon beaucoup trop long qui ressemble à un baggy

La cravate de travers, le pantalon beaucoup trop long qui ressemble à un baggy : "Êtes-vous fascinés par le chic de nos hommes politiques ?".

Alors, ils se cachent les modeuses ?

Je suis de mauvaise foi. Si encore beaucoup d’hommes affirment détester le shopping, ils sont de plus en plus nombreux à prendre conscience du bénéfice qu’ils peuvent tirer d’une belle apparence, et d’un look soigné.

Justement. Gavés d’images de bellâtres surhabillés, de hipsters surlookés, de propositions et de conseils contradictoires, d’applis dans tous les sens, ils ne savent pas toujours dans quelle direction aller.

Lors d’un récent accompagnement shopping, un homme m’a confiée se réfugier par facilité dans le port de l’uniforme : chemise noire + costume noir = zéro prise de tête, zéro prise de risque. Encore faut-il être sûr de ses choix.

Ardisson

Costume noir trop grand et tee-shirt noir sont un combo qu'on aimerait voir disparaître.

Je le répète, côté vêtements, nous avons quelques longueurs d’avance (je ne parle pas de l’élégant Louis XIV et de ses hauts talons). Nous avons toutes plus ou moins eu le temps d’assimiler les bases du fameux chic français : le refus du total-look, le mélange de neuf et de vieux, de marques cheap et chics, de pièces intemporelles et de tics du moment, etc. Les hommes, eux, sont plus timides.

Dès qu’ils trouvent une boutique qui leur convient - pas seulement parce que la vendeuse est sympathique - ils ne la lâchent plus. Comme ces femmes qui, par crainte de se tromper, se tournent systématiquement vers leur marque fétiche, ils rachètent la même chemise, le même jean, les mêmes mocassins, dupliqués en x exemplaires.

Mais quand ils en ont marre de tourner en rond - ou que leur amoureuse leur signale gentiment que « c’est bien joli l’uniforme, mais bon, on s’ennuie » - ils finissent par se décider : « Allez, je vais me faire (encore plus) beau pour toi, pour moi… »

Look Célio

Même avec un pull orange, ce look peine à trouver de la saveur...

Depuis quelques années, cependant, je trouve que les garçons attrapent le goût du vêtement. Si mes clients, hommes et femmes, se méfient de la mode qui se démode, tous deviennent très vite de bons élèves quand on leur fait la leçon.

Attentifs et curieux, ils sont prêts à comprendre pourquoi le vêtement est un langage, pourquoi le noir n’est pas une gageure d’élégance, comment des semelles trop fines peuvent donner un air plus court sur pattes, quelle est la chemise à porter avec un jean, quelle est la bonne longueur d’ourlet, la différence entre un col français et un col italien, et j'en passe !

Bien sûr, ils ne sont pas prêts à gober n’importe quel chino rose ou chemise bariolée. Encore heureux. On ne se sent bien que dans des vêtements qui nous mettent en valeur, et nous ressemblent.

Le vêtement a un langage propre à la personnalité de chacun

Le vêtement a un langage propre à la personnalité de chacun.

Après, c’est fou de voir combien certains hommes se piquent au jeu. Si je rencontre des femmes dont le dressing déborde, je croise aussi des collectionneurs avertis. Quand ils s’amourachent de souliers ou de costumes faits sur-mesure dans les plus belles étoffes, ils deviennent de fins spécialistes, capables de débattre pendant des heures de glaçage, de patine ou de Prince de Galles millésimé.

Bref, ils ne font pas les choses à moitié. Ils nous épatent quand ils dénichent une marque pointue de lunettes, s’encanaillent avec un pantalon à carreaux ou un t-shirt à motifs arty.

Ce n’est pas pour rien si nous allons de plus en plus piquer dans leur penderie !

Petit focus sur les fautes de goût en mode masculine

Chemise homme moche

La sacro-sainte chemise "fashion" trop colorée, avec doublure à motif et double col. Note de Florian : "oui, ça pique les yeux, je sais".

Je ne suis pas du genre à hurler devant une faute de goût. D’ailleurs, contrairement au bête copié-collé, c’est souvent grâce aux petites bêtises que le style s’affine. Pourtant, il y a des choses qui me font grincer des dents. Non, ça, ce n’est pas possible !

On peut regrouper les fautes de goût en mode masculine en catégories omniprésentes au quotidien :

Le costume :

  • La veste de costume aux épaules tombantes,
  • le blazer trop long,
  • le pantalon remonté au nombril,
  • la chemise de costume sur un jean,
Britney et Justin

Ce n'est pas Justin Timberlake qui nous apprendra les règles du port du costume.

  • la ceinture de costume sur un pantalon décontracté,
  • la ceinture à logo bling-bling,
  • la chemisette avec un pantalon de bureau,
  • la cravate dans le pantalon,
  • la cravate et les chaussettes à motifs fantaisie bébêtes.

Le casual :

  • le tee-shirt trop grand, aux manches flottantes qui descendent aux coudes,
  • le tee-shirt rentré dans le jean,
  • le tee-shirt à motifs à l’humour douteux,
  • la casquette à logo quand on n’est pas un rappeur,
  • le jean trop large, mal délavé, mal troué, faussement vieilli,
Jean délavé et déchiré

Un jean troué, délavé, avec une ceinture à gros logo, c'est forcément une mauvaise idée.

  • l’ourlet de jean rentré à l’intérieur et repassé,
  • le jean trop moulant, effet poutre apparente,
  • le pantacourt avec multipoches et liens de serrage,
  • le pantalon large mi-mollet,
  • les lunettes « invisibles », avec de gros rivets ou des branches « fantaisie »,
  • le portable porté à la ceinture,
  • les chaussettes de sport blanches ou noires avec autre chose que des baskets,
  • l’écharpe boulochée et élimée,
  • les cheveux sales,
  • la barbe pleine de restes de repas,
  • le catogan réalisé avec une queue de rat.

Les chaussures :

  • les tongs en ville,
  • les sandales à scratchs en dehors des chemins de randonnée,
  • les chaussures non cirées, aux talons élimés,
  • les mocassins pointus.

Les accessoires :

  • le caleçon à motifs fantaisie qui dépasse du pantalon,
  • les lunettes de soleil la nuit.
Sacoche Gucci

La sacoche d'aspect cheap, au logo trop apparent.

Bien sûr, le but n'est pas de rationaliser à tout prix, mais ces erreurs sont au-dessus de la maxime sur les goûts et les couleurs. Du reste, explorez votre créativité, aiguisez votre sens du détail, et faites ce que les femmes font depuis des décennies avec la mode : amusez-vous !

Enfin, découvrez notre vision de la mode féminine sur le blog de Isabelle Thomas : Mode Personnel(le).

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.