Test : Une (re)découverte du cachemire + la marque Hircus

Temps de lecture : 8 minutes

On va bientôt rentrer dans cette période de mi-saison où on ne sait jamais comment s'habiller.

Trop chaud ou trop froid dans la même journée, vous en avez assez d'alterner les couches de vêtements (la fameuse technique de l'oignon du layering).

Arrêtez tout ! Les matières thermo-régulantes sont là. Si il fait froid, elles vous tiennent chaud, s'il fait chaud, elles rafraichissent. C'est le cas de la laine, mais aussi du cachemire, trop peu abordé sur BonneGueule.

Voilà un dépoussiérage de cette matière noble et la découverte d'une nouvelle petite marque : Hircus. Bonne lecture !

La récolte du cachemire : mais où vont-ils chercher les chèvres ?

La chèvre Capra Hisca se protège du froid grâce à une épaisse laine, elle-même renforcée d'un fin duvet. À l'arrivée du Printemps, les chèvres sont peignées et le duvet est récupéré. Cela représente entre 150 et 250 grammes de cachemire par chèvre et par an.

La Chine et la Mongolie sont les principaux producteurs de cachemire, c'est de là que proviennent la majeure partie du cachemire distribué dans le monde. Plus de 10.000 tonnes pour la Chine et 2.700 tonnes pour la Mongolie alors même que la production mondiale est comprise entre 13.000 et 18.000 tonnes de cachemire brut.

À côté de la production de laine annuelle mondiale qui se chiffre à un plus de 2 millions de tonnes, c'est très peu, plus de 100 fois moins que la laine.

Manteau Hermès

Avec 250 grammes de matière par chèvre, ce manteau Hermès pèse tout un troupeau !

Filage et tissage du cachemire

Ce duvet est ensuite foulonné (lavé dans des bacs pour lui donner l'aspect du coton) pour récupérer les poils les plus fins. Ici, les poils sont répartis en "grades" (A, B ou C) qui permettent de les classer en fonction de leur épaisseur et de leur qualité.

Ils sont ensuite filés en longs fils et tissés pour donner un rouleau de tissu. Cette étape du filage est importante car elle définit l'épaisseur du tissu. Le fil obtenu reste fragile et va être torsadé pour solidifier le tout.

C'est le nombre de fils torsadés ensemble qui donne la mesure de l'épaisseur du cachemire. De 2 à 24 fils : plus le nombre est élevé, plus le pull sera épais, et donc chaud.

La matière peut être teinte et est ensuite découpée et cousue pour donner un pull, ou un foulard, ou un manteau...

Pourquoi une telle différence de prix ?

Nous allons comprendre pourquoi certaines marques facturent plus de 700 euros leur pull tandis que d'autres écoulent des pulls à 50 euros.

Cachemire Hermès

Un pull en cachemire Hermès facturé 890 euros.

Comparons ce qui est comparable : partons d'un pull classique. Plusieurs facteurs influent sur le prix :

L'origine du cachemire

Il est communément admis que le meilleur cachemire provient de Mongolie et d'une espèce bien particulière de chèvre. L'astuce de certaines marques va consister à faire des mélanges de cachemires de différentes origines pour baisser le coût de production du pull. Les marques les plus exigeantes sur la santé des troupeaux et les conditions d'élevage feront payer plus cher leur cachemire.

La finesse de la fibre

Comme nous l'avons vu, c'est l'attribution de grades au cachemire qui permet d'en déterminer la finesse (elle se mesure en microns).

  • Le grade A correspond à 15 microns d'épaisseur. La plus haute qualité accessible est celle choisie par les maisons de luxe et enseignes haut-de-gamme (mais pas toujours).
  • Le grade B concerne des poils de 19 microns, moins souples.
  • Le grade C atteint 30 microns, c'est la laine la moins fine et la moins douce (toutes proportions gardées, on parle tout de même de cachemire, cela reste donc honorable).

La marque Zegna a réussi à produire une laine encore plus fine que le cachemire (11 microns) qui ferait presque passer le cachemire pour de la laine rêche (non, j'exagère). Mais c'est Loro Piana qui a battu le record avec une laine de 10,6 microns. La marque a aussi créé le baby cashmere issu de la récolte de duvet sur des chevreaux (encore plus fin que celui des adultes). Nous avons consacré un article sur Loro Piana si vous souhaitez en apprendre plus.

Un autre point de vue d'un professionnel de la maille

Note de Benoit : dans les commentaires, Philippe, qui travaille dans le cachemire a apporté quelques précisions pour challenger le contenu de cet article. Je me permets de rapporter ses propos très intéressants.

Votre article est intéressant, il y aurait sans doute 2 ou 3 bricoles à affiner, mais il faudrait surtout réviser la partie qui parle des grades A, B C et du cachemire qui peut aller jusqu'à 30 microns de diamètre en grade C.

En premier lieu, les grades A, B, C ne correspondent à aucune norme. C'est une appellation à vocation commerciale surtout utilisée par des fabricants de fil chinois. Mais on peut y mettre ce qu'on veut derrière ces lettres, et surtout, aucun labo ne sera en mesure de vous confirmer que votre poil appartient à tel ou tel grade. D'ailleurs, sur certains marchés d'Asie à touriste et autres bazars, vous retrouvez ces grades et en questionnant un peu, vous apprendrez que :
- grade A = 100% cachemire
- grade B : il y a du cachemire, mais aussi autre chose, souvent de la laine ou de la soie.
- grade C : ça ressemble au cachemire, mais il n'y en a pas. En général, c'est du 100% viscose (qui a d'ailleurs une très belle main).

En second lieu les 3 paliers que vous indiquez (15, 19 et 30 microns) sont déconnectés de la réalité. L'ambigüité vient du fait qu'aucune norme ne définit l'épaisseur maximale d'un poil pour qu'il ait le droit à l'appellation "cachemire". Cependant, il y a quand même quelques règles définies par la profession des filateurs et que l'on retrouve sur leur site (CCMI - Cashmere and Camel Hair Manufacturers Institute) : pour bénéficier de l'appellation cachemire, il faut un poil qui ne dépasse pas 19 microns en moyenne.
En d'autres termes, le grade C n'existe pas.

En 3ème lieu, il y a la réalité du marché. Pour avoir fait un certain nombre de tests sur le marché français (acheter un pull et l'envoyer à l'IFTH pour analyse de l'épaisseur du poil), je n'ai jamais vu de cachemire supérieur à 16,5 microns. Et eux m'ont dit n'en avoir pas vu supérieur à 17 microns. En fait, la majorité du marché se situe entre 15 et 16,5 microns.
J'en déduis que presque tout le marché français (que je connais) est donc en grade A. ...

Bref, vous comprenez ma réticence quand je lis votre topo sur les grades. Je pense qu'il vaudrait mieux parler des 3 notions qui permettent effectivement de déterminer la qualité d'un poil cachemire : l'épaisseur, la longueur et la blancheur.
Un poil de 15,5 microns, long de 40 mm et extra blanc au départ sera réputé de bien meilleure qualité (et beaucoup plus cher) qu'un poil de 16,5 microns, 20 mm et gris.

Le plus fin que j'ai eu l'occasion de faire tester, c'est un "baby cashmere" de Loro Piana à 13,5 microns. Attention "baby cashmere" est une marque déposée par Loro Piana.
970 € le pull.
A réserver aux esthètes car le pull présenterait un fort risque de bouloche, les poils - dont je n'ai pas fait tester la longueur - seraient très courts car récoltés avant qu'ils aient eu le temps de pousser jusqu'à maturité.

Le nombre de fils utilisés

On utilise de 2 à 24 fils, ce qui détermine la densité de la matière. Plus le pull est épais et dense, plus il durera longtemps. Les fils tressés ensemble vont moins se déformer avec le temps et être plus solides.

Cachemire

Le cachemire peut vraiment être très épais en fonction du nombre de fils utilisés.

La jauge du cachemire 

Elle va déterminer l'espacement des mailles entre elles. Une jauge 12 correspond à un maillage très resserré et une jauge 6 donnera une maille plus large.

Le titrage du cachemire

Il correspond au rapport entre le poids et la longueur du fil. Plus le titrage est élevé, plus le cachemire sera fin et de grande qualité. Le titrage 26 est le plus commun mais certaines marques vont pousser le titrage à 48.

Comment reconnaitre un bon cachemire ?

Faire une recherche sur la marque permet de se renseigner sur la qualité des produits et l'expertise de la marque. Mais aussi :

  • Utilisez votre oeil acéré pour observer la maille du tissu (comme pour un jean) : régulier et resserré (si vous êtes sur une jauge classique).
  • L'essayage du pull devra vous convaincre que ce pull va durer dans le temps sans se déformer. Si son tombé général n'est pas convaincant et créé des bourrelets un peu partout, vous savez ce qu'il vous reste à faire.
  • Les finitions au niveau des manches et du col ne devront pas présenter de coutures. En effet, c'est un remaillage qui doit être effectué et non une couture. Auquel cas, vous risquez d'avoir un pull qui vrille et qui n'aura plus le même rendu avec le temps.

Comment l'entretenir le cachemire ?

On aura tout entendu sur l'entretien du cachemire ! Pourtant ça se résume à peu de choses.

Tout d'abord, oui le cachemire bouloche quasi-systématiquement après les premiers ports. Et le contraire serait inquiétant !

Pourquoi ? Les bouloches sont en fait le surplus de matière qui est rejeté à la suite du frottement des mailles de tissu entre elles. C'est un processus naturel qui prouve que le cachemire est neuf. Cela n'a rien à voir avec la qualité de la laine de cachemire.

bouloches

Un cachemire bouloché (à gauche) auquel on a retiré ses bouloches (à droite)

C'est aussi vrai pour les autres laines. Seul le mérinos échappe à ce phénomène puisqu'il s'agit d'une laine peignée, déjà ôtée de ce surplus de matière.

Comment enlever les bouloches sur un pull ?

  • Si il s'agit d'une laine fine, le phénomène s'estompera après quelques lavages,
  • Sur une laine plus épaisse, au delà de 6 fils, un peigne à bouloches en viendra à bout.
tondeuse à bouloches

Voici la version 2.0 du peigne à bouloche.

Maintenant que vous avez bien porté votre pull, vous souhaitez le laver (je l'espère). Adoptez un lavage à froid, en machine ou à la main. Ne brutalisez pas la matière.

Si vous choisissez un lavage en machine, prenez soin de glisser votre pull dans une taie d'oreiller ou un sac à linge pour éviter les frottements.

Une fois bien lavé, faites sécher le pull à plat (comme pour votre cardigan en grosse maille). Un léger repassage n'est pas contre-indiqué mais, de grâce, traitez-le avec amour et il vous le rendra pour les prochaines décennies.

Un coup d'oeil sur les pulls de chez Hircus

La marque Hircus est née en 2013 avec pour objectif de rafraichir l'offre du pull en cachemire.

On retrouve cet esprit dans la gamme de couleurs proposées et nous avons trouvé les prix très bien positionnés : autour de 130 euros.

Pulls Hircus

Pulls Hircus

La gamme Hircus est composée de 6 pulls : un col camionneur, un col châle, un col rond, un col v, un cardigan, un pull à épaulettes tous déclinés en plusieurs couleurs.

Le net avantage que je constate après ce premier regard sur la collection c'est le travail des détails qui amènent du caractère au pull en cachemire qui peut vite être ennuyant et basique. La marque propose des pulls qui sortent de l'habituel col V.

Concernant la qualité du cachemire, nous allons voir si tout le monde à bien retenu la leçon.

Hircus propose un cachemire 2 fils de grade A, jauge 12 et titrage 26NM. Traduction : ce cachemire est soigneusement sélectionné (Grade A et titrage 26NM) avec un maillage resserré qui va tenir bien chaud (jauge 12). Au passage, c'est très appréciable que Hircus donne tous ces détails.

Je peux vous confirmer qu'au toucher c'est soyeux et très agréable à porter. Le petit side effect c'est que tout le monde va subitement se mettre à vous toucher pour n'importe quelle raison, histoire de caresser la matière (petite astuce pour la saint Valentin).

Présentation du pull "Chuluun" de Hircus

Plutôt que de vous faire des photos toutes simples du pull, j'ai eu l'idée de vous proposer une tenue complète pour analyser ensemble comment construire une silhouette.

Pour ne rien vous cacher, j'ai une affection particulière pour les vêtements qui soulignent la ligne d'épaule.

Visuellement, ça se traduit par des détails comme des boutons ou des pattes d'épaulette (vu sur les trench coats). J'ai choisi de présenter le pull Chuluun qui est un pull à épaulettes. Je l'ai pris en beige car c'est une couleur naturelle qui me plait et qui donne de beaux reflets à la lumière.

Tenue 1 Hircus

La construction de la tenue s'appuie sur le rappel de couleur des chaussures et du pull.

Le pull à un beau tombé, si ce n'est la présence de ce pli vers la ceinture du pantalon, mais cela ne me gêne pas. Il s'agit d'une taille L pour les intéressés 😉

Le risque avec un pantalon aussi foncé aurait été d'arriver à un contraste trop important entre les couleurs. Mais ici, j'ai décidé de me servir des empiècements gris pour assombrir le haut de la tenue et mieux lier le pull et le pantalon ensemble. Exactement comme pour un rappel de couleur.

Si j'avais mis un pantalon dans les mêmes tons que le pull, la tenue aurait été davantage monochrome et les épaulettes auraient été un piètre détail, pas du tout valorisé.

Tenue 2 Hircus

La photo précédente ne révélant pas assez les couleurs, voici une photo plus éclairée et on peut remercier le soleil qui fait ressortir immédiatement le pull dans la tenue

Pour garder une inspiration militaire avec les épaulettes, la tenue est simple : pas d'accessoires, bien qu'une jolie montre aurait eu sa place. Au lieu de ça, un pantalon à la coupe impeccable de chez Patrons (que je vous présenterai très bientôt) et une solide paire de combat boots bi-matières de chez Heschung (modèle Gingko de l'été achetées il y a 2 ans).

L'avis définitif sur la marque Hircus

Une belle initiative de la part de ces messieurs de chez Hircus qui, à mes yeux, ont donné un petit air de neuf à l'offre de cachemire, sur une gamme de prix raisonnable. L'effet pervers du marché qui tire les prix vers le bas, c'est de nous laisser croire que payer un cachemire plus cher serait pure folie. Mais c'est une matière qui vaut définitivement son prix.

Pas de secrets pour un cachemire durable et qui tient ses promesses de chaleur et de douceur, il faut savoir occulter l'offre toujours plus alléchante (et souvent piégeuse) de certains géants du textile.

Pas de nouveaux modèles pour le moment, les pulls sont proposés en soldes et je ne sais pas encore quand vont sortir les nouveaux modèles, mais cela fait tomber le prix des pulls à 100 euros pour la plupart.

Ce que la marque peut améliorer

Beaucoup de couleurs sont très difficilement utilisables, car trop pétantes, trop bariolées. Des couleurs aubergine, bordeaux et anthracite mériteraient d'être développées, ainsi qu'une plus large palette de bleu (parce que j'adore le bleu).

Autres pistes de vêtements autour du cachemire

Vous êtes devenus passionnés de cachemire ? N'hésitez donc pas à en faire profiter vos pieds. J'ai découvert les chaussettes 100% cachemire et c'est un peu du caviar pour vos pieds, croyez-moi.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.