Test : Septième Largeur, marque française de belles chaussures

Temps de lecture : 9 minutes

136

Disclaimer - Romain, l'auteur de cet article, est un de nos amis proches. Il est depuis longtemps client de Septième Largeur, chez qui il a effectué un passage de 6 mois dans la boutique de Saint-Lazare, dans laquelle il ne travaille plus. Il est donc le mieux placé pour réaliser ce test, place à Romain ! 

souliers septieme largeur geoffrey

Pour ma part, j'ai également opté pour de jolis souliers Septième Largeur, patinés sur-mesure couleur cerise. Elles réhaussent tout de suite le moindre costume.

Cela fait bien longtemps que Septième Largeur se retrouve citée dans certains de nos articles. Marque française de qualité, la maison fait beaucoup parler d’elle dans le petit monde du soulier de luxe.

Présente sur le haut de gamme depuis 2009 avec son service de patines sur-mesure, Septième Largeur – ou 7L pour les intimes – ne pouvait que faire l’objet d’un petit compte rendu après quelques mois, voire années de port, pour les 4 paires que mes pieds sont ravis de posséder.

Marcos Fernandez, un bonhomme dans la chaussure

N’y allons pas par quatre chemins. Marcos est une pointure dans la chaussure. Dès 1973, il importe des Etats-Unis, Sebago, une marque alors inconnue en France et dont un des modèles fait fureur, le fameux Penny Loafer, mais aussi le Dockside.

Marcos ne s’arrête pas là et contribue largement à la démocratisation du cousu Goodyear alors que les maisons italiennes proposent des semelles collées à des prix effarants.

De ce constat, il crée alors Bowen en 1979. Un succès incontestable. En 1995, il crée Emling, qui connaîtra également un grand succès avant de finalement créer une marque plus ancrée dans notre jeune inconscient collectif, Markowski, qu’il finit par revendre pour se consacrer à 7L avec son neveu, Mathieu Preiss.

Ils proposent alors leurs premiers modèles ainsi que les patines qui connaissent rapidement le succès.

L’identité de la maison Septième Largeur

Le point fort de la marque est de ne pas être marquée par un parti-pris stylistique. Les modèles sont des classiques intemporels, il n’y a donc pas d’excentricité sauf sur certains modèles comme la triple boucle.

septieme largeur bottine

Je suis personnellement peu conquis par ce modèle, mais je salue le travail de création et la prise de risques de Marcos.

septieme largeur patine couleur

Clairement l’une des plus belles patines de Septième Largeur. Et bien plus simple à porter qu’on ne le croit ! Un costume navy voire plus clair passe très bien avec ce genre de pièce, et calme la tenue.

septieme largeur paco-chocolat

Beaucoup plus workwear dans l’esprit, un beau selvedge échangera tous les honneurs avec ce modèle.

Commencer par se chausser, c’est aller vers les classiques. Savoir bien se chausser, c’est arriver à y rester. Car peu de marques créatives proposent des modèles de qualité.

De la richelieu one-cut à la bottine cuir grainé semelle commando, on sera sûr de rester dans un style qui conviendra aux débutants comme aux confirmés. Pas d’extravagance donc, pour un produit qui va surtout se concentrer sur deux aspects : le choix des peaux et la fabrication.

Une production en Espagne avec des cuirs français

C’est donc en Espagne, patrie de Marcos, que tous les souliers sont fabriqués. Ils sont montés sur forme, garantissant donc un patronage respecté pour chaque forme. La découpe du cuir est réalisée à la demi-pointure, ce qui garantit également l’esthétique du modèle. Si l’on découpe à la pointure, certains rapports ne sont pas respectés et on pourrait se retrouver avec des proportions inesthétiques.

septieme largeur patine

Un très bel exemple de patine que Septième Largeur propose. Une telle beauté justifie amplement un mois de délai, ce n’est pas Geoffrey qui vous dira le contraire !

Septième Largeur propose trois formes sur les chaussures basses. La forme « 199 », effilée, en chaussant D. Elle convient aux pieds fins, elle est donc plus adaptée aux Richelieus en terme de style que sur la forme « 206 », chaussant E, beaucoup plus confortable (veillez à prendre une demi-taille en dessous) et qui, elle, convient parfaitement aux derbies, plus « sportives » dans l’esprit (ne courez pas avec quand même…) et au bout plus rond.

Si l’on souhaite un modèle fin, mais un chaussant large, la troisième forme (la « 224 ») fera bien l’affaire ; elle combine les deux forces, la finesse et le chaussant E pour les pieds plus larges. Les Richelieus dans cette forme sont de véritables petites pépites aux lignes très travaillées, grâce à ses volumes plus développés sur le chaussant et qui vont venir creuser l’intérieur du pied. Encore une fois, si vous recherchez de la finesse, la forme « 199 » conviendra mieux.

Tous les modèles sont montés en Goodyear, Septième Largeur propose également des cousus norvégiens (à semelle gomme) sur les collections hiver. Il est arrivé que Marcos et Mathieu proposent un cousu Blake pour des raisons de style et de confort, car tous les clients ne sont pas prêts à souffrir quelques ports. Il faut en effet assouplir le cuir et la semelle ; ce qui me donne une transition toute trouvée pour vous parler du choix des peaux.

Le choix des peaux chez Septième Largeur

Il y a peu de tanneries en France. C’est pourquoi la marque a choisi de travailler avec certaines des plus qualitatives.

  • La tannerie Roux et la tannerie du Puy pour le box calf, qui est une des meilleures qualités de cuir.
  • La tannerie du Puy fournit aussi à 7L son veau grainé.
  • La tannerie d’Annonay pour le Vocalou (qui sera utilisé pour les couleurs marron et prune chez 7L). C'est un cuir plus souple que le box calf (qui est extrêmement cartonneux aux premiers ports).
  • La tannerie Degermann pour les cuirs gras, cuirs très robustes qui conviennent parfaitement pour l’hiver et la pluie. Il prend une patine brillante magnifique avec l’âge et son aspect rustique est parfaitement indiqué à tous les adeptes de workwear.
  • Enfin, le veau velours nous vient de la tannerie Stead, outre-manche. Septième Largeur ne propose pas que du marron sur les modèles permanents (en collection, on retrouvera du bleu, du sable et du rouille).

Mon test des souliers Septième Largeur

Les modèles étant des classiques du genre, vous ne pouvez pas vous tromper en faisant l’achat d’une paire de double boucles, d’une richelieu et d’une chukka veau velours.

Il s’agit de la même peau de veau mais tout simplement retournée. Le nubuck est différent du veau velours car la peau n’est pas retournée, elle est simplement poncée. L’abrasion fait alors disparaître la fleur du cuir et se rapproche visuellement du veau velours mais le toucher est très sec, à l’inverse du veau velours, plus « gras ».

Le modèle Richelieu Joffre

Le modèle Joffre est l’un des plus grands succès de la maison. Simple à porter dans les trois formes disponibles, il est assez versatile (surtout en marron). C’est le genre de modèle que je porte très souvent avec un costume même si l’association avec un chino me plaît également beaucoup.

Un classique qui se porte très facilement, que ce soit de manière très habillée ou bien plus simplement avec un jean semi-slim. Veste Zara, cardigan Suitsupply, chemise De Fursac, cravate Michelson’s et pantalon BonneGueule.

Un classique qui se porte très facilement, que ce soit de manière très habillée ou bien plus simplement avec un jean semi-slim. Veste Zara, cardigan Suitsupply, chemise De Fursac, cravate Michelson’s et pantalon en flanelle BonneGueule.

joffrecloseup

Les lignes sont effilées tout en restant viriles. Les garants (là où on lace) affichent un léger triangle, ce qui indique que la chaussure est à la bonne taille.

En revanche, je veille à ce que le pantalon soit bien ajusté. La chaussure est très effilée, si l’on ajoute un pantalon avec une grande ouverture de jambe, on risque d’avoir un effet « petits pieds, grosses jambes » ; ce qui ne serait pas franchement élégant.

Le soulier double monk modèle Rennan

Le cuir est du vocalou, très agréable en raison de sa souplesse, il demandera quand même quelques ports pour bien se détendre (une bonne dizaine) et appuyer sur le liège sous la première de propreté.

Le liège sert d’une part à amortir le choc du pied sur le sol, mais aussi à garantir un confort de marche. En marchant avec, on va littéralement former le liège à son pied et donc ressentir plus de confort à chaque port.

En vocalou toujours, les proportions de la double boucle sont à mon sens parfaitement bien maîtrisées, le bout est rond juste comme il faut, mais surtout, quel cuir !

Tannage végétal, marbrures irrégulières, on croirait un soulier porté depuis des années, comme une patine naturelle.

Le modèle Rennan, la sprezzatura dans le Sentier. Veste Suitsupply, chemise Paul & Joe, pantalon AMI.

Le modèle Rennan, la sprezzatura dans le Sentier. Veste Suitsupply, chemise Paul & Joe, pantalon AMI.

Portez-les débouclées pour plus de sprezzatura encore. Encore un classique qu’on pourra porter que ce soit avec un jean, un chino ou bien évidemment un costume.

IMG_6681

On peut voir que le travail est très propre, la trépointe est parfaitement bien finie, les coutures sont droites, régulières et doublées sur le bout. Les finitions sont simples, épurées et élégantes. Vraiment, mon modèle préféré sur les souliers bas.

IMG_6669

On peut bien observer les marbrures du cuir. Peu de plis apparaissent, signe d’une bonne qualité. Et surtout grâce aux embauchoirs, à acheter systématiquement !

L'entretien du cuir vocalou

Comme le luxe appelle le luxe, il convient de bichonner ce cuir plus qu’à l’accoutumée, car il risque de déteindre s’il n’est pas ciré régulièrement.

On mettra donc moins de crème pour éviter de faire décolorer le cuir et on prend, idéalement, de la lotion Saphir Huile de Vison, c’est ce qu’il y a de mieux pour l’entretien de ces paires.

Évitez à tout prix la crème surfine qui est faite pour recolorer un cuir parce qu’elle va boucher les pores et sera difficile à enlever par la suite.

N’hésitez pas à cirer souvent vos paires. Le mieux est de le mettre après le port car le cuir est ouvert, le cirage pénètrera mieux dans les pores.

Petit conseil, un sèche-cheveux puissance maximale permet d’ouvrir les pores. Ne visez pas une zone trop longtemps, dès que le cuir se met à briller un peu, passez à une autre zone. Appliquez le cirage directement en appuyant un peu.

Bien évidemment, vos souliers seront déjà sous embauchoirs.

Les chukkas Septième Largeur

Pour terminer ce test, j’ai également souhaité présenter ma paire de chukkas, qui a facilement une bonne centaine de ports. J’aime les porter quand je n’ai pas envie de réfléchir à ce que je vais me mettre sur le dos.

On ne fait pas mieux qu’un chukka quand on ne sait pas trop quoi porter ou qu’on est peu inspiré. C’est un modèle très décontracté que j’aime porter décoloré.

Je n’ai pas plus de cheveux qu’avant mais mes chukkas compensent. La semelle en cuir brut ajoute encore plus de contrastes à la tenue et rend celle-ci plus estivale. Chino Levi’s et lunettes Saint Laurent Paris.

Je n’ai pas plus de cheveux qu’avant mais mes chukkas compensent. La semelle en cuir brut ajoute encore plus de contrastes à la tenue et rend celle-ci plus estivale. Chino Levi’s et lunettes Saint Laurent Paris.

Le veau velours est extrêmement confortable, d’autant que la forme est à la base étudiée pour. Le bleu est assez clair, ce qui rend la paire plus ou moins difficile à porter. Je recommande plutôt le camel, le vert ou encore une fois, un brut.

Simplicité et confort sont mes deux critères pour les chaussures d’été. Septième Largeur tape dans le mille en particulier avec ses modèles de chukkas.

Simplicité et confort sont mes deux critères pour les chaussures d’été. Septième Largeur tape dans le mille en particulier avec ses modèles de chukkas.

L'entretien du veau velours

En termes d’entretien, tout le monde a dans l’idée que le veau velours est difficile à entretenir. Bonne nouvelle ! C’est faux ! Il ne nécessite qu’une brosse en laiton – la crêpe n’enlève pas la poussière – avec laquelle on frottera sans appuyer.

On viendra ensuite brûler les petits « poils » qui dépassent et le cuir paraîtra comme neuf. Si tâche il y a, de la terre de Sommières pendant 24h sur la tâche, ou encore de l’Omnidaim acheté chez n’importe quel (bon) cordonnier fera l’affaire.

Dans le doute, Septième Largeur saura vous conseiller ou mieux encore, vous les remettre à net.

Conclusion du test des souliers Septième Largeur

Septième Largeur propose un modèle économique proche de celui de BonneGueule : des produits qualitatifs, bien expliqués, honnêtes, à des prix se situant clairement dans la moyenne basse du marché grâce à la distribution directe.

Dans cette gamme de prix, à savoir 245 € pour les basses et à partir de 295 € pour les bottines, 7L est clairement imbattable.

Selon moi, la qualité est la même que celle proposée chez Crockett & Jones ou encore Carmina. Pas de marketing, pas de pub, pas de fioritures autour du produit, Septième Largeur a un ADN de commerçant/artisan que l’on retrouve dans un produit proposé à sa juste valeur. J’ai eu beau chercher longtemps, je n’ai pas encore trouvé un meilleur rapport qualité / prix.

C’est une maison de passionnés, avec qui vous pouvez parler chaussures pendant des heures (vous verrez que Marcos est très volubile à ce sujet !). Allez faire un tour en boutique !

Essayez, trouvez la forme qui vous convient le mieux, prenez conseil auprès de l’équipe. Ils sont très transparents et ne proposent jamais un produit qui ne convient pas.

Si c’est trop grand ou trop petit, ils vous le diront, c’est un grand point fort que je n’ai pas souvent rencontré dans d’autres boutiques.

L’avenir leur est déjà pavé de succès et j’espère qu’ils s’agrandiront très prochainement. C’est tout le mal que je leur souhaite !

Laisser un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ce témoignage Benoît 🙂

  • Benoit

    Je viens juste témoigner, possesseur de 4 paires de la maison, 3 richelieux (dont une patinée) et une paire de bottines achetées il y a peu, on ne peut rien reprocher à la marque. Qualité, style, longévité, tout y est. A bientôt une seconde paire de bottines patinées marron claire, avec la ceinture qui va avec.

    Allez faire un tour à st Lazare, vous serrez toujours bien accueilli

  • Lorand

    Merci

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Lorand !

    Meilleure résistance à l’eau, plus d’adhérence aux surfaces, meilleure résistance à l’abrasion, et plus grand confort.

    Mais look un peu moins habillé, précieux et élégant par contre, et pas possible de poser un patin et des fers dessus.

    Globalement je trouve que quand on a plusieurs paires c’est bien d’en avoir une comme celle-ci un peu « tout terrain » 🙂

  • Lorand

    Je viens d’acheter des 7L Ernest semelles gomme. Le look de la semelle est moins sympa que la version cuir sous gravure fermée. Peut-on m’expliquer la réelle différence ? Est-ce une question d’usure, d’imperméabilité, de confort? Merci

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Pierre !

    Merci pour ton retour ! 🙂

    C’est normal, c’est que ton cuir est assez consistant et encore assez rigide. En les portant et en les crémant bien, ça devrait s’estomper assez rapidement, il faut juste que le cuir se fasse. 😉

  • PierreG

    Bonjour,
    J’ai récemment fait l’acquisition d’une paire de doubles boucles (modèle Rennan en Cognac) chez 7L, mon second achat chez eux. J’en suis très satisfait, elles sont très belles et pour l’instant très confortables, mais j’ai un petit soucis.
    Le cuir de la partie avec les boucles frotte sur la languette en-dessous, ce qui produit un crissement très audible lorsque je marche.
    Est-ce que le bruit va s’atténuer rapidement ?
    Y a-t-il un de réduire le bruit dû à ce frottement de cuir contre cuir ?
    Merci.

  • Pierre – BonneGueule

    Oui oui, tu peux aller voir sur http://www.septiemelargeur.fr/fr/ , mais il me semble qu’ils commencent vers le 41. Pour des pointures plus petites, tu peux regarder leur collection femme, ou bien chez Shoepassion. 😉

  • Olivier BOURGUIGNON

    Bonjour BG,
    Existe-t-il un site internet 7L pour voir le catalogue de produits qu’ils proposent ?
    De plus, je suppose qu’il taille grand au niveau des pointures (je chausse du 38-39).

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Mohamed !

    Hé bien, oui, Meermin, c’est bien aussi… Quelle est la question ? ^^

  • Mohamed Magassa

    Hello
    Et meermin ?

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Mohamed !

    7L a aussi des Jodhpur très sympas, il me semble. Après, on parle de design pur, là, donc c’est quand même quelque chose de très personnel. 😉

    Malheureusement Paul Evans a énormément de modèles, et c’est encore plus compliqué de t’en recommander un ou deux en particulier étant donné qu’on n’est pas à ta place.

    Il faut faire fonctionner ton goût et trouver quelque chose qui te plaît. Si tu nous proposes un modèle, on peut te dire ce qui va ou ne va pas dessus.

  • Mohamed Magassa

    Hello Nico ! Sur les bottines par exemple le model cavaleiro(forme intemporelle)de Markowski je lea trouve juste sublimes et j ai essayer de voir tout les model du même type chez 7L mais hélas j ai pas trouvée il ressemble un peut au boot de Paul Evans que j si aprecier.en parlant de Paul evans qu pourrais nous le conseiller comme chausseur

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Mohamed !

    Certainement pas ! Ca dépend ce que tu appelles « plus abouti » mais la qualité est plus haute chez 7L.

    Oui Markowski a été fondé par la même personne que 7L MAIS… Il y a eu revente de la marque (et montée des prix, car au départ Markowski se situe sur une gamme moins haute que 7L) 🙂

  • Mohamed Magassa

    Mais pourquoi j ai l’impression que les model Markowski sont plus abouti que ceux de 7l ? Même sur les bottine et pourtant c est deux marque on le même fondateur

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Mohamed !

    Dans les marques que tu me cites, 7L et Markowski sont les plus intéressantes niveau rapport qualité/prix, suivies par Paul Evans. Finsbury est franchement en-dessous niveau montage et qualité du cuir. 😉

  • Mohamed Magassa

    Bonjour j ai du mal a choisir une marque a adopté vue que je suis en générale fidèle au marque : entre 7L markowski paul evans ou encore finsbury

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Franck !

    Le bleu n’est pas le plus facile à assortir, vu qu’on porte souvent des pièces bleues justement (et ça manque un peu de contraste). Le gris est assez étrange sur des chaussures habillées, ça se retrouve beaucoup dans les esthétiques rock ou dark (ça donne un côté « mort » au cuir). Le plus simple à porter sera le dégradé bordeaux je pense, c’est une couleur chaude et pas très compliqué à assortir. 😉

  • Franck Burlaud

    Salut à tous. J’ai pris les Renan à la boutique Septième largeur à patiner. Pour la patine j’hésite entre un gris ( G022) ou un bleu comme le modèle de richelieu qui fugure dans l’article. Ou alors un dégradé bordeaux violacé. Pour changer du marron. Le bleu est il facile à assortir? Jean brut, chino….?

    Merci de me donner cotre avis. A plus.

  • Olivier

    Euh…Là il y a une approximation regrettable que les calcéophiles ne peuvent laisser passer : en aucun cas 7L n’est « au-dessus » de Sargent !!! Et pourquoi pas John Lobb pendant qu’on y est ? Je ne connais pas Jacques&Démeter, mais j’ai plusieurs paires d’Alfred Sargent, et ce qu’ils produisent en leur nom propre, c’est–dire leur gamme « Exclusive » est de très grande qualité (sans parler de leur gamme « Handgrade »). Elle comporte des modèles iconiques (le richelieu à bout droit « Armfield », le brogue adelaide « Moore », les double boucle « Ramsey ») avec des formes étudiées et une cambrure prononcée, et une qualité extrême de fabrication et de détails (le bout droit et les contreforts sont par exemple en cuir, et non en matière synthétique, ce qui est rare en PaChausser). Pour posséder aussi des Septieme Largeur Alexandre Noir, je peux dire que ce sont de jolis souliers, mais incomparables avec des Sargent « Exclusive ».

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Youyou !

    Luca ne vit pas à Florence non plus hein haha :p

    Si tu as vraiment du budget tu peux regarder chez Mannina, autrement tout se fait un peu sur le mode « artisannal » avec des bottiers qui ne sont pas des marques à proprement parler. Faut fouiner et savoir reconnaître un beau cuir, une belle forme, et un montage propre 🙂

  • youyou12

    Bonjour

    Question pour lucas. Des adresses de magasins de chaussures à Florence ?

    Merci

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Benoît !

    Tu me poses un peu une colle je t’avoue, surtout concernant la largeur du chaussant :/

    Essaye de regarder sur les forums de De Pied En Cap, il y a beaucoup d’amateurs qui partagent leurs bons plans !

  • benoit

    Bonjour. J’ai testé les 224 chez 7L qui me vont bien puisque j’ai le pied large + semelles mais ils sont en train d’arrêter ce modèle et ils n’ont plus de stock. Quels autres marques de chaussures sur ce type de budget (200-350€) offre des chaussures avec une largeur supérieur? J’aimais bien la 224 parce que le modèle restait fin avec juste un décrochage pr mon pied large. Merci bp pour votre aide! (Couleur marron clair si possible)

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton retour Laurent 🙂

  • Laurent Fleschen

    Bonjour, voici mon expérience avec la marque.
    J’avais déjà commenté sur ce post pour justement me procurer une paire de 7L (il y a 9 mois de ça, j’ai donc pu les porter une paire de fois). Au final, j’ai fini par me décider, et j’ai choisis une première paire de Joffre.

    Je n’ai pas vraiment de point de comparaison, étant donner que c’est ma première « vraie » paire de chaussure. D’ordre générale, j’en suis vraiment pas déçu, pour moi le cuir affiche vraiment une bonne qualité et la forme est vraiment super.

    J’ai tellement apprécié que j’ai finis par me prendre une seconde paire, cette fois-ci à bouche (Rennan). Là aussi, je n’ai pas été déçu.
    Je suis relativement satisfait de mes achats, mais cependant, quelques points négatifs tout de même:
    Pour ma première paire, une petite partie de la semelle s’effrite (je pense dû à de l’humidité, étrange tout de même) et les premiers ports ont vraiment été douloureux, mais on finit par s’y faire. Je trouve également les lacets légèrement court pour faire un noeud comme il se doit.

    Enfin, et là j’aurais besoin de vos avis d’expert: je me rends compte que mes pieds sont littéralement déformé au niveau du talon. Ca avait commencé par les ampoules « classiques » qu’on peut avoir, mais maintenant c’est une véritable déformation. Selon vous, est-ce que si j’arrête de les porter un moment, mes pieds reviendront à leur forme initiale ? ^^ Je tiens à préciser que je les fait tourner un jour sur deux, à raison de 5 jours par semaine.

    Merci de m’avoir lu et super site !

    Merci à vous,

    Laurent

  • Sylvester

    Je me dis qu’après un an d’utilisation, je n’y gagnerai qu’une justification arbitraire… Mais tu as raison, ça vaudrait peut-être le coup de trouver le temps d’en discuter avec eux.

  • Benoit – BonneGueule

    C’est très curieux comme retour, parce que je connais plusieurs porteurs de 7L et je n’ai pas entendu parler de ce genre de défauts. Tu as pu contacter la marque à ce sujet ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Sylvester !

    Merci pour ton retour.
    C’est drôle ce que tu dis sur Finsburry, parce que c’est justement une marque dont la qualité des cuirs est encore plus variable que chez 7L ! Donc coup de chance pour toi… Et manque de bol sur les 7L (même si c’est effectivement un problème qui n’est pas rare non plus chez eux.)

    Mais en effet, le désavantage de ces gammes de prix de souliers, c’est effectivement que tu ne peux pas avoir de garantie à 100% que ton cuir sera parfait, notamment parce que le contrôle qualité est bien moins poussé sur ce point ! Après c’est pire chez certaines marques que d’autres effectivement.

  • Sylvester

    Bonjour, voici mon expérience avec 7L : j’ai acheté une paire de richelieu en boutique après avoir vu les critiques plutôt positives sur internet. Depuis un an, elle se partage mes pieds avec quatre autres paires de chaussures de villes (dans l’ordre d’acquisition : deux de Finnsbury, une de Prince Jorge/Markowski, et une paire de Carmina – les septièmes largeurs auront été mon avant-dernière acquisition).
    Bref, j’étais au tout début plutôt enchanté par la forme et la belle couleur marron marbré (bien plus beau que mes Marko.). Mais j’ai rapidement commencé à nourrir des doutes : les plis d’aisances ont très vite pris, avec une multitude de minuscules stries caractéristiques des cuirs de pas très bonne qualité. Autre fait en défaveur des cuirs 7L : de toutes mes chaussures, ce sont les seules sur lesquelles je n’a jamais réussit à faire un glaçage. A chaque fois le cuir absorbe l’eau avant que le cirage ne cristallise, devenant poreux et sombre. Après quoi, je suis obligé de faire un nettoyage complet avec séchage, crémage et cirage (sans glaçage bien sur). De mes cinq pairs de ville, je dirai que ce sont ces 7L qui ont le cuir de la moins bonne qualité (en dessous de celui des Finns’ que j’ai payé presque moitié moins cher).
    Il y a deux à trois mois, une petite entaille, 1-2mm, a commencé à apparaître sur l’une des chaussures, là où le pli d’aisance rejoint la trépointe juste avant la couture du « cap toe ». Seconde déception… Je me suis dis qu’en nourrissant bien le cuir et en évitant de trop plier le pied en marchant j’arriverai à éviter le pire. Mais ces précautions ont vite été oubliées lord d’une de ces belles journée d’avril où je décide de rejoindre la place de l’Opéra à pieds depuis le Trocadéro alors que je les avais aux pieds. Ce n’est pas la traversé du désert de Gobi, pourtant le soir, en les brossant avant de les ranger, je découvre que la fissure à presque triplée de longueur :/
    Pour l’instant, si on ne louche pas dessus, ça reste assez discret. Mais pour combien de temps? J’avoue qu’à presque 300 euro la paire, je m’attendais à un peu plus qu’une durée de vie d’un an, surtout en alternant avec quatre autres paires…
    Hugo Jacomet de ParisianGentlemen conseille de ne pas s’attarder sur cette gamme de prix, les cuirs utilisés seraient d’une qualité hasardeuse, et de plutôt économiser pour passer à celle au dessus. Force est de constater qu’il sait de quoi il parle! Un peu déçu de ne pas l’avoir écouté plus tôt…

    PS : les retours d’internautes possédant des articles depuis à peine un mois, ou parfois moins encore, sont trompeurs. Mois aussi je trouvais qu’elles « respiraient la solidité et la qualité » quand je les avais aux pieds en boutique. Prudence donc…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Victor !

    Merci pour ton retour, content que tu aies trouvé satisfaction 😉

  • Victor Lieutaud

    Bonjour à tous, petit retour sur la marque 7l!
    J’ai commandé il y a un mois une paire d’Ernest (bottine que l’on peut voir en haut de l’article si je ne me trompe pas) avec patine personnelle.

    Tout d’abord leur service client est au top. Je les ai harcelé de questions les pauvres : taille embauchoir, détails sur la patine, quels couleur pour la crème et le cirage, etc. J’ai toujours eu des réponses en moins d’une heure…
    Ils avaient des questions sur ma patine et souhaitaient avoir plus de précision pour répondre avec précision à mes attentes : ils m’ont donc appelé, laissé un message. Une fois qu’on a réussi à s’avoir, très poli, précis. On est vraiment chouchouté. Donc toutes mes félicitations sur ce côté là.

    Pour la paire en elle-même (bah oui quand même!), je suis sur les fesses. La conception est au top du top. Le cuir est beau. ça respire la solidité et la qualité. C’est ma première paire de (grande) qualité certes, donc difficile de comparer, mais j’ai vraiment la sensation d’avoir du haut de gamme dans les mains.
    Et la patine… Que dire! magnifique. C’est encore mieux que ce que je voulais! (J’ai pris armagnac/cognac marbré avec boucle de serrage rouge). Les reflets sont magnifiques et les jeux de lumière incroyables.

    Bref, je suis fan et je conseille très largement.
    En plus les délais ont été parfaitement respecté.
    De l’artisanat, de la qualité et un prix juste pour des gens sérieux et agréables.

    Que demande le peuple? Merci BG et 7l!

  • Benoit – BonneGueule

    Merci pour ce retour très intéressant 🙂

  • Moulin

    La même qualite que C&J ???…..pour moi il n’y a aucune comparaison. 4 paires de crockett pour ma part, 2 en mainline, 2 en handgrade. Je connais un peu…en face, un Joffre en 224, que j’ai fait patiner à la main rue saint lazare. Premier constat : le cuir 7l est tres en dessous du moins beau cuir de mes C&J. Ca plisse, ca marque, ca cartonne, ca n’a pas un bel aspect du tout. Le glacage est d’ailleurs difficile, alors que c’est un jeu d’enfant avec le cuir des crockett.

    Ensuite, les finitions sont assez quelconques. Le pied ne se pose pas tout à fait aussi bien avec une chaussure qu’avec l’autre. Néanmoins, je reste assez amateur de l’élégance de ces chaussures à la belle patine bleue. Je les porte souvent. Juste déçu de ne pas trouver un autre exemple de l’excellence à la française. Je dis autre car oui, du Weston, c’est autre chose par exemple. Et ce ne sont pas les seuls.

  • Philippe Chague

    J’ai tenté un push 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    J’ai pas dit qu’on allait faire un test par contre :p

  • Philippe Chague

    Hâte d’avoir un test et vos retours alors 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Philippe !

    On a pas testé Orban’s, donc je te dirais 7L parce que pour le coup, on est certains que c’est une valeur sûre 🙂

    Je crois savoir qu’Orban’s a été crée par le monsieur derrière Markowski, 7L etc… Mais ça n’est probablement pas le même positionnement de gamme non plus 🙂

  • Philippe Chague

    Hello,
    A la recherche de LA paire de double boucle, j’hésite entre Orban’s et 7L.. Qu’en pensez vous? (semelle non gomme côté Orban’s)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Hoang Anh !

    7L fait bien des modèles pour femme aussi 🙂

    http://www.septiemelargeur.fr/fr/

    Par contre on ne s’y connaît pas plus que ça sur le marché féminin donc je ne saurais pas te conseiller d’autres marques :/

  • Hoang Anh Nguyen

    Bonjour,

    J’adore les modèles classiques des chaussures en cuir. Malheureusement, les boutiques à chaussures pour femmes n’en proposent que peu voire pas du tout. Savez-vous si 7L font aussi des modèles femmes?
    Si non, pourriez-vous me donner des boutiques qui font des modèles pour femme?

    Merci

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Antoine !

    C’est marron VS marron, et les deux sont casual… A toi de voir 😉

  • Antoine

    Salut,
    j’ai déjà vos chaussures que vous aviez faites avec 7L, elles sont top. Je regarde maintenant pour m’acheter une paire de Chukka. Quel modèle me conseilleriez vous entre : http://www.septiemelargeur.fr/fr/bottines/205-chukka-veau-velours-marron-forme-198.html#/uk_homme-75
    et http://www.septiemelargeur.fr/fr/bottines/202-chukka-marron-marbre-forme-198.html#/uk_homme-75

    Sachant que je suis étudiant, je ne sais pas lesquelles sont les plus polyvalentes….

    Merci d’avance

    Antoine

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Jo !

    Contacte leur service client directement si tu as des doutes pour les tailles, ils sont là pour ça 😉

  • Jo

    Salut! Intéressant, je n’ai encore jamais essayé 7L, mais c’est compliqué en ne vivant pas à Paris. Comment m’assurer que je commande la bonne pointure pour des chelsea? J’ai mesuré mon pied et, en me basant sur leur grille, la pointure que je trouve me paraît beaucoup trop petite. Quel est votre avis, après le test?

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Manu !

    Merci beaucoup pour ton retour, j’espère qu’elles t’apporteront satisfaction 😉

  • manudow

    Hello à tous, encore une fois un article qui aura eu raison de moi.. A la fin de ma lecture, j’ai donc couru hier soir, acquérir une magnifique paire de richelieux (modèle 206 eugène prune).. J’ai beau ne pas encore maitriser toutes les subtilités du monde de la chaussure de luxe, j’ai l’impression grâce à vous d’avoir fait un bien joli premier achat avec ce modèle 🙂

    Encore merci pour ces précieux conseils !!

    Manu

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Laurent !

    Prends un 42 dans ce cas 🙂

  • Laurent

    Merci ! Dernière question, je fais du 43 en lodding, que me conseil-tu? 43 également ? J’ai vu que ce modèle taille légèrement grand.

    Merci !!

  • Nicolò – BonneGueule

    Non, je dis « bien-sûr que ça vaut le coup de commander en ligne » 🙂

  • Laurent

    Merci pour ta réponse :-).

    Par contre je l’ai pas comprise mdr. Quand tu dis bien sur , c’est bien-sûr il faut essayer en magasin ?
    Suis-je donc condamner à me déplacer sur Paris pour m’en procurer une paire ? :-/

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Laurent !

    Bien-sûr ! C’est d’ailleurs encore plus vrai pour des chaussures où faut juste que tu connaisses simplement ta taille. 😉

  • Laurent

    Bonjour,

    Super article, je suis intéressé par le modèle à boucle. Étant de province, est-ce que c’est intéressant de commander en ligne ( & renvoyer si ça me convient pas ) ou faut-il vraiment être en magasin pour essayer ?

    Merci d’avance

    Laurent

  • tout à fait d’accord avec toi Haddi

  • Haddi Lam

    Et encore, il y a surtout du collé/soudé et quelques blakes… Je ne suis pas convaincu par PS, même si visuellement la majorité de leurs paires est bien travaillé. J’ai d’ailleurs discuté avec un de leurs vendeurs au showroom, et leur positionnement ne se situe clairement pas dans la pérennité de leurs produits.

  • Nicolo BG

    Hello Matt !

    N’hésite surtout pas à nous faire un retour sur les paires que tu as commandées ! 🙂

  • Matt

    Bonjour, super article très intéressant. Je suis très déçu des chaussures que j’achètes depuis des années dans une gamme de prix 180-200 Euros que cela soit au niveau de la qualité que de la pérennité. Après avoir lu pas mal d’articles sur le sujet et compte tenu de mon budget je pensais investir dans 2 paires de chez 7L, le modèle Paco pour mes tenues plus décontractés et un modèle à boucles pour mes costumes et tenues plus habillés. J’espère en être satisfait.

  • OnurBG

    Oui, on peut considérer cela comme ça !

  • Mathias Kaced

    En résumé, on peut considérer 7L comme une excellente entrée (de gamme) en matière de soulier haut de gamme, non ?

  • Phil

    Salut les gars! Dites, c’est bien le modèle Rennan qui est présenté avec la double-boucle ou le modèle Louis Charles en forme 224 qui est présenté? Ce sont quasiment les mêmes. En photo elles rendent vraiment bien, j’ai trouvé mon prochain achat je crois 😉

  • Tristan L

    j’allais partir sur des chelsea boot pete sorensen cherry mais là j’ai un doute avec vos avis et commentaires ;/

  • OnurBG

    Tu ne le regretteras pas ;))

  • Olivier Arnauld

    Ok merci, je pense que je vais me laisser tenter !

  • OnurBG

    Salut Olivier !

    Ce sont bien des chukka en forme 198 !

    Il y a toujours une différence de rendu entre une photo et la réalité ;))

    http://www.septiemelargeur.fr/fr/bottines/226-chukka-vvmarine-forme-198.html#/uk_homme-75

  • Olivier Arnauld

    Bonjour, super article ça m’a furieusement donné envie d’essayer les chukka !
    Juste pour info, la forme des tiennes est bien la 198 ? Parce qu’en les essayant, j’ai eu l’impression que celles du magasin (forme 198) sont plus « effilé » que tes photos peuvent laisser penser !

  • 7L est au-dessus !

  • Itachi

    Bonjour, au sujet de Alfred Sargeant et Jacques&Déméter, ça se situe ou par rapport à 7L ?

  • « P.S a un cuir superieur a 7L » ?

    alors là j’aimerai bien avoir des explications 🙂

  • Laurent

    Guillaume, si, selon toi, les plis d’aisance sont uniquement liés à la qualité du cuir, alors tu as tout faux.

    L’importance des plis d’aisance peut venir aussi :
    – du patronage, si la forme est adaptée à ton pied
    – de ta démarche
    – du fait que tu aies choisi la bonne pointure, ou non
    – du modèle, un one cut marque bien plus qu’une full brogue

    De plus, un cuir de qualité ne veut pas dire qu’il montrera moins de plis par la suite. Le cuir Venezia de chez Berluti est un cuir de qualité mais qui a tendance à marquer pour diverses raison.

    Le montage est aussi super important, car il va jouer sur le long terme et sur la tenue. Ici, c’est comme si tu disais que, dans un costume, seul le tissu était important.

    Pour ce ce qui est de P.S. enfin… pour moi, ce n’est pas comparable à 7L ou une autre maison spécialisée dans les souliers. L’esprit et le public n’est pas le même. C’est limite si tu allais comparer du Guidi à du Alden.

  • OnurBG

    Si ton banquier veut commander des pièces chez nous, ça sera avec plaisir ;))

  • Jim

    Super, moi qui me demandait ce que donne la coupe Havana en vrai, c’est top !
    En revanche, ça ne vous gêne pas si je file votre adresse à mon banquier ? 😉

  • David

    Tu ne comprends pas mon commentaire ou mes commentaires.
    Mais cela me paraît normal ; en tant que consommateur de cette marque ; tu la défends.
    Je n’attaque pas ton style je dis juste que les calceophiles sont pointilleux. Je te conseille également de tester plus haut de gamme.
    J’ai la chance de posséder nombre de paire notamment Septième Largeur paraboot heschung CJ mainline et handgrade EG JL Carmina G&G Alden Aubercy. Mon opinion n’est pas guidé par un amour d’une seule marque. Je suis DPECien depuis longtemps.
    Si CJ est critiqué dans notre forum ; évidemment. Mais rien à voir avec Septième Largeur. Et d’ailleurs Nous critiquons toutes les marques, même JL !
    Je me répète une dernière fois: je ne critique pas Septième Largeur ; si vous adorez tant mieux pour vous !
    Je dis juste que l’on ne compare pas une chemise Maison Standard avec une chemise Turnbull and Asser. Ni une Veste Dany Berd avec une veste Caruso. Ni un jean Uniqlo à un jean Kurabo !
    Septième Largeur est un bon compromis à l’instar de maison standard ; pour ceux qui veulent une qualité à prix compressé (fabrication Portugal pour les 2, main d’oeuvre, cuir etc)
    D’ailleurs, question, tous les modèles de Septième Largeur ; quelles marques historiques les ont inventés ?
    Après j’accepte bien que l’on a envie de se dire naïvement qu’avec une de ces paires on touche le graal mais non hélas c’est faux. On peut aussi se mettre sur les épaules de quelqu’un et prétendre que l’on est grand.
    Rien d’agressif juste de la mise au point sémantique.

    Sincèrement

  • OnurBG

    C’est normal ! :))

  • フランスの兵士

    merci !

  • OnurBG

    Salut Jim !

    La veste de Romain est un modèle Havana ;))

    Tu peux le retrouver ici :
    http://eu.suitsupply.com/fr/jackets/havana-bleu-unicolore/C831.html?start=4&q=havana

  • Jim

    Bon c’est un peu au-dessus du budget que je comptais mettre mais moi qui cherchait de nouvelles chukkas sympas pour l’été, je suis très tenté…

    Sinon vous sauriez quel est le modèle de la veste suitsupply marine sur les photos de la paire de double monk Rennan ?

    Merci !
    Jim

  • OnurBG

    Salut Vincent !

    C’est une Paco Chocolat Forme 230 ;))

    http://www.septiemelargeur.fr/fr/bottines/107-paco-chocolat-forme-230.html

  • Guillaume BG

    Hello Romain, effectivement pas la même chose.
    Un Goodyear a ce tarif , c’est une tres bonne affaire.

    Cela dit , un cousu Blake de qualite suffit largement pour une utilisation citadine avec les regles basiques d’entretien , par contre la qualité du cuir , c’est autre chose et plus important que le montage a mes yeux. Pour avoir tate le matos et d’apres quelques retours , les plis d’aisance peuvent etre tres marqués , qualite du cuir aleatoire selon le modele.

    Pour moins de 300 , ca reste un tres bon rapport qualité / prix et sûrement plus intéressant que P.S ou il faut sortir minimum 100 billets supplémentaires.

    C’est la ou je veux en venir , P.S a un cuir superieur a 7L , mais pour un Blake qui sera forcément moins solide q’un Goodyear.
    C’est une question de choix.

    Bref , je maintiens que dans un style a l’Italienne , Sprezzatura , les P.S sont plus interessantes. Pour le savoir faire Made in Italie , c’est un autre debat.

    Bonne journée.
    ++

  • フランスの兵士

    Bonjour, quel est le nom du modèle porté avec un jean, qui ressemble furieusement à une paire de heschung ? Merci d’avoir fait découvrir cette marque.
    Vincent

  • Romain Korst

    Hello Guillaume,
    Sans parler de style car les deux écoles sont différentes et 7L défend un style classique, PS n’a rien de plus qualitatif qu’un 7L. Déjà, on ne peut pas comparer un cousu blake à un cousu goodyear. Ensuite, j’ai toujours trouvé extrêmement douteux qu’on puisse vendre un cousu blake au dessus de 200€ alors que le principe du Blake est qu’il ne requiert aucun savoir faire précis. Savoir faire justement qui ne s’est jamais trouvé en Italie (il y en a, je ne dis pas le contraire mais l’Italie, c’est le tailoring et le PAP, pas le soulier) mais en Angleterre, en France, en Espagne et au Portugal principalement.
    Je sors en avançant tout ça du débat 7L. En effet P.S a plus de style mais clairement au termes de qualité, on est bien en dessous.

  • He.meurice

    Si vous avez l’occasion de passer dans le 6ème, 7L y a sa deuxième boutique avec un vendeur des plus sympathiques. Toujours à l’écoute, de bonne humeur. Pour ne rien gacher au plaisir, la rue est vraiment belle et les chemises Office Artist sont juste à côté.

  • Guillaume BG

    Je me serais plutot oriente vers Pete Sorensen.
    La qualite est meilleure que 7L , et leur ligne est plus travaille avec un design singulier et en ce sens aurait plus correspondu a la nouvelle ligne BG aux influences Italienne.
    7L est trop formel , trop gentil , trop lisse … Bref , a mon sens manque de relief / caractere pour etre Sprezzatura , cette nonchalance , ce détachement cynique tout en gardant cette élégance.

  • BenoitBG

    Merci pour l’éclaircissement, je suis totalement d’accord avec toi sur l’effet très pervers des soldes, les consommateurs perdent totalement confiance en le produit quand il a un prix normal…

  • RomainBG

    Hello michel,
    ces maisons ne sont pas toutes du sur le même niveau de qualité.
    J’adore Grenson et Trickers comme Loake mais le travail n’est pas du tout le même.
    Pour avoir une paire de Meermin en sus, le niveau de qualité est moindre.
    Surtout pour Loding et Finsbury.

  • Romain Korst

    Ce sont des H&M 🙂

  • Romain Korst

    Bonjour Aloxe,
    Il faut en effet plusieurs ports pour détendre le cuir. Ca fait toujours un peu mal au début. Si la douleur persiste après une dizaine de ports, ramène les souliers en boutique, 7L les fera élargir !

  • torrent

    respect

  • David

    C’est cela oui, tant qu’on y est on peut dire que 7L sont les meilleures chaussures du monde et qu’à côté Edward Green ou John Lobb et Weston peuvent retourner apprendre à fabriquer des chaussures.
    Bon un peu d’honnêteté c’est peut être mieux pour être un tant soit peu crédible, non?

  • David

    Pour les paires ; je le répète je n’y verrai aucun inconvénient. Normal de tester une chaussure offerte au vu de la pub pour la marque. Si vous n’acceptez jamais les cadeaux ; tant mieux ou tant pis pour vous.

    Pour la réponse sur le budget ; j’ai une vision assez opposé avec la grande majorité de vos lecteurs qui ne parlent que de soldes VP ou de RQP en permanence. CJ ou Green sont des maisons historiques qui ont créé une vision d’élégance. J’ai pu rencontrer « l’héritiere » Green à une soirée et croyez moi leur souci du détail et de la perfection (notamment en posant feuille par feuille le talon) implique des coûts démentiels. Elle ne sera jamais très riche car n’a jamais envisagé une delocalisation. Ses salariés sont bien payés et heureux.
    Pour moi cette responsabilité et ce positionnement est très respectable et se paie.

    Je ne remets pas en question 7L bien au contraire ; marque parfaite pour débuter. Je « m’insurgeais » sur l’article qui porte en éloge cette marque et la compare avec l’histoire de la chaussure. Tu dois comprendre la métaphore avec Rolex et Longines de mon commentaire ci-dessus.
    Je conseillerai de commencer éventuellement par cette marque mais plutôt d’économiser et s’acheter CJ Carmina ou EG.

    Pour finir je trouve que vos produits sont plutôt bien foutus pour la plupart. Cependant je pense aussi que tu n’apprecierais pas la comparaison si je disais que Maison standard à la même qualité de chemise que vous. Que uniqlo à un selvedge similaire à votre kurabo. Ou que dany berd est une qualité similaire à votre veste avec Milanaise.

    Les marques doivent vivre et continuer d’exister par patrimoine et héritage. Le problème de l’obsession du RQP (soldes et VP) c’est qu’il implique un dénigrement des références (certes plus chères) des différents univers du style.

    Sincèrement.

  • David

    CJ est une marque historique du soulier. Leur ligne handgrade a fabriqué en sous traitance pour Green et Lobb lors de leur création d’usine PaC à Northampton.
    7L est un modèle économique du soulier où chaque sou compte. C’est très louable comme initiative mais ceci dit on ne peut pas comparer 2 marques aux visions opposées.
    Enfin dure que le cuir Carmina et CJ (notamment leur ligne cordovan) est similaire au 7L est une mauvaise foi ou juste un aveuglement (cela arrive) envers la marque.
    Sans animosité bien au contraire j’adore les souliers ; mais ce n’est pas la même chose. C’est comme comparer une Rolex avec une Longines. Mes réponses peuvent te paraître prétentieuses ou fausses mais la passion est dans le détail.
    Et merci de cet article qui permet d’élever le débat. Après des tests de chaussures plutôt malvenu sur le blog.
    Sincèrement.

  • lerouyer

    Ma femme m’a dit ça aussi quand on avait acheté pour elle chez markowski… mais je pense qu’un essai n’est pas suffisant quand on a l’habitude que de chaussures faciles (sneakers, …) ou pour son cas, de ballerines minelli

  • Gouhouf

    Et j’ajouterais au commentaire de Romain que ce sont ceux qui ont eu de mauvais cuirs ou des mauvais montages qui sont les plus bruyants 🙂 C’est comme regarder les avis pour un restaurant ou un hôtel. Sur un 3 étoiles Michelin, si il n’y a pas au moins une personne qui a eu une mauvaise expérience culinaire, dans un hôtel cinq étoile, si personne n’a jamais vu de tâche sur les draps, c’est louche.

    Je pense que dans toutes les marques, il y a un certain nombre de défauts. Statistiquement, je ne pense pas qu’on puisse passer à travers, et ce, quelque soit la qualité de la marque (ce qui ne l’empêche pas de faire son possible pour réduire leurs occurrences). Cela reste des produits « animaux », qui ont forcément une certaine variabilité. Quant au fabricant, il peut avoir un coup de mou, ou une machine momentanément déréglée. Mais la marque doit savoir donner une solution dans ce cas.

    Si le produit est relativement récent, une bonne marque se doit de faire un geste et de corriger l’erreur. C’est à ça que l’on peut juger. Si le produit est ancien (selon la marque, un an, deux ans, ou plus), ça peut être difficile pour le vendeur de savoir d’où vient le problème, côté vendeur ou côté acheteur. Je ne sais pas sur ce point où se positionne 7L, je n’ai pas eu à me plaindre jusqu’à aujourd’hui.

    Quant à la question de positionner les marques les unes par rapport aux autres, cela me paraît bien trop complexe. Même au sein d’une même marque il y a des bons et des mauvais produits. Il suffit d’aller voir sur DPEC pour observer toute la subjectivité que l’on peut mettre dans le terme « haut de gamme ». On parle de C&J, eh bien, lisons le fil de C&J : http://depiedencap.leforum.eu/t2981-Crockett-Jones.htm. On y trouvera une critique de ces chaussures assez acerbe de la part d’Achille (après démontage), que je cite dans le texte : « J’ai dit qu’on trouve dans les CJ mainline des éléments qui sont aussi utilisés dans l’entrée de gamme à 130€.
    Des éléments qui je le répète sont TECHNIQUEMENT structurant pour le souliers. »
    Je ne remettrai pas en doute sa parole a priori. Et il est possible que les mêmes défauts pointés par Achille se retrouvent chez 7L (voire pire). Mais une fois lues toutes les discussions de DPEC, qui est le plus « haut de gamme » de tous ? Débat sans fin…

    Après, en se mettant dans la peau du français médian (qui touche dans les 1700 euros net), une paire à 250 euros ne sera jamais considérée comme moyenne gamme !

    Gouhouf

  • BenoitBG

    Eh bien non, on ne reçoit jamais le moindre centime pour écrire un article 🙂

    Pour savoir comment on fait pour vivre, Geoffrey l’explique très bien ici : http://www.maddyness.com/prospective/2013/04/04/monetisation-blog-bonnegueule/

  • Romain Korst

    Bonjour Michel,
    C’est bien celui-ci que j’utilise et que 7L utilise également.
    Encore une fois, une petite noisette par zone suffit amplement. Le secret, c’est l’huile de coude !

  • michel

    Loding, Meermin, Markowski, Carmina en soldes, Duggers Of London, Finsbury, Loake, Grenson, Alden en soldes, Trickers…

  • Patrice B.

    Pour nourrir le débat, je dirai que seul le temps confirmera ou non les positions de chacun. Si 7L progresse, alors oui, il aura peut être un jour vocation à obtenir le prestige de maisons institutionnelles telles que C&J, EG, JMW, JL etc. Je pense que c’est cela qui te heurte, David, dans l’affirmation de Romain : le fait qu’un jeune chausseur puisse prétendre aussi rapidement à un niveau d’excellence qui nécessite en principe savoir-faire et tradition, et donc du temps.

    A titre personnel, j’ai eu l’occasion de constater que certaines paires de 700 € ne valaient pas celles de 150 €… Pour cette raison, la comparaison de Romain ne me choque pas.

  • Philippe

    Sur la photo du modèle sprezzatura quelle est la marque des chaussettes SVP ? Très belles !

  • torrent

    Pour juste faire un complément, je pense que si vous faite un article comme celui-ci, il vous à fallu un minimum de renseignement sur la marque, donc même si vous dite que vous êtes pas payées, ce que je trouve plus ou moins bizarre, sinon comment vivre? ou bien vous avez un accord de principe pour avoir des modèles gratuit pour certain de vos look que je vois placées depuis quelque temps dans vos articles, après j’ai envie dire heureusement car c’est du donnant donnant dans la mode, ils ont besoins de vous et inversement, donc il n’y à pas de honte à dire la vérité. Car vos articles et comme bon nombre de site, blog, on beaucoup de mal à critiqué un produit.
    Sinon demain plus personnes voudra placer des produits dans vos articles.
    Simple lecteur comme moi, je le comprend tout à fait, un blog c’est du placement produit pour les marques.

  • BenoitBG

    Non David, toutes les paires que tu vois dans l’article, c’est Romain qui les a achetées. Nous n’avons pas eu de cadeau encore une fois.
    Du coup, pour quelqu’un qui a environ ce budget, à Paris, qui veut une forme avec un minimum de cachet, tu conseilles quoi dans cette gamme de prix ? Et pas le droit de citer Meermin 😉

  • michel

    https://www.valmour.fr/produits-entretien/cirage-lotion-saphir-medaille-dor,516

    C’est ce produit que tu conseilles pour l’entretien des double boucle ? Ce choix est validé par 7L ?

  • OnurBG
  • Romain Korst

    J’assumerai ce que j’ai dit jusqu’au bout. A mon sens la seule différence entre CJ Carmina et 7L, qui produisent avec les mêmes cuirs et possèdent le même savoir faire est le style. On peut préférer Carmina à 7L et 7L à CJ ou l’inverse, qu’importe. Mais dans la finition, dans le montage et dans les peaux, c’est la même chose à peu de chose près.
    L’attention envers les détails est la même. Les cuirs creux existent partout, chez CJ comme chez Carmina, j’en veux pour preuve les nombreux topics qui remettent en question la qualité des cuirs de ces maisons. Il est un moment où le niveau de qualité est induit par le prix, chose que 7L est fière de ne PAS défendre. Le prix est juste, la qualité est la même. Malheureusement il reste possible dans ces trois maisons là de tomber sur un mauvais cuir ou sur un montage moins précis, c’est comme ça, ça arrive. Il faut penser à mon sens à l’image que le produit véhicule. C’est à mon sens le plus gros défaut de 7L, j’en ai parlé à Marcos et à Mathieu, je ne les prends pas en traître sachant qu’ils liront tous les commentaires. Mais ils ne veulent pas communiquer une image luxe et très honnêtement, grand bien leur fasse.
    J’ai travaillé pour 7L, j’en suis très fier et heureux mais jamais je ne ferai la publicité d’un produit qui ne vaut pas le coup. Ma plus grande fierté pour moi qui travaille depuis longtemps dans les boutiques que ce soit en souliers ou en PAP, c’est h’abiller et de chausser les gens à leur goût et à leur taille. Si une marque ne défend pas ce service là (et j’ai travaillé pour beaucoup d’autres marque dont je ne parle pas, comme quoi…) et ce niveau de qualité là, je ne souhaite pas en parler.
    C’est dit en toute amitié 😉

  • Romain Korst

    Salut Sébastien,
    Le pantalon est de la dernière collection, je ne pense pas qu’il soit encore disponible malheureusement.

  • David

    Je ne peux que confirmer l’autre David et invite la lecture du forum depiedencap avec articles précis revues test poussé et retour d’expérience sur Septième Largeur. Plutôt mitigés je dirais les retours…
    Après avec ce prix moyen de gamme de la marque, cela aboutit à des cuirs de qualité irrégulière.
    Mais c’est sur que l’article aussi naïf et touchant qu’il est, ressemble à une éloge à sens unique et une promotion (sans retour d’argent évidemment..) mais bien relayé par la communication de la marque sur Facebook. J’imagine éventuellement des paires offertes et c’est bien normal pour tester (un test plus abouti serait judicieux).
    Car « le luxe appelle le luxe » n’est sans doute pas le slogan le plus adapté pour Septième Largeur et je comprends que certaines comparaisons puissent choquer. Comme si on comparaît une chemise Maison Standard à une chemise Bonnegueule par exemple…

  • bantoniob

    Merci Constance mais je demandais le nom du modèle, pour la marque je sais que c’est des septième largeur 🙂
    Bonne soirée

  • Steph
  • David

    Disons que comme d’autres on peut avoir un avis mitigé sur les cuirs employés et sur leur vieillissement. C’est une marque de moyenne gamme dont les prix sont peut être compétitifs, mais enfin comparer cela avec certaines marques anglaises bien plus haut de gamme ça laisse sans voix.

  • BenoitBG

    Je te trouve sévère quand tu dis « article publicitaire », on n’a pas touché le moindre centime (ou la moindre paire) pour l’écrire. Romain a peut-être été maladroit dans sa comparaison, mais tu ne peux pas nier que le reste de l’article est fouillé et varié, jusqu’à préciser le sourcing du cuir.
    Que tu ne sois pas d’accord, je veux bien, mais plutôt que d’être négatif sur l’article, pourquoi ne développerais-tu pas ton point de vue qui apprendrait des choses à tout le monde, moi le premier ?

  • Jérémie

    Bonsoir Patrice,

    Merci de ta réponse, je vais attendre un peu! 🙂

    Jérémie

  • ConstanceBG

    Bonjour Florian,
    Un grand merci pour ce retour positif et tes encouragements. En effet, leur tumblr donne vraiment envie, et les bottines de Geoffrey sont (en effet) superbes !
    Bien à toi

  • OnurBG

    Romain avait écrit qu’il fallait éviter la crème, ce que tu as fait, pour éviter de décolorer le cuir. Au mieux, il faut prendre la lotion Saphir Huile de Vison, c’est ce qui est le plus adapté pour l’entretien de ces paires.

    Après, il faut pas trop abuser des produits d’entretien (crème surfine) pour éviter de décolorer le cuir.

  • Florian

    Je l’attendais cet article ! Vraiment une belle marque et elle donne envie rien que par le service de patine. Leur tumblr sur les patines est magnifiques d’ailleurs !
    Gros coup de coeur pour les bottines de Geoffrey.
    Merci pour l’article

  • ConstanceBG

    Il s’agit de bottines Septième Largeur bien sûr 🙂 C’est marqué en légende de la photo.
    Bon aprem

  • Patrice B.

    Avant de poser un patin, il faut « casser » la semelle sinon cela la rigidifie, et dans ce cas tu risques d’accentuer les plis d’aisances disgracieux.

    Donc je te conseille au moins une douzaine de ports avant ; voire beaucoup plus si, en pratique, tu restes assis toute la journée devant un ordi (et donc marche assez peu)…

    Patrice

  • Antonio Barbone

    Quel est le modèle des souliers de Geoffrey? J’adore aussi la couleur !

  • Sébastien

    Le Pantalon AMI, vous savez si on peut encore l’acheter quelque part? 😉

  • Gouhouf

    Merci pour ces réponses. J’avoue être un lecteur attentif de dpec, et avoir déjà lu presque tous les posts qu’on y trouve concernant l’entretien des chaussures. D’où mon étonnement sur le fait que différentes personnes avaient l’air d’avoir des avis différents.
    Le terme de « crème » sans adjectif est très utilisé, mais qu’entend-on par crème tout-court ? Crème universelle ? Ou un autre type de crème ?

    Gouhouf

  • David

    Je rejoins l’avis général.
    CJ et Carmina ; rien à voir sur les peaux et montage.
    On ne compare pas la même chose avec Septième Largeur.
    Surtout que CJ a une ligne handgrade avec un cahier des charges poussé. Enfin historiquement ces maisons de Northampton ont assuré notre élégance. Tout n’est pas forcément affaire que de prix ni de RQP. Il est parfois bon de se le rappeler.
    L’histoire anglaise de la chaussure existe et les coûts sont différents en Espagne. Même si j’adore Carmina et peut apprécier l’offre de Septième Largeur, une paire d’EG ou CJ a une autre saveur ;
    Pour Vass je suis d’accord avec le commentaire dessous mais vu qu’il faut faire un aller retour à Budapest 🙂 la comparaison reste floue.
    En tout cas comme première paire de chaussures de qualité ; Septième Largeur en impose… Jusqu’à ce que Mr Fernandez parte (markowski bowen.. RIP).
    Merci pour l’article pour les calceophiles

  • David

    Je reste sans voix à la lecture de cet article publicitaire. Qu’on trouve des qualités aux formes ou aux patines de 7L je veux bien mais ils ne boxent pas du tout dans la même catégorie que C&J.

  • Lucas

    Je posède deux modèles de chez 7L.

    J’ai quelques remarques sur votre article :

    – il est intéressant de noter que la qualité (et le style d’ailleurs) baisse généralement lorsque M.Fernandez revend une marque. Le meilleur exemple étant l’évolution récente de Markowski (nouveau nom Prince Jorge WTF, modèles laids…)

    – je ne parlerais pas de haut de gamme pour 7L mais de moyenne gamme,

    – concernant le style, ils sont largement au-dessus de tous leurs concurrents, modèles plus
    fins, épurés…

    Concernant la qualité je suis plus mitigé. J’ai l’impression que ma paire de double boucle (Rennan, a priori j’étais très satisfait par l’apparence du cuir) est en cuir creux en partie.

    Concernant ce modèle d’ailleurs, vous conseillez de l’entretenir avec ce produit : https://www.valmour.fr/produits-entretien/cirage-lotion-saphir-medaille-dor,516 ? Pourquoi la crème surfine traditionnelle boucherait les pores d’un tel cuir et pas d’un cuir traditionnel ?

    Carmina et CJ sont largement au-dessus niveau qualité.

    Enfin je trouve que les modèles que je possède venant de la concurrence sont plus
    résistants sur le long terme (Loding 2010 et Markowski 2011)

    Petite question en rab : Romain tu achètes du Suit and supply online sans essayer
    en boutique ?

    Merci

  • baptiste

    Bonjour,

    Très bon article. Je dois dire que j’ai acheté, il y a deux ans, la rennan en vocalou et c’est de loin la paire que je préfère avec ma 705 de chez Weston. C’est aussi celle avec laquelle je me fais le plus remarquer 😉

    Cependant, je voudrais bien avoir un éclairage supplémentaire sur la façon de les entretenir car lors de mon achat on m’avait simplement vendu la pâte de cirage avec ; je n’ai donc jamais utilisé de creme.
    Je les ai apporté récemment pour refaire le patin arrière, et le vendeur de la rue st lazare m’a dit qu’elles avaient beaucoup perdu en couleur (ils se sont chargé de lui redonner sa couleur d’origine). Mais, à la lecture de votre article je reste donc perplexe par rapport à ce que je devrai faire à l’avenir pour préserver leur jolie couleur d’origine.

    Pourriez-vous m’en dire plus ?

    Merci

  • Youri

    J’ai acheté pas mal de 7L ces derniers temps (maintenant que je rentre dans la vie active) et c’est vrai que c’est plutôt de la bonne qualité et le rapport qualité prix est pas mauvais. Après je trouve que la nouvelle collection « Prince Jorge » de markowski est juste géniale et parfois moins cher… En tous cas très bel article d’ailleurs je vois que l’un des vendeurs de 7L s’est prêté au jeu !!

  • Romain

    Je ne voudrais pas critiquer 7L, c’est une excellente marque avec un très bon rapport Q/P.
    Cependant, je ne peux pas laisser passer la comparaison avec Carmina et Crockett.
    Ce ne sont pas les mêmes gammes de prix. Le rapport Q/P de 7L est au niveau de Carmina et supérieur à C&J.
    Toutefois, Carmina comme C&J sont un cran au dessus. Vraiment. Et Vass (dans les prix de C&J) deux voire trois cran au dessus.
    Je n’évoque même pas le choix dans les formes, plus nombreuses chez Carmina, chez C&J et évidemment chez Vass (qui propose en plus des largeurs.)
    Le Goodyear est plus qualitatif chez Carmina et C&J (Vass ne fait que du cousu-main), les peausseries meilleures (chez le même fournisseur, sur le même produit, il y a des grades de qualité.)
    Je conseille de tout cœur 7L pour qui a un budget limité (mais pas trop limité, autrement mieux vaut regarder du coté de Meermin ou chez les anglais en soldes), mais quiconque souhaite acquérir de vrais beaux souliers se doit d’aller au minimum chez Carmina (je ne suis pas très fan de C&J niveau rapport Q/P.)

  • Romain Korst

    Merci !

  • Romain Korst

    Hello Martin,
    Selon moi les finitions sont bien meilleures chez 7L. La couture de la semelle est très souvent bien trop proche de la lisse (la « tranche » de la semelle) et ça manque de propreté en règle générale.

  • Romain Korst

    Hello Bap,
    Le modèle Eugene, simple, pas trop de décoration.
    Ne te pose pas la question de la morphologie, va en boutique et essaye la forme qui te conviendra le mieux. Repère le modèle qui te plaît le plus sur la forme 206 qui est plus ronde, comme celle de mes double boucles. Ca évitera l’effet palmes 🙂

  • Romain Korst

    Bonjour Gouhouf,
    Il y a en effet beaucoup d’avis différents, c’est comme n’importe quel débat.
    A mon sens, le cirage n’est que décoratif. Il bouche les pores, il faut donc savoir ce qu’on veut faire sur le chaussure avant d’en mettre. Si l’on veut recolorer à la surfine, il faudra donc avoir enlevé le cirage au préalable. 7L considère le cirage comme accessoire, ça n’est jamais de l’entretien, c’est de la « déco ». En revanche la crème est vraiment nécessaire, et sur certains cuirs il faudra être parcimonieux car elle déteint au fil du temps (surtout sur le vocalou)
    A ta dispo pour d’autres éclaircissements !

  • RomainBG

    Hello Romain,
    Avec plaisir pour l’exemple !
    La veste est une Havana, ma coupe préférée chez SS 🙂

  • Loric

    Tout est à peu près là, avec des vidéos didactiques :
    http://depiedencap.leforum.eu/t9211-FAQ-l-entretien-de-nos-souliers.htm

    Et si tu as encore des doutes, trouve un cordonnier-bottier qui est compagnon du devoir, on peut difficilement faire mieux qu’eux dans le domaine 😉

  • PY

    J’ai 3 paires 7L (richelieu, derby simple boucle et mocassins) depuis plusieurs années et j’en suis ravi ! Je trouve par contre que les bottines, comme souvent sont assez larges à la chevilles contrairement à Carmina par exemple qui arrive à les effiler davantage.

  • Romain D.

    Les doubles boucles portées de manière un peu casual sont splendides !! Je n’imaginais pas les coordonner ainsi, merci pour l’exemple ! Au fait, c’est quelle coupe le blazer Suitsupply sur la photo ?

  • Gouhouf

    Merci pour cet article. J’ai pu acheter récemment une paire de mocassins. J’en suis très content, et effectivement, j’ai beaucoup apprécié les conseils du vendeur. J’ai vu par contre que certains avis sur internet étaient plus négatifs, quant à la solidité long terme. Je n’ai pas d’avis pour le moment, j’attendrai encore quelques années pour m’en faire un.
    Concernant l’entretien, je suis un peu étonné. De ce que j’ai pu lire sur les sites de Jacques & Déméter, et sur le site de Valmour (qui vend la marque Saphir), le cirage en tant que tel n’est pas trop recommandé, ou très accessoire. Les deux points importants, d’après l’un et l’autre, c’est le lait nettoyant, et la crème colorée. Valmour en profite pour vendre sa crème surfine évidemment, mais n’hésite pas à faire de la mauvaise pub à son cirage qu’il recommande d’utiliser très parcimonieusement sous peine justement de boucher les pores.
    Le vendeur de 7L me recommandait aussi la crème universelle, et éventuellement un tout petit peu de cirage de temps en temps.
    Du coup, ce n’est peut-être pas difficile à entretenir, mais j’ai l’impression que personne n’est d’accord. Ou alors que tout le monde utilise des termes différents pour la même chose.

  • Abdelhamid Niati

    Enfin, un article sur 7ème largeur !!!!!!!!!!!!!!!! Je l’attendais vu la qualité des chaussures proposées; Un article d’une grande qualité à la hauteur de la qualité de la maison. Merci Romain pour cet article riche et instructif. Un conseil : allez y !

  • Bap

    J’hésitais à me prendre une paire. Je trouve que des pairs beaucoup trop longues. Tu me conseillerai quelle modèle de richelieu pour un gars pas trop grand qui a pas envie d’avoir des palmes aux pieds ?

  • Jérémie

    Article qui tombe à pic pour ma part, j’ai acheté ma première paire de bottines 7L samedi dernier suite aux différents commentaires sur BG 🙂

    Petite question, je les ai mises deux fois, quand pensez-vous qu’une protection de la semelle sera nécessaire? Assez rapidement?

    Quoi qu’il en soit je n’ai encore que peu de recule sur la longévité, mais le produit est magnifique et les finitions précises; l’accueil en boutique l’est tout autant!

    Merci de votre réponse,

    Jérémie

  • Martin

    Merci pour cet article test, ça faisait longtemps que je l’attendais ! Les workwear sont superbes.

    Selon toi, quelle(s) différence(s) avec la marque Markowski ?