Le Grand Comparatif #1 : Test des chemises Hast, Première Manche et Loom

Temps de lecture : 11 minutes

77

Pour ce premier volet de notre grand comparatif des chemises sous les 90 €, je vous invite à nous pencher sur trois marques françaises qui font beaucoup parler d'elles, notamment grâce à leur approche sans intermédiaires : Hast, Première Manche et Loom.

Prêts ?

Hast - Chemise en oxford vert pastel

Une chemise à 64€, située sur le panier bas de notre comparatif.

La base : la matière

Un oxford vert pastel, dont l’effet repose sur des fils blancs entrecroisés de fils verts turquoise.
La couleur, bien qu’originale, est plutôt réussie. Elle parvient à conserver une certaine douceur, une neutralité visuelle qui la rend facilement portable.

Un oxford d'une couleur sympathique, qui change un peu des classiques sans être trop difficile à porter.

Côté coupe et sizing

Une coupe casual assez droite, mais au sizing normal aux épaules.

Elle siéra plutôt aux morphos costaudes, ou bien pour des looks très décontractés. Je ne la conseillerais pas forcément à quelqu'un de plutôt petit, comme moi : ce genre de coupes n'aide pas trop à nous grandir...

Une coupe un peu droite, vraiment destinée aux usages les plus casual ou aux morphos plus costaudes.

La chemise est coupée assez courte pour être portée hors du pantalon.

Une belle aisance à l’emmanchure également, qui laisse le bras assez libre sans compromettre le fit. Cela dit, le col est peut-être un peu trop généreux pour une taille S.

Quid de la confection, des finitions et détails ?

Cela a toujours été le gros point fort de Hast : une confection portugaise sur ce modèle (étiquette “Made in EU”, mais confirmé auprès de la marque), qui est irréprochable au vu du prix.

Col et poignets
  • Tenue : rien à signaler sur ces col et poignets casual ! Pas de boutonnière incurvée pour le col cependant, ce qui permettrait de boutonner le col plus facilement.
  • Symétrie du col et des poignets : rien à signaler !
  • Dégarnissage des poignets, col et pied de col : très bon ! Fin et régulier.
Finesse de la confection
  • Fils qui dépassent : peu nombreux.
  • Coutures : 6 points au centimètres, qui est un bon standard pour le prix
  • Alignement de l’emmanchure : tout va bien.
  • Ourlet de bas de chemise : un chouia épais (pas très grave dans l'esprit d'une chemise casual un peu robuste), mais régulier et propre.
  • Boutonnières : propres, sans être très denses ou en relief.
Détails
  • Boutons : plastique imitation corne claire.
  • Hirondelles de renfort : en pointe, bien cousues et solides.
  • Poche poitrine : bien faite mais un aspect un peu trop massif.
  • Gorge : simple.

Rien de choquant, et les boutons sont bien cousus. Mais sur ce coloris, le fil contrastant est superflu.

Une hirondelle bien réalisée. Mais là aussi, je l'aurais préférée ton-sur-ton, dans le même tissu que la chemise.

Style et aspect

La chemise est coupée assez droite et relativement courte. De plus, elle est dotée d’un col button-down de taille moyenne, ce qui la situe clairement dans le registre casual, conformément à l’usage fréquent des tissus oxford.

Malgré la matière, dont l’aspect est convaincant, cette chemise ne gagne pas totalement ma faveur en termes de style.

Je regrette qu’elle soit aussi chargée en détails : les boutons en plastique à l’aspect “écaille de tortue”, les hirondelles de renfort contrastantes blanches, le dernier bouton cousu d’un fil rouge contrastant, la poche poitrine un peu trop imposante dans son aspect… Tous ces éléments alourdissent un peu la pièce et jouent en sa défaveur à mes yeux.

On aurait plus facilement compris la démarche des éléments contrastants sur une couleur extrêmement sobre et classique. Même si je ne suis pas friand de ce genre de détails, un petit élément coloré et discret peut apporter quelque chose. Mais sur une couleur originale comme celle-ci, ça aurait été mieux sans, je pense.

Comment la porter ?

Tenue casual obligatoire.

À moins de vraiment savoir ce que vous faites, évitez les pantalons avec des ouvertures de jambes un peu généreuses : la chemise est déjà assez droite, pas la peine de rajouter des volumes dans la tenue.

J'ai décidé de tirer parti du côté un peu "chargé" de la chemise et de la porter comme surchemise, ouverte par-dessus un tee shirt.

(Tee shirt en lin Seagale, chino BonneGueule, sneakers National Standard.)

Marque et expérience client

Rien à signaler pour l’expérience client, tout est bon : l’expédition se déroule sans encombres, le service client est disponible et le site est efficace.

Point très apprécié de certains clients chez Hast : de nombreux modèles possède une option “manches plus longues” avec 5cm de plus. Pratique pour les plus grands d’entre nous qui ne voudraient pas forcément faire de demi-mesure.

Le site ne donne pas toujours les fournisseurs des matières, mais la marque travaille généralement avec des fournisseurs italiens ou européens et pourra vous renseigner si besoin.

Première Manche - Chemise en flanelle grise mouchetée

Une chemise à 56€, située parmi les plus abordables du comparatif.

La base : la matière

Une jolie flanelle gris clair en provenance de la Tessitura Monti, agrémentée d'un mouchetage inhabituel : du noir et du bleu ciel très présents, et des touches de marron caramel ici et là.

 

Une jolie flanelle mouchetée.

Le toucher est duveteux et agréable comme on pourrait l’attendre de toute bonne flanelle qui se respecte. Il va de soi qu’une matière aussi épaisse et grattée tient chaud et se destine donc uniquement à l’hiver.

La matière a une bonne nervosité même si elle n’est pas double-retors, ce qui est plus simple à obtenir sur ce genre de tissus épais.

Côté coupe et sizing

Une coupe bien dessinée et cohérente avec ce que l’on pourrait attendre d’un 38 standard… mis à part le fit vraiment prononcé aux hanches et au ventre ! Même en ayant perdu un peu de poids ces derniers temps, ça reste un peu juste pour moi à ce niveau.

Un fit très ajusté aux hanches et au bassin. C'est pour cela que chez moi, qui ai un bassin assez large, la chemise s'ouvre sur le bas.

Elle est donc plutôt destinée aux physiques suffisamment minces ou athlétiques, de façon à avoir une forte démarcation entre la taille et la poitrine.

La longueur destine plutôt la chemise au port dans le pantalon (à moins d'être suffisamment grand).

Quid de la confection, des finitions et détails ?

Une super confection made in Lithuania qui impressionne à ce prix :

Col et poignets
  • Tenue : très bien maintenu, mais le thermocollant est très épais et trop cartonneux. Il “craque” un peu. Autre point que je n’apprécie pas : le pied de col est monté de façon à être très rigide, si bien que lorsque la chemise est portée avec un ou deux boutons ouverts, le col tend parfois à rester dressé autour du cou du porteur sans se poser dessus, ce qui n'est pas du plus bel effet. (vous le verrez dans la partie style). La matière épaisse et le button-down caché sont d'autres facteurs qui contribuent probablement au problème, vu qu'ils ont été combinés à un thermocollant très épais.
  • Symétrie du col et des poignets : rien à signaler !
  • Dégarnissage des poignets, col et pied de col : bien régulier et peu d’excès de tissu.

Ce col très rigide donne une belle impression de "netteté" dans une posture statique comme ici, mais en mouvement, en situation naturelle, ça marche un peu moins bien...

Finesse de la confection
  • Fils qui dépassent : peu nombreux.
  • Coutures : 7 points au centimètres, ce qui est plus qu'honorable sur cette gamme de prix ! De belles coutures anglaises très fines en bonus.
  • Alignement de l’emmanchure : tout va bien.
  • Ourlet de bas de chemise : fin et régulier, rien à signaler !
  • Boutonnières : très belles ! Relief consistant et dense, et intérieur très propre ! Les boutonnières sur le button down caché pourraient cependant être incurvées afin de faciliter le boutonnage.
Détails
  • Boutons : en nacre, avec queue de renfort. Un bon détail en plus.

Un bouton monté sur queue pour améliorer sa tenue dans le temps.

  • Hirondelles de renfort : en forme de pointe, bien réalisées.
  • Motifs alignés entre eux : correct.
  • Gorge : simple, doublée d’un thermocollant fin. C'est intéressant pour donner plus de tenue à une chemise formelle, qui sera soumise aux torsions et frottements dans le pantalon.

Style et aspect

J’apprécie le mélange de cette belle flanelle à l’aspect complètement casual, avec la forme plus élégante d’une chemise casual chic avec un petit col italien, plutôt pensé pour être “passe-partout”.

La matière choisie apporte vraiment de l’originalité à cette chemise. Le button-down caché, lui, permet d’avoir une chemise portable autant en formel qu’en casual.

Un point sur ce col cependant : la rigidité excessive de son pied le fait tenir dressé autour du cou du porteur sans pour autant se poser dessus, ce qui donne un effet un peu étrange.

Comment la porter ?

Cette chemise a une longueur de chemise formelle et un col un peu habillé, mais une matière très décontractée.

Idéalement, il faut que ces deux dimensions se retrouvent aussi dans votre tenue, en mêlant pièces élégantes et pièces casual, tout en portant la chemise dans le pantalon.

(Pantalon donegal BonneGueule (Retail Line), ceinture Atelier Particulier, sneakers National Standard.)

Ici, le pantalon donegal, comme cette chemise, est une pièce d'inspiration formelle dont la matière est plus décontractée.

La ceinture apporte un peu d'élégance, et les sneakers blanches dynamisent la tenue tout en "cassant" l'ensemble habillé.

Les manches sont retroussées pour accentuer un peu le côté casual.

Marque et expérience client

Une jolie sélection qui se renouvelle assez vite pour une aussi jeune marque. J’aimerais y voir plus de formes de cols, et des chemises plus “spécialisées” à l’avenir : de vraies chemises 100% casual, et de vraies chemises dédiées au formel uniquement.

Loom - Chemise “technique” déperlante

Une chemise à 85€, située dans le haut du panier notre comparatif.

La base : la matière

Je dois avouer que j’étais très emballé par le concept sur le papier : une chemise blanche dans une matière ultra déperlante qui me garantirait d’être à l’abri des tâches les soirs de Nouvel An.

Cependant, si les propriétés techniques sont bel et bien présentes , la matière en elle même n’est pas une réussite.

La main est vraiment désagréable, au point où j’en ai eu des démangeaisons et même quelques rougeurs en rentrant chez moi. C'est peut-être ma peau qui est sensible.

Niveau déperlance, rien à dire ! En revanche, la matière est vraiment désagréable à porter.

Mais il faut tout de même lui accorder un point positif : tous les liquides, même le fond des tasses de café sales, glissent dessus sans laisser de traces. Pour la déperlance, c'est donc bel et bien efficace. 

Dernier point désagréable et un peu inquiétant pour la peau du porteur : la matière sent très fort le produit chimique industriel, et ce encore plusieurs mois après l’achat de la chemise.

Côté coupe et sizing

C’est un 38 qui ressemble à un 38, et c’est déjà ça de pris.

Cependant, la coupe me paraît un peu incohérente : c’est très fitté en haut (étroit à la poitrine, aux bras, emmanchure très resserré, pas d’aisance dans le dos) tout en étant relativement généreux en bas.

Une coupe ajustée sur le haut du corps mais assez généreuse sur l'abdomen.

Du coup, je ne vois pas trop quelle morphologie la coupe cible puisque les personnes très minces, si elles seront mises en valeur sur le buste, tendront à avoir trop d’excès sur le bas avec cette coupe, tandis que le physique moyen sera un peu trop à l’étroit en haut.

Quid de la confection, des finitions et détails ?

Une confection portugaise… Qui n’est pas forcément à la hauteur de la réputation du pays, où font fabriquer de nombreuses marques respectées dans le milieu / haut de gamme.

Col et poignets
  • Tenue : col bien maintenu et souple, mais qui vient s’écraser sur les côtés lorsqu’il est porté ouvert.

Le col s'écrase sur les côtés lorsqu'il est ouvert, et ce, même s'il est petit.

  • Symétrie du col et des poignets : asymétrique sur le col comme les poignets. À améliorer !
  • Dégarnissage des poignets, col et pied de col : fin mais très irrégulier par endroit. Plus visible sur une chemise blanche.
Finesse de la confection
  • Fils qui dépassent : peu nombreux.
  • Coutures : 6 points au centimètres, ce qui est standard, mais qui diffère des 7 points annoncés sur le site. Même chose pour les coutures anglaises annoncées par la page de vente… qui ne sont pas là.
  • Alignement de l’emmanchure : tout va bien.
  • Ourlet de bas de chemise : moyen. Un peu irrégulier.
  • Boutonnières : bien ! Denses et plutôt propres.
Détails
  • Boutons : en plastique, sans queue de renfort, contrairement aux boutons en nacre indiqués sur le site.
  • Hirondelles de renfort : arrondies. Pas très propres et mal montées.
  • Motifs alignés entre eux : correct.
  • Gorge : simple.

Une hirondelle pas vraiment bien réalisée...

Style et aspect

Là non plus, je ne suis pas conquis.

Pourquoi avoir fait un col de chemise formelle aussi petit ? Je veux bien comprendre que certains préfèrent des cols un peu plus discrets, que tout le monde ne soit pas fan des grands cols tailoring "de monsieur" à l’italienne. Moi-même j’apprécie certains petits cols button-down sur une chemise casual, et c’est quelque chose qui reste assez commun en France. Mais là, c’est vraiment minuscule...

Ca ne fonctionnera pas non plus en termes de proportions pour la vaste majorité des hommes et surtout, ça rend le port de la cravate compliqué : elle dépassera de l’arrière du col une fois nouée.

Et ce n’est pas une chemise qui se veut “polyvalente” puisque la longueur est bien celle d’une chemise plutôt faite pour être portée dans le pantalon. Je reste donc perplexe face à ce parti-pris.

Enfin, le col, alors même qu'il est petit, parvient malgré tout à “s’envoler” et à ne pas se maintenir correctement lorsqu’il est ouvert, si bien qu’il est difficilement portable déboutonné.

Comment la porter ?

C'est une chemise blanche, donc une pièce simple, mais du fait des arguments exposés plus haut, vous avez deux contraintes qui ne vont normalement pas ensemble : la longueur est pensée pour un port dans le pantalon, mais le col fonctionne mal avec une cravate.

Par conséquent, le meilleur compromis que j'ai pu trouver est de la porter rentrée, avec un seul bouton ouvert pour éviter que le col ne s'écrase trop, dans un look pas trop chargé.

(Jean BonneGueule, boots Orban's, ceinture Post & Co.)

Marque et expérience client

Rien à signaler en termes d’expédition, et les conditions de retour et d’envoi sont plutôt avantageuses (gratuit à partir de 50 euros, et la marque propose une sélection sympathique et plutôt variée sur son shop).

Cependant je suis déçu par le fait que Loom annonce des finitions (boutons nacre, coutures anglaises, 7 points au centimètre) qui ne sont finalement pas présentes.

C’est peut-être une erreur de leur part (ça arrive à tout le monde !), ou il y a peut-être eu des changements depuis ma commande, mais j’ai été assez surpris lors de la rédaction du comparatif.

En bref...

Petit récapitulatif des avantages et inconvénients de ces trois chemises !

La chemise en oxford Hast

Points forts

  • Une jolie couleur bien réussie dans une matière agréable.
  • Une confection presque irréprochable, pour le prix.

Axes d'amélioration

  •  Une coupe qui risque de ne pas faire l’unanimité pour le style un peu droit.
  • Trop chargée en détails inutiles.

La chemise en flanelle Première Manche

Points forts

  • Une super matière.
  • Une confection et des détails vraiment poussés pour ce prix.
  • Peut-être un point positif comme négatif, mais la coupe est vraiment slim fit… Attention au ventre et aux poignées d’amour !

Axes d'amélioration

  • Des vrais problèmes au col, notamment un tombé trop rigide.

La chemise déperlante Loom

Points forts

  • La déperlance marche vraiment bien !

Axes d'amélioration

  • Le col qui s’écrase
  • La coupe un peu étrange.
  • La confection qui n’est pas au niveau du prix.
  • Le col trop petit.
  • Une expérience utilisateur vraiment perfectible en ligne

---

On arrive à la fin de ce premier épisode. Comme vous le voyez, c'est une approche nouvelle des articles tests, alors n'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires !

À la semaine prochaine pour l'épisode 2 !

Nicolò Minchillo Nicolò Minchillo

Moi, c'est Nicolò. Chez BonneGueule, je m'occupe des tests de marques, et évidemment de faire des vidéos de conseil avec Sape m'en Cinq. À côté de ça, je prête parfois main forte au pôle produit pour qu'on développe des vêtements inspirés, dans de super matières.
J'aime la funk, le jiu-jitsu brésilien, le bacon, les manteaux majestueux, les blousons en cuir et les belles boots.

Laisse-nous commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.