Le Grand Comparatif #1 : Test des chemises Hast, Première Manche et Loom

/

Pour ce premier volet de notre grand comparatif des chemises sous les 90 €, je vous invite à nous pencher sur trois marques françaises qui font beaucoup parler d'elles, notamment grâce à leur approche sans intermédiaires : Hast, Première Manche et Loom.

Prêts ?

Hast - Chemise en oxford vert pastel

Une chemise à 64€, située sur le panier bas de notre comparatif.

La base : la matière

Un oxford vert pastel, dont l’effet repose sur des fils blancs entrecroisés de fils verts turquoise.
La couleur, bien qu’originale, est plutôt réussie. Elle parvient à conserver une certaine douceur, une neutralité visuelle qui la rend facilement portable.

Un oxford d'une couleur sympathique, qui change un peu des classiques sans être trop difficile à porter.

Côté coupe et sizing

Une coupe casual assez droite, mais au sizing normal aux épaules.

Elle siéra plutôt aux morphos costaudes, ou bien pour des looks très décontractés. Je ne la conseillerais pas forcément à quelqu'un de plutôt petit, comme moi : ce genre de coupes n'aide pas trop à nous grandir...

Une coupe un peu droite, vraiment destinée aux usages les plus casual ou aux morphos plus costaudes.

La chemise est coupée assez courte pour être portée hors du pantalon.

Une belle aisance à l’emmanchure également, qui laisse le bras assez libre sans compromettre le fit. Cela dit, le col est peut-être un peu trop généreux pour une taille S.

Quid de la confection, des finitions et détails ?

Cela a toujours été le gros point fort de Hast : une confection portugaise sur ce modèle (étiquette “Made in EU”, mais confirmé auprès de la marque), qui est irréprochable au vu du prix.

Col et poignets
  • Tenue : rien à signaler sur ces col et poignets casual ! Pas de boutonnière incurvée pour le col cependant, ce qui permettrait de boutonner le col plus facilement.
  • Symétrie du col et des poignets : rien à signaler !
  • Dégarnissage des poignets, col et pied de col : très bon ! Fin et régulier.
Finesse de la confection
  • Fils qui dépassent : peu nombreux.
  • Coutures : 6 points au centimètres, qui est un bon standard pour le prix
  • Alignement de l’emmanchure : tout va bien.
  • Ourlet de bas de chemise : un chouia épais (pas très grave dans l'esprit d'une chemise casual un peu robuste), mais régulier et propre.
  • Boutonnières : propres, sans être très denses ou en relief.
Détails
  • Boutons : plastique imitation corne claire.
  • Hirondelles de renfort : en pointe, bien cousues et solides.
  • Poche poitrine : bien faite mais un aspect un peu trop massif.
  • Gorge : simple.

Rien de choquant, et les boutons sont bien cousus. Mais sur ce coloris, le fil contrastant est superflu.

Une hirondelle bien réalisée. Mais là aussi, je l'aurais préférée ton-sur-ton, dans le même tissu que la chemise.

Style et aspect

La chemise est coupée assez droite et relativement courte. De plus, elle est dotée d’un col button-down de taille moyenne, ce qui la situe clairement dans le registre casual, conformément à l’usage fréquent des tissus oxford.

Malgré la matière, dont l’aspect est convaincant, cette chemise ne gagne pas totalement ma faveur en termes de style.

Je regrette qu’elle soit aussi chargée en détails : les boutons en plastique à l’aspect “écaille de tortue”, les hirondelles de renfort contrastantes blanches, le dernier bouton cousu d’un fil rouge contrastant, la poche poitrine un peu trop imposante dans son aspect… Tous ces éléments alourdissent un peu la pièce et jouent en sa défaveur à mes yeux.

On aurait plus facilement compris la démarche des éléments contrastants sur une couleur extrêmement sobre et classique. Même si je ne suis pas friand de ce genre de détails, un petit élément coloré et discret peut apporter quelque chose. Mais sur une couleur originale comme celle-ci, ça aurait été mieux sans, je pense.

Comment la porter ?

Tenue casual obligatoire.

À moins de vraiment savoir ce que vous faites, évitez les pantalons avec des ouvertures de jambes un peu généreuses : la chemise est déjà assez droite, pas la peine de rajouter des volumes dans la tenue.

J'ai décidé de tirer parti du côté un peu "chargé" de la chemise et de la porter comme surchemise, ouverte par-dessus un tee shirt.

(Tee shirt en lin Seagale, chino BonneGueule, sneakers National Standard.)

Marque et expérience client

Rien à signaler pour l’expérience client, tout est bon : l’expédition se déroule sans encombres, le service client est disponible et le site est efficace.

Point très apprécié de certains clients chez Hast : de nombreux modèles possède une option “manches plus longues” avec 5cm de plus. Pratique pour les plus grands d’entre nous qui ne voudraient pas forcément faire de demi-mesure.

Le site ne donne pas toujours les fournisseurs des matières, mais la marque travaille généralement avec des fournisseurs italiens ou européens et pourra vous renseigner si besoin.

Première Manche - Chemise en flanelle grise mouchetée

Une chemise à 56€, située parmi les plus abordables du comparatif.

La base : la matière

Une jolie flanelle gris clair en provenance de la Tessitura Monti, agrémentée d'un mouchetage inhabituel : du noir et du bleu ciel très présents, et des touches de marron caramel ici et là.

 

Une jolie flanelle mouchetée.

Le toucher est duveteux et agréable comme on pourrait l’attendre de toute bonne flanelle qui se respecte. Il va de soi qu’une matière aussi épaisse et grattée tient chaud et se destine donc uniquement à l’hiver.

La matière a une bonne nervosité même si elle n’est pas double-retors, ce qui est plus simple à obtenir sur ce genre de tissus épais.

Côté coupe et sizing

Une coupe bien dessinée et cohérente avec ce que l’on pourrait attendre d’un 38 standard… mis à part le fit vraiment prononcé aux hanches et au ventre ! Même en ayant perdu un peu de poids ces derniers temps, ça reste un peu juste pour moi à ce niveau.

Un fit très ajusté aux hanches et au bassin. C'est pour cela que chez moi, qui ai un bassin assez large, la chemise s'ouvre sur le bas.

Elle est donc plutôt destinée aux physiques suffisamment minces ou athlétiques, de façon à avoir une forte démarcation entre la taille et la poitrine.

La longueur destine plutôt la chemise au port dans le pantalon (à moins d'être suffisamment grand).

Quid de la confection, des finitions et détails ?

Une super confection made in Lithuania qui impressionne à ce prix :

Col et poignets
  • Tenue : très bien maintenu, mais le thermocollant est très épais et trop cartonneux. Il “craque” un peu. Autre point que je n’apprécie pas : le pied de col est monté de façon à être très rigide, si bien que lorsque la chemise est portée avec un ou deux boutons ouverts, le col tend parfois à rester dressé autour du cou du porteur sans se poser dessus, ce qui n'est pas du plus bel effet. (vous le verrez dans la partie style). La matière épaisse et le button-down caché sont d'autres facteurs qui contribuent probablement au problème, vu qu'ils ont été combinés à un thermocollant très épais.
  • Symétrie du col et des poignets : rien à signaler !
  • Dégarnissage des poignets, col et pied de col : bien régulier et peu d’excès de tissu.

Ce col très rigide donne une belle impression de "netteté" dans une posture statique comme ici, mais en mouvement, en situation naturelle, ça marche un peu moins bien...

Finesse de la confection
  • Fils qui dépassent : peu nombreux.
  • Coutures : 7 points au centimètres, ce qui est plus qu'honorable sur cette gamme de prix ! De belles coutures anglaises très fines en bonus.
  • Alignement de l’emmanchure : tout va bien.
  • Ourlet de bas de chemise : fin et régulier, rien à signaler !
  • Boutonnières : très belles ! Relief consistant et dense, et intérieur très propre ! Les boutonnières sur le button down caché pourraient cependant être incurvées afin de faciliter le boutonnage.
Détails
  • Boutons : en nacre, avec queue de renfort. Un bon détail en plus.

Un bouton monté sur queue pour améliorer sa tenue dans le temps.

  • Hirondelles de renfort : en forme de pointe, bien réalisées.
  • Motifs alignés entre eux : correct.
  • Gorge : simple, doublée d’un thermocollant fin. C'est intéressant pour donner plus de tenue à une chemise formelle, qui sera soumise aux torsions et frottements dans le pantalon.

Style et aspect

J’apprécie le mélange de cette belle flanelle à l’aspect complètement casual, avec la forme plus élégante d’une chemise casual chic avec un petit col italien, plutôt pensé pour être “passe-partout”.

La matière choisie apporte vraiment de l’originalité à cette chemise. Le button-down caché, lui, permet d’avoir une chemise portable autant en formel qu’en casual.

Un point sur ce col cependant : la rigidité excessive de son pied le fait tenir dressé autour du cou du porteur sans pour autant se poser dessus, ce qui donne un effet un peu étrange.

Comment la porter ?

Cette chemise a une longueur de chemise formelle et un col un peu habillé, mais une matière très décontractée.

Idéalement, il faut que ces deux dimensions se retrouvent aussi dans votre tenue, en mêlant pièces élégantes et pièces casual, tout en portant la chemise dans le pantalon.

(Pantalon donegal BonneGueule (Retail Line), ceinture Atelier Particulier, sneakers National Standard.)

Ici, le pantalon donegal, comme cette chemise, est une pièce d'inspiration formelle dont la matière est plus décontractée.

La ceinture apporte un peu d'élégance, et les sneakers blanches dynamisent la tenue tout en "cassant" l'ensemble habillé.

Les manches sont retroussées pour accentuer un peu le côté casual.

Marque et expérience client

Une jolie sélection qui se renouvelle assez vite pour une aussi jeune marque. J’aimerais y voir plus de formes de cols, et des chemises plus “spécialisées” à l’avenir : de vraies chemises 100% casual, et de vraies chemises dédiées au formel uniquement.

Loom - Chemise “technique” déperlante

Une chemise à 85€, située dans le haut du panier notre comparatif.

La base : la matière

Je dois avouer que j’étais très emballé par le concept sur le papier : une chemise blanche dans une matière ultra déperlante qui me garantirait d’être à l’abri des tâches les soirs de Nouvel An.

Cependant, si les propriétés techniques sont bel et bien présentes , la matière en elle même n’est pas une réussite.

La main est vraiment désagréable, au point où j’en ai eu des démangeaisons et même quelques rougeurs en rentrant chez moi. C'est peut-être ma peau qui est sensible.

Niveau déperlance, rien à dire ! En revanche, la matière est vraiment désagréable à porter.

Mais il faut tout de même lui accorder un point positif : tous les liquides, même le fond des tasses de café sales, glissent dessus sans laisser de traces. Pour la déperlance, c'est donc bel et bien efficace. 

Dernier point désagréable et un peu inquiétant pour la peau du porteur : la matière sent très fort le produit chimique industriel, et ce encore plusieurs mois après l’achat de la chemise.

Côté coupe et sizing

C’est un 38 qui ressemble à un 38, et c’est déjà ça de pris.

Cependant, la coupe me paraît un peu incohérente : c’est très fitté en haut (étroit à la poitrine, aux bras, emmanchure très resserré, pas d’aisance dans le dos) tout en étant relativement généreux en bas.

Une coupe ajustée sur le haut du corps mais assez généreuse sur l'abdomen.

Du coup, je ne vois pas trop quelle morphologie la coupe cible puisque les personnes très minces, si elles seront mises en valeur sur le buste, tendront à avoir trop d’excès sur le bas avec cette coupe, tandis que le physique moyen sera un peu trop à l’étroit en haut.

Quid de la confection, des finitions et détails ?

Une confection portugaise… Qui n’est pas forcément à la hauteur de la réputation du pays, où font fabriquer de nombreuses marques respectées dans le milieu / haut de gamme.

Col et poignets
  • Tenue : col bien maintenu et souple, mais qui vient s’écraser sur les côtés lorsqu’il est porté ouvert.

Le col s'écrase sur les côtés lorsqu'il est ouvert, et ce, même s'il est petit.

  • Symétrie du col et des poignets : asymétrique sur le col comme les poignets. À améliorer !
  • Dégarnissage des poignets, col et pied de col : fin mais très irrégulier par endroit. Plus visible sur une chemise blanche.
Finesse de la confection
  • Fils qui dépassent : peu nombreux.
  • Coutures : 6 points au centimètres, ce qui est standard, mais qui diffère des 7 points annoncés sur le site. Même chose pour les coutures anglaises annoncées par la page de vente… qui ne sont pas là.
  • Alignement de l’emmanchure : tout va bien.
  • Ourlet de bas de chemise : moyen. Un peu irrégulier.
  • Boutonnières : bien ! Denses et plutôt propres.
Détails
  • Boutons : en plastique, sans queue de renfort, contrairement aux boutons en nacre indiqués sur le site.
  • Hirondelles de renfort : arrondies. Pas très propres et mal montées.
  • Motifs alignés entre eux : correct.
  • Gorge : simple.

Une hirondelle pas vraiment bien réalisée...

Style et aspect

Là non plus, je ne suis pas conquis.

Pourquoi avoir fait un col de chemise formelle aussi petit ? Je veux bien comprendre que certains préfèrent des cols un peu plus discrets, que tout le monde ne soit pas fan des grands cols tailoring "de monsieur" à l’italienne. Moi-même j’apprécie certains petits cols button-down sur une chemise casual, et c’est quelque chose qui reste assez commun en France. Mais là, c’est vraiment minuscule...

Ca ne fonctionnera pas non plus en termes de proportions pour la vaste majorité des hommes et surtout, ça rend le port de la cravate compliqué : elle dépassera de l’arrière du col une fois nouée.

Et ce n’est pas une chemise qui se veut “polyvalente” puisque la longueur est bien celle d’une chemise plutôt faite pour être portée dans le pantalon. Je reste donc perplexe face à ce parti-pris.

Enfin, le col, alors même qu'il est petit, parvient malgré tout à “s’envoler” et à ne pas se maintenir correctement lorsqu’il est ouvert, si bien qu’il est difficilement portable déboutonné.

Comment la porter ?

C'est une chemise blanche, donc une pièce simple, mais du fait des arguments exposés plus haut, vous avez deux contraintes qui ne vont normalement pas ensemble : la longueur est pensée pour un port dans le pantalon, mais le col fonctionne mal avec une cravate.

Par conséquent, le meilleur compromis que j'ai pu trouver est de la porter rentrée, avec un seul bouton ouvert pour éviter que le col ne s'écrase trop, dans un look pas trop chargé.

(Jean BonneGueule, boots Orban's, ceinture Post & Co.)

Marque et expérience client

Rien à signaler en termes d’expédition, et les conditions de retour et d’envoi sont plutôt avantageuses (gratuit à partir de 50 euros, et la marque propose une sélection sympathique et plutôt variée sur son shop).

Cependant je suis déçu par le fait que Loom annonce des finitions (boutons nacre, coutures anglaises, 7 points au centimètre) qui ne sont finalement pas présentes.

C’est peut-être une erreur de leur part (ça arrive à tout le monde !), ou il y a peut-être eu des changements depuis ma commande, mais j’ai été assez surpris lors de la rédaction du comparatif.

En bref...

Petit récapitulatif des avantages et inconvénients de ces trois chemises !

La chemise en oxford Hast

Points forts

  • Une jolie couleur bien réussie dans une matière agréable.
  • Une confection presque irréprochable, pour le prix.

Axes d'amélioration

  •  Une coupe qui risque de ne pas faire l’unanimité pour le style un peu droit.
  • Trop chargée en détails inutiles.

La chemise en flanelle Première Manche

Points forts

  • Une super matière.
  • Une confection et des détails vraiment poussés pour ce prix.
  • Peut-être un point positif comme négatif, mais la coupe est vraiment slim fit… Attention au ventre et aux poignées d’amour !

Axes d'amélioration

  • Quelques problèmes de col, notamment un tombé trop rigide.

La chemise déperlante Loom

Points forts

  • La déperlance marche vraiment bien !

Axes d'amélioration

  • Le col qui s’écrase
  • La coupe un peu étrange.
  • La confection qui n’est pas au niveau du prix.
  • Le col trop petit.
  • Une expérience utilisateur vraiment perfectible en ligne

---

On arrive à la fin de ce premier épisode. Comme vous le voyez, c'est une approche nouvelle des articles tests, alors n'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires !

À la semaine prochaine pour l'épisode 2 !

Nicolò Minchillo A propos Nicolò Minchillo

Moi, c'est Nicolò. Chez BonneGueule, je réponds à toutes vos questions et demandes de conseils. À côté de ça, je m'occupe des tests de marques et je prête main forte au pôle édito. J'aime la funk, le jiu-jitsu brésilien, le bacon, les manteaux majestueux et les belles boots.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Oui la collection a bougé je pense 🙂

  • Julien Petit

    Merci beaucoup pour ton retour Nicolo !
    Bonne journée bonne gueule !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Julien !

    Merci 🙂

    C’est le nom en anglais des cols boutonnés, tout simplement. Ceux qui ont deux boutons visibles, sur chaque pointe. Il arrive aussi qu’on l’appelle « col américain »

    Les chemises non-iron ne te délivrent pas vraiment du repassage, même si elles froissent beaucoup moins et son faciles à repasser, pour moi se pointer dans un bureau où il y a un dresscode avec une chemise non iron non repassée c’est pas sérieux ^^

    Et ce sont des traitements chimiques pas forcément bons pour la peau, l’environnement, ainsi que la matière de ta chemise. En gros ça ternit son rendu, rend sa main plus rêche..

    Je conseille plutôt les traitements « easy care » si tu veux une chemise de ce genre. L’effet « anti froissage » en sortie de machine est présent (même si moins marqué) et ils sont moins agressifs sur tous ces aspects là.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Anthony !

    Merci pour ton retour très complet 🙂

    PM a effectivement de très bons tissus et une coupe très adaptée si tu as un bassin étroit par rapport à tes épaules. (même après modif’ de la coupe sur les hanches, ça reste un poil trop ajusté sur le bas de la chemise pour moi par exemple. Mais portable quand même !)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Pratiques Sociales !

    Tu peux, si ça se trouve leurs autres chemises sont faites dans un atelier différent. 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Jean-Claude !

    Justement, c’est parce que la coupe est droite 🙂

    Ca peut paraître paradoxal, mais il ne faut pas oublier qu’en terme de proportions, un physique très développé est souvent extrêmement similaire à un physique très mince : la démarcation entre taille et poitrine est très marquée !

    Par « morpho costaude » j’entendais ici quelqu’un qui serait trappu, mais sans avoir cette démarcation pronnoncée (donc par exemple de gros bras mais pas de graisse à l’abdomen. Ou les os du bassin très larges)

  • Nicolò – BonneGueule

    Non, ce sont les nouvelles qui sont plus courtes, du moins sur les chemises casual. C’est en tout cas ce qu’Amaury m’a dit. 🙂

  • Romain08

    Je dois avoir les anciennes versions, dans les nouvelles du coup un peu plus longue ? Enfin je verrai bien mais je préfère porter mes chemises en dehors pour des tenues causals je trouve ça plus « relax » 🙂
    Enfin bref je verrai et encore bravo pour l’article

  • Nicolò – BonneGueule

    Comme je l’ai dit dans un autre commentaire (peut-être sur l’article principal, je ne sais plus), Amaury de Première Manche a revu deux ou trois trucs comme la longueur et le fit au ventre récemment 🙂

  • Romain08

    Bien l’article ! 🙂 la chemise première manche je viens de la commander avec deux autres 😀 la blanche avec bouton nacré et le bleu denim …
    Je porte mes chemises premières manches en dehors du pantalon et je trouve pas ça forcément choquant .. je mesure 1m69 donc pas bien grand pourtant *-) uniquement dans le pantalon selon vous ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci Viann’ 🙂

  • Super article poulet.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hahaha

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Meliael !

    Merci beaucoup !

    Je vois pourquoi tu voudrais suggérer ça.
    Mais pour avoir conseillé des centaines et des centaines de lecteurs et client sur les choix de taille sur nos produits, je peux te dire que mes « mensurations » basiques (taille + poids) n’aideraient pas tant que ça.

    A part la taille (1m72) pour les longueurs, le fait est que si je donnais mon poids, ça n’aiderait pas grand monde. Regarde dans les commentaires plus bas, j’échange justement avec un lecteur qui fait la même taille et sensiblement le même poids que moi… Pour une morpho au final très différente 🙂

    Après si tu parles vraiment de mensurations au sens propre du terme, on pourrait effectivement se à préciser mon tour de poitrine, de cou, la carrure d’épaule, le tour de taille et de bassin… Mais il ne s’agirait pas non plus de prendre le rôle du service client des marques pour créer un guide des tailles haha ^^

    Et puis je t’avoue que ça a un petit côté gênant, quand même haha 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Le col, oui c’est clair. Après lorsqu’il est porté ouvert, ce n’est pas flagrant non plus.

    Les manches sont un peu longues, mais tu exagères en disant que c’est excessif. Elles sont plus longues de 3-4cm que ce qui serait idéal sur moi, comme pour la plupart des chemises de PàP du marché ^^

    C’est plus la forme de l’ensemble de la manche qui fait ça.

    Trop de matière pas aux épaules, ni à la poitrine, ni en carrure, mais pour tout ce qui se trouve en dessous… C’est donc une coupe droite :p

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Bes !

    Merci beaucoup 🙂

    Pour la taille de la Hast, clairement pas. Lorsqu’elle est fermée, je n’ai pas de marge aux épaules. Et même ouverte, je suis quand même un peu juste en carrure dans le dos. Je pense que nous avons un gabarit différent alors ^^

    La suite ce WE 😉

  • bes

    Bonjour Nicolo,
    Merci pour ce premier article très intéressant et carrément détaillé. J’ai une question sur le test de la chemise Hast. Ne penses tu pas que la taille xs pour toi aurait été plus adaptée ? Je demande ça parce que sur la photo en mode surchemise, avec un tee shirt en dessous, il semble qu’au niveau des épaules il y a encore un peu de place.
    Pour moi, qui je pense, ai un peu le même gabarit que toi, je prends du xs en causal chez Hast.
    Vivement la suite …

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Castro !

    Merci beaucoup !

    Hé bien pour l’instant c’est pas prévu. Comme d’hab, quand on est pas sûrs ou qu’on a pas eu le temps, on préfère ne rien sortir que de faire un truc à la va vite 😉

    Mais ne t’inquiète pas, ça fait partie des objectifs à atteindre pour nous que de sortir un bon cuir BonneGueule (ou éventuellement une collab’ pour commencer) !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Gouhouf !

    Merci beaucoup pour ces compliments, ça me fait plaisir venant de ta part !

    Pour te faire un meilleur avis sur la coupe d’une pièce ,faut pas hésiter à bouger un peu en l’essayant en boutique. Discuter un peu avec le vendeur. T’assoir, passer devant les miroirs sous plusieurs angles plutôt que de te scruter intensément de face comme un mannequin… etc

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Quentin !

    Non. ^^

  • Quentin De Mot

    Top comme 1er épisode!
    Est-ce que vous reprendrez les conclusions des épisodes précédents dans ceux qui viennent? Afin d’avoir une vue globale sur toutes les marques 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    C’est vraiment ce qui est écrit sur les guide des tailles ? Je t’avoue ne pas avoir regardé.

    C’est marrant, c’est car pas du tout le ressenti que ça donne pourtant. J’ai un bon 97-98 de tour de poitrine et je me sens fitté dans les trois en S. Ca se voit sur les photos en plus, tu ne trouves pas ?

    En même temps, une coupe c’est en 3D, et une mesure isolée, même si elle te donne une certaine idée de ce à quoi t’attendre, peut donner des résultats très différents selon les patronages.

    Je n’ai pas plus d’explications que ça à fournir :/

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Jeff !

    Ah oui c’est ton ressenti ? Merci pour le retour alors 🙂

    Ceci dit leur coupe casual est entièrement différente et je trouvais justement qu’il y avait déjà pas mal d’avis détaillés sur leurs coupes formelles.

    Première Manche est une très bonne alternative pour du casual, mais par contre, c’est pour les ok petits s’ils n’ont pas trop mangé de pizza, on va dire :p (donc pas moi ces derniers temps. Pour te donner une idée on peut dire que j’ai 4-5kg en trop par rapport à ma silhouette « athlétique »)

    Je sais que la marque a mis a jour sa coupe et que c’est un peu moins fitté au ventre maintenant, mais c’est surtout sur le bassin où c’est toujours trop étroit pour moi.

    Et pour du casual il reste le problème de col ouvert dont je parlais. Mais j’ai pu voir une chemise à eux dans une matière moins épaisse, et ça le fait moins sur ce modèle.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Benjamin !

    Merci beaucoup pour ton retour, content que ça t’ai plu 🙂

    J’entends pour ta suggestion, mais sincèrement, ça aurait fait un comparatif de 26 chemises. C’est surréaliste.

    (Je ne sais pas si tu as compris mais ce n’est que le premier « épisode » des 4 parties de ce comparatif qui vont sortir. La prochaine arrive dimanche 😉 )

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Thibaut !

    Parce qu’elle est très droite.
    Donc tu perds en cintrage.
    En perdant en cintrage, tu perds en finesse globale de la silhouette.

    Et qui dit silhouette moins fine visuellement dit impression d’être un peu plus tassé.

    Ce n’est pas dramatique, et ça dépend de comment tu es fichu. Moi par exemple je suis un petit, mais avec de bonnes épaules et de grosses cuisse. Donc déjà que je suis pas « tout en finesse » au départ, si tu me prives de la possibilité de marquer ma silhouette, ça me tasse.

    Si en revanche tu es petit mais très fin, ça n’aura que peu d’impact je pense.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Ibou !

    Je rejoins plutôt ton avis 🙂

  • Ibou Diaw

    Bonjour, je suis particulièrement sensible à ce genre d’articles vu que que je suis en chemises 80% de mon temps à cause de mon travail. Je possède déjà une bonne demi douzaine de chemises Hast, dont celle en test, et j’en suis globalement satisfait. J’aurais cependant quelques griefs envers leur sizing qui taille plutôt large et la tenue de certains cols après plusieurs lavages. sinon, je trouve les matière assez belles et qualitatives. Merci pour ce comparatif

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci Rudy ! La suite arrive le WE prochain 😉

    Je compte en écrire d’autres oui !

  • Rudy Art’cane Vilpoux

    Superbe article ! je trouve que c’est vraiment une série ( j’espère sincèrement que vous allez continuez pour d’autres pièces de la garde-robe masculine ahah) superbe et j’aime particulièrement le soin apporté à ces test et à votre recul et connaissance sur le sujet. Je le trouve très complémentaire à celui de CUC! Continuez cette série vraiment car il peut arriver sur certaines pièces ou l’offre est pléthorique d’avoir quelques doutes et ces répères et réponses peuvent répondre à nos hésitations sur les marques !

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci à toi Jim, content que ça te plaise 🙂

  • Jim

    Salut Nicolo,
    Je suis ravi du retour des tests !
    Merci pour se travail super complet et détaillé.
    C’est aussi l’occasion de découvrir de nouvelles marques. Je ne connaissais pas Première Manche, il y a l’air d’avoir des trucs sympas.
    Merci !

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci Maxence 🙂