Test Hèdus : Une certaine philosophie de la mode masculine

Temps de lecture : 11 minutes

On m'avait déjà parlé d'Hèdus en me disant que cette marque propose des vêtements innovants, avec des matières nobles, dans un bon rapport qualité/prix. Aujourd'hui, ces trois paramètres réunis se retrouvent rarement dans une marque de vêtements. J'ai donc testé le vestiaire Hèdus.

Lorsque j’ai rencontré Georges Som (cofondateur avec Carol Sossou), il m’a de suite parlé du point central de la marque : sa philosophie. Alors j’ai demandé à Georges de nous raconter, en quelques mots, l’histoire d’Hèdus :

Interview de Georges Som, cofondateur de la marque

Comment est-ce que tout a commencé ?

"Carol et moi (cofondateurs), c’est avant tout une amitié de plus de 20 ans. On a évolué parallèlement : Carol en école de commerce spécialisée en finance, et moi à la Sorbonne en stratégie des entreprises. On a toujours su qu’on travaillerait ensemble. Et c’est le bon timing qui nous a permis de se lancer dans le projet : Carol bossait dans un grand groupe dans lequel ça se passait bien mais il avait d’autres envies concernant son avenir. Et moi je revenais de six mois à Buenos Aires et j’avais besoin d’enchaîner avec un projet ambitieux et cool.

On était frustrés par l’offre masculine qui ne correspondait pas à notre façon de vivre, donc on a fondé Hèdus en 2010 pour créer les vêtements que l’on souhaiterait porter, un dressing qui nous ressemblerait."

 Peux-tu nous parler de votre philosophie ? 

"Hèdus c’est un condensé de ce que l’on aime et de ce que l’on est. C’est le plaisir qui nous guide. On cherche à prendre du plaisir dans ce que l’on fait et à le matérialiser dans nos créations.

On est fascinés par les détails. On aime les choses simples et subtiles. On s’inspire beaucoup de ce que portent les femmes pour créer. Elles sont bien plus audacieuses que les hommes. Hèdus, c'est la recherche du plaisir, de l'émotion, une envie d'accompagner les hommes dans leurs pérégrinations urbaines. Avant d’être un dressing, Hèdus est une philosophie, un état d’esprit basé sur l’hédonisme. Hèdus pourrait être un bar, une chanson, un livre."

IMG_5310

IMG_5324

Georges Som : Cardigan croisé, chemise et jean brut HÈDUS, chaussures SCHMOOVE, sac BILLTORNADE et lunettes ERODZ

IMG_5304

hedus-carol-sossou

Carol Sossou : Chemise et chino HÈDUS, chaussures PANIQ, bracelet HOUSE OF VICE 

J’ai choisi de commencer par cette mini interview pour que vous vous rendiez compte de la démarche de la marque, et ce que cela apporte à leurs collections.

À présent : Test de la chemise

Hèdus -26

 Le même modèle que porte Carol, mais dans une couleur différente.

IMG_9402

Vous avez peut-être croisé cette chemise deux tons dans la rue, c’est le modèle phare d’Hèdus.

Son design original est dû à sa coupe princesse. Mais alors, qu’est-ce qu’une coupe princesse ?

Cette coupe se retrouve le plus souvent sur les vêtements féminins, oui monsieur ! Beaucoup de robes et de chemisiers sont créés à partir de ce patronage dans le simple but d’avoir une pièce bien cintrée et qui tombe parfaitement.

Capture d’écran 2013-08-22 à 17.04.02

IMG_9419

Ici, on aperçoit bien le travail de cintrage effectué sur la chemise.

L’idée d’adapter cette coupe à l’homme est audacieuse et réussie. Le tissu utilisé pour cette chemise est le twill.

Petit rappel : Le twill a une armure en diagonale (la structure de tissage en diagonale) avec deux fils : fil de chaîne et fil de trame. Et ils sont d'épaisseurs différentes. Ce type de tissu s'utilise le plus souvent sur les cravates, avec de la soie, car il met en valeur la couleur du tissu et la structure des pièces.

Hèdus -2

Taille normale.

Hèdus -1

Twill agrandi x 36.000 ! 

Le Twill est un peu plus épais qu'une popeline.

Lorsque l’on enfile la chemise pour la première fois, vous avez comme l’impression qu’une femme de coton vous fait un gros câlin. Plus sérieusement, l’assemblage des panneaux de tissu permet à la chemise de suivre vos mouvements. Pour les hommes minces, cette coupe met vraiment en valeur les formes, ça évite clairement d'avoir une emmanchure flottante lorsque vous manquez de bras ou de pectoraux.

Hèdus -28

 On voit bien le cintrage au niveau de l'épaule, des pectoraux et du bras.

Hèdus -12

 Les boutons sont en plastique de couleur accordé au tissu
(on ne peut pas tout avoir, mais ils sont quand même bien foutus).
Ils ne sont pas cousus en croix, mais ils tiennent très bien le coup.

Pour 110 euros, le choix d’une chemise casual ne se fait pas sur un coup de tête. À ce prix, la qualité de la coupe et des matières doit être au rendez-vous.

La coupe et les détails modernes sont atténués par des couleurs douces. Le résultat final est très réussi. J'avais déjà flashé sur cette chemise originale qui ne se confond pas avec une autre. Le prix me freinait un peu. Pour tout avouer, aujourd’hui après plusieurs journées de port, il ne me choque plus du tout, il est justifié.

Test du Cardigan Teddy

IMG_9313

Je porte beaucoup de cardigans. Ayant un style plutôt classique, le cardigan est cohérent avec mon vestiaire, mais peut paraître parfois un peu fade.

Hèdus joue subtilement encore la carte de l’exotisme.

IMG_9367

Le cardigan teddy donne une allure décontractée.

Un peu réticent face à ce mariage de styles, j’ai tout de même été attiré par l’alliance des couleurs. La pièce reste discrète, elle n’en fait pas trop. On retrouve ici un bon équilibre entre ces deux classiques de la mode masculine (cardigan et blouson teddy).

Pour le tissu, la première fois que je l’ai porté, j’ai tout de suite senti la qualité de la matière. Fait en fil italien, il est très doux et très confortable. Il est composé de coton (90 %) et de cachemire (10 %). Il s'étend bien et reste structuré, comme tout bon cardigan.

J’ai l’habitude de porter mes cardigans avec des chemises. Avec le Cardigan teddy, ce n’est pas possible, le col teddy n’y est pas adapté. Par contre, c'est tip top pour un look d'inspiration streetwear.

Hèdus -15

 On retrouve le bord côte caractéristique du Teddy sur le col et sur les manches.

Les finitions sont impeccables, aucune couture grossière n’est visible. En ce qui concerne le prix, vous pouvez vous offrir ce cardigan revisité pour 150€.

Très franchement, c’est une pièce qui a vraiment sa place dans une garde-robe, à porter avec un t-shirt, un brut et des sneakers.

Test du Jean brut Hèdus

Hèdus -23

Un jean est difficile à produire, surtout lorsque ce n’est pas votre cœur de métier.

Lorsque j’ai découvert le jean Hèdus, j’ai été agréablement surpris par la solidité de la toile, le jean se tient. Personnellement, je ne suis pas particulièrement fan des surpiqûres de différentes couleurs, mais cela peut ajouter une touche d’originalité, un petit côté créateur.

De l’originalité, il y a en également dans l’emplacement astucieux des poches arrière (doublées) qui donnent un effet “trompe l’œil“. Pas de poches plaquées comme sur la plupart des jeans.

Hèdus -16

Vous pouvez apercevoir la poche trompe l'oeil, l'absence de patch et rivets. 

Pas de rivets de renfort (souvent décoratifs de nos jours), pas de patch. Nous sommes bien en présence d’un jean revisité, mais surtout épuré jusqu’au moindre détail.

En ce qui concerne les coutures, c’est du solide : rien ne dépasse, les boutonnières sont solides, les points d’arrêts sont bien marqués.

Hèdus -20

Tout est nickel, j'ai rarement vu un jean aussi propre pour ce prix.

Pour ceux qui aiment faire des revers à leur bas de pantalon, Carol et Georges ont même pensé à surfiler les coutures intérieures (il y a une sorte de ganse qui finit le bord des différents empiècements). Cela permet au jean d'être légèrement plus solide en empêchant le tissu de s'effilocher.

IMG_9333

Moi-même adepte des revers, je n'ai pas honte de l'intérieur de ce jean, au contraire! 

En ce qui concerne la coupe, c'est un semi-slim bien fuselé. Je l'ai porté plusieurs jours : il est très confortable, il se détend bien et s'adapte au corps. Il livre tout ce que l'on attend d'un bon jean.

IMG_9345

Alors, non, ce n'est pas un selvedge. L'ourlet n'est pas en point de chaînette, mais qu'importe ? Comme le dit Benoît dans son article reconnaître un jean haut de gamme, il ne faut pas faire preuve de snobisme. Il est très confortable, solide, original. Il reste bon marché pour sa qualité, alors foncez sans hésiter.

Test du chino coupe "carotte" 

La coupe surprend lorsque vous essayez la pièce. En effet, c’est une coupe carotte. À l’heure où la plupart des fabricants de chinos proposent des coupes droites, Hèdus joue une fois de plus l’originalité.

IMG_9207

IMG_9315

 La forme de l'ouverture de poche est également originale.

De même que pour la chemise, la coupe carotte se voit le plus souvent sur des femmes.

Qu'est ce qu'une coupe carotte ?

Tout simplement c'est le pantalon qui se ressert sur la jambe de haut en bas, comme une carotte !

L'avantage ? La coupe affine clairement la silhouette, vous avez des jambes plus allongées.

Niveau qualité, pas de surprise lorsque l’on a essayé le jean ! Les coutures sont impeccables, c’est du solide. Les poches arrières sont doublées comme sur le brut. Les coutures, à l'intérieur des jambes, sont surfilées comme sur le brut. Le surfilage évite l'effilochage du tissu, donc reste plus durable et esthétique (si vous aimez les revers).

Hèdus -17

 Vérifiez par vous-même !

IMG_9196-e1377251717384

La coupe carotte permet de se sentir plus à l’aise, d’arborer un style plus street.

Je le porte souvent maintenant, il est vraiment agréable. Le coton gratté est très doux, assez épais.

J'ai eu beaucoup de mails de lecteurs ayant des cuisses fortes, qui souhaitent garder une belle allure. Cette coupe peut être très efficace pour ce type de morphologie. Et pour les hommes ayant les cuisses fines, comme moi, le côté street est accentué.

J'ai eu aussi beaucoup de mal à porter mes blazers avec des jeans, car l'ouverture de la chaussure est large, donc on ne sait jamais s'il faut rentrer ou sortir le bas de pantalon. Ici, le problème est résolu sans avoir un slim qui vous moule, disons, le haut des cuisses.

Le blouson 

IMG_0753

Je vous vois venir d'ici, vous allez me dire : "c'est un teddy !" Eh bien non ! ou presque. Cette pièce est assez troublante, mais reste cohérente. Quand on commence à mettre du Hèdus, la coupe, l'exotisme, et la matière de la pièce, paraissent même logiques.

C'est la deuxième pièce que les deux créateurs façonnent à partir du teddy. Ici, le blouson est encore plus élaboré que le cardigan.

Hèdus -8 

Le col tout d'abord. Pas de bord côte comme sur le classique américain. On trouve ici deux bandes rapportées qui permettent de structurer la pièce et de renforcer son côté épuré. L'aspect sport est ainsi atténué, et c'est vrai que c'est plus élégant !

Pour les adeptes du bord côte, pas de panique, il se retrouve par contre sur les poignets ainsi qu'à la ceinture.

Hèdus -5

 Le bord côte bien visible sur les poignets et la ceinture.

Ce que je préfère dans ce blouson, ce sont ces coutures surpiquées au niveau des épaules qui rappellent le côté militaire. C'est le genre de pièce de créateur qui n'en fait pas trop.

Hèdus -9

Coutures surpiquées. 

En ce qui concerne les finitions, toujours pas de surprise : on est sur une pièce de qualité, c'est du solide. La doublure est en viscose pour plus de confort (plus respirant que le polyester). Tout est pensé et repensé.

Hèdus -7

 Doublure en viscose et finitions impeccables.

IMG_0758

Coupe princesse devenue emblématique chez Hèdus.

Le blouson est fait principalement en laine vierge d'Italie.

Petit rappel sur la laine vierge : pour les plus pervers d'entre vous, ce n'est pas une laine provenant d'un mouton n'ayant jamais profité de la vie. Lorsque que vous voyez sur l'étiquette de votre pull "100 % laine" ou "pure laine", vous pouvez souvent tomber sur une laine de piètre qualité qui peut être récupérée sur de la peau d'animaux dépecés ou de la laine recyclée.

On ajoute souvent d'autres fibres à la laine, soit pour donner un confort supplémentaire (bien !), ou une tenue différente (bien !), soit pour limiter les coûts (pas bien !).

Quand vous portez de la laine vierge, vous êtes donc certain d'avoir sur vous le manteau d'un animal bien nourri qui gambade encore dans les prés et assure également une limite d'ajout d'autres fibres à 7%. On peut aller encore plus loin avec la pure laine vierge qui limite l'apporte d'autres fibres à 0,3 % (mais ce n'est pas forcément préférable en terme de douceur et d'entretien).

2401221547_small_1

Avec la laine vierge, vous pouvez donc vivre à la cool, comme Bernard. 

Un autre petit détail sympathique, la laine est deperlante. Une laine de qualité doit avoir cette capacité à faire glisser les gouttes d'eau sur la surface du vêtement.

Hèdus -10

Le reproche que je pourrais faire sur ce blouson est la tenue des épaules. Si vous manquez un peu d'épaules, le toit d'épaule du vêtement risque de ressortir au niveau de l'empiècement de la manche. Si vous le portez avec un pull, l'effet sera nettement atténué.

Les manches sont assez longues, alors n'ayez pas peur si vous prenez une taille en dessous de votre taille habituelle si vous préférez le porter avec un tee-shirt.

La fabrication

Tous les produits que vous trouverez chez Hèdus viennent d’Europe. Comme la plupart des marques émergentes de qualité, le but n’est pas de se fournir principalement en France, mais d’allier à la fois la qualité, un coût raisonnable et la proximité avec les façonniers. On retrouve donc de la laine italienne, du coton tissé en France, de la toile de jean espagnol…

Tu recommandes ?

Pour les deux jeunes créateurs Georges et Carol, le vêtement n’est qu’une extension de l’attitude de l’homme qui le porte. La collection surprend, cache beaucoup de surprises de par sa désinvolture et son élégance. Chaque pièce détient une originalité, une excentricité parfaitement maîtrisée.

On sent réellement la passion des deux jeunes hommes à travers leurs créations, à des prix abordables. Vous l’aurez compris, ces deux créateurs vivent la vie et la mode comme ils l’entendent… Et ils le font bien !

Il est rare de trouver des marques qui osent sortir des sentiers battus sans tomber dans les extrêmes. C'est pourquoi je recommande chaudement !

Luca Mariapragassam

Pour moi, la mode rime avec rester soi-même. Mis à part les films de Jackie Chan, je suis un grand passionné de Coca Zéro. Et je n'aime pas les S qu'on m'ajoute à la fin de mon prénom.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.