Test du rasoir Philips Arcitec

/

Suite à mon article sur l'art de se raser, East me demandait mon avis sur le dernier Arcitec de Phillips, notament sur la qualité du rasage. J'ai donc pris contact avec Phillips pour obtenir un exemplaire de test que j'ai pu garder pendant 15 jours. Alors, ce rasoir peut-il prétendre remplacer le célèbre trio blaireau, crème à raser, afert-shave?

Ce qui frappe quand on prends pour la première fois en main ce rasoir, c'est son côté sexy et high tech qui donne l'irrésistible envie de l'essayer. Phillips m'a envoyé la version haut de gamme, avec base et système de nettoyage intégré. Tout un programme.
Je commence donc par brancher le bazar sur le secteur, charge la lotion nettoyante hors de prix dans le réservoir de la base, pose le rasoir et lance  le programme de nettoyage. En réalité, cette fonctionnalité est complètement gadget, la base se contente juste de descendre la rasoir dans la lotion et de faire tourner les têtes. C'est vrai qu'il est si compliqué de passer le rasoir sous l'eau après utilisation... Passons sur cette fonctionnalité inutile et attardons nous sur le rasage en lui même.

Avec ses 3 têtes entièrement pivotables et un touché qui était doux, j'avais un a priori positif sur le rasage. Le premier contactfut catastrophique, le rasoir m'a irrité la peau, j'ai dû passer beaucoup de fois pour arriver à raser quelque chose et le résultat était très moyen : les poils n'étaient pas coupés de très près et la peau n'était pas parfaitement lisse. Conséquence ? Le soir même la peau du visage était complètement rugueuse alors qu'avec le trio habituel elle reste lisse 12H de suite. Je tiens à préciser que j'ai une peau très sensible, ce rasoir n'irritera pas la peau de tout le monde mais je le déconseille aux personnes ayant une peau fragile. Quand au rasage, le résultat est sans appel, il rase de manière approximative et le résultat n'a rien à voir avec celui d'un rasoir à lame et d'une bonne crème à raser. Au bout de 15 jours d'utilisation, le constat initial se confirmait chaque jour un peu plus, peau irrité et rasage approximatif. Au niveau du cou, et contrairement à ce qu'affirme la pub, ça rase vraiment mal. Un mauvais point de plus.

Reste la question du temps. Par rapport aux rasoirs à lames où 2 passages suffisent, il faut parfois passer une dizaine fois pour avoir un résultat présentable. Fâcheux. Au final, le constat est sans appel, il est plus rapide de se raser avec un rasoir à lame qu'avec un rasoir électrique.

Au niveau du prix, l'engin testé se situe dans les 300€. Oui, vous avez bien lu, 300€ pour un rasoir, sans compter le prix de la notion nettoyante qui se situe autour de 10€. Gardez votre argent, et faites le plein de blaireau, Fusion ou Quattro et After-Shave Crabtree and Evelyn, vous ne regretterez jamais cet achat.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Matthias

    Bonsoir,

    pour ma part je combine le rasage électrique et le rasage « classique ». En fait j’utilise ce dernier pour passer dans le cou ou le rasoir électrique, comme précisé dans l’article n’est pas de taille.

    Je rajouterais que pour la rasage électrique on investi plus dans des lames, mais dans des lotions avant et après rasage

  • Julien

    J’ai une importante remarque a faire, sur tout les rasoirs electriques, il est marqué qu’il faut 3-4 semaines pour que la peau et la barbe s’adapte au rasoir electrique.

    j’ai depuis quelques jors un rasoir electrique, a voir.

  • jean

    Intéressant mais normal.
    Le poil ne repousse pas de la méme façon si vous utilisez un rasoir mécanique ou électrique.
    Si vous utilisez alternativement les deux systémes, vous ne serez JAMAIS bien raser.