Test : Costume LY ADAMS

Temps de lecture : 10 minutes

Lorsque Geoffrey m’a gentiment proposé de faire un test et d’écrire un article pour BonneGueule, mettant en avant mes qualités d’élocution, mon humour, ma culture HDG, etc. (Geoffrey excelle dans la flatterie, j’en conviens) ; ni une, ni deux, mon ego est monté sur son piédestal – comme d’hab’ – et j’ai tout de suite dit « Oui, je le veux ! ».

Plus sérieusement, je n’avais pas la moindre idée de quelle pièce, de quelle marque, ou de quel style je voulais parler. Puis il m’est venu à l’esprit qu’il s’agissait d’un profond engagement. En tout cas, pour moi qui n’ai jamais écrit un article de ma vie, pas même dans Sud Ouest Dimanche (rapport à mes origines bordelaises). Un tel engagement, c’était pour moi quasiment un mariage. Et qui dit mariage dit… costume ! (C’est quoi mon délire sur le mariage ?)

Mais oui ! Ce fameux costume que tout homme met au moins dans trois occasions différentes, dixit Kyan Kojandi dans Bref: "aux mariages, aux enterrements et aux entretiens d’embauche".

Bref. Il me fallait un costume. Un bon. Coupe ajustée. Un deux pièces. A Paris. Pour moins de 800 euros. Mission impossible ? Impossible n’est pas français. Donc, challenge accepté.

J’ai décidé de me tourner vers une marque que je connaissais bien, recommandée pour ses costumes – entre autres très bonnes pièces – par BonneGueule, mais jusqu’à présent sans test sur le blog : LY ADAMS.

Dans les 3 situations suscitées, il faut une couleur sobre, quitte à l’agrémenter selon l’humeur et la circonstance de petites touches de couleurs vives. Je me suis donc tourné vers un gris anthracite. Passe-partout et sobre, mais élégant.

La coupe du costume

La veste

Nous avons ici affaire à une épaule napolitaine. Comme le rappelait Geoffrey dans son test du costume Black Lapel, les épaules italiennes tendent à être naturelles, comme c'est le cas ici. Il y a très peu de rembourrage (ou padding), ce qui explique son tombé. La coupe est taillée au scalpel, vous pouvez d'ailleurs remarquer qu’il n’y a pas d’espace entre le col de la veste et celui de la chemise. Ce dernier reste bien sous les revers de la veste lorsque celle-ci est fermée.

Epaule Ly Adams

La quasi absence de padding permet à la veste de suivre parfaitement la courbure naturelle de l’épaule.

(Chemise blanche à rayures fines Hast et cravate Filippa K.)

La particularité de cette veste de costume est qu’elle a une forme de trapèze dont la grande base serait matérialisée, en haut, par les épaules, et la petite, en bas, au niveau de la ceinture du pantalon. Avec cette configuration, on obtient un meilleur rendu en termes d’esthétisme, et une plus grande liberté de mouvement. C’est typiquement le rendu d’une veste de type napolitain, qu'on retrouve sur toutes les vestes LY ADAMS, qui s’est tourné vers ce type de coupe pour son côté harmonieux et élégant. On est sur du classique modernisé, avec des vestes plus courtes et des pièces plus fittées.

Les poches sont plaquées, comme cela peut se retrouver sur les costumes traditionnels. Je pense que ce type de poches ajoute une touche de décontraction - presque de la désinvolture - à la veste, par rapport aux poches passepoilées qui me paraissent plus conventionnelles. La forme de la poche n’est pas trop en ballon, de manière à ne pas pousser la décontraction trop loin. Ainsi le costume peut être porté à la fois dans un milieu professionnel strict, et dans un milieu moins pointilleux sur l’uniforme.

Poche Ly Aams

Les poches plaquées et surpiquées ajoutent une touche de décontraction.

L’entoilage de la veste est semi-traditionnel (aussi appelé semi-entoilage), c'est-à-dire qu'un vrai plastron est créé, avec diverses couches, sur la toile de corps. Les plastrons sont flottants, comme en grande mesure, mais le reste de la toile adhère au lainage et le solidarise. Notez que la veste est semi-entoilée pour une question de coût : une veste totalement entoilée voit son prix atteindre des sommets, puisque le travail manuel nécessaire pour la réalisation est bien plus important.

Les détails

En retournant les revers, on peut constater que contrairement à la majorité des costumes de PAP, le pli n’est pas marqué. En fait, les revers sont repassés à l’envers comme sur les costumes traditionnels, au lieu de marquer le pli en passant la veste dans une presse. Ici, il s’agit d’un procédé artisanal en somme.

Costume Ly Adams

 Le pli n’est pas marqué, et le revers est repassé à l’envers de manière artisanale.

Les boutonnières au niveau des manches sont ouvertes ce qui, comme cela a été maintes fois répété dans les articles et dans le Programme BonneGueule (je me permets de citer Benoît : « on ne le dira jamais assez ! » ou « j’enfonce des portes ouvertes ! »), montre la qualité du soin apporté à la confection. En effet, une boutonnière ouverte est plus difficile à réaliser qu’une boutonnière fermée.

Justement, en parlant de boutonnière, prêtons attention à celle qui est présente sur le revers de la veste. Il s’agit d’une boutonnière milanaise, détail assez rare en PAP. Il est apprécié des puristes car il dénote une exécution très soignée, une telle boutonnière ne pouvant être réalisée qu’à la main. Celle-ci est donc finie à la main, en Italie, dans une usine à taille humaine.

Manche Ly Adams
Oui, il s’agit bien de boutonnières ouvertes.

Ly Adams

Boutonnière milanaise, finie à la main dans l’atelier italien.

En revanche, on regrettera les boutons en plastique. En effet, sur cette gamme de prix, on se serait attendu à des boutons dans une matière un peu plus noble.

Ly Adams bouton
Aïe ! Les boutons en plastique…

Dernier détail qui a attiré mon attention : la couture au-dessus de l’épaule suit la ligne de la clavicule. C’est la première fois que je vois ça et Luca, lors du shooting, a lui aussi été très étonné en l’apercevant. Je ne sais pas si cela apporte un plus en termes de confort, ou s’il s’agit juste d’un détail stylistique.

Ly Adams

Détail marrant : la couture sur l’épaule suit la ligne de la clavicule. 

Le pantalon

La coupe du pantalon est une coupe carotte : assez large au niveau des cuisses, avec une cheville est légèrement resserrée. Le fait d’avoir un peu plus de matière au niveau des cuisses offre plus de confort lorsque la personne est assise, je n’ai absolument pas ressenti de gêne, ni l’impression que les coutures allaient céder à tout moment.

N’avez-vous jamais vu d’hommes (jeunes, le plus souvent) avec des costumes slims (pantalon compris) ? Surtout ceux avec des cuisses fortes ? Je vous parie qu’ils prient chaque fois qu’ils s’assoient pour que les coutures à l’entrejambe ne lâchent pas. Dans ce cas, la coupe carotte constituerait une excellente alternative.

Ly Adams

Coupe « carotte » : le pantalon est un peu large aux cuisses et un peu resserré au niveau des chevilles pour assurer un meilleur confort.

(Chemise Hast, cravate Filippa K, chaussures : Loding

La matière

Il s’agit d’un costume 100% laine. Celle-ci est produite par Angelico, une maison italienne établie depuis une soixantaine d’années, et qui est l’un des plus gros producteurs de textiles de haute qualité. LY ADAMS a d'ailleurs sélectionné trois fabricants pour la laine de ses costumes, les deux autres étant Vitale Barberis et Reda : la marque a référencé les meilleurs faiseurs pour les matières qu’elle utilise. Ce sont tous des producteurs de textiles haut de gamme qui travaillent avec les grandes Maisons, les petits producteurs étant aussi sélectionnés selon leur savoir-faire (par exemple, les boutons). Les matières et les fournisseurs sont sélectionnés au préalable, ensuite les idées de coupes sont développées.

Nous avons ici affaire à une laine Super100s. L’ argument de vente très souvent mis en avant lors d’un achat de costume, ou lors de l’achat du tissu en lui-même (si vous avez eu la chance de vous faire tailler au moins un costume en demi-mesure en Asie, par exemple), est ce fameux SuperXXXs. Pour mieux comprendre ce que c’est, je vous invite à lire l’excellent article de Paul Grassart pour Parisian Gentleman.

Comme vous pouvez le constater, la couleur de la laine offre un très beau rendu, la lumière était vraiment parfaite à ce moment-là.

Ly Adams

Le costume prend très bien la lumière.

Il s’agit d’une laine assez légère, même s'il faisait 30°Clors du shooting, et que rien n’est assez léger avec une telle température. Je pense que les contrats des mannequins incluent un stock gratuit d’Etiaxil©, à raison d’un flacon par séance photo…

Mais ce qu'il est important de noter ici, c'est la présence d'une doublure en viscose (ou « soie artificielle »). Matière issue de la cellulose de bois, qui a pour propriétés de ne pas absorber l’humidité, de ne pas feutrer, et de bien fixer la couleur ; elle ne retient pas les odeurs (contrairement au coton), et, cerise sur le gâteau, elle ne tient pas chaud. Très pratique lorsque la température grimpe, et salvateur pour moi lors du shooting.

Le Drop

LY Adams propose, pour ses costumes, deux types coupes différentes : le Drop 7 (sur les tailles 48 à 52) et le Drop 9 (sur les tailles 44 à 48). En général, les bonnes maisons proposent 2 drops différents. "Mais qu’est-ce que le "drop" ?", allez-vous me demander !

Il s’agit du rapport entre la poitrine de la veste et la taille du pantalon. Ces mesures sont exprimées, en demi-périmètre et en centimètres.

Le costume que vous voyez plus haut est une taille 46, taille pour laquelle le costume est en Drop 9. Une veste taille 46 correspond ainsi à un tour de poitrine d’environ 92 cm (46 x 2 pour les non-matheux, puisqu’on parlait en demi-périmètre). Pour connaître la taille du pantalon, il suffit de soustraire le drop à la taille de la veste, soit ici : 46 (taille de veste) – 9 (drop) = 37 cm. Le pantalon correspond donc à un demi-tour de taille 37 cm, soit un tour de taille de 74 cm.

Pour répondre complètement à la question « qu’est-ce que le drop ? », je dois ajouter que plus le drop est petit (drop 7), plus la coupe de la veste est droite, et plus le drop est élevé (drop 9), plus la veste est cintrée. Etant sur un drop 9, autant dire que la veste est bien cintrée. Benoît le dit tout le temps, un homme mince doit avoir des fringues ajustées, et ne surtout pas porter le costume de Papa qui fait 20 kilos de plus (big up à mon père qui va une fois de plus essayer de me refiler les vêtements dont il ne sait pas quoi faire alors qu’il doit être sur un drop 6 au moins).

De nos jours, les hommes mincissent, donc les drops les plus courants sont 7 et 8. Cela correspond à des allures sveltes.

14 autre2 _ Mise en page

Un schéma valant mieux qu'un long discours, petite illustration de la notion de drop.

(Crédit : Stiff Collar)

Les autres usages

Comme je l’ai dit en introduction, trois situations invitent n’importe quel homme dans sa vingtaine ou sa trentaine à porter un costume :

-        Entretiens d’embauche : souvent apparemment puisqu’aux dernières nouvelles 84% des contrats chez les jeunes sont des CDD;

-        mariages : au moins un par an à nos âges ;

-        enterrements : beaucoup moins fréquents sauf si la moyenne d’âge de votre cercle d’amis est de 85 ans, que vous travaillez dans une maison de retraite ou que vous êtes un veuf noir (masculin de « veuve noire »).

Si on dit que j’ai, soyons fous : 11 entretiens, 3 mariages et 1 enterrement, je le porte 15 fois par an sur 365 jours. Donc les 350 autres jours, je le laisse au placard ?

Eh bien, je dis non ! Je veux des vêtements, pas des pièces de musée ! Exit la naphtaline, bonjour les vêtements de tous les jours !

C’est là que LY ADAMS a eu la bonne idée : pouvoir porter indépendamment la veste et le pantalon.

Ces deux pièces portées séparément s’intègrent parfaitement à des tenues « casual ». En effet, la marque a fait en sorte que la veste soit plus courte qu’une veste de costume traditionnelle pour être portée avec des vêtements moins formels, de même pour la coupe carotte et moderne du pantalon.

La veste peut parfaitement se porter avec une chemise, un t-shirt, un jean brut ou un chino, des sneakers, des richelieus ou des derbies.

Ly Adams

Veste LY ADAMS, T-shirt Benjamin Jezequel, Chino Knowledge Cotton Apparel

Le pantalon, quant à lui, peut être associé à un t-shirt, une chemise, un pull, pour les hauts ; des sneakers ou des chaussures formelles, ainsi qu’avec des chaussettes colorées (un de mes péchés mignons).

Ly Adams

 

Pantalon LY ADAMS, T-shirt VULCANE blanc Benjamin Jezequel, sneakers Daniele Alessandrini, bracelets Atamé et Orner, montre LIP Himalaya

Chaussures

Pantalon : LY ADAMS, sneakers : Daniele Alessandrini, chaussettes : Mes Chaussettes Rouges

Conclusion

Ce costume présente toutes les caractéristiques que je cherchais au départ : une belle matière, une belle coupe, et une couleur sobre mais belle. Mais toujours avec une pointe de décontraction.

A ça s’est ajoutée la nécessité d’avoir des pièces portables tous les jours, moi qui ne travaille pas dans un milieu formel. Donc je caressais la possibilité de porter les pièces indépendamment l’une de l’autre.

LY ADAMS s’est attaché à développer des pièces classiques et des pièces casual pouvant se porter les unes avec les autres. La nécessité d’avoir un vestiaire polyvalent prend donc toute sa dimension. Quand vous passez la porte de la boutique, que vous allez des portants de droite à ceux de gauche, vous pouvez assez facilement imaginer des mélanges casual/chics entre les différentes pièces.

Pour moins de 800 euros, vous avez un costume semi-entoilé de très bonne facture, dans une belle matière, et qui vous durera des années… Et que vous pourrez porter tous les jours. Enfin, pensez à demander l’adresse d’un bon teinturier à qui vous le confierez de temps en temps pour le maintenir en parfait état et pour longtemps.

Kévin Abdoul

Je suis un mec passionné par la Mode mais surtout par l’énergie des marques émergentes. D’où l’existence de mon blog Le Renardeau.

A part ça, j’ai aussi une passion pour les cordons bleus.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.