Test : Atelier Voisin par Romain

Temps de lecture : 7 minutes

49

Note de Benoît : Romain est un lecteur passionné qui nous demandait des infos sur la marque et ce type de chaussures que l'on retrouve couramment chez des marques comme Tabuba ou n.d.c. Nous lui avons donc proposé de tester Atelier Voisin, qui est une très bonne alternative à n.d.c en termes de design et de qualité, tout en étant moins chère.

Un peu d’histoire

La marque Atelier Voisin est une marque française qui a vu le jour en 1962. Son origine date de 1880 et s’inscrit dans la tradition de la famille Mimouni au sein de laquelle on crée des souliers de père en fils.

Sans titre

Ce passé chargé d’exigences et de savoir-faire permet à la marque de nous proposer aujourd’hui des chaussures pour la plupart en cuir végétal ou en tissu, alliant confort, qualité et touche d’originalité qui ne laisseront personne indifférent.

Les bottines Bart : le test

Place à l’essai... et pour un test le plus complet possible, je les ai testées pour vous par temps sec, humide et même neigeux. Que ce soit en marchant tranquillement, d’un pas plus pressé ou carrément en sprintant pour attraper le train !

Ces souliers chaussent grand, sur le site il est préconisé de prendre une pointure en-dessous, perso j’ai dû descendre de deux pointures pour trouver ma taille. Ce qui impressionne la première fois qu’on les chausse, c’est la souplesse du cuir. Si vous avez le pied large vous pourriez vous sentir en peu à l’étroit au début. Ne vous en faites pas, le cuir s’adaptera très vite à votre pied et se détendra. Si bien qu’après quelques heures vous aurez l’impression d’enfiler de vraies pantoufles !

sans titre-3160042

 Les pliures sont bien nettes qui attestent de la bonne souplesse du cuir (et de sa qualité)

Après plusieurs semaines de port aucun signe de faiblesse n’est apparu. La semelle ne s’use pas prématurément, le cuir et les coutures n’ont pas bougé.

Ce qu’il faut avoir à l’œil sur des chaussures en cuir, ce sont les plis d’aisance qui peuvent apparaître au niveau de l’avant de la chaussure quand celles-ci ont été utilisées (ou simplement en les pliant en magasin et en observant la réaction du cuir). Un cuir qualitatif se distinguera en reprenant sa forme initiale et en ne marquant pas, moins il y a de plis, mieux c’est (bien qu’il faille également tenir compte de la patine).

Note de Benoit : des plis d'aisance "normaux" n'ont pas à vous inquiéter également, car ils font partie du cycle de vie d'une chaussure. Ils peuvent apparaître assez rapidement, mais ne doivent plus bouger par la suite.

Une patine plus prononcée fait que la matière est vouée à prendre très rapidement une texture hétérogène pour donner une impression de « vécu », donc les plis apparaitront plus facilement). Autrement dit, l'effet patiné donnera du cachet à votre soulier.

Je vous laisse juger ce détail. Les plis sont quasiment invisibles ce qui nous conforte dans l’idée d’une très bonne qualité de cuir.

sans titre-3160019

note de Benoit : effectivement, là on est sur un cuir très qualitatif !

Déclinée sous de multiples formes, la bottine est véritablement un must have dans la garde robe de tout homme. Non seulement elle est assez versatile (n’essayez quand même pas l’association avec un short, ce serait pour le moins douteux…) mais en plus elle peut se porter peu importe la saison.

sans titre-3160102

Elle sera votre meilleur compagnon pour construire un look décontracté un rien rebelle. Elle accompagnera également a merveille un style plus habillé.

Du bon soulier de qualité ?

J’ai pu tester les Bart cet hiver en foulant le pavé recouvert de neige, de sel (à éviter tout de même) et une chose est certaine, ces chaussures sont faites pour durer ! Malgré ce traitement de choc elles ne présentent aucun signe de vieillesse prématurée.

On observe que la tige de la chaussure se divise en deux parties différentes, ce qui les rend facile à enfiler pour ensuite les ajuster avec une fermeture à boucle prévue à cet effet. Aucun détail superflu, une forme épurée, indémodable qui traversera les âges.

sans titre-3160024

La tige de la bottine est en cuir de veau de très bonne qualité (le grain est bien fin et régulier) souple auquel a été donné un effet patiné et contrasté pour un rendu moins précieux. Le toucher est très doux et fin. Loin du ressenti cartonné des chaussures d'entrée de gamme et autres. Pas d’imperfections (veines, piqures,…) en vue non plus, on est en présence d’un très bon cuir.

La doublure quant à elle est en cuir de veau végétal. Ce qui signifie que pour le tannage du cuir, des matières végétales (extraits de chêne, de châtaigner et même de rhubarbe) ont été utilisées plutôt que des matières minérales. Le type d’extraits choisis pour tanner le cuir détermineront la souplesse du cuir ou la couleur et chose très intéressante, un tannage végétal est bien moins nocif pour l’environnement qu’un tannage minéral qui rejettera des métaux lourds et demandera des opérations de neutralisation pour être ensuite stockés comme déchets dangereux. (Note de Benoit : pour une piqûre de rappel sur le cuir, allez consulter notre trilogie)

Tandis que les résidus végétaux pourront quant à eux très bien être valorisés dans l’agriculture car ils sont totalement biodégradables. Démarche de développement durable dirons-nous...

En prêtant attention, on remarque que la doublure sur la partie gauche est différente de celle de la partie droite. Différence de cuirs ou de traitements ? Difficile à dire, même si je pencherais pour un cuir différent d’après le toucher et l'impression visuelle que j’ai pu en avoir. On distingue enfin des coutures très nettes et rapprochées (4 points au centimètre en moyenne) ce qui témoigne de la qualité de l’ensemble.

sans titre-3160022

Une semelle en cuir doublée d’une semelle en caoutchouc crantée pour éviter les triples boucles piquées par temps humide. Vous n’aurez plus à craindre la moindre petite goutte de pluie ou flocon de neige, vous serez parés !

sans titre-3160013

Notez le magnifique cousu Goodyear. A y regarder de plus près on remarque l’attention apportée à cette partie de la chaussure, des points rapprochés, épais et sans imperfection.

sans titre-3160020

Ce type d’assemblage de la semelle permettra un ressemelage plus simple de vos chères bottines, il est également reconnu pour sa solidité, mais est critiqué pour sa grande rigidité. Bien qu’ici elle se fait très vite oublier pour devenir quasi inexistante après quelques heures de port.

La couture apparente de l’assemblage Goodyear évitera à l’humidité de remonter à l’intérieur de la chaussure. Par conséquent vos pieds resteront au sec en toutes circonstances.

La tenue de la chaussure est très bonne, elle est composée de contreforts au niveau du talon et au niveau des orteils. Ceux-ci ne sont pas du tout perceptibles une fois la Bart aux pieds. Les ampoules et démangeaisons ne seront qu’un mauvais souvenir et ceci même durant les premières heures/journées d’essai. 

Comment les porte-t-on ?

Voyons comment intégrer ces bottines à travers plusieurs looks. Comme mentionné auparavant, il n’est pas très compliqué de les assortir. La teinte camel/beige nous permet de composer un grand nombre de tenues tout en restant dans les codes d’une garde robe masculine.

Il est possible de jouer sur les contrastes de tous types, que ce soit de matières, de couleurs ou encore de styles. Une grande liberté d’assemblages s’offre à vous pour des associations sans prise de tête : laissez parlez votre imagination.

Dans un style très classique, le pull/chemise/jeans se mariera très bien avec ces boots. Les couleurs du haut et des jambes sont assez passe-partout, ce seront les boots qui viendront donner un peu de peps, de couleur et de contraste à la tenue plutôt que de les associer avec des chaussures noires et ô combien banales.

looks
On change le pull pour une veste. Même résultat, ça passe très bien. Bien sûr on pourrait opter pour une chemise de couleur et ne pas rester sur le blanc. Il suffit pour cela des respecter certaines règles qui relèvent plus du bon sens, mais que vous connaissez maintenant par cœur, lecteurs assidus du blog. Ayez en tête les plus importantes : la règle des proportions dans une tenue, des couleurs (pas plus de trois) et des contrastes.

sans titre-3160056

Une bonne chaise pour accueillir son voisin

Et pourquoi pas un peu de noir ? L’exercice consistant à intégrer un pantalon noir n’est pas des plus simples. Il soulignera d’avantage une pièce de votre tenue, s’accorde laborieusement et vous mettra plus difficilement en valeur (le noir est bien trop présent). La faute de goût est vite arrivée. Mais le noir a le pouvoir d'affiner votre silhouette.

sans titre-3160065
Dans un style plus décontracté, un rappel de ton a simplement été réalisé avec le t-shirt beige pour s’accorder au mieux avec les bottines. Le keffieh est là pour donner un peu de volume et rappelle subtilement des tons un peu plus dark en accord avec le chino noir.

Essayons le contraire en enfilant une veste en cuir noire et un chino beige. Les bottines se fondent à merveille dans ce style un peu rebelle. L’association camel/beige est très convaincante et se démarque du haut qui pour le coup est assez contrasté avec ce perfecto. Pour atténuer la cassure on peut toujours rajouter un t-shirt blanc dépassant légèrement entre les deux pièces.

seezat (1)

Le verdict ?

En résumé, Atelier Voisin propose un soulier polyvalent, racé, élégant et surtout correctement pricé (330€), dans lequel vous vous sentirez à l’aise. Sans défaut apparent, un cuir de très bonne qualité, une confection soignée. Et ces bottines ne manqueront pas de se faire remarquer.

N’oubliez cependant pas les impératifs de l’entretien en les imperméabilisant avec des produits de qualité, oubliez ceux de la grande distribution. A ce prix ce serait dommage de les abimer avant même d’avoir pu aligner un pied devant l’autre à la lumière du jour…

Appliquez également de la crème spéciale cuir sur vos souliers pour conserver les propriétés et la souplesse du cuir. Ça permettra au cuir de mieux résister à  l’humidité et aux mauvaises conditions.

Merci à Romain pour son test rigoureux et complet !

Benoit et Geoffrey Benoit et Geoffrey

Depuis 2007, année de création de BonneGueule, nous aidons les hommes à se sentir bien dans leurs vêtements. Benoît dessine la marque de vêtements et supervise le blog. Geoffrey s'occupe des sites Web et de l'organisation. Une bonne histoire de copains.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.