Test : Allevol, moitié UK, moitié Japon

/

Créée en 2005, Allevol est une marque anglaise spécialisée dans le denim. Et pas n'importe lequel : celui qu'on aime, le bon gros jean japonais des familles (même si en été c'est aussi bien d'avoir des jeans et pantalons plus fins).

allevol

La marque étant britannique. c'est outre-Manche que se fait le design des produits. Mais c'est à Okayama qu'est tissée la toile et que sont montés les jeans. Okayama est en quelque sorte la capitale mondiale du jean selvedge. Sur le web anglophone on peut trouver plein de reportages sur cette bourgade japonaise, mais hélas aucun en Français.

C'est bien entendu dans nos projets d'y faire un jour un pèlerinage. Ce jour là, on brûlera un petit cierge à la gloire de Saint-Momotaro (Momo pour les intimes), et entre deux larmes de joie (et quelques emplettes d'or bleu), on vous fera un article dans les règles.

Mais en attendant, voici quelques lignes qui compilent ce que j'ai pu lire sur le web anglophone.

Voyage à Okayama

Si Tokyo est le meilleur endroit au monde pour acheter du jean selvedge de grosse brute, presque aucun jean n'y est produit.

En fait, le gros de la production de jean japonais provient de la région de Okayama (notamment dans les villes de Kojima, Kurashiki et Okinawa, préfecture du district éponyme).

On y trouve plus d'une centaine de filatures, d'usines de teinture, et d'ateliers de confection, du plus familial au plus industriel. Avec un savoir-faire textile qui remonte à l'époque des samuraïs.

okayama momotaro

-> On retrouve des marques iconiques comme Momotaro ou Eternal.

jean indigo naturel

-> Momotaro colore encore le jean à la main
en alternant bains de pigment indigo et sèches
(on appelle ça l'
overdyeing)

jean street

-> Il y a même une rue du jean...

kojima jean tour

-> Et un jean tour à Kojima si vous voulez jouer à fond le touriste !

samurai jeans

-> C'est sur un petit marché comme ça qu'on peut acheter du Samuraï,
une des meilleures marques de jeans au monde. 

Pour vous faire une idée de quel type de produit on parle, vous pouvez lire ce test d'un jean Iron Heart, qui est une marque du même cru.

metier a tisser jean

-> Et certains ateliers se visitent.
Ici un métier à tisser selvedge (on voit bien les bords blancs
et la largeur de la trame bien plus courte qu'un métier à tisser moderne). 

Test du jean 005 bootcut 13oz

Ne faisons pas durer le suspense : je suis vraiment très impressionné que Allevol puisse sortir des jeans de cette qualité tout en conservant un montage japonais.

£ 125 (145 €) pour du fully made in Japan, c'est une vraie prouesse. D'autant qu'on retrouve tous les détails de puriste : coutures en point chaînette, poche ticket selvedge, rivets cachés intérieurs...

Pour tout vous dire je ne pensais pas que ce soit possible à ce prix-là (sauf marques qui font de gros volumes comme Unbranded Brand). Mais ça l'est... et ce qui est intéressant est de se demander "mais comment est-ce possible ?".

rivet interieur

Rivet caché derrière les poches de derrière.

La réponse est simple : Allevol n'engage pas de frais marketing dispendieux, se casse la tête pour trouver les petites usines qui permettent de sortir les produits au bon prix (et s'abstient de les faire si le rapport qualité/prix n'est pas jugé satisfaisant). Et pour se développer, la marque compte sur le bouche-à-oreille d'une communauté qui respecte ces valeurs... ça ne vous rappelle rien ? 🙂

C'est d'ailleurs comme ça que j'ai découvert Allevol : via un des membres du forum mode homme de BonneGueule qui recommandait leurs jeans.

jean allevol

Que vaut la toile de denim ?

On peut à présent se demander si les investissements réalisés dans le montage ne se font pas aux dépens de la qualité de la toile. En observant la toile, on redescend certes un peu sur Terre car elle est honorable mais n'a rien d'extraordinaire (on ne peut pas non plus tout avoir, et cela reste un excellent rapport qualité/prix).

poche ticket selvedge

Bonne toile, et on retrouve la poche ticket en selvedge.

Le toile reste régulière, suffisamment épaisse (c'est du 13oz). Apparemment elle vieillit bien si on regarde un peu les photos que les fans de la marques postent sur le site et le groupe Facebook de Allevol.

toile jean allevol

La toile après 3 lavages et un peu moins d'1 an de port.

toile jean allevol 2

Jolis délavages qui reflètent les habitudes du porteur
(portefeuille dans la poche arrière droite).

jean allevol exotique

Encore un très beau délavage.

La marque a aussi lancé un concours où elle invite ses lecteurs à poster leurs photos de jeans délavés.

C'est rassurant. Je vois mal 90% des marques le faire tant elles sortent des qualités de jeans pourries. Mais Allevol peut se le permettre : les jeans sont beaux, tiennent le temps qu'il faut, et se délavent correctement. Un bon point de plus.

baignage jean eau de mer

Il y a même des fans de la marque qui se baignent dans de l'eau de mer pour garder une toile plus indigo  et postent des photos ambiance nautique.
(l'eau salée absorbe moins le pigment).

Et la coupe du jean alors ?

Je ne suis vraiment pas fan des jeans bootcuts (=coupe un peu élargie en bas). Je pense que c'était un truc "à la mode" il y a quelques années mais que dans les faits ça ne va qu'à des types assez grands et maigres, car cela aplatit quand même vachement la silhouette et épaissit visuellement le mollet.

Et c'est carrément la coupe opposée (resserrée vers le bas), à savoir semi-slim, que nous conseillons habituellement à nos lecteurs qui recherchent un truc intemporel.

IMG_0128

La coupe est propre, RAS.

Le bootcut Allevol reste raisonnable, c'est pas du patte d'eph'. On est sur quelque chose qui se tient et se porte facilement avec des bottines ou des chaussures un peu allongées. Notez que vous ne pouvez pas porter un bootcut avec des chaussures ou des pieds trop petits car visuellement ces derniers auront l'air encore plus petits.

D'autant qu'on racourcissant le jean, on réduit d'autant l'effet bootcut puisqu'on diminue l'ouverture à mesure qu'on remonte sur la jambe.

coupe du jean

Le coupe du jean prend bien les fesses et les cuisses.
À choisir serré au début pour anticiper la détente de la toile.

Interview de Takashi, fondateur de Allevol

Comme la marque m'a beaucoup intrigué, j'ai proposé un interview à Takashi, qui en est le fondateur. Il a gentiment répondu à mes questions : en voici la traduction...

Salut Taka, quelle est ton histoire ?

Je suis japonais, et j’adore le foot. Étant amateur de foot, je pensais que je devais aller voir le pays d’où venait ce jeu. Je suis venu à Londres quand j’avais 20 ans. Je comptais rester seulement trois mois pour voyager un peu en Europe, mais je suis tombé amoureux de la ville, et ça fait maintenant 13 ans que j’habite là.

Comment as-tu découvert le jean japonais ? et comment en es-tu arrivé à fabriquer des jeans ?

Eh bien c’est une histoire un peu longue, mais j’ai besoin de t'expliquer comment j’en suis arrivé à m’intéresser à la mode.

Il y avait une petite boutique de vêtements vintage americains dans mon quartier, Fukuoka (une ville située dans le Sud-Ouest de Japon). Au début, je n’osais pas entrer, parce qu’il y avait des clients qui portaient des vêtements rockabilly, avec des coiffures comme celle d’Elvis et de grandes lunettes de soleil noires. Mais un jour, mon ami et moi avons décidé d’entrer, parce que le magasin avait l’air trop cool, et c’est là que j’ai découvert les vêtements vintages américains.

J’avais 12 ans. À l’époque, tout était abordable : par exemple, un jean vintage Levi's années 40 coutait $150 (aujourd’hui il pourrait être vendu à $1500). Puis il y a eu une explosion des vêtements vintages américains au début des années 90s. À ce moment-là, tous les bons vêtements vintage sont devenus super chers, surtout les jeans. Personne (j’étais au collège à ce moment-là) n’avait plus les moyens d’en acheter, et c'est alors que les répliques japonaises sont sorties.

En fait, je n’ai jamais acheté aucune de ces répliques. J’étais plutôt fan des marques américaines : je crois que je portais un modèle Levi's 1966 ou S-type. Mais, étant amateur de jeans, je visitais pas mal de boutiques différentes. Et au final, j’ai trouvé que les marques japonaises apportaient beaucoup de soin aux détails. Elles utilisaient des tissus exceptionnels, et puis il y avait plusieurs variétés d’épaisseurs, et de manières de tisser et teindre la toile. C’était tellement bien fait. Elles commençaient alors à fabriquer de meilleurs jeans que les marques americaines...

Le temps a passé, et j’ai obtenu mon diplôme au Royaume-Uni. Je cherchais un jean à Londres mais je n’arrivais pas à trouver le genre de jean qu’il y avait au Japon quand j’étais au collège. J’ai vraiment cherché, mais je n’en ai pas réussi à en trouver un. Du coup, je me suis mis en tête de faire un jean, en 2005. C’est comme ça que la marque Allevol est née.

Qu’est-ce que c’est "Allevol" ? Combien êtes-vous ?

“Allevol” est un mot inventé, un mélange des mots all (“tous”) et evolve (“évoluer”). Comme tu le sais sans doute, le jean évolue en fonction de sa couleur, sa forme et sa texture (il devient plus doux avec le temps). Allevol est basé à Londres, moi je viens du Japon, et ma partenaire (maintenant ma femme !) vient de Slovaquie. J’aime les vêtements vintages americains mais également le style subtil des vêtements européens. La fabrication est principalement basée au Japon, mais le design se fait à Londres. Donc la marque a un vrai mélange d’influences, et on évolue tous, d’où le nom “Allevol”.

Quelques amis français m’ont dit que le nom sonne un peu comme un mot français. “Allevol” = “ allez, vole”, ou un truc comme ça. Si jamais on fait un jour un parfum, on utilisera certainement un mannequin français.

Quelle est votre philosophie en tant que marque ?

Faire un bon produit. En mélangeant des ingrédients de haute qualité, mais d’une manière simple. À cet égard, j’ai un profond respect pour des marques comme Hermès et Muji.

Pourquoi les gens achètent-ils encore les produits des grandes marques au lieu de produits plus subtils et de meilleure qualité ?

Je pense que c’est à cause du prix. Les toiles japonaises et la fabrication au Japon, ça coûte cher. Si tu peux acheter des jean japonais au Japon, fais-le : ils y sont moins chers. Mais une fois qu’ils sont importés en Europe, le prix fait un bond. La marge de la distribution est également élevée, donc il est difficile de fournir un bon jean à un prix abordable.

Mais j’ai l’impression que les choses évoluent. Il existe des marques qui vendent directement à leurs clients à prix de gros, et des marques crowdfundées (ndlr. Gustin sur Kickstarter). D’ailleurs, les médias sociaux et l’internet sont en train de transformer la mode. Je pense que c’est plus que jamais une période stimulante pour les consommateurs, et chez Allevol on va essayer de profiter des changements qui ont lieu.

Tes jeans sont très beaux, et leur prix rest raisonnable pour une production japonaise : comment accomplis-tu ce petit exploit ?

Tout d’abord, merci du compliment. J’ai une très bonne relation avec nos manufactures depuis qu’Allevol a été fondé. C’était difficile de négocier le prix au début, mais maintenant on s’entend bien. En plus, on est une petite société (ma femme et moi), ce qui nous aide à limiter les frais généraux (ndlr : locaux, bureaux de presse, agence SEO...).

Tes pièces possèdent tous les petits détails que les puristes de jeans adorent découvrir : la poche ticket selvedge, les rivets cachés sur les poches arrières, le point de chaînette... Les gens qui habitent en Royaume-Uni apprécient-ils ces détails ?

Je suis sûr qu’il y en a quelques-uns qui les apprécient ! Mais, tu l'as dit, c’est vraiment pour le puriste, et on ne voulait pas brûler des étapes.

De l’autre côté, j’ai l’impression que tout l’effort qu’on fait - la poche ticket selvedge, les rivets cachés, le point de chaînette pour donner une finition authentique au jean - ne sont pas nécessaires. Car ces détails ne nous permettent pas de bouger mieux, d'avoir un jean plus confortable, ou qui sèche plus vite. Du point de vue du design, ils ne donnent aucune valeur au jean. Mais ils rendent le produit plus authentique.

Les détails des jeans Allevol sont plutôt uniques (ndlr : en Angleterre) - j’espère que les gens vont s'y intéresser à l’avenir, comme moi je m’intéressais aux détails des jeans quand j’étais un étudiant à la recherche de vêtements vintages.

Tu comptes lancer de nouveaux produits la saison prochaine ?

Chaque saison, on lance des jeans en édition limitée qui sont disponibles seulement chez nos stockistes. On est aussi en train de travailler sur un projet “Perfect T-shirt”. Les t-shirts seront fabriqués au Japon, comme pour nos jeans, en utilisant un tissu très fin et un design très simple. On te tiendra au courant !

Dernière question ! Sur les patchs en cuir des jeans, on voit une église : c'est un endroit précis ?

Je ne peux pas te dire exactement d’où il vient, mais le design est inspiré par une bouteille de vin rouge française. J’avais toujours imaginé que si on avait un atelier, on ferait nos jeans à la campagne en France, où le temps passe lentement mais où on travaille dur. Et comme pour le vin, le travail passionné produirait des jeans parfaits.

photo (47)

Cette étiquette avait été conçue pour le marché japonais. On avait fait une étiquette différente pour le marché européen, avec un temple japonais. Au final, on a seulement utilisé celle avec l’église, parce que tout le monde l’a aimé (toi aussi, j’espère !). Et puis, je suppose que je voulais incorporer un peu de la culture française dans l’identité d’Allevol !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • merci pour ton retour Foued
    pour ton ourlet ne te prends pas la tête : le retoucheur du quartier fera l’affaire ici, et tant pis pour le point de chainette (sauf si vraiment tu es un peu puriste, à ce moment-là c’est assez compliqué de trouver une machine qui fait les points de chaînette).

  • Foued

    Retour d’expérience après l’achat d’un jean Allevol 002 (mon premier vrai brut).

    Totalement conquis par la qualité du jean, je vois vraiment la différence avec mes anciens modèles..
    Je rejoins Geoffrey sur la disponibilité de Takashi,

    Il est très accessible et répond rapidement même à des heures assez tardives (in english of course!)

    Le seul hic vient de la longueur du jean vraiment trop grand et j’ai d’ailleurs une question: Faut il des compétences particulières pour faire retoucher ou n’importe quelle retoucherie peut s’y prêter? (J’ai peur que mon jean soit maltraité (notamment sur l’ouverture)
    Auriez vous une adresse sur Paris?

    En tout cas je recommande vivement ces jeans et je remercie BG et aussi Taka.
    Kind regards

  • BenoitBG

    Non, la longueur de base est un 36 que Geoffrey a fait retoucher…

  • D’accord merci pour l’info Geoff !
    En longueur c’est du 34 ? si oui tu l’as fait retouché ?

  • hélas non, c’est seulement on line ! (avec un magasin et des distributeurs, ses jeans coûteraient beaucoup plus chers)

  • Excellent article! Bien envie de tester leur jean, savez-vous si il y a un magasin dans Paris où l’on puisse les essayer ?

  • Foued

    Ok merci pour ta réponse!

  • Hello,

    Je dois dire que ça taille assez standard, peut-être une demi-taille à la hausse. Si tu mets du 31 habituellement et que ce n’est pas particulièrement serré, alors tu peux tenter un 30. Dans tous les cas le mec est cool et a une politique de retours.

  • Foued

    Hello BG,
    Besoin d’un petit conseil, moi qui met habituellement du 31 je vois que sur le e-shop ils proposent du 30 (small) ou du 32 (médium).
    Pourriez vous m’aiguiller sur la façon dont cela taille notamment Geoffrey peut être qui a eu la chance de tester?
    En tout cas merci pour l’article qui est très interessant!

  • Je crois que c’est du 34 par défaut…
    mais tu peux contacter directement Takashi (en anglais) via le site Allevol. Il est vraiment super sympa !

  • Laurent

    Connaitriez vous la longueur des jeans ? Je souhaite commander mais avec une silhouette tres elancee et fine mesurant 1M92 , j’ ai bien peur que cela soit trop court comme pour la plus part des marques. Seul Naked and Famous dispose d’une grande longueur superieure au 36!

  • Olivier

    Merci Ali pour tes commentaires et bien sûr Geoffrey pour l’article sur cette marque. Je viens de commander un 002 Slim 13oz en promo à -52%. J’espère ne pas mettre planté sur la taille, j’ai fais comme d’hab (32) alors que la grille des tailles m’orientait vers un Large… A suivre…

  • Loïc

    Bonjour à tous,
    je viens d’aller sur leur site et je n’ai pas vu de promos. Cela doit être fini malheureusement. 🙂

  • je ne connais pas les finitions d’un APC, mais au vu du prix d’un Allevol, c’est franchement concurrentiel, en tout cas ^^

    M’enfin, l’un ou l’autre, on est sur du bon produit…

  • BenoitBG

    Non, elle est plus élevée, je pense (21-22 cm)

  • Ugo11

    C’est très étrange car en te voyant porter ce jeans, il me rappelle fortement mon new standard (que je ne porte pratiquement jamais vu que je le trouve trop taille haute donc très désagréable et avec une ouverture trop large pour mon mètre 70 😉 ) niveau coupe quand je le porte.
    Même tes revers sont au même niveau que les miens.

    L’ouverture est d’environ 20cm ?

  • BenoitBG

    Oui enfin, les deux toiles sont quand même de bonne qualité !

  • Ali, tu dis que la toile d’un APC est moins bien ? Ce doit être vraiment impressionnant de qualité… Je ne pensais pas qu’une telle toile pouvait être trouvée à ce prix =

  • je compare avec mon seul jean, qui fait 14.5 oz et me semble plutôt « léger » 🙂

    Et par contre, je ne remets pas en question la qualité de la toile ! Elle semble impressionnante de régularité…

    🙂

  • non c’est un Monoprix celui-là !

  • fabrizio309

    cool ton tee geoff 🙂 c’est le bgly 03 ?

  • Hélas il ne l’avait plus en stock, j’avais demandé à tester le tapered.

    Par contre mon patch à moi est en cuir. Peut-être que ça dépend des productions ?

    Pour un ourlet chainettes je ne connais personne à part Repair Jeans (ça requiert une machine particulière), mais en même temps ce n’est pas si important…

    à bientôt,
    Geoffrey

  • Hello Gabriel, 13oz ce n’est pas si léger que ça, et il ne faut pas confondre poids et qualité de la toile

  • ah oui il est soldé

  • ça doit se trouve sur le forum Super Future. Nous on y est encore jamais allés !

  • Michel

    Excellent article, témoignage de qualité.
    Je vais passer une semaine à Tokyo cet été, des adresses de boutiques de selvedge à recommander ?

  • Jean

    Merci pour l’article très sympa (On voyage!).

    Je suis aller faire un tour sur leur site, et le 005 Boot cut 13oz que vous décrivez est à 45£ !

  • Sympa, cette marque 🙂

    Il ne vous reste plus qu’à l’importer, comme le UB201 ^^
    Les seuls points noirs restent pour moi une toile un peu légère et la coupe…
    Bonne continuation à la marque !

    EDIT : preum’s :3

  • Ali

    Salut Geoffrey,

    Dommage que tu ne t’es pas déplacé jusqu’à Londres pour rencontrer Takashi. C’est vrai qu’il est super sympa.
    Pourquoi tu n’as pas essayé le 002 Slim ? Il me semble que c’est la coupe demi-slim de la marque. Sauf que cette coupe est un peu large en sur les jambes.

    C’est vrai que la qualité de ces jeans est top. Et on trouve beaucoup de caractéristiques d’un jean haut de gamme. Je regrette juste le patch derrière qui n’est pas en cuir.

    J’ai vu récemment la toile d’un APC. Et c’est là que j’ai constaté la différence. Sur un allevol la toile est juste parfaite.

    Il y a actuellement une super promo sur le site, ils sont carrément à -64%. Si ça ce n’ai pas une réduction. Que demander de plus.
    Petite question Geoffrey. Sur mon allveol 002 en taille large que j’ai commandé il y a quelques temps. Je voudrais le retoucher pour le rétrécir. Mais sur repair jean il demande 30€ pour faire l’ourlet chainette. Que je trouve un peu cher. Tu ne connais pas un bon plan à Paris ?