Nos conseils sur les pantalons

Nos meilleurs articles de conseils sur les pantalons

Comment bien choisir son pantalon ?

Les principaux gages de qualité sont des sacs de poche épais, des points d’arrêts sur le bord des poches (équivalents aux rivets sur les jeans), des boutons en matières naturelles (corne, bois, etc) ou encore des zips de qualité (RIRI, YKK ou encore Talon).

Pour le choix de la taille, veillez simplement à ce qu’il n’y ait pas d’excès de matière au niveau des cuisses et que la ceinture suive bien les lignes de votre corps (sans bailler). Si c’est un pantalon classique, préférez faire un ourlet chez un retoucheur plutôt que le rouloter.

Pour ne pas faire de faux-pas, vérifiez les points suivants :

  • 1 - Les fesses doivent être maintenues : elles ne s’affaissent pas
  • 2 - Pas d’excès de matière à l’entrejambe
  • 3 - La coupe doit être suffisamment ajustée sans vous mouler (les poches peuvent apparaître)
  • 4 - Porté avec une paire de chaussure, votre pantalon s’arrête à 2,5 cm du sol
  • 5 - Pour un pantalon porté court (à l'italienne), vous pouvez faire un ourlet avec revers

tuto-pantalon

Le pantalon en quelques mots

Origines et évolutions

Le pantalon n’est pas le fruit d’une invention, mais le résultat de nombreuses évolutions.

En Occident, ses ancêtres sont les braies (sortes de caleçons) qui deviendront ensuite des chausses puis des hauts de chausses au Moyen Âge. Il faudra attendre la fin du XVIIIème siècle pour que le pantalon que nous connaissons apparaisse.

Longtemps réservé aux hommes, des créateurs comme Paul Poiret ou Coco Chanel seront les premiers à réaliser des pantalons féminins. Il faudra tout de même attendre la révolution culturelle des années 60 pour que le pantalon devienne un standard unisexe.

On notera tout de même quelques figures féministes comme George Sand ou Marie-Rose Astié de Valsayre qui enfreindront les codes très tôt.

Les modèles et les coupes

Les modèles les plus courants sont les chinos (à l’origine en gabardine), les cargos - ou treillis - (avec deux poches latérales), les pantalons à pinces ou encore les sarouels. Le plus courant étant le pantalon de confection tailleur dit « classique ».

Les coupes sont également nombreuses : skinny, slim (puis semi-slim), coupe cigarette, coupe droite puis enfin les coupes évasées qui s’élargissent à partir du genou.

Une exception est faite pour les coupes tapered dont les mollets sont ajustés mais les cuisses plus larges : une coupe qui convient parfaitement aux sportifs.

Anatomie du pantalon

Les poches avant peuvent être de type cavalières (type jeans, ou "sur le devant") ou italiennes (poches coupées en biais, ou "sur les côtés").

Les poches arrières les plus courantes sont plaquées, passepoilées, à rabats (parfois à soufflet ou encore revolver, si vous vous appréciez vous balader avec un colt !)

Au niveau des matières, vous trouverez de la gabardine, du twill, du canvas, de la flanelle, du velours côtelé ou des tissus plus extravagants comme du prince de galles ou du seersucker mais cette liste n’est bien entendu pas exhaustive.