Nos conseils sur la maroquinerie

Nos meilleurs articles de conseils sur la maroquinerie

La maroquinerie en quelques mots

Aux origines de la maroquinerie

Le cuir a été l’une des premières ressources de l’homme, la maroquinerie existe donc depuis des milliers d’années. Toutefois, les techniques de travail du cuir ont fortement évolué au fil des siècles, en s’adaptant aux changements de la société.

Le terme "maroquinerie" est plus récent. Ce serait une extension du terme « maroquin » désignant les cuirs de chèvres et de boucs en provenance du Maroc, où le tannage de ces peaux aurait été mis au point.

Aujourd’hui, la maroquinerie englobe une multitude de produits. On y retrouve la bagagerie (sacs, valises), les objets de poche (portefeuilles, porte-monnaie, étuis), les accessoires (ceintures, porte-clefs) ainsi que toutes les pièces recouvertes de cuir (gainées) excluant les vêtements, les chaussures ainsi que la sellerie.

Les cuirs

Les différents cuirs sont séparés en deux grandes familles, ceux provenant d’animaux de la ferme (soit la plupart des types de cuirs) ainsi que les cuirs exotiques qui bénéficient de grains particuliers (alligator, autruche, serpent, galuchat...).

Note : L’élevage et la production des peaux de cette deuxième catégorie sont souvent limités par la protection de l’espèce et les cuirs sont difficiles à travailler, ce qui peut avoir un impact important sur leurs prix.

Quel qu’il soit, le cuir doit être tanné. Il existe de multiples méthodes de tannage, mais les deux suivantes sont les plus courantes :

  • Le tannage au chrome : Technique la plus répandue, cette méthode est moins coûteuse, mais très polluante. Les cuirs issus de cette méthode vieillissent souvent mal et peuvent provoquer des réactions allergiques.
  • Le tannage végétal : Plus chers, les cuirs issus de tannage végétal sont traités avec du tanin : une méthode naturelle. Ces cuirs sont plus beaux à l’œil et se patinent avec le temps. Notre recommandation, sans hésitation.

Bien acheter sa maroquinerie

Cette liste non-exhaustive pourrait vous éviter des erreurs :

  • Le lieu de confection (privilégiez l’Italie, la France ou encore l’Espagne). On pense ici aux règlementations en vigueur et aux savoir-faire.
  • Vérifiez la propreté des doublures (pas d’excès de matière ni de fils qui dépassent),
  • Les coutures : vérifier que les fils soient bien épais,
  • Vérifiez les zips s'il y en a (RIRI, YKK et TALON sont des références),
  • Le cuir est-il imperméable ?
  • Enfin, la qualité de la bijouterie (si présente) sera un excellent indice.