Nos conseils sur la maroquinerie

Nos meilleurs articles de conseils sur la maroquinerie

La maroquinerie en quelques mots

Aux origines de la maroquinerie

Le cuir a Ă©tĂ© l’une des premiĂšres ressources de l’homme, la maroquinerie existe donc depuis des milliers d’annĂ©es. Toutefois, les techniques de travail du cuir ont fortement Ă©voluĂ© au fil des siĂšcles, en s’adaptant aux changements de la sociĂ©tĂ©.

Le terme "maroquinerie" est plus rĂ©cent. Ce serait une extension du terme « maroquin » dĂ©signant les cuirs de chĂšvres et de boucs en provenance du Maroc, oĂč le tannage de ces peaux aurait Ă©tĂ© mis au point.

Aujourd’hui, la maroquinerie englobe une multitude de produits. On y retrouve la bagagerie (sacs, valises), les objets de poche (portefeuilles, porte-monnaie, Ă©tuis), les accessoires (ceintures, porte-clefs) ainsi que toutes les piĂšces recouvertes de cuir (gainĂ©es) excluant les vĂȘtements, les chaussures ainsi que la sellerie.

Les cuirs

Les diffĂ©rents cuirs sont sĂ©parĂ©s en deux grandes familles, ceux provenant d’animaux de la ferme (soit la plupart des types de cuirs) ainsi que les cuirs exotiques qui bĂ©nĂ©ficient de grains particuliers (alligator, autruche, serpent, galuchat...).

Note : L’élevage et la production des peaux de cette deuxiĂšme catĂ©gorie sont souvent limitĂ©s par la protection de l’espĂšce et les cuirs sont difficiles Ă  travailler, ce qui peut avoir un impact important sur leurs prix.

Quel qu’il soit, le cuir doit ĂȘtre tannĂ©. Il existe de multiples mĂ©thodes de tannage, mais les deux suivantes sont les plus courantes :

  • Le tannage au chrome : Technique la plus rĂ©pandue, cette mĂ©thode est moins coĂ»teuse, mais trĂšs polluante. Les cuirs issus de cette mĂ©thode vieillissent souvent mal et peuvent provoquer des rĂ©actions allergiques.
  • Le tannage vĂ©gĂ©tal : Plus chers, les cuirs issus de tannage vĂ©gĂ©tal sont traitĂ©s avec du tanin : une mĂ©thode naturelle. Ces cuirs sont plus beaux Ă  l’Ɠil et se patinent avec le temps. Notre recommandation, sans hĂ©sitation.

Bien acheter sa maroquinerie

Cette liste non-exhaustive pourrait vous Ă©viter des erreurs :

  • Le lieu de confection (privilĂ©giez l’Italie, la France ou encore l’Espagne). On pense ici aux rĂšglementations en vigueur et aux savoir-faire.
  • VĂ©rifiez la propretĂ© des doublures (pas d’excĂšs de matiĂšre ni de fils qui dĂ©passent),
  • Les coutures : vĂ©rifier que les fils soient bien Ă©pais,
  • VĂ©rifiez les zips s'il y en a (RIRI, YKK et TALON sont des rĂ©fĂ©rences),
  • Le cuir est-il impermĂ©able ?
  • Enfin, la qualitĂ© de la bijouterie (si prĂ©sente) sera un excellent indice.