Nos conseils sur les cravates

Nos meilleurs articles de conseils sur les cravates

La cravate en quelques mots

Aux origines de la cravate

À partir du milieu du XVIIème, les hommes à la cour se parent d’un foulard en dentelle : il s'agit d'un moyen de distinction sociale qui apparaît comme la première origine de la cravate.

À la fin du XIXème siècle, les membres de grandes écoles ou de clubs anglais arborent les couleurs de leurs communautés au travers de cravates comme on les connaît aujourd'hui. À rayures, ces cravates sont encore aujourd’hui appelées « cravates club ».

Ce n’est qu’au cours du XXème siècle que la cravate s'impose comme standard dans les sphères professionnelles, toujours comme outil de distinction, mais également par pression sociale.

Les modèles de cravates

Tricotées comme tissées, unies ou à motifs, elles sont souvent en soie, mais se déclinent en autant d’étoffes précieuses que l’on peut en concevoir.

Pour cerner la qualité d’une cravate, il est important de la prendre en main et de vérifier soi-même ce que l’on appelle « la main » du tissu. Pas de soucis, cela vient avec l'expérience.

Néanmoins, il existe au niveau du montage un grand écart : les cravates sept plis sont confectionnées à partir d’un unique carré de tissu qui en constitue l’épaisseur.

Au contraire, les cravates assemblées sont construites à partir de ce que l’on appelle une triplure, souvent en coton, qui offre de la tenue et du volume à la cravate. Ainsi, il est rare qu’une cravate soit réellement 100% soie, s'il ne s’agit pas d'une seven-fold-tie !

Comment choisir et porter la cravate?

Au moment de choisir votre cravate, il est essentiel de vérifier que sa largeur soit proportionnelle aux revers de votre veste : généralement compris entre 4,5 et 9 cm.

Le nœud de cravate ne doit pas être trop serré et de taille proportionnelle à votre col de chemise.

Par exemple, un nœud simple conviendra parfaitement à un col dit turndown (petite ouverture) tandis qu’un nœud Windsor conviendra mieux à un col italien également appelé cutaway (plus évasé).