Style riviera : les pépites très « plein soleil » de la rédaction #62 – Jordan

Temps de lecture : 4 minutes

15

Il est 6h du matin, je n’arrive plus à dormir. J’ai les yeux ouverts grand comme ça. Le réveil ne va pas sonner avant deux heures.

Des bruits de vagues rebondissent contre les murs. Devant mes fenêtres, des mouettes foncent comme des avions. Rappelle-toi la sensation du sable sous la plante des pieds. Rappelle-toi les restaurants de bord de mer. Les gosses et leurs glaces qui fondent. Le Vallon des Auffes. Les sardines grillées. Le vent salé qui fait plisser les yeux. La peau rouge que le soleil a mordue.

Mes pépites seront aujourd’hui consacrées à passer du bon temps, l’été, en bord de mer.

Chemise en lin Ripa Ripa

Chemise bleu foncé en lin et short de bain bleu à motif rougePendant cette période de confinement, j'ai forcément regardé The Talented Mr Ripley. Forcément. Et j'ai lorgné pendant tout le film sur la garde-robe rivera de Dick Greenleaf, joué par Jude Law. Ça lui va à merveille et je crois qu'il est prudent de dire que, dans ce film, c'est une sorte de Dieu envoyé sur Terre pour prendre du bon temps.

Il porte une chemise sombre au moment du drame. Et, sur une peau bronzée, je dois dire que c'est du plus bel effet. Même, cela me donne envie de porter une chemise noire.

Oui, ce n’est pas dans nos habitudes. Je sais.

Mais pas n'importe laquelle. Pas en popeline de coton à col français pour mettre avec une cravate rouge. Non, non. Je viens de vomir un peu là.

Ce serait une chemise noire pour l'été, en lin, fluide, un peu ample, avec un col cabaya et des manches courtes. Et je ne la porterais qu'avec un niveau de bronzage minimum. Avec le teint hâlé, c'est très beau. D'ailleurs, j'ai toujours trouvé belles les femmes qui portaient une robe noire en été, laissant voir un peu de leur peau bronzée.

Bon, mais comme je ne suis pas encore près pour le noir, je me rabats sur le bleu foncé. J'aurais voulu trouver plus foncé encore mais c'est difficile. Ce modèle de chez Ripa Ripa a une forme particulière, style polo, qui rappelle un peu Gianni Agnelli en vacances à Capri. Eh bien oui pourquoi pas ! Je m'y vois tout à fait à Capri.

La chemise est faite à Naples, en 100% lin et revient à 95€.

T-shirt en maille Belafonte

t-shirt en maille beige à motif ocre

Ah oui, disons-le. C'est cher. 265€ ou (160€ plus des frais de port via le site Belafonte) pour un t-shirt en coton, je ne l'achèterais pas.

Mais regardez comme c'est beau de plus près.

T-shirt beige et ocre en tricot jacquard

Ce jacquard représente un motif Argyle, très fameux chez les étudiants de l'Ivy League. C'est la touche rétro qui rend cette pépite encore plus charmante je trouve.

La coupe est courte un ample. "Boxy", on dit. Et cela me plaît particulièrement. Le t-shirt est tricoté au Japon, ce qui fait monter le prix. Toutefois, si vous trouvez d'autres t-shirts dans ce genre, si bien réalisés, à un prix plus abordable, faites-moi signe, je n'en ai pas.

Oh, j'ai bien un Massimo Dutti dans ce style, trouvé au Portugal mais il est loin de la finesse de celui-ci et ne comporte que des rayures plutôt régulières et insipides.

De la même manière que la pépite Ripa Ripa, celle-ci se porte quand le teint est hâlé. L'association est plus belle.

Je me vois le porter avec un pantalon ample blanc et des espadrilles. Avec ça je mettrais ma montre  vintage Lip avec le cadran doré.

Wow, je sais pas vous ça m'hypnotise un tel motif.

Veste en coton et lin Barena Venezia

Blazer beige à la mati!re irrégulière

On reste dans les beiges. Qui sait, peut-être même que le t-shirt Belafonte irait bien avec cette veste ! Je ne le saurais sûrement jamais d'ailleurs. C'est quand même assez frustrant de tomber sur de telles pépites et de devoir les apprécier à distance.

Ou alors va falloir que je me dépêche à me trouver une occupation ultra lucrative en parallèle de mon travail chez BonneGueule. Si vous avez des idées, dites-moi, je suis tout ouïe. Rien d'illégal de préférence.

Regardez-moi cette matière :

Veste beige en coton et lin

La matière est composée de 64% de coton, 28% de lin, 7% de polyester et 1% d'élasthanne. Elle est faite en Italie et coûte 400€.

Outre cette fantastique matière, j'aime la couleur très estivale et je trouve que les poches et les revers sont bien proportionnés. La veste est harmonieuse et peut flatter beaucoup de morphologies.

La tenue gagnante : cette veste, un t-shirt blanc, un jean délavé bleu clair, des sneakers basses et légères en toile bleu marine ou grises, en blanches ou des mocassins marron foncé en cuir suédé.

Allez, je ne vais pas m'étendre sur le sujet (à défaut de le faire sur une plage), je me fais du mal.

Jordan Maurin Jordan Maurin

Adepte des romans d’Ellroy et de Vian, j’essaie de vivre ma vie le plus artistiquement possible (comme le disait Glenn O’Brien). Fervent défenseur du pantalon blanc (Squarzi président !), j’aime le vêtement quand il donne confiance et ne déguise pas. Pour moi, s’habiller différemment, ça veut dire se donner le droit de penser différemment.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.