Conseils : Soyez autonomes, les réflexes indispensables pour progresser #1

Temps de lecture : 9 minutes

Disclaimer - Voici un article un peu différent, mêlant conseils pratiques pour vos recherches Internet et votre autonomie. Et petites recommandations pour tirer au mieux parti de ce que l'équipe peut vous offrir, à travers les mails et les commentaires auxquels nous répondons systématiquement et avec des réponses de fond. N'y voyez surtout pas un coup de gueule, car au global on est hyper satisfaits de la participation de chacun et des questions que nous recevons !

Depuis six ans, et avec l'augmentation du trafic du blog, on reçoit énormément de questions et on assiste à tout un tas de comportements différents de la part d'hommes découvrant tout juste la mode masculine. Pendant longtemps, on n'était pas forcément très attentifs à cet aspect comportemental : la manière dont vous formulez vos questions, les questions récurrentes, vos doutes, vos problèmes, etc.

Et puis peu à peu, on a identifié des schémas récurrents qui freinent votre progression. On a mis longtemps à mettre des mots dessus et à les décoder. Voici aujourd'hui le fruit de toutes nos réflexions sur ce sujet. Voyons donc comment vous pouvez économiser de la pénibilité dans votre chemin du style, avec quelques réflexes très simples à acquérir.

Contacter directement les services clients des marques (quand c'est lié aux caractéristiques des vêtements)

C'est LE réflexe à avoir. De manière générale, ayez le réflexe de contacter les marques, car elles seules ont des réponses sur certains sujets... Et la majorité des questions qu'on nous pose pourrait trouver réponse en contactant directement les marques (ou les e-shops les distribuant). 95% du temps, les marques et leurs distributeurs ont les réponses... et vous les donnent si vous leur écrivez.

Voici le genre de questions récurrentes sur lesquelles nous ne savons rien, mais où la marque sait :

  • Quels sont les points de vente dans ma ville ? (d'ailleurs, la réponse se trouve souvent sur le site de la marque). Vous pouvez aussi utiliser TheLabelFinder, qui marche plutôt bien. Vous avez autant d'infos à disposition que nous via Google, à vous de faire ces recherches. 
  • Quelles sont les mesures exactes de ce vêtement ? (malheureusement, on ne reçoit pas au bureau la collection entière de chaque marque ! Et nous ne sommes pas l'oracle).
  • Quelle taille dois-je prendre si je fais 1m83 pour 71 kg ? (on ne connaît pas par cœur le sizing de chaque pièce de chaque collection, même si on aimerait bien). Et bien souvent, vous n'avez pas le réflexe d'utiliser le guide des tailles de chaque marque, de demander à la marque, ou de faire une recherche sur un forum. C'est une question qui nous revient souvent sur le sizing des jeans. En cherchant un peu (et notamment sur le Web anglophone), vous trouverez des guides de tailles très précis. Au-delà, c'est impossible de vous répondre : ça peut être du XS comme du XL selon vos épaules. La population mondiale ne se résume pas à une taille et un poids 😉

Grèce Antique

True fact of truth ! Dans l'Antiquité, les questions de ce genre étaient posées à la Pythie de Delphes, sorte d'ancêtre de BonneGueule. Puis les marques mirent au point des guides de tailles, des services client, et des pages avec les adresses de leurs magasins.

Comment contacter une marque ?

C'est très simple : par mail. Et les pages Facebook des marques, ou le téléphone (qu'on a trop souvent tendance à oublier), marchent très bien aussi.

Menlook contact

Oh, un service client (ici celui de Menlook) ! 😉

Quand contacter BonneGueule ? (et quand contacter le service client des marques)

On adore répondre à vos questions sur le style, les coupes, etc. Mais notre rôle n'est pas celui des marques (c'est leur travail de répondre à ces questions de tailles et de composition, et le vôtre de leur demander, avant de nous contacter).

On préfère vous accompagner sur les vraies questions qui vous bloquent. BonneGueule.fr est un site d'entraide, mais pour le bien de tous, on ne veut pas que ça devienne un raccourci pour ceux qui ne prennent pas la peine de faire leur propre recherche. L'équipe passe en moyenne 15h par jour, bénévolement, pour répondre aux 2.000 questions que nous recevons chaque mois. Ce volume de questions continue d'augmenter : à vous de nous contacter pour les bonnes questions, et nous permettre ainsi de continuer à aider le plus grand nombre.

Hyori Lee

Elle n'a pas peur de prendre son téléphone pour poser ses questions aux marques. Alors vous non plus !

Et pour la petite histoire...

Voici le genre de conversation que j'ai régulièrement avec des gens qui ne connaissent ni Google, ni le téléphone, mais notre email par coeur :

service client bonnegueule 1 service client bonnegueule 2

-> Je finis par faire le travail à la place de la personne. Je ne le fais pas pour recevoir des "merci", et ça tombe bien, je n'en ai pas eu : un hasard si le 1% de lecteurs fainéants (je pense pouvoir l'affirmer ici) est aussi le moins poli ? Par contre, deux jours plus tard :

service client bonnegueule 4

-> Et quand je tente de rentrer dans une démarche constructive pour rendre la personne autonome, il n'y a plus personne. Oui, c'est parfois un peu frustrant. Heureusement, il y a les 99% autres lecteurs qui sont des gens géniaux !

Contacter directement les marques... pour le SAV aussi !

En cas de problème sur un achat (petit défaut ou autre), il arrive de manière très étonnante que ça soit nous qu'on contacte, et non la marque ! Si on adore vous faire découvrir de belles marques, et des distributeurs (boutiques physiques, sites e-commerce) qui font bien leur travail, ce n'est bien entendu pas à nous de gérer leur service après-vente !

Exemple ici : Capture d’écran 2013-12-17 à 21.22.19

Même si on est très flattés que votre premier réflexe soit de nous contacter, on ne peut malheureusement pas faire grand-chose dans ce genre d'histoire (on ne peut pas échanger le vêtement à la place de la marque), ou en tout cas, infiniment moins de choses que si vous contactiez la marque. Nous ne pouvons pas remplacer le service client d'une marque pour des raisons aisément compréhensibles. Si la marque ne répond pas (ce qui peut arriver si c'est une toute petite équipe qui n'est pas encore structurée), essayez Facebook ou le téléphone. Et contactez-nous ensuite en tout dernier recours.

De plus, s'il y a un défaut de qualité, c'est un devoir de contacter la marque afin de lui fournir un feedback honnête pour qu'elle puisse s'améliorer. Comment voulez-vous qu'une marque règle un problème dont elle n'a pas connaissance ?

D'autant que ce genre de commentaires publics nuisent à la réputation de la marque ou à son distributeur. Pourtant, des défauts peuvent arriver même avec les gens les plus pros au monde ! Au-delà, les marques et les distributeurs sont en majorité des gens de bonne volonté qui prennent soin de leurs clients : contactez-les, et ils prendront très certainement soin de vous et de votre problème.

Se relire (avec recul) avant de nous poser une question

Ne voyez surtout pas une position de "donneur de leçon" de ma part, mais on reçoit parfois des questions trop vagues pour y répondre ("Benoît, je vais où pour une veste grise ?"). Ici, vous ne précisez pas votre budget, votre âge, où vous habitez, etc. C'est pour cette raison que je vous demande de bien vous relire avant de nous envoyer votre question. C'est dans votre intérêt : vous recevrez ainsi une réponse précise.

Mais de l'autre côté, on a parfois des questions trop spécifiques : "Je fais 1m72 pour 64 kg, est-ce que un blazer bleu marine, avec une chemise bleu clair en popeline, un noeud papillon avec des carreaux fins, mais pas trop fins non plus, un jean en toile japonaise, mais un peu évasé, et des desert boots, mais avec une couleur un peu particulière, ça peut passer ? Je vous demande ça parce que je passe en deuxième année d'école de lettres, et j'ai peur d'avoir un look jugé trop austère par rapport à ceux en troisième année, et trop jeune par rapport à ceux en première année. En plus, je porte souvent mes chemises avec une montre Seiko, le modèle 97-P8, et c'est vrai qu'il y a déjà un look décontracté. Alors vous ne pensez pas qu'avec mon 1m72 on risque de ne pas me prendre au sérieux si le blazer est dans un bleu trop clair ?" Overthink, overthink...

Eh bien on n'en sait rien ! Plus sérieusement, cela dépend de tellement de choses : la coupe, le sizing, la cohérence avec votre style/vous-même, les matières, la texture, etc. Si vous tenez vraiment à avoir un avis sur un point hyper spécifique, il faut :

  • 1 - Faire des essais par vous-même, en boutique ou devant le miroir chez vous.
  • 2 - Nous envoyer une photo, si vraiment quelque chose vous chiffonne, car on ne peut évidemment pas donner de réponse sensée uniquement en imaginant mentalement la tenue !

Et puis surtout, vous avez tendance à oublier deux choses fondamentales :

  • l'overthink est insidieux, il revient régulièrement sans que vous vous en rendiez compte.
  • Plus important encore : les ratages complets en mode masculine sont vraiment rarissimes. Il faut vraiment le vouloir pour être très mal habillé si vous lisez le blog depuis plusieurs mois.

À moins de mélanger n'importe comment des couleurs flashys (absentes 99 % du temps de votre garde-robe), ou de céder aux sirènes des marques type Guess, Kaporal, ou Rivaldi (chose totalement improbable si vous nous lisez depuis ne serait-ce que 10 minutes), vous ne risquez pas grand-chose ! Le pire des cas ? Une tenue trop sage ou trop fade (qui sera d'ailleurs facile à épicer en ajoutant quelques pièces fortes ou de la couleur). Mais vraiment, soyez plus cools vis-à-vis de tout ça. Si une pièce ne va pas avec votre garde-robe, revendez-la. Ou attendez un peu, vous allez peut-être acheter des pièces dans les mois qui suivent qui complèteront votre tenue.Overthinking

Ne laissez pas l'overthinking faire exploser votre cerveau !

Note de Geoffrey sur la mise en page

On reçoit parfois des mails comme celui du paragraphe précédent, aussi longs qu'un article, et sans mise en page ! S'il vous plait, si le mail est long, faites une petite mise en page, avec des sous-parties délimitées par des titres en gras, et des questions bien claires, et soulignées, par exemple. Structurez votre message (d'ailleurs, le simple fait d'adopter une pensée structurée à l'écrit vous permet déjà d'entrevoir des réponses, ou de sentir quand vous vous posez trop de questions).

Je vous promets qu'il faut vraiment avoir de la bonne volonté pour répondre à certains pavés de 1.000 mots. J'espère que ceux-là n'infligent pas le même châtiment à leurs employeurs potentiels !

Bien entendu, ça ne concerne qu'une fraction des mails que l'on reçoit. Et au quotidien, je prends toujours du plaisir à participer aux réponses avec le reste de l'équipe.

Faire une mini-recherche de votre côté avant de nous poser une question

Corollaire des conseils précédents, on nous demande parfois de trouver le mouton à cinq pattes (un vêtement chimérique, qui n'existe pas) du type : 

"Je veux un caban en laine et cachemire, dans un bleu original, pour moins de 200 euros. Je trouve ça où ?", "Où est-ce que je peux trouver un jean sympa pour 30 euros, ou 35 en poussant au maximum ?", "J'ai envie d'avoir un blouson en cuir patiné à la Rick Owens, mais avec 5 zips à la Martin Margiela, mais avec un bord-côte, dans une couleur gris un peu taupe, et pour moins de 300 € : je vais où ?" 

Wow, Wow, Wow !

Ce lecteur est-il certain que ce vêtement ne devrait pas aussi être équipé de boucliers laser et faire du bon café ? Parce que je ne le sens pas assez exigeant, là ! 😉

De ce fait, sur une pièce dont vous n'avez aucune idée des prix, je vous demanderai juste de regarder très rapidement le prix moyen pratiqué (et la qualité qui va avec). Vous pouvez faire ça très simplement : allez dans plusieurs e-shops (L'Exception pour les créateurs, Mr Porter pour les grandes maisons, Menlook/Yoox.com pour la diversité, etc.), et cliquez sur la catégorie de vêtement qui vous intéresse : jean, knitwear, cuir, etc. Vous aurez déjà une idée plus claire de ce à quoi vous pouvez vous attendre (et votre question n'en sera que plus pertinente ! ).

Et si vraiment vous avez un tout petit budget, sachez qu'à part vous recommander de grandes maisons que vous connaissez déjà comme Zara ou Uniqlo, on ne peut rien faire de plus. En effet, j'ai longuement développé le sujet dans cet article : qualité et prêt-à-porter sur l'entrée de gamme.

Capture d’écran 2013-12-21 à 14.32.27

Ayez le réflexe de faire un mini benchmark, en utilisant les catégories de vêtements dans un e-shop.

La suite ? Rendez-vous après-demain ! 🙂

Et spécialement pour cet article, j'aimerais vraiment que vous postiez en commentaire votre avis le sujet, je suis convaincu que vous avez des points intéressants à exposer ! Que pensez-vous de l'interactivité sur le site ? Du ton apporté au réponse ? De la teneur des infos dans les commentaires ?

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.