Conseils : Soyez autonomes, les réflexes indispensables pour progresser #1

cassage de brique
/

Disclaimer - Voici un article un peu différent, mêlant conseils pratiques pour vos recherches Internet et votre autonomie. Et petites recommandations pour tirer au mieux parti de ce que l'équipe peut vous offrir, à travers les mails et les commentaires auxquels nous répondons systématiquement et avec des réponses de fond. N'y voyez surtout pas un coup de gueule, car au global on est hyper satisfaits de la participation de chacun et des questions que nous recevons !

Depuis six ans, et avec l'augmentation du trafic du blog, on reçoit énormément de questions et on assiste à tout un tas de comportements différents de la part d'hommes découvrant tout juste la mode masculine. Pendant longtemps, on n'était pas forcément très attentifs à cet aspect comportemental : la manière dont vous formulez vos questions, les questions récurrentes, vos doutes, vos problèmes, etc.

Et puis peu à peu, on a identifié des schémas récurrents qui freinent votre progression. On a mis longtemps à mettre des mots dessus et à les décoder. Voici aujourd'hui le fruit de toutes nos réflexions sur ce sujet. Voyons donc comment vous pouvez économiser de la pénibilité dans votre chemin du style, avec quelques réflexes très simples à acquérir.

Contacter directement les services clients des marques (quand c'est lié aux caractéristiques des vêtements)

C'est LE réflexe à avoir. De manière générale, ayez le réflexe de contacter les marques, car elles seules ont des réponses sur certains sujets... Et la majorité des questions qu'on nous pose pourrait trouver réponse en contactant directement les marques (ou les e-shops les distribuant). 95% du temps, les marques et leurs distributeurs ont les réponses... et vous les donnent si vous leur écrivez.

Voici le genre de questions récurrentes sur lesquelles nous ne savons rien, mais où la marque sait :

  • Quels sont les points de vente dans ma ville ? (d'ailleurs, la réponse se trouve souvent sur le site de la marque). Vous pouvez aussi utiliser TheLabelFinder, qui marche plutôt bien. Vous avez autant d'infos à disposition que nous via Google, à vous de faire ces recherches. 
  • Quelles sont les mesures exactes de ce vêtement ? (malheureusement, on ne reçoit pas au bureau la collection entière de chaque marque ! Et nous ne sommes pas l'oracle).
  • Quelle taille dois-je prendre si je fais 1m83 pour 71 kg ? (on ne connaît pas par cœur le sizing de chaque pièce de chaque collection, même si on aimerait bien). Et bien souvent, vous n'avez pas le réflexe d'utiliser le guide des tailles de chaque marque, de demander à la marque, ou de faire une recherche sur un forum. C'est une question qui nous revient souvent sur le sizing des jeans. En cherchant un peu (et notamment sur le Web anglophone), vous trouverez des guides de tailles très précis. Au-delà, c'est impossible de vous répondre : ça peut être du XS comme du XL selon vos épaules. La population mondiale ne se résume pas à une taille et un poids 😉

Grèce Antique

True fact of truth ! Dans l'Antiquité, les questions de ce genre étaient posées à la Pythie de Delphes, sorte d'ancêtre de BonneGueule. Puis les marques mirent au point des guides de tailles, des services client, et des pages avec les adresses de leurs magasins.

Comment contacter une marque ?

C'est très simple : par mail. Et les pages Facebook des marques, ou le téléphone (qu'on a trop souvent tendance à oublier), marchent très bien aussi.

Menlook contact

Oh, un service client (ici celui de Menlook) ! 😉

Quand contacter BonneGueule ? (et quand contacter le service client des marques)

On adore répondre à vos questions sur le style, les coupes, etc. Mais notre rôle n'est pas celui des marques (c'est leur travail de répondre à ces questions de tailles et de composition, et le vôtre de leur demander, avant de nous contacter).

On préfère vous accompagner sur les vraies questions qui vous bloquent. BonneGueule.fr est un site d'entraide, mais pour le bien de tous, on ne veut pas que ça devienne un raccourci pour ceux qui ne prennent pas la peine de faire leur propre recherche. L'équipe passe en moyenne 15h par jour, bénévolement, pour répondre aux 2.000 questions que nous recevons chaque mois. Ce volume de questions continue d'augmenter : à vous de nous contacter pour les bonnes questions, et nous permettre ainsi de continuer à aider le plus grand nombre.

Hyori Lee

Elle n'a pas peur de prendre son téléphone pour poser ses questions aux marques. Alors vous non plus !

Et pour la petite histoire...

Voici le genre de conversation que j'ai régulièrement avec des gens qui ne connaissent ni Google, ni le téléphone, mais notre email par coeur :

service client bonnegueule 1 service client bonnegueule 2

-> Je finis par faire le travail à la place de la personne. Je ne le fais pas pour recevoir des "merci", et ça tombe bien, je n'en ai pas eu : un hasard si le 1% de lecteurs fainéants (je pense pouvoir l'affirmer ici) est aussi le moins poli ? Par contre, deux jours plus tard :

service client bonnegueule 4

-> Et quand je tente de rentrer dans une démarche constructive pour rendre la personne autonome, il n'y a plus personne. Oui, c'est parfois un peu frustrant. Heureusement, il y a les 99% autres lecteurs qui sont des gens géniaux !

Contacter directement les marques... pour le SAV aussi !

En cas de problème sur un achat (petit défaut ou autre), il arrive de manière très étonnante que ça soit nous qu'on contacte, et non la marque ! Si on adore vous faire découvrir de belles marques, et des distributeurs (boutiques physiques, sites e-commerce) qui font bien leur travail, ce n'est bien entendu pas à nous de gérer leur service après-vente !

Exemple ici : Capture d’écran 2013-12-17 à 21.22.19

Même si on est très flattés que votre premier réflexe soit de nous contacter, on ne peut malheureusement pas faire grand-chose dans ce genre d'histoire (on ne peut pas échanger le vêtement à la place de la marque), ou en tout cas, infiniment moins de choses que si vous contactiez la marque. Nous ne pouvons pas remplacer le service client d'une marque pour des raisons aisément compréhensibles. Si la marque ne répond pas (ce qui peut arriver si c'est une toute petite équipe qui n'est pas encore structurée), essayez Facebook ou le téléphone. Et contactez-nous ensuite en tout dernier recours.

De plus, s'il y a un défaut de qualité, c'est un devoir de contacter la marque afin de lui fournir un feedback honnête pour qu'elle puisse s'améliorer. Comment voulez-vous qu'une marque règle un problème dont elle n'a pas connaissance ?

D'autant que ce genre de commentaires publics nuisent à la réputation de la marque ou à son distributeur. Pourtant, des défauts peuvent arriver même avec les gens les plus pros au monde ! Au-delà, les marques et les distributeurs sont en majorité des gens de bonne volonté qui prennent soin de leurs clients : contactez-les, et ils prendront très certainement soin de vous et de votre problème.

Se relire (avec recul) avant de nous poser une question

Ne voyez surtout pas une position de "donneur de leçon" de ma part, mais on reçoit parfois des questions trop vagues pour y répondre ("Benoît, je vais où pour une veste grise ?"). Ici, vous ne précisez pas votre budget, votre âge, où vous habitez, etc. C'est pour cette raison que je vous demande de bien vous relire avant de nous envoyer votre question. C'est dans votre intérêt : vous recevrez ainsi une réponse précise.

Mais de l'autre côté, on a parfois des questions trop spécifiques : "Je fais 1m72 pour 64 kg, est-ce que un blazer bleu marine, avec une chemise bleu clair en popeline, un noeud papillon avec des carreaux fins, mais pas trop fins non plus, un jean en toile japonaise, mais un peu évasé, et des desert boots, mais avec une couleur un peu particulière, ça peut passer ? Je vous demande ça parce que je passe en deuxième année d'école de lettres, et j'ai peur d'avoir un look jugé trop austère par rapport à ceux en troisième année, et trop jeune par rapport à ceux en première année. En plus, je porte souvent mes chemises avec une montre Seiko, le modèle 97-P8, et c'est vrai qu'il y a déjà un look décontracté. Alors vous ne pensez pas qu'avec mon 1m72 on risque de ne pas me prendre au sérieux si le blazer est dans un bleu trop clair ?" Overthink, overthink...

Eh bien on n'en sait rien ! Plus sérieusement, cela dépend de tellement de choses : la coupe, le sizing, la cohérence avec votre style/vous-même, les matières, la texture, etc. Si vous tenez vraiment à avoir un avis sur un point hyper spécifique, il faut :

  • 1 - Faire des essais par vous-même, en boutique ou devant le miroir chez vous.
  • 2 - Nous envoyer une photo, si vraiment quelque chose vous chiffonne, car on ne peut évidemment pas donner de réponse sensée uniquement en imaginant mentalement la tenue !

Et puis surtout, vous avez tendance à oublier deux choses fondamentales :

  • l'overthink est insidieux, il revient régulièrement sans que vous vous en rendiez compte.
  • Plus important encore : les ratages complets en mode masculine sont vraiment rarissimes. Il faut vraiment le vouloir pour être très mal habillé si vous lisez le blog depuis plusieurs mois.

À moins de mélanger n'importe comment des couleurs flashys (absentes 99 % du temps de votre garde-robe), ou de céder aux sirènes des marques type Guess, Kaporal, ou Rivaldi (chose totalement improbable si vous nous lisez depuis ne serait-ce que 10 minutes), vous ne risquez pas grand-chose ! Le pire des cas ? Une tenue trop sage ou trop fade (qui sera d'ailleurs facile à épicer en ajoutant quelques pièces fortes ou de la couleur). Mais vraiment, soyez plus cools vis-à-vis de tout ça. Si une pièce ne va pas avec votre garde-robe, revendez-la. Ou attendez un peu, vous allez peut-être acheter des pièces dans les mois qui suivent qui complèteront votre tenue.Overthinking

Ne laissez pas l'overthinking faire exploser votre cerveau !

Note de Geoffrey sur la mise en page

On reçoit parfois des mails comme celui du paragraphe précédent, aussi longs qu'un article, et sans mise en page ! S'il vous plait, si le mail est long, faites une petite mise en page, avec des sous-parties délimitées par des titres en gras, et des questions bien claires, et soulignées, par exemple. Structurez votre message (d'ailleurs, le simple fait d'adopter une pensée structurée à l'écrit vous permet déjà d'entrevoir des réponses, ou de sentir quand vous vous posez trop de questions).

Je vous promets qu'il faut vraiment avoir de la bonne volonté pour répondre à certains pavés de 1.000 mots. J'espère que ceux-là n'infligent pas le même châtiment à leurs employeurs potentiels !

Bien entendu, ça ne concerne qu'une fraction des mails que l'on reçoit. Et au quotidien, je prends toujours du plaisir à participer aux réponses avec le reste de l'équipe.

Faire une mini-recherche de votre côté avant de nous poser une question

Corollaire des conseils précédents, on nous demande parfois de trouver le mouton à cinq pattes (un vêtement chimérique, qui n'existe pas) du type : 

"Je veux un caban en laine et cachemire, dans un bleu original, pour moins de 200 euros. Je trouve ça où ?", "Où est-ce que je peux trouver un jean sympa pour 30 euros, ou 35 en poussant au maximum ?", "J'ai envie d'avoir un blouson en cuir patiné à la Rick Owens, mais avec 5 zips à la Martin Margiela, mais avec un bord-côte, dans une couleur gris un peu taupe, et pour moins de 300 € : je vais où ?" 

Wow, Wow, Wow !

Ce lecteur est-il certain que ce vêtement ne devrait pas aussi être équipé de boucliers laser et faire du bon café ? Parce que je ne le sens pas assez exigeant, là ! 😉

De ce fait, sur une pièce dont vous n'avez aucune idée des prix, je vous demanderai juste de regarder très rapidement le prix moyen pratiqué (et la qualité qui va avec). Vous pouvez faire ça très simplement : allez dans plusieurs e-shops (L'Exception pour les créateurs, Mr Porter pour les grandes maisons, Menlook/Yoox.com pour la diversité, etc.), et cliquez sur la catégorie de vêtement qui vous intéresse : jean, knitwear, cuir, etc. Vous aurez déjà une idée plus claire de ce à quoi vous pouvez vous attendre (et votre question n'en sera que plus pertinente ! ).

Et si vraiment vous avez un tout petit budget, sachez qu'à part vous recommander de grandes maisons que vous connaissez déjà comme Zara ou Uniqlo, on ne peut rien faire de plus. En effet, j'ai longuement développé le sujet dans cet article : qualité et prêt-à-porter sur l'entrée de gamme.

Capture d’écran 2013-12-21 à 14.32.27

Ayez le réflexe de faire un mini benchmark, en utilisant les catégories de vêtements dans un e-shop.

La suite ? Rendez-vous après-demain ! 🙂

Et spécialement pour cet article, j'aimerais vraiment que vous postiez en commentaire votre avis le sujet, je suis convaincu que vous avez des points intéressants à exposer ! Que pensez-vous de l'interactivité sur le site ? Du ton apporté au réponse ? De la teneur des infos dans les commentaires ?

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Meliael !

    Tu parles du forum ? (Je n’arrive pas à retrouver le début de la discussion là)

    On ne le met volontairement pas en avant parce qu’on souhaite qu’il reste justement plus communautaire et discret, et qu’il est beaucoup plus géré par la communauté que par nous !

    Pour te dire, moi même je n’y suis même pas ! C’est bien plus l’espace de la communauté que le notre au final 🙂

  • RafikBG

    Merci pour ton retour Ludovic ! Les prises de tête sont normales au début, mais tu verras qu’au fur et à mesure, elles se feront de plus en plus rare.

    D’ailleurs, n’hésite pas si tu as des questions, on est là pour ça !

  • BenoitBG

    Réflexion hyper pertinente Arnaud, merci beaucoup.

  • Arnaud Picard

    Vous êtes confrontés à un défi de changement d’échelles et donc vient la question: « comment garder notre identité tout en passant la vitesse supérieure? »
    Et ça commence par faire des choix (donc des sacrifices) en vous posant la question: « qu’est ce ce que je veux vraiment apporter aux hommes? Et à TOUS les hommes? »

    Convaincre des gens à embrasser une ‘doctrine » faite de principes forts, quand eux ne s’intéressent qu’aux résultats, demande une énorme quantité d’énergie sans aucune garantie de succès.

    Guider des gens qui ont déjà une démarche de changement de paradigme est beaucoup plus facile car l’énergie en œuvre vient à 95% d’eux. A vous de les aider à en faire bon usage.

    Alors, où voulez vous mettre votre énergie, en tenant compte des contraintes de la réalité? (les idéaux c’est bien, les choix et les actes, c’est mieux). Don’t forget mister Pareto (hein Benoit 😉 )

  • merci Marwan,

    Je pense que tu vas vraiment saisi la logique, les comparatifs avec l’alimentaire sont très parlants. C’es drôle parce que c’est exactement comme ça que j’explique la logique des sites quand j’en parle à des gens de la profession.

    Excellente année 2014,
    Geoffrey

  • Marwan

    J’ai repensé à ce sujet malgré moi, et ici est la bonne occasion pour en parler alors même si ça n’apporte rien…
    Vous êtes dans une démarche de recherche de qualité et de simplicité. Vous inscrivez votre consommation vestimentaire dans la même philosophie que l’on voit aujourd’hui fleurir de plus en plus autour notamment de la nourriture : retourner faire les marchés, parler aux prodcuteurs, faire vivre le petit caviste qui fait un boulot formidable à 2 pas, le jeune affineur d’en face… Bref : la culture du savoir faire, du bon produit, et du contact (sans forcément dépenser plus, mais mieux).
    Adopter cette culture pour le vêtement est aujourd’hui en fait nouveau pour les consommateurs que nous sommes et semblait finalement réservé (au moins dans l’imaginaire collectif) à une élite. Il vous a fallu des années pour en arriver à cette façon de faire et de voir les choses, et c’est ce que vous partagez avec nous tous aujourd’hui. En cela vous êtes vraiment des fers de lance d’une tendance qui je l’espère va se généraliser à tous les domaines, une vague allant à l’encontre de la tempête de mauvaise consommation dans laquelle on essaie en permanence de nous noyer.

    Sauf que vous débarquez justement à ce tournant que vous contribuez à créer. Une partie de vos lecteurs est déjà en partie dans votre mouvement, mais a besoin de vos lumières pour l’imprimer à leur consommation vestimentaire. Avec cette partie le dialogue doit être plus fluide et oportun, et va vers un objectif clair d’apprentissage et de plaisir.
    Une autre partie cependant n’y est pas, et arrive avec une dynamique de consommation frénétique non autonome, et toute l’angoisse et l’immédiateté qui doit l’accompagner. Et elle vous pose des questions sans prendre le temps, et sur intellectualise la chose en vain.

    Un autre élément à prendre en compte est le fait qu’on est ici dans l’univers très particulier du vêtement. Un univers ultra grand public, phagocyté par d’immenses enseignes omniprésentes et opaques, innondant le marché d’une offre pléthorique sans queue ni tête aux prix toujours plus bas et à une qualité parfois scandaleuse. Certains d’entre nous (dont moi au final) n’ont connu que ce type d’offre pendant des années, ne savent pas quelles sont les alternatives, se sont déjà fait avoir en croyant naïvement en avoir trouvé, et ont de fait abandonné depuis longtemps l’idée d’entrer dans une boutique et d’y trouver réponse pertinente ou honnête à leurs questions, ou simplement de bons conseils.
    Il n’est pas étonnant que le réflexe de contacter les enseignes pour trouver de la bonne info ne soit pas ancré dans les esprits!

    Mais c’est en train de changer, notamment grace à des gens comme vous! Il faut que vous continuiez d’encourager cette autonomie, et continuiez à nous faire découvrir plein de belles choses, des beaux projets et de l’artisanat! Vous avez en fait une mission d’utilité publique les gars!

    Et bien la bonne année!

  • merci à toi !

  • merci pour les idées 🙂

  • JJ

    Comme l’on déjà dit certains, c’est un problème de mentalité. Beaucoup de gens attendent une solution clé en main, sans avoir à réfléchir. C’est aussi le petit coté insidieux de tout les codes/règles vestimentaire. Après avoir écumé tout les blogs/sites, on a quasiment peur de se tromper, ce qui n’est pas le but de BG…^^

    Sinon, ça existe peut-être déjà, mais une FAQ répondant aux questions les plus fréquentes et des mails-type (déjà cité par qq il me semble).

    Autre solution, n’hésitez à prendre un recruteur qui vous trouvera des nouveaux collègues super sympa pour répondre à toutes les questions^^

  • Anto

    Salut l’équipe !

    Je trouve que vous êtres trop gentils : les gens de mauvaise volonté qui attendent d’être assisté au moindre effort ne méritent pas votre temps.

    That being said, merci encore pour votre boulot, vos conseils, votre passion et bonne continuation ! (et bonne année !)

  • BenoitBG

    C’est corrigé ! Merci à toi !

  • HiTch

    Sympa l’article. Merci encore pour tout le boulot que vous faîtes, Benoît et Geoffrey.
    Pas de remarques pour ma part, simplement un malheureux copier-coller qui s’est glissé malencontreusement : Le lien vers l’article « qualité et prêt à porter » dirige vers l’article d’overthinking :-).
    Cheers!

  • merci beaucoup !

    pour le forum, on veut le garder un peu caché pour que seuls les plus motivés le trouvent : les modérateurs du forum ont le même « problème » que nous avec les commentaires… en pire, alors on ne voudrait pas les faire craquer sous le volume !

    bonnes fêtes et à bientôt !
    Geoffrey

  • beaucoup de choses intéressantes, un grand merci pour ce commentaire !

    Pour l’empiètement, ce n’est pas vraiment un problème, on compte justement accentuer encore le contenu gratuit !

    bon réveillon,
    Geoffrey

  • Marwan

    Salut tout le monde!
    Bel article, et je pense que vous mettez en avant une grosse tendance qui se retrouve dans plein de domaines. Sur les forums de matos de musique, ce genre de questionnements quasi stériles autour de la sonorité d’un ampli (sujet éminemment subjectif d’épendant d’un nombre incalculable de facteurs) se terminent par la même conclusion qu’ici : il faut essayer! J’essaie pour ma part d’éviter un maximum de correspondre au profil décrit ci dessous, mais ce n’est pas toujours facile. Et pourtant, pour répondre à une remarque ci dessous, j’ai un bon niveau d’études et je sais plutôt très bien me servir de google.

    Je ne sais pas comment analyser ce type de comportement. J’ai l’impression que ça découle d’une attitude presque obsessionnelle, qui découle de la profusion d’articles disponibles, qui génère une réelle angoisse, dans la mesure où on a choisi de s’intéresser sérieusement au sujet et qu’il n’y a pas de réponse simple et claire. L’angoisse est plus présente du fait qu’on parle ici d’acquérir des objets de qualité, donc souvent onéreux. Dans ce type de démarche, on a vite fait de se choisir un gourou, comme ce site, sur lequel on recherche UNE réponse…
    A mon avis le sujet est vaste et sociologiquement passionnant, il est je pense totalement symptomatique de notre époque et de cette société d’abondance et de consommation.

    Je rebondis par contre sur un début de solution : clairement, mettre à jour la rubrique myth busters est un excellent début, c’est un vrai phare, simple et efficace. Eventuellement, avoir accès à des rubriques plus générales : Quels critères pour choisir une bonne chaussure (types de montage, bons, moins bons, les idées reçues…) , un bon jean, etc… Peut servir de base généraliste à un bon shopping, et donner de l’indépendance à l’acheteur, en lui servant indépendamment d’une enseigne à l’autre…. Mais dans quelle mesure cela empiète sur le contenu non gratuit des livres?

    En tout cas bonnes fêtes, et merci pour tout votre boulot!

  • Zayd45

    Bonjour,

    Vous avez tout à fait raison de faire un article comme celui-là, pour rappeller que votre mission est bien plus d’apprendre aux hommes à mieux s’habiller, que de les habiller vous-mêmes au cas par cas.

    Vous êtes juste victimes de votre succès ! Quelqu’un (comme moi) dont la vision des vêtements à totalement changé suite à la lecture du blog (et du forum) peut facilement avoir tendance à vous voir comme des super héros des fringues : en cas de doute, on cherche à s’assurer que telle marque est recommandée par BG (la question du « bg approved » revient souvent sur le forum d’ailleurs). Comme d’autres l’ont dit, c’est la rançon du succès…

    L’intéractivité sur le site est excellente, mais sans changer rien à cela vous gagneriez à moins répondre à des questions qui trahissent une trop grande flemme de chercher par soi-même. Ou alors à prévoir un message tout fait à copier coller dans les mails abusifs, avec des liens d’articles généralistes sur les marques etc.

    Dernière chose : il me semble que l’accès au forum n’est peut-être pas aussi évident qu’il pourrait l’être. Un ctrl+f « forum » sur la page d’acceuil de BonneGueule ne donne aucun résultat). Le forum est pourtant l’endroit le plus proche de « la vraie vie », avec des avis multiples, des topics « oui/non » etc. Ils n’ont pas besoin d’avoir plus de gens qui ne lisent pas assez le blog mais je crois que beaucoup vous posent des questions qui devraient en fait être posées sur le forum..

    Bonne continuation et merci pour le contenu

  • BenoitBG

    Merci pour ton retour plein de bonnes pistes !

  • BenoitBG

    On y vient, on y vient !

  • Nicolas

    Ah et une dernière chose : Un peu de plus de Pinterest serait parfait !

  • merci beaucoup Pascal !

  • Nickta

    Tssss… Pénible ce Lucas sans S. !!

  • Pascal

    Salut les gars,

    Je trouve dommage aussi que certains partent dans la psychologie de comptoir du genre « les français sont fainéants », « ce sont tous les assistés », etc. dès que l’on trouve des personnes non autonomes ou sans volonté de progresser ; il faut être un peu plus indulgent, n’oubliez surtout pas que nous sommes tous le con de quelqu’un d’autre …

    Pour en revenir au problème exposé, je trouve au contraire que le fait de répondre à tout le monde prouve votre professionnalisme et est en quelque sorte votre identité (proche du public / clients / lecteurs) et il serait dommage de changer qui vous êtes, car c’est pour cela que l’on vous aime … restez près du sol avec nous, ne prenez pas les gens de haut sous prétexte qu’ils ne font pas d’effort … je trouve au contraire votre démarche constructive intéressante, continuez dans ce sens surtout … donc : BON COURAGE !

    Pascal

  • maxou

    Je ne peux pas dire que j’ai appris grand chose dans cet article puisque je ne fais pas partie du profil cité. (La seule question que j ai posé c’est la sortie de l ebook bonne gueule 2, j’ai eu une réponse de normand :P) Ce qui est intéressant par contre c’est de voir en effet le manque d’autonomie de certains de vos internautes, et a quoi votre genre de site peut être confronté.

    Après ça reste assez logique vous avez un public jeune et par la nature de votre site qui est en recherche d’infos voir complètement paumé. Je vois bien la démarche derrière qui est de démarrer l’année prochaine en consacrant plus de temps aux choses essentiels plutôt que de répondre 100 fois dans la journée les mêmes choses… Et vous avez raison !

    Je dirais juste qu’une solution intermédiaire serait de tenir a jour et de mettre plus en avant votre liste de marque « Myth buster » qui va répondre a pas mal de vos internautes sur quelles marques utiliser et éviter et dans quelles catégories. Ça permet d’éviter pas mal d erreurs d’entrée de jeu.

    J’ajouterais a cette liste d’ailleurs une liste des sites marchands par marque (acne,apc,melinda gloss) et généraliste (menlook, mr porter) avec leurs points positif et négatif. Et la ou je pourrais rêver mettre a jour cette liste quand il y a des pre soldes, vente privée ou code de promotion en cours. C’est un peu fastidieux mais votre site pourrait vite devenir incontournable pour mal de monde.

  • merci beaucoup !
    (c’est difficile d’envoyer vers le forum, qui a exactement les mêmes problèmes de nouveaux arrivants qui ne regardent pas les questions qui ont déjà été apportées alors que c’est indiqué partout)

  • merci beaucoup 🙂

    PS. on aimerait avoir le numéro aussi, mais elle a jamais voulu nous le donner, sauf à Luca sans S qui nous pique toute l’attention féminine

  • merci Ali ! toujours un plaisir pour les photos, et effectivement tu fais de beaux progrès !

  • Salut Nicolas,

    Merci pour ce retour très intéressant ! Bien vu pour l’idée de certaines réponses « automatiques » pour les questions récurrentes. On a en effet quelques morceaux de texte qu’on réinjecte régulièrement dans les mails qui demandent un retoucheur sur Paris, si d’autres blogs comme le nôtre existent, etc.

    Sur le reste, tu nous devances aussi 😉 les vidéos arrivent sur 2014, et la seconde partie de l’article portera sur ces aspects là ! Bien vu aussi 🙂

  • merci beaucoup pour ton retour, avec plaisir pour un pastis 🙂 Pas mal d’idées intéressantes aussi, sur les commentaires notamment.

    pour les coaching par contre, ce n’est pas possible à grande échelle, on est déjà très débordés, c’est pour ça qu’on en accepte de moins en moins

    les cosmétiques, on aimerait bien aussi, mais il existe une marque de cosmétique qui s’appelle comme nous, on a convenu de ne plus parler de cosmétiques avec eux, pour des raisons de droit des marques. Mais on compte bien diversifier à un moment sur des choses plus orientées « style de vie », comme les articles sur la déco intérieure ou les voyages.

    À très bientôt,
    Geoffrey

  • c’est ce que je me dis un peu aussi, mais heureusement ça reste des comportements isolés

  • syco

    En lisant ces extraits de lecteurs, j’ai l’impression d’avoir en face mes collégiens ! Ces attitudes sont à mon avis beaucoup liées à un niveau d’études trop faible, avec la qualité d’expression qui va avec. Ils préfèrent demander au professeur au lieu de chercher la réponse qui se trouve souvent sous leurs yeux. Bref, ils attendent la becquetée ! Malheureusement je ne crois pas qu’on puisse y faire grand chose,. Alors il faudra continuer à vous armer de patience, comme vous le faites déjà !

  • Kevin Lê

    Bon je sais pas si ça va être dans la deuxième partie de l’article, mais j’ai peut-être une idée pour rendre autonome les néophytes BG. Il faudrait proposer davantage de coaching physique, quitte à former des gens un peu partout en France qui serait intéressé par l’activité (moi, intéressé ??? Nooon ! Enfin, juste un peu alors haha)

    De plus, votre enseignement doit désormais être plus « méthodique » face à une horde de débutants qui découvrent votre blog. Et oui, c’est la rançon du succès les gars. Puis, si vous tenez réellement à rendre autonome les gens, il vous faudra revoir l’approche de vos prochains articles. Ne pas hésiter à réactualiser les « bases » aussi de temps en temps, même si ça peut être redondant. A vous de calibrer !

    Ceux qui vous suivent depuis lurette savent que c’est désagréable de devoir mâcher le boulot des autres mais ne le manifestent pas forcément, on tombe dans un cercle vicieux. Ce qui serait cool, ce serait d’intégrer quelques membres dont les connaissances sont importantes et reconnues, bénévoles ou pas, dans la gestion des questions un peu relou. Ou comme dit plus bas, répondre moins à ces questions et leur adresser directement la « FAQ ».

    Ensuite, une idée intéressante par rapport aux commentaires: mettre en avant les plus pertinents à travers un article chaque mois selon vos articles. Je pense que les interactions sous vos articles fourmillent de personnes qui apportent beaucoup de valeur ajoutée dans leur commentaire, ce serait donc cool que vous les mettiez en avant.

    Ou encore, un espèce de « courrier des lecteurs », avec 5-10 questions par mois ultra pertinentes bien sûr, auxquelles vous répondrez par vidéo ou par écrit (mieux par vidéo).

    Autrement, gardez vos valeurs les gars. C’est bien de ne pas s’emballer et de rester « proche » de vos lecteurs. Continuez de fournir du contenu ainsi que des collabs de qualité, c’est cool.

    Enfin, rien à voir avec l’article mais ce serait bien que vous proposiez des articles plus poussés dans des domaines proches de la mode masculine. Une bonne gueule, c’est aussi un beau corps, un beau visage (une bonne gueule quoi). Sans perdre de votre identité j’entends, mais ce sont des aspects à ne pas négliger.
    Ah et aussi, on attend toujours la suite des articles sur le workwear par Milone haha

    Ouf, j’ai terminé, merci d’avoir lu mon commentaire et à bientôt pour partager un pastis peut-être !

  • Nickta

    Je ne vais pas faire mon chiant, à poser des questions… Mais auriez-vous le numéro de la fille au téléphone rouge? :p

    Sinon merci pour ce que vous faites pour nous, vous êtes des good-guys! 😉

  • Nicolas

    Je suis toujours scotché quand vous me répondez par mail, souvent dans la journée. Le volume de mail que vous devez brasser doit être effectivement monstrueux, et vous avez beaucoup de courage, d’attention et de passion pour faire tout cela. Un grand merci donc.

    Concernant la teneur des questions, c’est un mal humain assez naturel (et non, pas spécialement français, arrêtons un peu l’autoflagellation elle bien franchouillarde) de ne pas faire d’effort par paresse, facilité mais aussi par peur . Ces lecteurs placent beaucoup de confiance en votre analyse mais gardent peut-être trop souvent les réflexes qu’ils ont eu pendant des années avec les conseils de leurs mères/copines/ »conseils » de leurs marques (Coucou les astuces Jules et Célio). Ca paraît peut-être inhumain, mais préparez peut-être des mails types à répondre en cas de fausse bonne question (réorientant alors sur des astuces générales). Essayez peut-être d’inclue dans le prochain book des éléments sur comment poser une bonne question, pourquoi cette dernière est pertinente … Mais ça prendra du temps comme beaucoup de chose !

    L’interactivité du site est bonne (voire excellente). Dans un autre registre, je trouve un peu dommage que vous ne développiez pas plus la vidéo (ça prend beaucoup de temps c’est sur) hors de vos programmes. C’est d’ailleurs un manque général, il y a peu de podcasteurs vidéos intéressants concernant la mode masculine à ma connaissance (pourtant un vêtement est principalement visuel ? 😉 ).

  • MickBT

    Avant toute chose merci pour tout ce travail. Mais une des solutions pour diminuer le nombre de réponse, serait peut être d’orienter directement ces personnes vers le forum, sans même répondre à leur question dans un premier temps, puis y répondre directement sur le forum. Ainsi d’avantage de personnes profiteraient de la réponse et ça éviterait sans doute les répétitions.

    En tout cas bravo pour tout 🙂 !!!

  • Ali

    Je n’aimerai pas être à votre place. Car ça doit être un peu pénible de recevoir tout genres de questions. Vous devez avoir un sacré moral pour recevoir tout ça.
    Je pense qu’à présent il y a de quoi faire avant de vous poser une question :
    1. Ebook bonngueule.
    2. Livre bonnegueule.
    3. Blog.
    4. Forum (très enrichissant).
    5. Programme bonnegueule.
    Déjà qu’avec tout ça. Il y a de quoi faire.
    Personnellement, je sais que j’ai plus tendance à poser ma question sur le forum plutôt qu’à vous envoyer un mail.
    En tout les cas, je n’hésite surtout pas à vous remercier pour votre travail.
    Et aussi vous envoyer des photos de mes nouveaux looks pour partager avec vous mes avancées.

    Courage les gars 😉

  • on a un peu choisi les pires cas aussi ! globalement les questions sont bonnes 🙂

    merci pour ta réponse !

  • Business Shark

    Haha, comment je suis plié, les français ont vraiment l’assistanat en perf, le réveil sera douloureux :p

    Bravo à vous pour votre patience, mais votre travail ayant pour socle l’éducation en matière vestimentaire, tout le monde gagnerait, à mon sens, à ce que vous répondiez moins (voire beaucoup moins ? :p) aux questions bidons / non constructives / tout le tuti kwanti
    et que vos vous concentriez plus sur le contenu à forte valeur ajoutée, dont nous avons la chance de pouvoir profiter