« Sortir la maille pour de la maille » : le guide d’achat

Temps de lecture : 7 minutes

Voici la suite du guide sur la grosse maille homme. Comme je l'avais écrit, je n'y indiquerai que les cardigans, qui sont pour moi les pièces les plus malléables, c'est-à-dire avec lesquelles vous ferez le plus grand nombre de tenues cet hiver.

Je vais commencer par le très haut de gamme, simplement pour que vous vous fassiez une bonne idée des styles qui marchent bien et des matières de qualité. Cela vous fera ensuite une échelle de comparaison fiable pour les autres budgets.

L'article sera un peu long car j'ai comme d'habitude inséré des conseils de port pour chaque article, mais n'hésitez pas à le parcourir d'abord un peu en diagonal pour repérer rapidement ce qui vous plaît et à y revenir ensuite lorsque vous voudrez approfondir. Référez vous aussi au guide pour savoir comment porter la maille.

Les cardigans haut de gamme

A ce niveau, c'est l'épaisseur du tissu et la qualité du tissage qui vont faire la différence.

Peter Johnston

La Roll’s: en cachemire, 40 étapes de fabrication, entièrement fait main, 12 plis donc une épaisseur sûrement inégalée.

836 € sur PeterJohnson

Gray Richard

Un cardigan en laine Fair Isle (une technique de couture écossaise), une bonne ouverture donc de bonnes possibilitées de superpositions de vêtements. Les boutons en cuir respirent la qualité et en font vraiment une pièce imposante.

Cardigan Fair Isle, 550 €

Mr Rick Tailor

Terminons cette partie sur un inclassable...

Pas vraiment une maille dans le même esprit bourrin, mais simplement une pièce originale.

Pas de codes particuliers non plus :  lâchez vous grâce au côté casual de la matière avec un tee bien évasé et par dessus un manteau un peu original ou optez pour une tenue formelle, évidemment avec le côté décalé de la maille, avec chemise et gilet.

368 € sur Autographmenswear

Les moyens de gamme

American Vintage

Viennent ensuite les moyens de gamme, à déjà quand même 150 euros, et là pour moi American Vintage est une référence. Le défaut ? Un boulochage assez précoce, au bout d'à peine une vingtaine de ports.

A coupler avec un bon rasoir à peluches.

L'année dernière, j'avais pu chopper celui-ci en laine d'agneau et dans les formes il est impeccable. Autre reproche à part les bouloches : les boutons en plastique un peu cheap. On peut les faire remplacer par de bons boutons en bois, en cuir voire en corne dans une bonne mercerie.

185 € sur American Vintage

Oliver Spencer

Beau col châle (c'est à dire assez large, ni trop long ni trop court), motif et couleur classiques (un contraste gris clair/gris anthracite et marron bien pensé), bien coupé et 80% laine. Je le verrai bien porté avec un tee simple dans une couleur originale... comme ceux qu'on trouve chez Monoprix (apparement pas disponibles en ligne, dommage).

176 € sur Mr Porter

Levi's Vintage

Levi's Vintage, vous connaissez ? C'est la branche premium de Levi's qui vous propose en gros un voyage dans le temps vestimentaire : ils réadaptent des classiques de la marque avec la coupe qu'ils pouvaient avoir dans les années 20, 30, 40 etc. L'icône de la marque restant bien sûr le 501.

253 € sur Mr Porter

Bleu de Paname

Bleu de paname, la marque qui réinterprète justement le bleu de travail en proposant des vêtements confortables et fonctionnels. Fabriqué en France

J'apprécie dessus en particulier les boutons en bois. Seul reproche : six boutons... c'est beaucoup et ça remonte haut. Ce qui fait que le col est à mon goût trop court et trop discret, l'ouverture est moins exploitable.

Cardigan Bleu de Paname 160 €

Les scandinaves

Je n'ai rien trouvé de formidable chez Filippa K, Acne et Whyred. Donc je ferai l'impasse sur la mode scandinave pour passer directement aux danois.

SNS Herning

Les Danois ont le coup de main en particulier SNS Herning, marque spécialisée à sa création (dans les années 20) dans la maille pour marin. Chacun imaginera bien qu'on ne faisait jamais assez chaud pour tenir l'hiver sur un bateau de pêche au beau milieu de la baltique et de la mer du Nord. Leurs produits sont fabriqués par les mêmes machines qu'à l'époque, on ne peut donc que faire confiance aux finitions.

Cerise sur le gâteau, ils sont 100% laine vierge: un des meilleurs rapports qualité prix de cette sélection selon moi.

253 € sur Mr.Porter

Les français, experts en la matière

Les créateurs français sont loin d'être en reste, surtout quand on veut être sûr de son choix sur la matière. Cachemire, Alpaga, bébé Alpaga, des valeurs sûres pour passer un hiver au chaud. Encore plus quand les boutons sont en bois ou en cuir, les meilleurs amis d'une grosse maille pour moi car ils renforcent le côté traditionnel, viril et authentique de ce vêtement.

Monsieur Lacenaire

Moins authentique et plus dans l'ère du temps, je suis un énorme fan de ce blouson teddy en maille, avec quand même un côté traditionnel que lui donnent les boutons en cuir. Bien porté, c'est à dire la plupart du temps avec une chemise en jean ou en chambray et un tee sobre et un peu évasé, il fera son effet. Moins malléable par contre qu'un cardigan classique qui se conforme à la fois au look jeune hipster comme au look bûcheron viril.

275 € sur L'Exception

Le caban Monsieur Lacenaire que je trouve très polyvalent: il se porte comme caban, gilet en ouvrant quelques boutons, et on peut se servir d'une partie de la boutonnière comme écharpe. Que demander de plus ? ->

Pratique pour les étourdis comme moi qui oublient tout le temps leur écharpe ->

Complètement ouvert et avoir un rendu quasiment similaire à un cardigan col châle normal porté long ->

395 € sur L'Exception

Melinda Gloss (oui je sais, comme d'hab 🙂 )

Grand classique, cette maille est bien coupée, équilibrée niveau ouverture du col et nombre de boutons.

Encore du bleu marine car le contraste avec les boutons en cuir est pour moi celui qui véhicule le plus efficacement les valeurs de tradition et d'authenticité qui caractérisent ce genre de pièces.

C'est aussi beaucoup plus facile à porter et accorder que le blanc cassé ou le marron clair. J'en parlais déjà beaucoup dans le dernier article sur la marque.

375 € chez Melinda Gloss

Balibaris

Le cachemire est le nec plus ultra pour l'hiver. Alors un cardigan entièrement en cachemire écossais fait forcément rêver. Le design fait beaucoup penser au Monsieur Lacenaire. Dommage que la seule couleur disponible soit blanc cassé.

380 € sur Balibari.

On commence à arriver à une tranche de prix où la matière ne pourra plus énormément s'améliorer.

Les petits budgets

Evidemment, les entrées de gamme qui contiennent du synthétique sont utiles pour vous faire une idée du style et pour voir comment vous pouvez les intégrer à votre garde-robe : ils sont un bon premier essai pour voir si vous êtes à l'aise avec ce type de vêtements, avant d'investir plus et d'avoir une meilleur matière et une meilleure longévité.

Ils vous tiendront en revanche forcément moins chaud : le polyester aussi chaud que du bébé alpaga n'est malheureusement pas pour tout de suite.

Je commence d'abord par ce que vous pouvez trouver en boutique physique, histoire que vous puissiez essayer tout de suite.

Zara

Jeter un coup d'oeil sur ce qui se fait sur l'e-store de chez Zara est un bon premier réflexe, au moins pour avoir un aperçu des tendances : beaucoup de choix et des prix abordables.

Mais on voit d'office que des compromis sont à faire sur la matière avec beaucoup d'acrylique ou de polyamide. Pourtant en fouillant un peu, on trouve des choses acceptables : boutons effet bois, fermeture asymétrique et 80% de laine. Même si j'imagine que c'est un peu fin, pour 49 euros c'est un très bon début.

49 € sur Zara

Monoprix

Plus avancé et au caractère plus marqué. Privilégiez des tee-shirts unis col U et des chemises en chambray, évitez les chemises à carreaux chargées pour ne pas avoir un trop plein de motifs. La coupe n'est pas parfaite mais ça n'est pas pénalisant en le portant de manière un peu lâche. Malheureusement, c'est du 90% acrylique.

55 € sur Monoprix

Un autre ultra bourrin dans le style avec des revers et des boutons imitation brandebourg (mais en plastique). 15% laine, 15% alpaga et 70% acrylique, déjà plus qualitatif niveau matière. A coupler avec un manteau à la matière un peu fluide pour un style je m'en foutiste.

60 € sur Monoprix

Les Coréens

En chinant un peu sur Yesstyle, j'ai aussi repéré des modèles intéressants, dans la même veine qu'au dessus mais entièrement en mélanges de laine (pour le premier) et de coton pour le second. Pas de synthétique pour un prix intéressant.

Du coup, j'ai choisi de les intégrer à ma petite boutique JamaisVulgaire, avec quelques euros de moins et sans les frais de port à payer.

Dans un mélange de laine, ce cardigan au double boutonnage est assez fin pour faire du layering sous un blazer. Sur la photo, il est porté avec un pantalon chino et une chemise en flannelle avec bouton effet bois. C'est parfait en terme de contraste de style et de travail bien subtil sur les matières.

 

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.