Jean droit Salata en denim bleach japonais

130,00 €
Denim de carctère
Denim de carctère
Tissé au Japon
Tissé au Japon
100% Coton bio
100% Coton bio
Le Mot du Fondateur

Je vais être cash : normalement, ce jean aurait coûté plus de 200€ chez une marque japonaise. Sa toile nipponne vous fera vite comprendre pourquoi.

Mais je tenais absolument à faire découvrir le grand frisson du denim bleach japonais au plus grand nombre d’entre vous !

Benoît, co-fondateur de BonneGueule
Mettez un japonais dans votre armoire
Mettez un japonais dans votre armoire100% COTON

Les délavages chimiques à l’aspect cheap ne rendent pas service à vos tenues. Encore moins sur ces toiles synthétiques sans tenue et solide comme une feuille de papier.

On a d’autres projets pour vous : la beauté rare d’une toile japonaise tissée sur des machines vintage. C’est chez Kurabo que ça se passe.

On veut aussi que cette toile :

  • tombe bien sur vous, avec de la densité et de la tenue,
  • vous dure des années (en en prenant soin), avec une épaisseur quatre saisons de 14oz,
  • reste confortable grâce au lavage.

100% coton :

  • cultivé sans substance chimique,
  • dans le respect des travailleurs,
  • et teint via une technique économe en eau (électrolysée) et en énergie (limitant les pertes de chaleur).

Il est certifié par le label GOTS qui contrôle plusieurs critères comme le respect de l’environnement, le niveau de salaires et la régularité de l’emploi.

Tisseur
Kurabo
Kurabo, un spécialiste du jean japonais

Kurabo, un spécialiste du jean japonais

Fondé il y a plus d'un siècle, Kurabo est l’un des plus anciens tisserands japonais, spécialisé dans l'indigo naturel. 

C'est aussi en 1972 le premier à avoir développé une toile selvedge japonaise, tissée sur des métiers caractéristiques : les fameux Toyoda. 

Bref, c'est LA fabrique mythique du Japon, le Graal des passionnés du denim (avec Momotaro).  

Bonne gueule

Kurabo est un fabricant de toile denim un peu particulier. C’est avant tout l’un des plus anciens fabricants de textiles japonais, puisque l’entreprise est largement centenaire. Mais c’est surtout le premier fournisseur historique de toile selvedge japonaise. Sans Kurabo, le paysage des toiles selvedge japonaises ne serait sans doute pas le même : il n'existerait pas ! 

En effet, dans les années 70, les marques de jean japonaises se fournissaient encore chez Cone Mills, fabricant historique de toile selvedge d’origine américaine (c’était l’un des deux piliers du denim selvedge américain, avec la défunte Amoskeag Manufacturing Company). 

Bonne gueule

Mais les Japonais, ayant un savoir-faire textile, ne pouvaient plus se contenter d’utiliser du denim américain. Il leur fallait leur propre toile selvedge japonaise, surtout dans cette période où la culture américaine et la portée symbolique du jean (la rébellion, James Dean, tout ça) les fascinaient ! 

Ajoutez à cela une avancée technologique avec la mise au point du métier à tisser « model D » de Toyoda (oui, oui, avec un "D"), le goût des Japonais pour le perfectionnisme et l’artisanat, et vous obtenez un beau creuset pour la mise au point de ce tissu qui cristallisait tant de fantasmes. 

Bonne gueule

C’est en 1972, après 8 essais, que Kurabo met enfin au point la toute première toile selvedge japonaise pour la marque Big John (qui n’utilisait que du Cone Mills). Ces 8 essais donneront le nom de cette toile mythique : la KD-8 (pour Kurabo Denim 8). Le premier jean 100 % Made in Japan est né ! 

Aujourd’hui, quantité de fabricants japonais de selvedge doivent beaucoup au travail acharné, et aux multiples inventions, de Kurabo pour créer une toile selvedge japonaise ; car ils ont inventé nombre de bonnes pratiques pour créer les meilleures toiles selvedge au monde. C’est un fabricant avec un vrai héritage. 

En plus de la fabrication sur des métiers à tisser très spécifiques, Kurabo a été pionnier dans un autre domaine qui a fait le succès des jeans japonais : l’utilisation de l’indigo naturel. 

Découvrez les secrets de Kurabo lors de notre road trip au Japon

Lire l'article
Bonne gueule
Coupe droite comme on aime

On aime l’espace qu’elle laisse à nos jambes pour danser jusqu’au petit matin. On aime la touche rétro qu’elle nous donne avec sa taille haute. On aime les croissants aux amandes et c’est important de le dire aussi.

Détails& Finitions
Bonne Gueule
Idéesde looks
[ 1/3 - Sans réfléchir ]

Quand vous ne voudrez pas vous prendre la tête, l’incontestable combo sweat, jean et sandales sera toujours là.

Bonne Gueule
Idéesde looks
[ 2/3 - Quasi costume canadien ]

Pour plus de subtilité que Justin et Britney en 2001, troquez le haut en denim contre une chemise en chambray et un tee-shirt blanc.

Bonne Gueule
Idéesde looks
[ 3/3 - Tenue fraîche pour soirée fraîche ]

Avec un cardigan en mélange de laine luxueux et des sandales.

De Alden à RRL, ces marques qui nous font aimer les Etats-Unis

Vous l'avez noté, ne serait-ce qu'à travers nos shootings : les Etats-Unis, c'était le fil conducteur de nos derniers lancements. Dans l'équipe, on voyage surtout à travers les matières et les vêtements. Il était donc de temps de vous partager quelques-unes des marques qui nous font rêver. Première étape de notre road-trip imaginaire : les USA.

Retour à Poudlard : 20 ans de style Harry Potter décryptés – Bobine

Eh oui, le temps passe : la série de films Harry Potter a fait ses premiers pas au cinéma il y a maintenant 20 ans ! Pendant que ses héros se réunissent non sans émotion dans le documentaire « Retour à Poudlard », on a revu l'intégrale du parcours de style de ses personnages principaux. Quel est le bilan pour Harry, Ron et Hermione ? Plongée dans le vestiaire de la saga culte des années 2000.

Comment une chanson m’a réconciliée avec le cardigan – Carte Blanche à Nawal