Sélection shopping : comment s’habiller à la mi-saison ?

Temps de lecture : 8 minutes

45

Après la période de grand froid et ses températures moscovites, cette semaine, le mercure oscillera entre 7 et 15°, avec de nombreuses giboulées à travers l'Hexagone...

Sans vouloir me la jouer Évelyne Dhéliat, vous l'aurez compris : nous sommes entrés de plein fouet dans le mois de mars et sa météo changeante. Alors que nos gros manteaux et autres pièces hivernales ne sont plus forcément d'actualité, on fait le plein d'idée pour affronter la mi-saison avec style.

Regardons ça de plus près !

Rafik, l'éclectique...

Pantalon en flanelle GTA (188 €)

GTA est une marque spécialisée dans les pantalons. Travaillant autour d'une même coupe, elle varie les matières et les couleurs pour donner différents accents à ses pièces.

Elle a aussi l'habitude de jouer sur les textures, comme sur cette flanelle qui, de prime abord, ressemble à du denim...

Les températures étant encore fraîches, un pantalon en flanelle reste une alternative solide.

Certaines zones sont volontairement usées, notamment sur la ceinture, presque comme s'il s'agissait d'un délavage. J'aime aussi le design de la patte de boutonnage, apportant du caractère à une pièce tout en contraste.

Côté style, des sneakers le complèteront parfaitement, autant qu'une paire de bonnes vieilles boots. Si le bleu roi ne vous séduit pas, vous trouverez également une version beige et une navy.

Imperméable Rains (120 €)

Qui dit mars, dit pluie. Et qui dit pluie, dit imperméable. Jusque là, rien de bien surprenant...

Si l'on ne souhaite pas explorer la piste trench / mackintosh, il est alors rare de trouver ce genre de blouson avec un design original — à moins de chercher du haut de gamme.

Sans prétention, la marque Rains propose des modèles efficaces, avec un bon rapport qualité / prix, qui se prêtent facilement à des looks streetwear. Celui-ci a surtout accroché mon regard pour l'utilisation du gris clair, peu usuelle sur ces pièces.

Disponible à 120 €, dans une couleur gris clair plutôt originale pour le coup.

Avec cette nuance, on s'éloigne de l'image du "ciré". Le rendu est plus épuré, grâce à une couleur proche de celles des sahariennes. Ce n'est pas une pièce révolutionnaire en soi, mais elle est une bonne option pour qui souhaite se protéger de la pluie sans trop se prendre la tête.

Chemise "Bowie" YMC (210 €)

YMC — "You Must Create" — est un label londonien qui, comme beaucoup d'autres, prend le parti de revisiter nos basiques.

En l'occurence, il se penche sur la chemise en jean navy, qu'il twiste en la dotant d'un zip central. Du reste, il n'y a aucune fioritures, si ce n'est une petite poche plaquée sur la poitrine.

Si le label parle de "chemise", c'est bien comme une surchemise qu'il faudra la porter. De là, vous avez le choix : un tee-shirt ou une chemise casual pour les journées les plus douces ; une petite maille, voire un col roulé, pour des températures moins clémentes.

Lunettes à clip amovible Han Kjøbenhavn (140 €)

Chez Han Kjøbenhavn, on trouve de tout : jeans, grosses flanelles, inspirations militaires, tailoring... Pourtant, ce sont ses lunettes qui nous intéressent aujourd'hui.

J'avais déjà eu l'occasion de vous parler de ma récente lubie pour les modèles avec monture transparente. Loin d'en avoir fini, celui-ci me fait sérieusement de l'oeil...

Le petit détail en plus : grâce au "clip" amovible, les possibilités sont multiples — qui plus est sur une monture transparente, s'accordant avec quasi n'importe quelle couleur pour les verres.

Je n'ai pas encore eu l'occasion de personnellement tester la marque mais avec ce design, et sa fabrication main 100% italienne, elle présente de sérieux arguments...

Alexandre, le militaire du futur

Parka "Tourist" A.P.C. (460 €)

Printemps oblige, on commence tout naturellement avec une parka, ici un modèle kaki de chez APC.

Fidèle à son héritage militaire par sa couleur, son design polyvalent fonctionnera dans presque tous mes looks.

Longue et conçue dans une gabardine de coton technique hydrofuge, elle présente des patchs renforcés apportant plus de solidité aux coudes. Ses multiples poches en font de plus une pièce pratique... Bref, la parka parfaite pour la saison qui commence.

Sac à dos Raf Simons x Eastpack (185 €)

Le printemps, c'est aussi la saison où l'on recommence à flâner. Moins agréable lorsqu'on a les mains prises, je me suis donc mis en quête d'un nouveau sac à dos.

Plutôt original dans son design, ce modèle, issu de la collaboration SS18 entre les deux marques, est réalisé à partir de panneaux contrastants de toile noire et de vinyle couleur cuir. Inspiré des films de science-fiction néo-noir, je me vois déjà l'arborer en jouant le remake de Blade Runner !

Kimono "Long Patchwork" First Edition Design (env. 108 €)

Continuons avec une pièce dénichée sur Etsy. On retourne chez un créateur dont je vous avais déjà parlé dans une précédente sélection : FirstEditionDesign, qui s'illustre notamment dans la création de kimonos modernisés.

J'ai jeté mon dévolu sur un modèle en patchwork où l’association des couleurs, et la disposition des lignes, apportent une véritable âme à la pièce.

Ce genre de veste devient automatiquement la pièce forte de votre look. Je vous invite à la tempérer avec des pièces sobres, typiquement un henley blanc — pour la texture et le côté rétro — avec un bon jean brut.

Pantalon "M51 — EDR" First Edition Design (57,91 €)

On finit avec un pantalon de chez First Edition Design, encore une fois...!

Disponible ici pour 58 € environ.

Le cargo est une pièce se glissant facilement dans des tenues streetwear. Ici, j'aime le travail fait sur les poches, ainsi que les empiècements camo qui rappellent l'origine du pantalon. À porter avec un sweat et des sneakers !

Motifs et touches rétro pour Axel

Bandana Momotaro (25 €)

Pour éviter le classique rhume du changement de saison, mieux vaut penser à protéger son cou des courants d'air. Si l'écharpe en laine tricotée par votre grand-mère n'est plus tout à fait de rigueur, vous pouvez désormais opter pour un foulard ou un bandana plus léger.

J'aime beaucoup ce modèle à imprimé camo de la marque Momotaro Jeans, que vous pourrez trouver dans la boutique Jinji.

Avec ses teintes foncées, il renvoie une certaine élégance une fois enroulé autour du cou, caché dans le col d'une chemise ou sous un pull. Il se fait discret, tout en apportant un soupçon d'originalité qui réveillera une tenue trop sobre.

Sweatshirt Hélas (100 €)

Cela fait des semaines que je guette inlassablement les premiers rayons du soleil printanier, en réfléchissant aux pièces que je souhaiterais acquérir. Parmi elles, ce hoodie de la marque Hélas, 100% coton.

Je le porterais sur un jean brut roulotté, complété par une paire de sneakers toutes simples.

J'aime le parapluie dans le dos, brodé et non imprimé : une touche un peu fun, sans se prendre au sérieux.

Converse Chuck Taylor All Star 70 OX Vintage (85 €)

Avec les beaux jours, vient le plaisir de remettre au placard ses bottes, sneakers high-top et autres moon boots, pour glisser ses petits petons dans des chaussures plus légères et aux coloris doux.

Cette paire de Converse Chuck Taylor sera parfaite pour qui voudrait apporter une touche rétro à ses tenues.

Pour ma part, j'aime beaucoup ces Converse basses en toile délavée vendues par Très Bien, surtout pour leur look rétro. Elles s'accorderont  — presque — à toutes vos tenues et peuvent remplacer vos sempiternelles sneakers blanches.

Un conseil malgré tout : jetez un oeil par la fenêtre avant de sortir. On n'est jamais à l'abri d'une averse intempestive !

Lunettes de soleil Tom Ford (275 €)

Mars est le mois du passage à l'heure d'été, du repeuplement des terrasses de café en soirée et du retour... des lunettes de soleil. Ayant récemment cassé les miennes, c'est l'occasion parfaite pour partir à la recherche d'une toute nouvelle paire.

Les pièces Tom Ford, qui plus est les accessoires, proposent une idée de l'élégance masculine contemporaine.

Avant tout, il est conseillé de bien savoir choisir ses lunettes de soleil, d'autant que les beaux modèles peuvent représenter un investissement conséquent.

Me concernant, mon choix se porte sur cette paire Tom Ford en acétate foncé. J'aime tout particulièrement la forme pantos, ici retravaillée avec des lignes moins arrondies. Cette monture, plutôt épaisse, a du caractère tout en restant habillée.

Nicolò, entre basiques et twists

Pantalon en denim Ly Adams (240 €)

Un pantalon à la croisée des genres, comme sait le faire Ly Adams. Le denim délavé très clair et les poches appliquées accentuent l'ADN workwear et rétro de la pièce, tandis que la ceinture — inspirée du pantalon de costume — rehausse le tout vers un registre plus élégant.

Une belle toile et des détails bien pensés.

Ce pantalon n'est pas donné mais, pour moi, c'est un bon exemple des cas où il peut valoir la peine d'investir un peu plus pour s'offrir un design singulier.

Trench classique Suitsupply (300 €)

En ce moment, il est toujours aussi difficile de trouver un trench de qualité à un prix compétitif. Cela restera à jamais un grand classique mais, ces dernières années, le Mackintosh a pris sa place en tant que vêtement de pluie "star" du vestiaire masculin. Du coup, les amateurs de trench peinent plus à trouver leur bonheur...

Eh bien, si vous voulez du classique et de belles étoffes, Suitsupply sort ce modèle au prix très abordable de 300 euros, compte-tenu de la matière  italienne Olmetex, fournisseur reconnu pour les tissus destinés aux vêtements de pluie.

Tee-shirt en lin Homecore (75 €)

Très adapté aux moments où il fait plus chaud, ce tee en lin présente une texture qu'un jersey de coton n'a pas...

Le petit pourcentage de stretch peut être intéressant pour garder un meilleur maintien, le jersey de lin étant très instable par nature. Enfin, le travail de découpe géométriques sur les épaules, et dans le dos, apporte une petite dose de créativité bienvenue !

Hoodie Velva Sheen (209 €)

Normalement, je ne porte pas vraiment de hoodie car c'est une pièce trop sportswear pour mes goûts.

Cela dit, ce modèle de chez Velva Sheen me tente bien : la matière slub, ainsi que les bords-côtes à l'aspect "côtelé", lui donnent un certain charme.

La poche kangourou est harmonisée avec le reste du hoodie, grâce aux petits bords-côtes contrastants. Et pour finir, même si la note est un peu salée, la fabrication entièrement made In Japan et la matière de chez Loopwheeler le justifient bien à mes yeux.

Bref, si j'achetais un hoodie, il serait probablement comme celui-ci !

Le mot de la fin...

On arrive au terme de cette sélection, les amis, en espérant vous avoir donner des idées à nous piquer !

Pour plus de conseils pour maîtriser cette saison bien traître, n'hésitez pas à (re)lire nos guides sur comment s'habiller quand il pleut, choisir un parapluie, et s'habiller à la mi-saison.

Et comme d'habitude, rendez-vous dans les commentaires pour vos questions !

Rafik

Je suis fasciné par l'expression des contre-cultures et les mouvements underground. Tombé amoureux de la mode à 5 ans, je pense qu'elle doit rester un moyen d'expression, et non une course aux tendances. Et que ça reste entre nous, mais je suis un brin bling sur les bords.

Laisse-nous commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.