Sélection : les QUATRE blazers coups de cœur de nos rédacteurs

Temps de lecture : 4 minutes

homme en blazer
18

Un nouveau mois de nouveaux coups de cœur pour les membres de la rédaction de BonneGueule. Le thème du jour : les blazers.

Le mois dernier, nous nous penchions sur les boots accompagnées de leurs chaussettes dans le but de vous maintenir bien au chaud cet hiver. Avant cela, les gants sont passés sous notre radar et au tamis de nos attentes parfois déraisonnables. Et nous avons également traité le cas du sweatshirt.

Peut-être que parmi les contributions de nos rédacteurs allez-vous trouver quelque chose qui vous tapera dans l'œil.

Bonne lecture,

Christophe.

Michel - Blazer en tweed marron cuivré, Poszetka

Homme en blazer en flanelle marron

J’ai un penchant pour les blazers marrons.

On les croise moins souvent que leurs homologues gris et bleus. Pourtant, ils sont d’une polyvalence qui les rend tout aussi faciles et accessibles.

Fondus dans un camaïeu de beiges ou mis en exergue par dessus une chemise bleue ciel, ils sauront toujours exprimer leur charme dans une tenue.

Celui-ci est composé d’un beau tweed anglais, dont la texture et les différentes nuances apportent une certaine richesse à l’ensemble. Ça permet de jouir de la simplicité d’un blazer uni sans tomber dans l’ennui.

Construction légère, épaule naturelle, revers bien proportionnés, sur-piqûres et poches plaquées. Tout ce que j’aime dans ce type de veste.

David - Veste "lightest" pied-de-poule, Officine Générale

homme blazer en pied-de-poule

Fut un temps où j'appréciais particulièrement le style sartorial classique : vestes structurées, chemise habillée et beaux souliers étaient au rendez-vous.

Aujourd'hui, je lui préfère le style dit soft tailoring, composé de pièces habillées et décontractées à la fois .

C'est pour cette raison que désormais, je porte principalement des vestes déstructurées. C'est pour cette raison que cette veste Officine Générale m'a tapé dans l'oeil :

  • Pas de rembourrage au niveau des épaules
  • Pas de construction au niveau de la poitrine (pas d'entoilage ni de thermocollant)
  • Pas de doublure

On est vraiment sur une veste souple qui se pose naturellement sur les épaules.

Certains regretteront peut-être la composition : 56% Laine Vierge / 26% Coton / 16% Polyamide / 1% Polyester / 1% Autre fibre. 18% de synthétique donc.

Selon moi :

  • La marque a apprécié cette matière, qui venait avec cette composition précisément, et n'a pas trouvé d'équivalent ailleurs,
  • L'ajout de synthétique permet d'ajouter de la richesse au tissu.

Le motif ? Un pied-de-poule lumineux et subtil composé d'écru, d'olive et de bleu., comme on en voit beaucoup cette saison.

Zoom pied-de-poule

J'apprécie la manière dont la manche est finie, ouverte et sans boutonnière.

Soldée à -50% au moment où j'écris ces lignes, j'irais bien essayer cette veste tiens.

Voici deux alternatives pour des blazers pied-de-poule peu structurés:

Nicolò - Veste poche plaquées laine-cachemire, Gailoa 

Avec le temps, il y a certaines pièces pour lesquelles je cherche de plus en plus l'originalité et la différenciation, et d'autres pour lesquelles j'apprécie une certaine forme de modération.

Je pense que c'est le cas du blazer : si j'aime que mes costumes "en jettent" (car je ne les porte que pour me faire plaisir, et non par obligation professionnelle), les rares blazers que je possède et ai possédé ont plus pour vocation d'être assemblés avec des pièces casual.

blazer kaki laine cachemeire

Un beau roulé de revers, la matière est charmante, et c'est fait en Italie. Je n'ai rien à lui demander de plus, à ce blazer !

Je trouve donc que cette veste olive, simple, efficace, avec des poches plaquées et une laine pleine de charme, a tout ce qu'il me faut. Pas de motif exubérant, de croisé ou je ne sais quoi d'autre. Ca rendra bien en layering avec un bon jean ou un chino, avec des chemises casual ou semi-formelles. D'ailleurs l'épaule naturelle sera un peu plus adaptée au port d'un petit col roulé en dessous, en donnant un ressenti moins engoncé.

Jordan - Blazer en flanelle de laine Beams Plus

blazer à boutons dorés

Certes, le langage évolue et il est imbécile de freiner des quatre fers dès que la moindre chose change. Par exemple, je ne tique plus quand je vois écrit “évènement” au lieu de “événement”. C’est normal, c’est dans la logique des choses d’amender, de réformer, en fonction de l’usage populaire, ce qui se dit effectivement quand les gens parlent entre eux dans la vraie vie.

Mais j’avoue que j’ai du mal à laisser tomber la vraie acception du terme “blazer” : ce mot désigne une veste bleu marine croisée à boutons dorés. Point.

Si on appelle toutes les vestes “blazers”, alors plus rien n’a de sens et on ne peut se reposer sur rien, tout se vaut, tout est égal et c’est la guerre civile.

Alors quand on me demande de sélectionner un blazer pour notre article d’équipe, j’opte pour ce Beams Plus en flanelle que je me verrais bien porter dans cette veine :

homme en blazer

Extrait du Lookbook Automne-Hiver 19-20 de Beams Plus

Pour le bas en tout cas. Concernant le haut, ce serait un simple col roulé ou une chemise bleu ciel ou jaune oxford à col boutonné.

Et sinon, Christophe, à quand la sélection de sports coat ?

Avatar Michel Bojarun

Geek de la musique électronique aboutie comme des beaux vêtements, je me démène avec l’équipe éditoriale pour que la mode masculine soit une source de bien être sans prise de tête. Je suis aussi un grand passionné de vélo, de DJing et de bretzels.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.