Revue du Web des mois d’avril et de mai – #26

6

Nouveau mois, nouvelle revue du Web ! Au programme : de la mode, de l'actualité, de l'art, de l'économie... Bref, les articles qui nous ont le plus marqués ces dernières semaines. C'est parti !

Mode masculine, encore et toujours

On commence avec cet article de Parisian Gentleman, qui nous parle du nouveau prêt-à-porter de Cifonelli. Jusqu'à présent, la marque s'illustrait surtout dans le domaine du sur-mesure avec une qualité de confection incroyable, mais a lancé sa ligne de prêt-à-porter cette année. Hugo décrypte pour nous cette collection, ainsi que le nouveau virage de la marque.

Les grands revers sont très présents dans cette ligne.

Les grands revers sont très présents dans cette ligne, un détail que j'apprécie beaucoup personnellement.

Dans un tout autre registre, cet article de Grazia nous donne des nouvelles d'Abercrombie. Je vous en avais déjà parlé, la marque voit ses ventes et son image se détériorer, sans compter les nombreuses polémiques au cœur desquelles elle s'est retrouvée.

Pour remonter la pente, Aber' a décidé de mettre fin à son approche sexualisée du marketing : exit les campagnes racoleuses, les sacs suggestifs et les mannequins torse nu. Mais ce n'est pas tout, le nouveau PDG Christos Angelides a déclaré : "Nous ne tolérerons plus de discrimination fondée sur la beauté ou les mensurations". Oh Dieu du Selvedge, ils ont trouvé ça tout seuls ?

On enchaîne avec cette action de l'association Fashion Revolution, relayée par L'ADN. Vous le savez : les petits prix des marques de fast-fashion cachent des conditions de production qu'on pourrait parfois qualifier d'inhumaines. Et si on les mettait sous les yeux des clients lors de l'achat, quelle serait leur réaction ? Fashion Revolution a relevé le défi.

Le saviez-vous ? Aujourd'hui, les hommes de 25 à 34 ans dépensent plus en mode que les femmes du même âge (étude de l'IFM). À ce propos, O - le cahier de tendances de L'OBS - s'est intéressé de plus près à ce phénomène, qui se caractérise entre autres par l'apparition de multiples guides de (life)style. Leur rédaction nous propose une revue de leurs préférés, par ici pour la liste !

On reste dans les bouquins, avec L'Art du Tailleur de Yukio Kakita (éditions ESMOD). Traditionnellement, les grandes maisons de couture ont deux ateliers : le "flou" pour les pièces souples, et le "tailleur" pour les pièces plus lourdes. C'est sur le deuxième que l'auteur se penche, mettant en avant les techniques propres à la création de ce type.

Livre l'art du tailoring

De façon très détaillée, vous découvrirez entre autres toutes les étapes nécessaires à la fabrication de la veste pour homme.

L'atelier français est un magazine online de mode, ayant pour vocation de "mettre en valeur le travail de la jeune création française". Leur ligne éditoriale est très riche, avec des portraits, des interviews, de l'actualité, et bien d'autres choses encore. De toute façon, vous ne serez pas dépaysés : parcourez leurs colonnes, vous reconnaîtrez certaines marques.

l'atelier français

Le magazine traite aussi de thèmes plutôt rares pour un média de mode, comme comment réussir une campagne de financement participatif.

Alexandre l'avait abordé dans son test de la parka 3 en 1 de Patagonia : la marque est très attachée à la sauvegarde environnementale. Alors que de plus en plus de marques inondent leur communauté d'informations inutiles, HypeBeast se penche de plus près sur le cas Patagonia, et explique dans quelle mesure l'entreprise a réussi à se développer, tout en conservant une forte dimension écologique.

Belinda Baggs pour patagonia

Patagonia s'associe à plusieurs sportifs de domaines différents, afin de promouvoir une attitude éco-responsable. Il s'agit ici de la surfeuse Belinda Baggs, associée à la marque pour la sauvegarde des océans.

Sans transition, on passe du côté de nos confrères de Be What You Wear, qui ont lancé en collaboration des ceintures en cuir patiné. On se retrouve avec un bel accessoire, qui a de la personnalité et qui sent bon l'Italie. Pour découvrir les coulisses de la production, tout est expliqué ici !

ceinture be what you where

Ceinture Via Toscanini, par Be What You Wear x Revenge Hom.

On termine cette rubrique par l'interview de Geoffrey pour Widoobiz, le média des entrepreneurs. Vous y verrez plus clair sur son parcours, et le cheminement qui a mené à la naissance de BonneGueule 😉

La minute business

On avait déjà Ulule et KissKissBankBank, plateformes françaises de financement participatif.
Justement, Next INpact nous informe de l'arrivée en France du géant américain du crowdfunding : KickStarter.

Concrètement, qu'est-ce que cela change ? Les prix et les services sont-ils les mêmes ? Avons-nous la même utilisation de chacun de ces sites ? Par ici pour les réponses.

kickstarter france

À titre indicatif, KickStarter représente aujourd'hui 80.000 projets réalisés, avec un montant total de donations s'élevant à 1,4 milliard d'euros.

Vous le savez, notre boutique vient d'ouvrir (on vous emmène dans les coulisses très très bientôt). Dans une interview donnée à 1001startups, Geoffrey donne des précisions sur le pourquoi du comment, et les enjeux qu'un tel tournant représente (garanti sans culte du secret de Benoît).

"Une nouvelle bulle Internet est-elle en train de se former ?" s'interrogent les invités de BFM Business. Avec l'ampleur que prend le Web mobile et la multiplication des applis, on assiste à un vrai phénomène de spéculation : Uber valorisé à 50 milliards de dollars, Snapchat à 16 milliards (et voulant entrer en bourse), CandyCrush à 4,75 milliards... Pour autant, assistons-nous vraiment à la création d'une bulle comme celle du début du millénaire ? Faites-vous votre idée.

 

unicorn start up

Les start-ups valorisées à plus d'un milliard de dollars, espèce rare et recherchée, sont appelées "unicorns".

D'ailleurs, Instagram a dépassé les 300 millions d'utilisateurs fin 2014, info que nous apprend Meta-Media.  Parmi ce chiffre figurent de nombreuses marques, notamment grâce à l'attrait et au taux de mémorisation que représente le support photo. Pour autant, cela ne suffit pas forcément. Alors pourquoi les médias et les marques ont tout à gagner avec Instagram ? La rédaction de Meta-Media nous répond.

De l'art en bazar

Alexey Kondakov est un artiste ukrainien, auteur de l'opération de street-art Art History in Contemporary Life : il prend des peintures classiques comme La Naissance de Bacchus et les insère subtilement dans du mobilier urbain. Information dénichée sur Dangerous Mindsles photos valent le détour.

alexey kondakov

Le premier kebab arty.

Dans le même esprit, Dazed and Confused nous parle du "musée sans gluten". Il s'agit d'un Tumblr lancé par un intolérant, qui s'amuse à supprimer toute trace de gluten dans plusieurs types d’œuvres (peintures, photos et films principalement). Casse-dédi à notre photographe et graphiste Maxime, tu n'es plus seul !

musée sans gluten

La laitière sans son pain. Tant qu'elle garde son lait...

WTF ?

Connaissez-vous l'Ayahuasca ? Cette drogue "branchée" des milieux underground berlinois est un puissant psychotrope, dont la prise est très symbolique pour les animistes d'Amazonie : elle serait extrêmement propice à l'introspection et permettrait de faire le point sur sa vie. Sans surprise, retrouvez l'article sur VICE, mais n'espérez pas de test sur BonneGueule !

ayahusca

Personnellement, je trouve ça assez flippant...

WIRED nous raconte l'histoire de Silk Road. Il ne s'agit pas de la Route des Indes pour chopper de la soie, mais d'un e-shop spécialisé dans la revente de drogues (et ce, sans que l'on puisse vous traquer !). Le gouvernement américain a déployé des efforts astronomiques pour le faire tomber, mais force est de reconnaître que l'histoire qui se cache derrière est plutôt captivante.

Pour finir, passage obligé chez Le Sociologue, où Steeve Bourdieu nous explique "Pourquoi YOLO est un peu une philosophie de vie en carton ? ". Et comme d'habitude, Steeve et son pote Igor Bogdanov ont plein de choses à nous apprendre...

Le coin de Michel

Michel est un ancien journaliste et reporter, aujourd'hui spécialisé dans la conception de magazines et le conseil éditorial auprès d'entreprises. Il partage avec nous ses dernières trouvailles.

Quand deux déjantés prennent (d’assaut) le pouvoir

À équidistance entre Groucho et Karl (Marx), voici les Yes Men, deux doux dingues qui ont décidé de mettre leur grain de sel dans les rouages du monde.

Sous de fausses identités, ils interviennent à la tribune d’organisations internationales pour présenter les avantages de l’esclavage à domicile, présentent les excuses d’Union Carbide (responsable de la mort de 7.600 Indiens à Bhopal en 1989), ou piègent Patrick Balkany, député des Hauts-de-Seine, qui affirme que les pauvres vivent très bien en France.

Pour les amateurs, les Yes Men ont créé un centre de formation à l’activisme clownesque.

Les sièges qui valaient des milliards

Le 12 février 2015, l’association basque Bizi procède à la « réquisition citoyenne » de huit sièges dans les locaux de l’agence HSBC de Bayonne.

Tout ça pour rembourser (en partie) les 2,5 milliards d’euros qu’HSBC aurait dû payer à l’État, si elle n’avait pas organisé un vaste système d’évasion fiscale pour détourner 180 milliards d’euros en.. 5 mois. Les chaises courent toujours, hébergées par le philosophe Edgar Morin ou l’ancien banquier Claude Alphandéry. Suivez-les ici.

fauteuil affaire hsbc

Le précieux fauteuil ! (Désolé pour le format, difficile de trouver une meilleure photo).

Grâce à Matrix, 266 682 nœuds de cravates possibles

Si l’on se limite à 13 mouvements, il existe 24 882 combinaisons de nœuds nous expliquent d’éminents mathématiciens. Mais comme le rapporte Le Monde, dans Matrix Reloaded, deuxième opus de la trilogie, Lambert Wilson le Mérovingien arbore des cravates hexagonales à trois facettes : le Trinity . Ce qui multiplie les possibilités… si l’on est un tantinet joueur.

lambert wilson matrix

Vous pouvez entrevoir le nœud de cravate très particulier, le fameux nœud trinity !

La playlist musicale de Couvre x Chefs !

Côté musique, les copains du blog Couvre x Chefs ont publié récemment la Couvre x Tape #17.
La Couvre x quoi ? Les Couvre x Tapes sont des playlists de musique (mixtapes) exclusives éditées par Couvre x Chefs, et réalisées à chaque fois par un DJ proche de l’équipe du blog.

couvre-x-tape-sturt-couvre-x-chefs

Cette fois-ci, c’est le jeune et prometteur STRUT qui a été sélectionné par CxC. STRUT est un DJ basé à Nottingham et a réalisé un mix de musique grime : c'est un style de musique à la croisée du rap et de la musique électronique, très populaire en Angleterre (malheureusement trop peu représenté chez nous) !

Et du côté de BonneGueule ?

Rappel non-exhaustif de ce qu’il s’est passé de notre côté, des fois que vous ayez manqué le coche !

Éditorial

Tests de marques

Articles conseils

  • Ces dogmes dont il faut s'affranchir et ces mauvaises habitudes à perdre (partie 1/2 et partie 2/2)

Interviews et reportages

Collabs et ligne BonneGueule

Nous sommes ravis d'avoir pu réaliser la Ligne BonneGueule III, calibrée pour pouvoir être stylé même l'été.
Nous avons également eu le plaisir de collaborer avec Hèdus sur le BGHE : un blouson technique et urbain. Parallèlement, nous sommes aussi très contents d'avoir pu vous proposer notre pantalon technique en tissu Schoeller.

pantalon technique bonnegueule

Sous ses allures élégantes, le pantalon technique cache un tissu déperlant, stretch dans quatre directions et respirant.

On vous réserve d'autres belles surprises pour les semaines à venir, même si vous savez éperdument que je ne peux rien dire.

A propos Rafik

Je suis fasciné par l'expression des contre-cultures et les mouvements underground. Tombé amoureux de la mode à 5 ans, je pense qu'elle doit rester un moyen d'expression, et non une course aux tendances. Et que ça reste entre nous, mais je suis un brin bling sur les bords.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Benoît C

    En fait c’est la video BFM qui est en autoplay

  • Nicolo BG

    Hello Antoine !
    Merci à toi de nous lire 😉

    Ils traitent effectivement eux aussi les conseils pratiques avec un angle similaire, mais sont en revanche beaucoup plus axés que nous sur l’aspect tendance.

  • RafikBG

    Hello Mycki,

    À quelles publicités vidéos fais-tu référence ?

  • RafikBG

    Salut Benjamin,

    Un énorme merci pour ton commentaire, tant de soutien nous touche beaucoup ! C’est d’autant plus important pour nous parce que rien n’aurait été possible sans vous 🙂

  • Mycki Kurosawa

    Merci pour l’article, beaucoup moins pour les publicités vidéos interminables et intrusives en plein milieu de page…

  • Benjamin

    Très intéressant et très instructif l’interview de Geoffrey, à quand celle de Benoît ? 😉
    C’est sympa aussi d’en apprendre un peu plus concernant l’ouverture de cette fameuse boutique, en tant que lecteurs de plus ou moins longue date, nous aussi on assiste à cette étape importante avec un intérêt certain et surtout une admiration quant à la trajectoire suivie depuis les débuts 🙂 Pour ce grand pas en avant mais aussi vers l’incertain je vous souhaite bonne chance 😀
    Enfin j’aimerais parler de la dernière collab’ : je ne l’ai pas acquise mais à l’image de certains lecteurs je me réjouis de la sortie des sentiers battus en ce qui concerne la couleur du modèle Benoît. Bravo à vous d’avoir innové et d’être sorti de la zone de confort bleu-gris-beige même si j’admets que ça ne dois pas être facile d’anticiper le succès sur une prise de risque, si petite soit-elle quand on vois le succès fulgurant qu’ont obtenues ces sneakers 🙂
    Je suis le 1er à vous encourager de développer des couleurs alternatives ne serait-ce que pour faire écho à la progression mise en avant dans le BonneGueuleBook.

    En tout cas, j’apprécie énormément la direction que vous prenez, tout autant que le fait d’en être témoin 🙂 Alors bonne chance à vous dans ce futur où je vous suivrai sans aucun doute, la Team Bonne Gueule !!!!