Reportage : comment est confectionné un pantalon technique ?

Temps de lecture : 2 minutes

Voici un format un peu différent de ce qu'on fait d'habitude, puisque vous vous apprêtez à voir des images très rares.

Une démarche inhabituelle dans la mode masculine

En effet, peu nombreuses sont les marques qui filment de bout en bout le processus de fabrication d'une pièce, pour tout un tas de raisons : secrets industriels, atelier peu enclin à se faire filmer, qualité pas folichonne...

Et surtout, il y a une très forte volonté de garder une image de marque très propre et maîtrisée (celle d'un lookbook parfaitement shooté dans un décor paradisiaque), une image de marque parfaitement construite et définie en fonction de contraintes marketing très aspirationnelles.

Sûrement pas de montrer un endroit avec des machines bruyantes, des gens différents qui s'affairent en blouses de travail, des chutes de tissu, des outils usés et patinés par les employés ; bref, un endroit avec de la vie et de vraies personnes qui fabriquent avec soin le vrai vêtement que vous portez.

Nous, c'est exactement ce que nous avions envie de vous faire découvrir 🙂

Les coulisses d'une confection très particulière

Pourquoi est-ce que nous avons voulu vous montrer les coulisses de notre pantalon, alors que c'est bien la dernière chose que les grandes maisons de luxe veulent exposer ?

Pour une pièce aussi spécifique, il fallait partir à la recherche d’un atelier capable de travailler ce type de tissu ; car la difficulté est de travailler une matière aussi élastique.

pantalon technique et blazer

À travers ce reportage, vous allez voir que, tout comme le pantalon, sa confection est très technique elle aussi ! L'atelier doit sans cesse jouer avec les contraintes d'une matière ultra stretch.

C'est Schoeller, fabricant de la matière de notre pantalon technique, qui nous a recommandé cet atelier.

Place au reportage !

Dans ce reportage vous découvrirez que :

  • La confection du pantalon réclame beaucoup de temps et d'attention (cela nécessite 45 opérations au total),
  • Il faut prendre soin de la matière et la câliner : une fois arrivée à l'usine, on déroule les rouleaux pour qu'elle puisse se relaxer et se stabiliser,
  • Le moindre détail est important, notamment la manipulation de la matière sur chaque poste de travail. Par exemple, le repassage se fait par "tapotements" pour éviter de déformer la matière,
  • et surtout, Alexandre n'aime pas aller chez le coiffeur.

PS. Le pantalon technique BG-3.4 est disponible depuis dimanche sur l'Atelier BonneGueule (ultra stretch, thermo-régulant, déperlant, anti-abrasion, hyper-respirant et séchage ultra hyper méga supra rapide) !

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.