Relooking Homme BonneGueule #4 – Luc : Bien s’habiller avec un physique menu

Temps de lecture : 4 minutes

Cette fois-ci, c’est un coaching très challengeant que nous avons réalisé pour Luc, étudiant dans le secteur de l’horlogerie. J’emploie volontairement le mot challenge, car on évoque ici une morphologie qui peine à remplir le XS (sous la barre des 1m60 / 50kg). Vous allez voir qu’il a fallu innover sur les marques, mais qu’on peut ici aussi s’en sortir honorablement.

Bien s’habiller pour un physique menu

Le problème le plus fréquent, c’est de trouver des vêtements petite taille… et pas trop longs. C’est capital. Tout l’enjeu du relooking est d’agrandir visuellement la silhouette, là où des vêtements trop longs l’aplatissent.

Sur les tenues, il faut donc bien délimiter les différentes parties du corps : tête – buste – jambes et être très vigilent sur les proportions. Cela passe par le fait d'éviter les vêtements fluides (pulls portés larges, trenchs trop longs) qui "brouillent" les délimitations entre tête, buste et jambes.

Ensuite, il faut éviter les surcharges de détails qui concentrent le regard sur la tenue aux dépens des lignes horizontales déjà présentes des jambes et des revers de veste : choisir des vêtements simples.

Pour ne pas avoir une tenue trop fade, on peut quand même rajouter quelques contrastes de matière en haut (l’écharpe en maille). Mais c’est important de les concentrer vers le visage : l’œil étant naturellement attiré par les contrastes, il faut faire remonter le regard. Les chaussures trop compliquées sont donc exclues.

Une dernière chose : l’importance du pantalon fitté. Ainsi même avec un jean ou un chino ajusté, vous n’aurez pas des jambes en allumette, mais simplement proportionnées à la silhouette générale. J’ai donc choisi des coupes semi-slim.

Quelles marques utiliser ?

Concrètement, le XS c’est compliqué à trouver et bien souvent trop grand. Il faut donc sortir des circuits traditionnels et faire les rayons Femmes et Enfants des magasins. Vous allez être surpris :

Echarpe Cerruti (80 €), Trench Uniqlo (XS femme – 80 €), Chino Tommy Hilfiger (12 ans – 60 €), Chaussures Bowen (285 €).

Mais aussi :

 

 

Un jean Tommy Hilfiger un peu délavé (12 ans – 50 €) et un autre jean Tommy Hilfiger, brut cette fois (12 ans – 73 €), une paire de sneakers Jim Rickey (92 €), et puis on a gardé les bonnes vieilles Converse.

Deux cardigans à la bonne taille pour l’hiver, et suffisamment courts : Uniqlo Homme XS et Uniqlo Femme S.

 

 

Une veste homme petite taille Cyrillus (10 ans – 145 €), avec une ceinture Galeries Lafayette, mise à la bonne taille gratuitement (30 €). Luc avait déjà trouvé un tshirt C&A à la bonne taille.

 

Et la semaine prochaine, un autre décryptage de relooking (plus classique), qui vous montrera comment bien porter des vêtements en grosse maille.

Le témoignage de Luc

[note de Geoffrey : les mots en gras sont de Luc. Et merci à lui de m’avoir envoyé des photos !]

 

Depuis toujours, j’ai du mal à trouver des vêtements à ma taille (1m59, 47kg). Le prêt à porter est souvent trop grand (surtout les collections homme), le sur-mesure trop cher pour mon budget (1500€ pour le relooking maximum), et je n’arrive pas à avoir une garde robe cohérente : qui fasse jeune adulte sans me vieillir.

 

Du coup, j’ai contacté BonneGueule étant donné qu’ils pensent aux petits dans leur BG Book. Cependant, Geoffrey m’a tout de suite prévenu que ce serait un « défi » puisqu’ils n’avaient encore jamais fait un tel relooking.

 

Et bien nous avons relevé le défi durant une journée très sympa :

  • Café,
  • Uniqlo (les vêtements, même XS étaient généralement trop grands, le rayon femme a sauvé la mise),
  • Galeries Lafayettes (accessoires, et surtout le rayon enfants où on a trouvé tout ce qu’il fallait),
  • Déjeuner sur le toit de Paris,
  • Printemps Homme (pour les chaussures Bowen).
  • Pas de boutiques du Marais donc, tout aurait été à retoucher ou hors budget…

 

Au final : Ancienne garde robe : 50 vêtements (dont 5 jamais portés, la majorité à peine portée),

Nouvelle garde robe : 16 vêtements bien choisis et versatiles (dont 6 de l’ancienne garde robe),

Soit 44 mauvais vêtements donnés ou jetés = environ le prix du relooking payé à BonneGueule.

 

BonneGueule, c’est donc un service véritablement pro et sympa (!), qui coûte pas si cher (cf. calcul du coûts de mes erreurs passées ci-dessus), avec des conseils, une écoute et un respect total du budget (985 euros pour un budget de 1500).

 

Merci pour la journée et pour le blog,
Luc


Geoffrey Bruyère Geoffrey Bruyère

Je suis un des deux fondateurs de BonneGueule. Je crois aux contenus de qualité, au digital qui n'oublie pas l'humain, et aux marques positives ✊ Et c'est moi qui trouve les surnoms dans l'équipe !

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.