Conseils : Réflexions sur comment choisir un costume

Temps de lecture : 6 minutes

Alexandre F., ancien conseiller en image (et aujourd'hui banquier à Londres), nous livre un article particulièrement incisif et personnel sur sa vision du costume, en plus d'être un hommage au tailoring anglais. A lire sans modération pour savoir (enfin) comment porter un costume.

---

Il n'y a pas très longtemps j'étais à Savile Row pour une petite virée shopping, et au téléphone avec Benoît, que je tenais informé de mes découvertes et avec qui nous discutions largeur de revers et hauteur du notch (c’est le revers de la veste). Et puis l'idée a jailli d'écrire un article sur les costumes pour BonneGueule. Ou plutôt, Ben me l'a proposé... et j'ai immédiatement dit oui, impatient de vous faire partager un peu de ce savoir dédié à l'élégance masculine.

Seulement, devant mon ordinateur après coup, il m'apparaît bien difficile de traiter du sujet en un article. Des gens compétents en ayant écrit des livres entiers : avoir la prétention de vous expliquer le costume de A à Z en quelques pages word serait ridicule. Je me suis donc mis à réfléchir aux plus gros défauts que je constatais quotidiennement chez 99% des hommes portant un complet. Je vous livre donc quelques détails et quelques avis.

Préambule et "disclaimer" toutefois : comme beaucoup de lecteurs de ce blog et de membres de son forum, je suis passionné de mode. Mais quand on en vient aux costumes, je me contrefous éperdument de la dernière tendance, du délire de machin de faire des notchs trop bas ou de l'ambition de truc de populariser la (l'hideuse) veste 4 boutons. Un costume est une affaire de proportions, de fabrication/confort, et de couleurs. L'élégance, contrairement à la mode, est intemporelle (ou presque).

Evitez les assemblages trop compliqués (personnages 2 et 5 en partant de la gauche),
mais prenez exemple sur le personnage de Campbell (au milieu).
A noter : la chemise qui fait un élégant rappel en dépassant des manches du costume.

Choisir la bonne taille de costume

Je crois que c'est le plus gros défaut que je constate chez les hommes quand on en vient aux costumes. 99,9% des hommes que je croise à Paris et à Londres portent des costumes trop grands. Un costume n'est pas un déguisement, ce n'est pas une toile que vous jetez sur vos épaules pour ne pas avoir froid et ne pas vous faire engueuler par votre boss. Un costume sert à magnifier votre silhouette, à vous rendre élégant.

En considérant la chose comme le font 99,9% des hommes, c'est à dire comme un morceau de tissu que votre boîte vous oblige à porter, vous sortez déjà de la démarche de l'élégance ("mais j'en ai rien à foutre d'être élégant !" => bien ne continue pas à lire). L'origine de cette oversizing permanent et hideux m'importe peu (d'aucuns pensent que cela provient des power suit des années 80)... le fait est que c'est ridicule.

Bonne longueur de veste, bon tombé, épaules parfaites.

Attention aux épaules (elles structurent le costume)

Dans un costume aux épaules tombantes et au cintrage à une année lumière de votre taille, vous massacrez votre silhouette et rappelez indéniablement l'adolescent boutonneux ayant emprunté le costume de son père pour sortir. A proscrire.

Comment y remédier ? La base, ce sont vos épaules. Quand vous essayez un costume, vous devez veiller à ce que la couture des épaules, leur tombant, coïncide parfaitement avec la fin de votre épaule. Cela veut dire que la couture doit être SUR le tombé de l'épaule et non au dessus du vide se situant dans son prolongement. Sans quoi, vous tomberez dans l'écueil définit ci-dessus. Et non, ce n'est pas "moins confortable" comme la plupart des hommes le soutiennent. Rien de plus agréable à porter qu'une veste entoilée à votre taille. Si un vêtement à votre taille est inconfortable, trois solutions:
1 - Le vêtement est mal coupé.
2 - Le vêtement n'est pas coupé pour vous.
3 - Vous avez une morphologie bizarre.

Même en "situation assise", observez comme les épaules restent bien définies.

Forcément, si vous en êtes encore à considérer qu'un beau costume c'est un thermocollé à 650 € chez Hugo-Boss, le prendre à votre taille sera surement moins confortable que de porter un pyjama. Mais là, c'est une affaire de fabrication.

Le cintrage de votre costume

Après les épaules, un troisième point est à mentionner. Il s'agit du cintrage.

Vous n'avez pas tous la même morphologie, loin de là. Ajoutez à cela que tous les costumes ne sont pas bien coupés (loin de là aussi). Vous vous retrouvez donc avec pléthore de combinaisons entre morphologie et coupe, dont la vaste majorité tend inévitablement vers l'inadéquation entre la coupe et la morphologie... et donc vers une silhouette ridicule. Une veste peut être à votre taille aux épaules et ne plus ressembler à rien passé le premier bouton, pour cette raison d'adéquation morphologie/coupe.

Certains hommes, par exemple, ont les hanches très larges. Si donc, ils mettent une veste trop appuyée à la taille, la veste s'élargira brutalement sur le début des hanches, coupant l'harmonie de la silhouette et donnant un effet "bumpy" disgracieux au niveau des poches.

D'autres (comme moi), ont un rapport largeur des épaules/tour de taille important (autrement dit, la taille fine). Pour ceux-là, prendre une veste au cintrage pas assez appuyé donnera inexorablement l'impression de flotter dedans, ce qui est peu élégant... et ce même si la veste est à leur taille aux épaules.

Reste la solution de la retouche, mais le recintrage (la reprise des pinces de cintrage) a ceci comme limite qu'arrivera un moment où la veste "cassera" au niveau du bouton et procurera un effet disgracieux.


Avec un costume pareil, vous paraîtrez sobre en toute situation.

Connaître et accepter votre morphologie et commencer progressivement à se poser ces questions lors des essayages est une chose qu'il vous est importante de faire si vous voulez arrêter de ressembler à un sac en allant au travail.

Quelle coupe de costume choisir ?

Sur la question de la coupe et de votre choix, venons-en à l'offre. Il y a à mon sens deux types de maisons. Celles qui inspirent, et celles que l'on copie. Sur Savile Row, la plupart des maisons du trottoir de droite entrant par Vigo Street sont les "anciennes" maisons, dont la plus jeune doit avoir dépassé le siècle d'existence. Un sièle avec pour seule obsession l'élégance masculine, c'est une expérience et un savoir-faire qui ne se trouve pas chez... chez nos amis les designers. Quand vous entrez chez Huntsman & Sons, vous avez affaire à des gens qui savent pourquoi leur notch est placé à tel hauteur, pourquoi leur revers à cette largeur, et pourquoi le bouton est là où il est. De l'autre côté, des gens comme Ozwald Boateng (c'est tout aussi intéressant, mais c'est une autre histoire).

Vous avez à faire à un costume entièrement entoilé, ce qui en plus d'être extrêmement (extrêmement) rare en PAP propose une différence en terme de mouvement du vêtement et de confort à des années lumière du thermocollé. Quand vous entrez chez Hugo Boss pour acheter un costume, vous contemplez des costumes thermocollés dont la coupe n'a de sens que pour ressembler à tout le monde. Je parle d'Hugo Boss, mais vous pouvez mettre quasiment tous les "designers" dans le même sac.

Comme je le disais au début de cet article, un costume est une affaire de proportions. Des revers trop fins (ou trop larges), un cintrage trop haut, trop bas, trop appuyé ou pas assez, un bouton mal positionné, une veste trop longue, un pantalon au fond tombant, etc... sont autant de détails qui changent dramatiquement, mais subtilement, votre silhouette. En matière de costumes comme de beaucoup d'autres choses, la croyance populaire est souvent à mille lieux de l'exactitude, ou de ce qui s'en rapproche.

Alors de grâce, si vous voulez une beau costume, allez chez quelqu'un qui sait les faire. Pour des adresses, je vous laisse consulter l'excellent blog parisiangentleman.com .

Stop aux costumes trop grands : Joan vous surveille !

Faire plaisir à la jolie rousse ?

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas aussi à relire l'article sur les costumes sur mesure à Paris.

Enfin, l'équipe BonneGueule a travaillé (en des temps immémoriaux) dans la banque, le marketing, et la vente de conseil où le costume est important : ce qui en est notamment ressorti, c'est le Guide de l'Homme Stylé... Même Mal Rasé.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.