Présentation de la « Retail Line » : on veut vos avis !

60

Tout commence dans notre salle de réunion.

Je suis seul avec Alex. Beaucoup de matières sont étalées sur la table, dont certaines qui sont très fortes et que j'aimerais bien essayer sur certaines pièces.

Sauf que je sais qu'elles sont plus "niche", plus pointues, plus coûteuses, et que c'est une douce illusion de penser qu'on pourrait les sortir un jour. Du coup, on se résout à faire une croix dessus.

Ce jour-là, quand j'ai vu cet imposant prototype d'un cardigan en mélange Superyak et laine mérinos à un prix beaucoup plus élevé qu'habituellement, c'était la fois de trop : celui-ci, nous ne l'enterrons pas.

Impossible d'en écouler autant que nos autres cardigans ni de baisser le prix, mais il y a cette envie de le proposer ne serait-ce qu'à une poignée de personnes. Alors comment faire ?

À l'origine : la frustration de devoir faire un choix

Je peux vous assurer que faire un choix, quand on vous propose un grand nombre d'étoffes toutes plus belles les unes que les autres, ça n'est finalement pas un plaisir.

echantillons-tissus-costume

À l'intérieur de ces books, énormément d'échantillons de tissus différents tous très beaux.

Vous pouvez facilement imaginer la frustration que cela fait naître. Et je déteste être frustré...

Il n'y a pas toujours que la matière sur laquelle on doute ou hésite, il y a aussi la couleur. D'autant que la plupart du temps, on essaye justement de vous proposer des couleurs exclusives que l'on travaille avec nos fournisseurs. On se prend quand même pas mal la tête sur ce point ; il est très dur de tomber d'accord à chaque fois mais on y arrive.

Il y a toujours un équilibrage très délicat à faire entre le prix et jusqu'au où on va dans la création.

J'ai par exemple en tête une amusante popeline japonaise avec des petits Superman brodés dessus, ou un tissu kaki (toujours japonais) avec des animaux de la savane brodés en ton sur ton... Ou encore, Alex a vu des mélanges lin et coton à gros carreaux pour des blazers... Pour ma part, il y a certaines matières techniques un peu onéreuses que j'ai très envie de tester !

Bref, vient alors la commande des tous premiers prototypes. Comme il faut aller assez vite et que les usines n'ont pas encore nécessairement le tissu validé ensemble, elle nous envoie des protos dans des matières dont elles disposent dans l'immédiat.

...Et là...

luca softshell bonnegueule

Avant de recevoir notre softshell dans le kaki sur lequel on a littéralement flashé, l'usine nous a fourni des proto avec exactement la même matière, mais de couleur bleu-nuit. Ça rendait très bien ! On n'avait pas encore vu le fameux kaki mais on s'est tout de même dit qu'on ne devait pas en rester là.

On a donc décidé qu'on proposerait aussi ce bleu-nuit, dans une quantité bien moindre...

Une ligne spéciale pour les boutiques BonneGueule

Le problème à résoudre : Alex et moi tombons sur des matières qui nous font vraiment vibrer, cependant risquées et trop pointues. Mais comme on a des coeurs qui battent, on a quand même envie de faire quelques pièces, sans rentrer dans l'usine à gaz d'un lancement Web - très, mais alors très - coûteux en ressources.

Cela prend un temps fou de shooter une pièce, retoucher les photos, écrire l'article ET la page produit, faire la vidéo...

Le plus simple / efficace / efficient est de proposer de petites séries pour nos boutiques physiques. C'est pour cette raison qu'on l'a appelé en interne Retail Line.

boutique-bonnegueule-lyon

La Retail Line ne sera disponible que dans nos boutiques.

C'est ça l'idée de cette ligne : on teste des choses sur lesquelles on est moins sûrs, mais pour lesquelles on ne veut pas se restreindre pour autant.

De notre côté, ça nous permet de restreindre les risques liés aux stocks mais aussi d'avoir plus de flexibilité pour vous proposer ces produits.

Les proposer uniquement en boutique est un choix volontaire qui nous permet d'économiser du temps et de s'adapter plus facilement. On est vraiment dans la dimension laboratoire, qui a pour objectif de tester de nouvelles choses de manière plus spontanée.

Comme le dit très bien Alex :

C'est un bol d'air frais ! 

" Quoi ? Mais c'est injuste pour ceux qui n'ont pas accès à la boutique ! "

C'est l'une de mes craintes, effectivement. Je savais qu'avec cette Retail Line, on n'aurait pas forcément de solution parfaite. Le but n'est vraiment pas de faire de l'exclu boutique pour faire de l'exclu boutique.

D'ailleurs, en dehors de cet article introductif, je ne compte pas communiquer les nouveautés à venir sur le site. Ce n'est pas notre propos car, comme je l'ai dit, on veut pouvoir mettre en vente quelques pièces plus pointues avec le minimum d'efforts possibles.

On pourrait arguer qu'une plus grande autonomie des boutiques suffirait pour l'envoi postal, mais ce n'est pas si simple : tout notre stock et nos outils d'envoi sont situés en Bourgogne. Et il est impossible de rajouter une couche de service client online sur les épaules de nos boutiques, déjà bien occupées à vous servir quand vous y passez :).

J'en ai bien conscience, certains peuvent trouver injuste de ne proposer que vingt sweats kaki, mais je préfère voir le problème dans l'autre sens. Si je peux proposer ne serait-ce que vingt sweats, et ne combler que vingt personnes, j'en suis ravi.

idee-look-pull-vert-homme

J'ai le choix entre ne rien proposer ou seulement quelques dizaines de pièces. Pour moi, c'est vite vu : il serait dommage de priver ne serait-ce que vingt personnes !

Mais encore une fois, suivant l'accueil, vos retours ou les idées de Florian (notre gourou de l'expérience client, je le rappelle), je ne m'interdis rien concernant l'évolution de cette Retail Line.

Et suivant l'accueil fait en boutique, on n'exclut rien non plus, y compris de faire un lancement Web pour des pièces plébiscitées.

Comprenez-moi : ce serait autrement beaucoup trop risqué pour un cardigan à plus de 400 €, ou une chemise en matière technique qui divise même au bureau. Ssns compter le flux édito qui serait occupé par les articles de lancements !

À noter également que dans les faits, cette Retail line existe depuis un certain temps ! Eh oui, souvenez-vous... Il y a un an, nous vous proposions une paire de chaussures habillées, uniquement disponible en boutique, pour compléter nos costumes.

Si elles ont reçu un bon accueil, je ne pense pas que leur désirabilité justifie un lancement Web. Cela nous a permis de prendre la bonne décision et m'a ainsi conforté dans l'idée de développer cette Retail Line.

En tout cas, je tiens à remercier du fond du coeur les membres de notre forum qui se sont montrés très compréhensifs et d'un grand soutien dans cette initiative, alors que la majorité ne sont pas parisiens !

Vous avez un rôle important à jouer, on compte sur vous !

La question qu'on se pose tout le temps :

Est-ce que ça va vous plaire ?

Est-ce que cette pièce a un réel intérêt pour vous, au-delà même d'un simple coup de coeur qu'on a pu avoir ? Eh bien ça, c'est donc vous qui allez nous le dire !

Les pièces de la Retail Line sont soit :

  • des déclinaisons de modèles que l'on a déjà sorties,
  • des pièces au design un peu plus fort, où l'on sort du cadre des "basiques",
  • des pièces à la matière très coûteuse.

Cela permet aussi de compléter l'offre en boutique qui n'était pas assez diversifiée selon nous. Une raison de plus pour venir nous faire un coucou encore plus souvent. 😉

Il n'y a pas de BonneGueule sans communauté. Chaque fois, c'est vous qui nous aidez à nous améliorer. L'objectif ici est de collecter tous vos retours pour sortir des pièces pensées dans le moindre détail.

retour-client-bonnegueule

N'hésitez pas à nous faire des retours complets et détaillés avec votre ressenti personnel :).

À chaque lancement, on est ravis de connaître les petits détails qui vous ont plu (ou non) et potentiellement, ce qui a pu vous déranger. Vos feedbacks sont pris très au sérieux, vous pouvez être sûr que chaque suggestion d'amélioration est entendue !

Alors n'hésitez pas, dites-nous tout ce qui a pu vous passer par la tête au sujet de ces pièces ! Le bon comme le mauvais :). C'est encore une fois vous qui allez nous aider à nous améliorer.

À terme, l'idée serait de pouvoir directement vous faire tester nos prototypes avant la commercialisation d'un nouveau vêtement. Les retours récoltés seront d'autant plus légitimes et permettront de sortir des pièces hyper finies. Vous impliquer dans le processus de création est très important à nos yeux.

Concrètement, je vais trouver quoi comme pièce ?

Pour le moment, deux pièces sont arrivées, le cardigan et le sweat Toki kaki.

Le sweat kaki est exactement dans la même matière que notre sweat gris. Je ne vais donc pas rentrer dans les détails car j'ai déjà écrit l'article expliquant ma vision de cette pièce, et on a posé plusieurs photos de cette pièce sur le compte Instagram de la boutique.

Mais pour le fameux cardigan cité dans l'introduction de cet article, les choses sont différentes...

Un cardigan 50% Superyak 50% laine mérinos

Une matière exceptionnelle ! La laine de yak est chaude en hiver. Elle est très souple, bien douce et ne gratte pas.

yak-matiere-boutique

Notre cardigan est composé à 50% de laine de yak et 50% de mérinos.

C'est vraiment le coeur qui a parlé pour le coup, j'adore la couleur et la matière. On ne compte pas en écouler des centaines et des centaines (il coûte 450 €), mais c'était un plaisir de développer cette pièce et on a très envie de voir si vous y êtes réceptifs.

On parle ici d'une cote ottomane : un point de tricot très dense, qui utilise beaucoup de matière et se révèle redoutable contre le froid. Par exemple, je l'ai porté jusqu'à 8°C avec juste une chemise en-dessous, et ça passe sans problème. Et j'ai pu le garder à l'intérieur à température normale, sans que ce ne soit gênant, avec cette chaleur enveloppante très agréable.

Il se situe entre un mini blouson bien chaud et un cardigan. La laine étant un très bon isolant, les écarts de température sont bien gérés.

cardigan-yak-boutique-3

Les manches sont volontairement longues pour être portées repliées, tout simplement pour les déplier et protéger vos mains quand il fait très froid. C'est le genre de petit gimmick qu'on peut explorer sur cette ligne, sans craindre qu'on me reproche d'avoir fait des manches démesurées.

On est sur du très haut de gamme à prix juste : cette pièce a certes un coût, mais je pense que sur une telle qualité, elle serait vendue au moins deux ou trois fois plus cher dans une grande maison. On est dans du luxe, du vrai de vrai, rendu plus accessible. 

J'ai bien conscience que cela représente un sacré budget, c'est pour ça que je l'ai intégré à la Retail Line. Le prix s'explique plutôt facilement : le fil de laine Superyak coûte plus cher que notre mérinos habituel, et il est utilisé en plus grande quantité, dans des jauges plus épaisses pour certaines parties du cardigan.

Les expérimentations à venir

Dans les autres pièces à venir, on vous proposera aussi des accessoires, comme par exemple des bonnets en laine de mérinos.

De la petite maroquinerie également, ainsi que des pièces plus fortes comme le pantalon en laine donegal de chez Botto - de la même couleur que notre blazer - ou encore la version bleu-nuit de notre softshell.

On va aussi sortir une chemise blanche technique, conçue dans une matière habituellement réservée aux maillots sportifs. Elle est donc très, très stretch (parfaite si vous faites beaucoup de muscu) et évacue la transpiration comme aucune autre matière.

Elle divise en interne mais je suis persuadé qu'elle peut apporter une vraie plus-value. J'ai reçu pas mal de compliments dessus mais Geoffrey trouve le rendu un peu féminin. Ça sera à vous de trancher !

On vous l'a dit, on veut tester des choses !

Toutes ces pièces seront disponibles entre décembre et mars 2017. Pas de dates de sortie précises, ça dépend vraiment du nombre de prototypes. On ne veut pas non plus se mettre de pression sur une deadline, on en a déjà suffisamment assez avec les lancements Web.

Où trouver les pièces de la Retail Line et comment se tenir au courant ?

Le principe étant de pouvoir sortir des pièces aléatoirement, de manière plus flexible, il n'y a pas de calendrier de sortie. Les lancements se feront de manière irrégulière car, comme j'ai insisté, on fonctionne à l'envie et au coup de coeur.

Elles seront présentes dans nos boutiques à Paris et à Lyon. On a décidé de ne pas présenter ces pièces lors des showrooms, puisqu'elles ne seront pas présentes sur le site.

On a bien conscience que certains pourront se sentir frustrés par l'exclusivité en boutique mais je pense que c'est l'endroit parfait pour vous faire tester de nouvelles choses. Antoine et Agathe à Paris, ou Céline et Alexis à Lyon, seront là pour répondre à toutes les questions que vous pourrez vous poser sur ces pièces !

yak-boutique-bonnegueule-2

Même Agathe est jalouse du cardigan.

Et pour connaître les sorties quand elles arrivent, il suffit de suivre attentivement notre Instagram dédié ou... de passer en boutique !

Enfin, n'hésitez pas à nous partager toutes vos remarques et questions en commentaires. N'oubliez pas, vos retours sont précieux !

A propos Benoît Wojtenka

J’ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j’aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Et c’est pour ça qu’il arrive fin Janvier 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Haha merci Olivier pour ce super retour 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Julien !

    Merci pour le retour 🙂

    Pour la question de la communication, n’oublie pas qu’un lancement « classique » chez BonneGueule ça veut dire mobiliser à plein temps, à 100% :

    – 5 personnes au pôle éditorial pour la rédaction des articles de présentation, des pages de vente sur le shop (Dont beaucoup de Community Management pour moi haha)
    – Florian et Charlotte du pôle client, pour des raisons évidentes
    -Jason, Long, et Pierre pour la vidéo, les photos, les infographies, les shootings
    – Un peu toute l’équipe pour être shooté (et contrairement à ce que je pensais avant d’être chez nous, ça peut prendre beaucoup de temps !)
    – Et j’en passe !

    Du coup sur des petites séries de pièces … Ca n’a pas de sens ! Le but de cette Retail Line c’est aussi de pouvoir varier et proposer facilement de la nouveauté tout en restant agiles et en ne déployant pas toute la grande machine éditoriale à chaque fois 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Lip !

    C’est vraiment une impression alors ! Parce que si tu savais ce qu’on prépare pour les mois qui viennent… 😉

    Je ne peux pas en dire plus, mais rassure-toi, on pense aussi à étendre l’offre dans l’autre sens !

    Plus sérieusement, son remplaçant sera un peu plus cher, mais vraiment rien de comparable avec le prix du cardi Retail Line non plus. Et je pense que vu la matière dans laquelle il sera fait, tu verra que cet écart en vaudra largement la peine.

    Par ailleurs pour le cardi beige / gris, le problème c’est que nous l’avions sorti, à l’époque, sur un modèle pratiquement identique à celui de Six & Sept, et le produit proposé aujourd’hui est trop proche (c’est un problème pour nous comme pour eux)

    Bref, rassure-toi, on ne perd pas l’essentiel de vue 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Dreamz !

    Merci pour le retour !

    Effectivement les chemises en stretch sont souvent le parti pris des marques un peu cheap (hop, on te met du stretch dedans, du coup ça peut être mal coupé ou à peine à ta taille, en tirant un peu tu rentres, et comme ça te colle à la peau tu es persuadé que c’est « bien fitté »…)

    On aimerait bien vous proposer quelque chose de plus sympa que ça hahaha ^^

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Sav !

    Tu sais un article de lancement, ça mobilise une bonne partie de l’équipe ! Ca peut paraître bête comme ça, mais le faire pour 40 pièces, ça n’a pas de sens 🙂

    Et puis l’avantage c’est qu’en boutique, tu as Antoine et Agathe à Paris, et Céline et Alexis à Lyon, pour te parler de la pièce en détail s’il le faut !

    Pour la préco, on y a déjà grandement réfléchi et il ya trop de désavantages :

    – Le décalage entre le payement et la réception

    – L’impossibilité d’avoir un service client avec des échanges de taille, pas de marge d’erreur

    – Le manque de pertinence sur les pièces saisonnières

    – Tout l’aspect « labo » et « test » qui part à la trappe.

    – Et surtout : le but de cette retail line c’est de pouvoir rester agiles sur les pièces que l’on sort, et proposer de la variété facilement. Et ça, ça implique de ne pas mobiliser la moitié de l’équipe pour chaque pièce qui sort (ce que je t’expliquais déjà plus haut). Hors, avec des précommandes en ligne, on est obligé de lancer toute la grande machine éditoriale à chaque sortie, la gestion par le service client derrière, le Community Management de mon côté, les shootings…

    En fait, faire des préco, ça ne serait pas différent d’un lancement classique, ni pour nous ni pour vous, à l’exception de tous les désavantages que je t’ai listés.

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour le retour Magicrevette 🙂

  • Salut Emmanuel,

    Merci pour ton message !

    On essaye de limiter les canaux de communication (qui sont déjà plus que foisonnants avec … 2 Instagrams !), alors compliqué pour un second Twitter 🙂
    Mais on se débrouille pour avancer le plus vite possible sur le paiement 3x.

    Très bonne soirée et excellentes fêtes à toi aussi,
    Geoffrey

  • Emmanuel

    Bonjour,

    J’aurais juste une petite demande, n’est il pas possible d’avoir un compte twitter ’boutique’ qui pousse l’information depuis Instagram afin de pouvoir suivre cela plus facilement.

    Et le paiement en 3 fois en boutique est aussi une très bonne idée 🙂

    Bonne fête de fin d’année
    Emmanuel

  • Stephane Verhoye

    Excellente nouvelle !
    Merci pour ton retour ?

  • Nicolò – BonneGueule

    EDIT : Après en avoir parlé à l’équipe j’apprends que Florian, notre capitaine de l’expérience client, planche déjà dessus, et que ça devrait être opérationnel mi-Janvier 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Stephane !

    Merci pour ce retour, tu n’es pas le seul à le dire, et j’en fait part à l’équipe 🙂

  • Stephane Verhoye

    Bonjour Benoit, j’ai lu avec attention ton article. La seule critique que je fais à votre fonctionnement de « Retail Line » c’est que cette ligne ne sera accessible qu’à une clientèle à fort pouvoir d’achat. Je m’explique, en boutique BG, il n’est pas possible de payer en trois fois. Ce cardigan en super yak à un rendu exceptionnel en photo. Le genre de pièce qu’on ne voit pas partout…. J’ai acheté l’année dernière le manteau gris en trois paiements. En une seule fois c’était juste pas possible (plus de 400 ça reste une somme même avec un bon salaire). Surtout que je venais de me payer en boutique le pantalon gris. Je ne sais absolument pas ce que cela implique au niveau comptable pour vous. Mais si vous mettiez le paiement trois fois en boutique, vous feriez des heureux parmi vos fans.
    Bon Noël à toute l’ équipe.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Moi !

    C’est possible mais je ne sais pas d’où Benoît a tiré cette inspiration. En vrai j’ai des photos de famille là où je suis actuellement (en Italie), et j’en vois déjà une ou deux où des hommes de ma famille, dans le temps, faisaient déjà ça, avec des pulls plus longs et amples.

    Je pense que c’est un détail qui ne date pas d’hier ^^

  • Nicolò – BonneGueule

    On prend note, ne t’en fais pas : Benoît is watching. 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Othello !

    Merci beaucoup pour ce retour compréhensif et plein de bon sens !

    Je me permets ceci dit d’insister à nouveau, ceci dit, sur un point beaucoup plus simple, mais pas si trivial que ça : on a pas une infinité de pièces à notre disposition ! Parfois nous devons demander aux marques (de notre choix, ça va de soi) si elles acceptent de nous prêter une pièce pour un shooting, et je peux te dire que des moments de prise de tête au pôle édito du genre « Ils nous faut des sneakers beige en urgence », c’est déjà arrivé 🙂

    Du coup oui, on montre les pièces BG pour toutes les raison que tu mentionnes, mais il ne faut pas oublier que c’est celles auxquelles on a le plus facilement accès haha.

    Et les membres de l’équipe ne croulent pas sous les fringues contrairement à ce que laissent croire les shootings (justement parce que certains pièces sont des prêts !)

  • Nicolò – BonneGueule

    Ils adaptent pas les patrons aux matières, ils testent pas avant de sortir les pièces, les coupes sont vraiment bof (même avec les variations introduites), niveau design c’est toujours bien fade (ce qui facilite le modèle des précommandes justement), le contrôle de qualité est assez fautif, les délais de commande sont souvent mal respectés…

    Et toutes ces choses là sont en partie imputables à un buisiness model.

    Par exemple, impossible d’avoir un super servie client et des retours facilités quand tu fais des précommandes : tu te trompes de taille, c’est dommage pour toi ! (Ou alors la marque se traîne du stock… Ce qui n’est pas le but ici sur ces pièces « expérimentales »)

    Tu as aussi la question de la saisonnalité : pas génial de recevoir ton chino d’été 8oz en décembre haha. Ou alors de devoir le commander quand il fait encore froid juste pour être sûr de l’avoir à temps.

    Il y a des gens prêts à être « patients » comme tu le dis, mais je ne pense pas qu’il faille prêter cette intention à la majorité non plus 🙂

    J’étais séduit au départ par la diversité des matières mais après 6 achats chez eux je peux définitivement dire que c’est pas la folie.

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci beaucoup pour ton retour Guillaume 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Shadow !

    Merci pour le retour !

    Sur la ligne BG oui tu peux car ça passe par le shop en faisant un retrait boutique, mais pas sur les exclu boutique du coup.

    Ce sera peut-être mis en place d’ailleurs, il faut qu’on se penche dessus.

  • Nicolò – BonneGueule

    Moi pour avoir été client pas mal de fois chez Gustin, je suis pas trp satisfait par leur façon de bosser, mais bon, c’est encore autre chose.

    Et sache qu’il n’est pas rare qu’ils « bouclent » artificiellement leurs campagnes, ou qu’au contraire, ils fassent miraculeusement disparaître un futur flop avant qu’il devienne trop visible. Je les ai grillés quelques fois ^^

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Maxence !

    En effet… Mais le but de cette ligne n’est pas forcément de rapporter beaucoup d’argent. Ca sert à compléter notre offre, tester, et il faut l’avouer, à se faire plaisir 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Gilles !

    Je peux pas te donner les nombres précis mais il en restait un nombre raisonnable (ça reste des petites quantités dès le départ, rien à voir avec les stocks d’un lancement web) dans chaque taille quand j’ai pris le mien en boutique, il y a dix jours.

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Robin ! Il a eu un super accueil ce Superyak effectivement, mais je continue à penser que le prix psychologique est largement dépassé avec ce cardigan. On va continuer à voir les retours dans la durée !

  • Benoit – BonneGueule

    Retour très juste effectivement, on les placera moins sur les shootings effectivement. Je n’avais pas vu les choses comme ça, car dans nos shootings, il y a beaucoup de pièces plus forcément disponibles car ce sont des vêtements que l’on aime personnellement porter.

  • Benoit – BonneGueule

    Merci pour votre accueil et votre soutien sur cette retail line, ça fait chaud au coeur !

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton retour Enrique 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Othello !

    Merci pour ce retour qui fait sens, j’en fais part à Benoît et Rafik, notamment sur la question des shootings (à vrai dire la priorité n°1 dans les shootings c’est de pouvoir aussi introduire de la variété)

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour le retour Robin !

    Ainsi que pour tes compliments et bon voeux 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello GG !

    Attention, ça ne concerne pas QUE les pièces plus fortes ou compliquées à portées, mais aussi les pièces dont nous ne sommes pas entièrement certains qu’elles suscitent suffisamment d’intérêt 🙂 (Dans le premier cas, parce que nous avons déjà trois modèles de pantalons en flanelle, dans le second parce que c’est une déclinaison très proche d’un modèle qui existe déjà !)

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci beaucoup pour ton retour Xav’ !

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci beaucoup pour ton retour chaleureux et ton soutien Yann 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Jey !

    Attention, c’est Antoine*et Agathe (même si Florian et antoine sont tous les deux des barbus chevelus !) 😉

    Tu as downsize sur le cardi Inis ? Ca me paraît impossible vu comme il était fitté…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello David !

    Hahaha merci pour ton commentaire, j’ai ri au passage de la chemise rose en gnou thermorespirante 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Ben !

    Le côté crowdfunding on y a déjà beaucoup pensé, mais c’est problématique sur des grosses pièces coûteuses (tu as vraiment envie de mettre plusieurs centaines d’euros dans quelque chose que tu recevras plusieurs mois plus tard…?), et l’autre souci c’est que tout l’aspect « labo », où l’on peut tester, vous faire essayer, voir ce que vous en pensez, ça ne peut pas se faire via une campagne de crowdfuning en ligne.

    Cependant je prends note de ton retour, car tu es le second à le dire, et j’en parlerais à Benoît à mon retour d’Italie (et je ne doute pas qu’il verra lui même ton commentaire avant)

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci beaucoup pour ce retour Louis !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Joe Montana !

    Merci pour le retour !

    Tu parles du Inis Meain petite maille ? J’ai pas la possibilité de vérifier là tout de suite (je suis en Italie haha) , mais si je ne dis pas de bêtises, c’était 115 ou 120… Appelle à la boutique pour vérifier 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Jeff !

    Ca tu peux y compter. On est toujours là, et on voit toujours les choses avec la même philosophie, juste avec une équipe plus grande, et plus de projets. 🙂

    Pour le coup ton commentaire me rassure car à côté il y aura aussi ceux qui nous reprocheront de faire trop dans le « commun », que ce soit dans les parti pris de style, de sujets… ^^

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Hug !

    Le crowdfunding ne permet pas d’avoir les mêmes retours, on ne peut pas avoir en live l’aspect « labo » justement.

    Et honnêtement sur des pièces pointues / chères / complexes, on y croit pas trop au fait de payer pour recevoir sa commande six mois plus tard 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Pour l’instant on réfléchit pour Bordeaux. 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello No_One !

    Oui, « juste » haha ^^

    Merci pour ce retour très juste !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Phil !

    Merci beaucoup pour ton retour.

    Pour les boutiques on y réfléchit, petit à petit 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton retour Maxence !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Sébastien !

    Merci pour ce retour !

    Geoffrey n’est pas exclus (ou enfermé dans une cave haha), mais il est beaucoup moins présent en tant que « figure » par manque de temps, parce qu’il est très pris par l’aspect « business » de BonneGueule.

    Ca peut paraître anodin mais le temps de tournage, de shooting, ou d’écriture, c’est prenant, très prenant, et pour lui ça voudrait dire faire deux métiers en même temps que de continuer à s’y consacrer autant que dans le temps 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Cyril !

    Oui Benoît a trouvé important de tout clarifier je pense, surtout vu les débats qu’il y a eu lors du webinaire 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Xavier !

    Merci pour ton retour !

    J’étais du même avis que toi quand je l’ai passé au début, mais aujourd’hui j’adore porter cette armure de laine 🙂

    Tu as raison, le col est pratiquement « oversized » ici, mais c’est tout le charme de la pièce.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Pascal !

    Roh, c’était juste le temps d’une photo, et je t’assure, elle est encore vivante, elle est pas tombée malade, promis :p

    Certains dans l’équipe l’appellent « greige ». Pour avoir porté le mien une bonne semaine, je trouve qu’il est marron très clair, et qu’il prend parfois de petits reflets « dorés » avec la lumière.

    On ne se disperse pas, au contraire, ça nous permet aussi de savoir ce qui vous plait le plus pour la ligne BonneGueule 🙂

    Et pour la rentabilité… Ca ne nous fait pas gagner grand chose, effectivement, mais ça nous permet de mieux comprendre vos envies, d’explorer plus de pistes, et, soyons honnêtes… Je pense que ça apporte aussi beaucoup de bonheur à Benoît que d’avoir une solution pour sortir les pièces « coup de coeur » qui ne pouvaient pas sortir pour une raison ou pour une autre. 🙂

    Pour les suggestions on réfléchit à une solution, comme un petit outil de sondage par exemple.

    Mais si vous le faites ici, et que je vois que l’idée à du succès, soyez sûrs que j’irais en parler à Benoît, ça fait aussi partie de mon boulot en tant que responsable de la communauté 🙂

    De même pour le forum BG, que Benoît et Goeffrey parcourent régulièrement.

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour le retour Christophe 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Aurélien!

    Non mais il sera en « xxx-mérinos ».

    Et « xxx » est vraiment une matière splendide aussi :p

    Ne m’en demande pas plus car si je continue de parler Benoît va se fâcher. (Il a déjà haussé un sourcil en ma direction lors du webinaire quand il a vu que beaucoup de gens savaient qu’on en sortait un en Janvier, alors…)

  • Benoit – BonneGueule

    Alors ça c’est un super retour ! Merci beaucoup !

  • Benoit – BonneGueule

    Super retour, merci beaucoup !

  • Amadou

    Très bonne idée. Ce pourrait être l’occasion de lancer certaines pièces pour les plus grand d’entre nous. Le L bonne Gueule est trop large dans le bas du dos alors que le M a des manches trop courtes. Venant souvent essayer les produits en boutique, j’ai pu constater que je ne suis pas le seul ayant ce problème!

  • Tsubasa Ohzora

    Hello Bonne Gueule,

    J’ai acheté le cardigan en laine de yak et mérinos, c’est un super produit! Je l’ai porté à une température en dessous de 0 degré sur un T-shirt (bon je triche, je ne suis pas un frileux), et effectivement il tient très très très chaud et en intérieur je ne ressens aucune chaleur! Ce cardigan va me suivre jusqu’au printemps et aussi au lit… c’est une super belle pièce !
    La seule chose que je peux lui reprocher c’est que je ne peux plus m’en passer!

    Niveau sizing, ça taille assez normalement, mais je pense pour d’autres, ils devront upsizer !
    La longueur du cardigan est parfaite, ni trop « Long »ue ni trop courte et pour les manches, de même !
    Le col châle, lui, garde votre cou bien au chaud et protège très bien du vent! En plus de donner du caractère!
    Les poches tiennent très chaud! Pas besoin de gants!
    En gros, pas besoin de gros manteau pour le porter, sauf en cas d’averses (il faut alors porter un par-dessus qui est large, car le cardigan est très épais)

    Bref, pour ceux qui ont l’occasion de passer en boutique, c’est la pièce à essayer ! Et à acheter…

    Du très bon boulot, encore, pour Bonne Gueule! Toujours aussi au top! Si je devais faire une comparaison, c’est le Lionel Messi, le Michael Jordan, du prêt à porter!

    Captain Tsubasa Ohzora.

  • Hervé

    Et moi qui me disais hier soir qu’il était dommage de ne pas parler plus de ces pièces exclusives !

    Je viens d’acheter le cardigan en poil de Yak, juste avant la parution de l’article qui devrait écouler les derniers exemplaires. Je dois dire qu’il est magnifique. La couleur, la coupe, le style rude et workwear, la matière surtout et la chaleur et le confort qu’on ressent en l’enfilant… C’est plus audacieux et même un cran au-dessus des 6&7, qui sont déjà très quali (mais très différents en style, plus chics). On est dans du vrai luxe, et je me sens privilégié d’avoir une telle pièce à ce prix, car certes 450 euros ce n’est pas donné, mais j’ai le sentiment que cette pièce survivrait à un hiver nucléaire, et qu’elle va m’accompagner de nombreuses années (dans des circonstances plus heureuses).

    Peut-être la pièce qui m’a donné le plus grand coup de cœur chez vous avec la veste en flanelle et la saharienne. Félicitations pour ce beau travail, et continuez à nous proposez des pièces audacieuses comme celle là !

    Vivement que ça remonte de quelques degrés que je puisse le mettre.

    PS: En revanche je crois qu’il n’y a plus de sweat Toki kaki, du moins pas à Paris (peut-être à Lyon ?).

  • merci pour ton retour Nicolas 🙂

  • Merci Abdel 🙂 c’est vrai qu’on vit pas mal de choses !

  • Abdelouahed Ben’

    Je trouve que vous racontez très bien les histoires. On se sent en immersion avec vous. Btw c’est avec ça que vous me faites ouvrir mes newsletters et autres mails à 90% du temps. Et c’est toujours intéressant à lire.

  • Antoine Verrue

    Excellente idée ! Mon avis est peut être biaisé du fait que j’ai accès à la boutique BG, mais au final ce principe permettrait d’étoffer la ligne BG en règle générale et pourquoi pas vous donner de nouvelles idées pour vos futures créations !
    PS : J’ai envoyé une question par mail à l’équipe, toujours pas de réponses depuis une semaine. Je vous devine débordés, mais si à l’occaz’ vous avez 2 secondes n’hésitez pas à répondre 😉

  • Teugos

    Salut Benoit,

    Perso je trouve que c’est une bonne initiative de votre part.
    OK certaines personnes vont être déçu de ne pas pouvoir acquérir ces pièces, mais je le vois plutôt comme un terrain de jeu pour vos envies afin de pouvoir proposer au final des pièces abouties en apprenant de vos erreurs.
    Et en expérimentant on fait toujours des erreurs, et dans ce cas là mieux vaut les faire sur 20 pièces que sur 2000 🙂

    En bref, je suis pour cette initiative de votre part, même si a mon avis je ne verrai pas souvent ces pièces de mes propres yeux.

  • Nik Cola

    J’ai eu le plaisir d’acheter le cardigan il y a une semaine: il est superbe. Très chaud (testé avec une chemise à 5°C en dessous, sans problème), très confortable. Taille normal voir un peu grand.

  • Jerome WANG

    Encore une fois étant parisien et de surcroît travaillant juste à côté de la boutique je ne peut être que d’accord avec la retail line.
    N’empêche en ce moment c’est un peu tendu niveau finance alors ne sortez pas trop de super truc tout de suite s’il vous plaît.