Pourquoi nous avons du retard sur certaines livraisons

5 min

Pourquoi nous avons du retard sur certaines livraisons

5 min
Publié le : 8 juillet 2022Mis à jour le : 22 mars 2022
bonne gueule

Aujourd'hui, c'est un article un peu particulier car nous allons parler de retards, d'incertitudes, de délais, bref, nous allons parler de galères.

Galères de productions, d'approvisionnements, et de livraisons.

Vous savez aussi qu’on tient beaucoup à être transparents avec vous, notre communauté, à vous raconter l’envers du décor, à vous donner toutes les infos pour que vous compreniez nos choix, et plus largement, à vous partager les challenges d’une marque de vêtement dans un tel contexte.

Mais avant tout, je voudrais commencer par un message d'excuses.

Oui, on s'excuse des retards que l'on a eus ces dernières semaines sur les livraisons et on vous doit quelques explications.

Bonne gueule

UN COVID DONT L'ONDE DE CHOC SE FAIT ENCORE SENTIR

Oui, malgré un premier confinement qui date déjà de deux ans (déjà ! ), l’industrie du textile n’en a pas fini avec le Covid, et cette pandémie a perturbé nos livraisons de plusieurs manières que je vais vous détailler.

UN APPROVISIONNEMENT DIFFICILE EN FIBRES NATURELLES ET ANIMALES

Premier point évident : une hausse et, parfois, une pénurie sur les matières premières.

En effet, de grands acteurs se mettent au coton bio, avec des besoins de quantités colossales, rendant d’un seul coup la demande beaucoup plus importante alors que l’offre a du mal à suivre.

Je vous invite à regarder le cours du coton pour avoir une idée de l'ampleur du phénomène.

Concrètement, là où il fallait 3 semaines de délai pour un tissu, il faut maintenant 3 mois.

Certains fournisseurs de tissus n'ont même plus de "stock service". Ce terme désigne les tissus en stock toute l'année, car continuellement produits, comme de la flanelle bleu marine ou grise. Même ce stock permanent est épuisé, en raison des difficultés d'approvisionnements pour trouver de la laine de qualité.

Et même récemment, un fournisseur, pourtant rompu à des situations difficiles et compliquées, nous a confié s'être mis sous anxiolytiques à cause du stress intense causé par la situation.

Je vous invite à lire le témoignage de Bleu Oceane, une société française qui travaille pour le luxe, qui résume parfaitement comment la crise impacte l'industrie toute entière.

Bonne gueule

LES GRANDES MARQUES QUI RELOCALISENT EN EUROPE

Traumatisées par l’année 2020 et sentant que les consommateurs souhaitent des vêtements plus “locaux”, de grandes marques ont décidé de rapatrier le plus de production en Europe pour faciliter leurs approvisionnements et d’abandonner ce qu’on appelle le “grand import”, à savoir : des vêtements fabriqués très très loin.

C’est une bonne chose, et voulant une mode plus responsable et locale depuis 15 ans, je suis le premier à m’en réjouir !

Mais le revers de la médaille, c’est que cela met encore plus en tension les fabricants avec lesquels on a l’habitude de fonctionner.

LA HAUSSE DES COÛTS DE FRET

Cela touche particulièrement les tissus que l’on fait venir du Japon. Entre l’engorgement des ports et la pénurie de containers, le cours du fret maritime a grimpé en flèche.

Cela ralentit les validations de commandes, car il faut négocier plus longuement les conditions, et ça en est à un point où nous avons un fournisseur qui ne garantit plus le prix du fret au-delà de 4 jours.

C’est du jamais vu.

Bonne gueule

DES CHAÎNES DE PRODUCTION EN MANQUE DE MAIN-D’ŒUVRE

Des problèmes de main-d’œuvre apparaissent aussi, car certaines usines n'ont que 40%, 50% ou 60% de leur personnel, le reste étant arrêt pour cause Covid, ce qui oblige également à fermer des chaînes de production entières.

Et quand un retard s'accumule, l'atelier doit le rattraper, en allant parfois trop vite ou en faisant appel à un personnel moins expérimenté, ce qui peut entraîner des soucis de qualité (c'est ma hantise). Et ça concerne autant les tisseurs que la confection. Il faut qu'on soit donc très vigilant de la qualité de ce que l'on produit.

De l'avis de tous les vétérans du textile qui vont 20 ou 30 ans d'expérience dans cette industrie, c'est une situation jamais vécue auparavant.

Et c'est une situation à laquelle BonneGueule doit faire face, pour continuer à vous proposer des vêtements avec des matières singulières et vous transmettre notre passion !

Malheureusement, le Covid n'est pas le seul perturbateur de nos livraisons…

UNE GUERRE EN UKRAINE QUI BOUSCULE LA CONFECTION EN EUROPE DE L'EST

Certaines usines qui produisaient en Ukraine ont été touchées de plein fouet par la guerre qui a débuté il y a un mois.

Quelques productions ont donc été déplacées en Roumanie (que ça soit les nôtres ou celles d'autres marques), ce qui a contribué à engorger les usines roumaines, surtout celles qui ont un savoir-faire très spécifique (comme les costumes par exemple).

D'ailleurs, les bermudas qui étaient sur le point d'être produits en Ukraine vont être exceptionnellement produits en Turquie dans un atelier partenaire de notre façonnier de l'Europe de l'est. Nous espérons revenir à 100% made in Europe dès :

  • qu'on a plus de visibilité et que nos ateliers en Roumanie se désengorgent,
  • qu'on trouve de nouveaux sourcings au Portugal notamment (trouver et installer une production dans une nouvelle usine ne se fait pas en quelques jours malheureusement)

Donc quand on met ces facteurs bout à bout, il en résulte de sérieuses perturbations sur notre production (notre supply chain comme on dit dans le jargon). En moyenne, nos productions en Europe de l'Est accusent un mois de retard, et il faut trouver des solutions pour chacune d'entre elles.

Voilà pourquoi on accuse des retards, et je vous remercie sincèrement pour votre patience à ce sujet 🙏

Ce contexte nous oblige donc à nous adapter, à penser différement, à nous réorganiser, bref, à tester de nouvelles choses pour les futurs lancements.

ET POUR LES FUTURS LANCEMENTS ?

Étant donné l'incertitude et la difficulté d'avoir des dates de livraison fiables au jour près, nous allons revoir notre manière de faire pour ce printemps.

BE WATER : LA STRATÉGIE “AU FIL DE L’EAU”

Et ça va commencer dès le prochain lancement femme pour la fin du mois de mars, où on va appliquer une stratégie "au fil de l'eau" : dès que la pièce arrive pour de bon chez notre logisticien, elle sera immédiatement disponible en boutique et sur notre eshop, sans article de présentation sur le média (car toutes les infos clés seront déjà sur la page de l'eshop).

Bonne gueule

Petit aperçu des futures sorties pour femmes…

Attention, cela ne concerne pas tous les lancements.

Par exemple, sur la collaboration avec Informale à venir +, tout semble arriver en temps et en heure, et là ça sera le format habituel : article de présentation ouverture des commandes quelques jours plus tard.

Nous allons donc vraiment nous adapter en fonction de l'évolution de la situation et de chaque pièce.

VOS QUESTIONS, NOS RÉPONSES

Vous vous demandez peut-être :

Mais pourquoi ne pas attendre de recevoir toutes les pièces et de faire le lancement une fois que tout est en stock ?

Parce qu'en pratique, on a eu dans le passé des pièces avec plus d'un mois de retard, ce qui obligerait à décaler tout le lancement en entier et ça ferait un sacré embouteillage au bout d'un moment, sans compter qu'on aurait des mois bien peu animés.

Mais comment je fais pour ne pas louper vos sorties alors ?

Honnêtement, si vous nous suivez sur les réseaux sociaux, que vous allez de temps en temps dans nos boutiques, notre eshop et notre média, et que vous êtes inscrit à notre newsletter, vous ne louperez rien !

BE WATER, MY FRIEND

Cette citation est de Bruce Lee, pour illustrer le concept d’adaptation face aux aléas de la vie : on ne peut pas frapper de l’eau, elle finit toujours par s’écouler et par prendre la forme de son contenant.

Autant vous dire que c’est une philosophie qui me parle beaucoup en ce moment !

Le point positif de cette période : cela va nous permettre de tester des nouvelles manières de fonctionner et pourquoi pas de changer durablement certaines pratiques, après 10 ans à lancer de nouvelles pièces quasiment chaque mois de la même manière.

Voilà pour et merci du fond du cœur pour votre patience, votre compréhension, et votre soutien. L'équipe y est sincèrement sensible et comme j'aime le répéter, "on a les meilleurs clients du monde" !

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures