Les pépites de la rédaction #25 – David

Temps de lecture : 5 minutes

17

Sans grande surprise, mes pépites sont aujourd'hui consacrées à des vêtements de saison, que j'ai choisi avec juste ce qu'il faut de caractère pour apporter un peu de peps dans vos tenues.

Chemise imprimée Gitman Vintage (~200€, faite aux Etats-Unis)

Je vagabondais un soir sur eBay quand je suis tombé sur une annonce pour une chemise Gitman Vintage sympa et vraiment pas chère. Je craque.

Pourquoi cette marque ?

Spécialisée dans la chemise, la marque est fondée par Max Gitman en Pennsylvanie en 1932.

L'entreprise s'appelle à l'époque "Ashland Shirt & Pajama Company" et a notamment fourni des chemises à l'armée américaine durant le Seconde Guerre mondiale.

Les employés de l'usine au début des années 1940. Depuis ses débuts, et jusqu'à ce jour, les chemises sont confectionnées dans son usine à Ashland, en Pennsylvannie.

En 1978, la marque prend le nom de Gitman Bros, et c'est en 2008 qu'apparaît la gamme Gitman Vintage. J'ai eu du mal à trouver des informations fiables sur les différences entre les deux gammes, mais on peut voir que l'offre en chemise classiques chez Gitman Bros. est plus importante. J'ai aussi lu que le sizing sur la gamme Vintage était plus contemporain et ajusté.

Les chemises ont un prix de base plutôt élevé, qui devient plus raisonnable en période de soldes, que ce soit sur leur e-shop ou via les différents distributeurs comme EndClothing, Mr. Porter ou GraduateStore.

Pourquoi cette chemise ?

Ayant vu la déferlante de chemises imprimées arriver ces derniers mois, j'ai souhaité jouer la sécurité ici, en choisissant une chemise à motif assez  fort mais à manches longues et de couleur bleue très classique.

Un motif très estival pour une chemise finalement facile à porter. La nuance de bleu est particulièrement réussie.

Voici quelques points de détail :

  • Le motif est agréable visuellement et bien dosé : il est suffisamment fort mais sans tomber dans l'overdose. On est loin des imprimés très "premier degré" qu'on trouve en fast-fashion.
  • Le col et les poignets sont extrêmement souples, sans triplure ni thermocollant : on ne sent rien entre les deux épaisseurs de tissu quand on pince le col entre ses doigts.
  • La confection est soignée : pas de fil qui dépasse, points de couture rapprochés , dernière boutonnière horizontale. Pas d'hirondelle de renfort.
  • La chemise est modérément ajustée , et plutôt longue .

En terme de style, comme elle est à manches longues, on peut l'interpréter soit dans un esprit vraiment été, ouverte sur un tee-shirt ou seule déboutonnée, avec un chino léger ou un bermuda olive et des sneakers basses, soit comme une chemise casual classique un peu passe-partout.

Pantalon De Bonne Facture, sneakers Superga. Les bracelets, je vous en reparle très vite 😉

Sweat manches courtes Drapeau Noir (49€, fait au Portugal)

Pourquoi cette marque ?

A-t-on encore besoin de présenter Drapeau Noir ?

La marque vise souvent juste avec un style oscillant du très classique au subtilement original , avec beaucoup de matières italiennes et japonaises, une confection européenne et des prix raisonnables au regard de la qualité.

Pourquoi ce sweat ?

On pourrait penser que le sweat manches courtes est un non-sens stylistique : trop léger pour être porté quand il fait froid, trop épais pour être porté quand il fait chaud.

Bien qu'il n'ait pas vraiment sa place dans des tenues par 30° ou par 0°, c'est en fait une bonne pièce de demi-saison.

Entre 10 et 20°, il ira parfaitement avec un outerwear du type bomber ou Mac, et entre 20 et 25° il se suffit à lui même.

Travaillé dans une matière légère comme ici, on peut le voir comme un tee-shirt épais, l'originalité du molleton sur un vêtement manches courtes en plus.

Et tant qu'on y est, pourquoi ne pas le prendre dans un coloris jaune safran comme ici, qui ira particulièrement bien avec des tons bleus, blancs, marrons voire une touche de vert.

Voici l'interprétation qui m'est venue à la vue de ce sweat. Rentré dans un pantalon Suitsupply et des desert boots Velasca aux pieds.

Il s'agit ici d'un modèle d'une ancienne collection et la marque propose ce produit en navy, bordeaux, gris sur sa collection printemps/été. Il n'y a malheureusement plus de stock sur l'e-shop de Drapeau Noir.

Au besoin, vous pouvez faire comme Jordan, qui a simplement découpé les manches de son sweat :

Costume d'été Louis Purple Loro Piana (579€, fait en Roumanie)

Pourquoi cette marque ?

Pour ceux qui s'en souviennent, on avait proposé une veste d'été en collaboration avec eux.

Ce sont principalement les costumes et les vestes qui sont intéressants : bien dosés en terme de style, montés dans de belles matières, avec une jolie confection et des prix compétitifs.

Pourquoi ce costume ?

Dans les commentaires que vous nous envoyez, je vois bien qu'être élégant quand les températures grimpent est un sujet important pour pas mal d'entre vous : que ce soit pour le travail ou des occasions spéciales comme les mariages par exemple.

Benoît a évoqué ce sujet à la fin de son guide pour un style fort en été, et je voulais aussi vous présenter un costume tout à fait adapté à cet usage.

Quand je fais les boutiques, j'aime toucher les tissus des vêtements exposés sur les portants. Ma main s'arrête sur l'étoffe de ce costume, légère, mais surtout très douce, là où les matières des costumes estivaux sont plutôt sèches (laines froides et lin notamment).

Je ne fus donc qu'à moitié surpris d'apprendre qu'il s'agit d'une laine de chez Loro Piana. Une laine stretch de surcroît, composée de 2% d'élasthanne.

On m'apprend ensuite que la ceinture du pantalon est aussi stretch, confort oblige. Ce même pantalon est d'ailleurs plutôt ajusté. Un peu trop pour mes presque 60cm de tour de cuisse : il vous ira mieux si vous êtes élancé.

Je ne suis pas parvenu à vous faire une vidéo où on voit bien le stretch de la ceinture. Sur cette photo, on peut voir le V d'aisance à l'arrière ainsi que l'ardillon à l'avant, où on y glisse la dent de sa ceinture.

Voici quelques autres caractéristiques du costume :

  • Revers à cran de 8cm, bien équilibrés
  • Poches plaquées
  • Épaule napolitaine, légère avec peu de rembourrage
  • Zéro doublure dans le dos, pour la légèreté
  • Boutonnière milanaise cousue main

Une construction que vous connaissez peut-être si vous avez vu notre dernier costume léger... en matière Loro Piana aussi.

On parle donc bien ici d'un costume plutôt formel, adapté pour travailler quand il fait chaud, pour être élégant lors d'un mariage... ou pour voyager. Le stretch et la légèreté de la matière le rendent parfait pour être à l'aise en avion ou en train.

La marque propose aussi ce costume dans deux autres déclinaisons :

  • Dans une laine stretch grise de chez Marzotto, à 459€. Le touché est pour le coup plus sec ici, et moins doux que sur le Loro Piana.
  • Dans un seersucker stretch à 419€.

Au premier plan, le costume Loro Piana. En second plan, le Marzotto. A l'arrière, le seersucker.

J'ai vu la première fois le costume en mai, et lorsque je suis revenu pour prendre les photos il y a quelques jours, j'ai vu qu'ils étaient tous à -30% . Le costume tombe donc entre 300 et 400€, ce qui fait une très bonne alternative sur ce type de costume léger à Suitsupply, avec une confection européenne en plus.

Le costume est disponible à la boutique Ternes de Louis Purple. J'en profite pour remercier l'équipe pour leur accueil et leur disponibilité.

Un dernier petit aperçu de cette matière, aux légers reflets mauves à la lumière.

Sur ce, je vous donne rendez-vous à la rentrée pour mes prochaines pépites, sur lesquelles j'ai déjà commencé à réfléchir... 😉

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.