Les pépites des lecteurs #1 – Louis

Temps de lecture : 4 minutes

8

Depuis quelques semaines, vous retrouvez chaque dimanche les pépites de la rédaction de BonneGueule. Il nous a semblé important de vous ouvrir cette rubrique à vous lecteurs, pour vous permettre de partager vos découvertes et coups de cœur. Place à Louis, qui inaugure donc les pépites de la communauté. Christophe.

Lorsque BonneGueule m’a proposé de vous partager mes pépites, jean selvedge enfilé, je suis parti à la conquête de l’ouest numérique, le but étant de récupérer le meilleur de ce que nous offrent les e-shops.

Comme la plupart des étudiants, j’ai un vestiaire très orienté casual, qui correspond à mon mode de vie, assez loin des western spaghetti finalement. Ma sélection va dans ce sens, avec de l’accessoire sans prise de tête, un sweat catégorie sumo et des boots à rendre Pocahontas jalouse.

Sweat en molleton lourd Drapeau Noir

homme sweat shirt bleu navy

Porté ici avec un pantalon de costume, le contraste est intéressant

Pourquoi cette marque ?

C’est une marque dont le nom est déjà apparu dans cette série (dans la sélection de David). De mon côté, je suis fan de l’esthétique de Drapeau Noir. Des pièces élégantes mais relativement discrètes, avec ce qu’il faut de décontraction.

Si vous souhaitez en savoir plus sur son créateur, Nicolas Barbier, et comment il a fondé la marque, je vous recommande le podcast de VeryGoodLord, jeu auquel s’est également prêté Benoît, ici.

Pourquoi cette pièce ?

Le sweat à capuche ou hoodie est un basique intemporel qui s’intègre parfaitement dans des tenues décontractées d’inspiration vintage .

Ici, Drapeau Noir le réinterprète sans cordons de serrage ni poches latérales. On ajoute le travail au niveau du fit des manches, et on obtient un basique moderne épuré.

Mais la particularité de la pièce, son X-factor, c’est le molleton utilisé de 550 g au m2 en molleton gratté. Pour vous donner une idée, c’est environ deux fois plus lourd que ce qu’on peut trouver généralement sur un sweat d’entrée de gamme.

Avant de l’enfiler, j’ai eu un peu peur que le confort s’en ressente mais c’est complètement l’inverse, la matière est enveloppante et tient chaud, vraiment. A réserver donc, pour l’hiver et les journées plus fraîches de la mi-saison.

Bracelet Le Vent d'Argent Le Vent à la Française

Bracelet homme rose des vents

Une rose des vents qui invite au voyage

Pourquoi cette marque ?

Ça n’est pas par chauvinisme que j’ai choisi cette marque de Clermont-Ferrand, mais bien pour ses produits, simples et bien réalisés, de manière parfaitement éthique en Auvergne, donc made in France. J’aime particulièrement la ligne de bracelets en argent, le reste de la collection (chaussettes et bonnets) est à réserver aux inconditionnels du made in France, avec un logo qui reste très présent.

Pourquoi cette pièce ?

L’été, j’en profite pour voyager, faire des activités en montagne, en mer. Bref, qui me font craindre pour mes bracelets, à savoir entre autres, un Atame en cuir et mon bracelet en perle œil de tigre Orner.

Ne souhaitant pas laisser mes poignets dénudés, le Vent d'Argent avec son disque en argent 925° et son bracelet en paracorde résistera parfaitement à ces conditions difficiles. L’argent se patinera même au fil des ports.
Je me vois tout à fait le porter cet été, avec un tee chiné ou une chemise hawaïenne, les pieds dans l’eau sous le soleil en attendant d’aller piquer une tête.

Boots Maine Guide 6 Eye Yuketen

Boots marron Yuketen pantalon kaki

Voilà qui me donne envie de traverser le Grand Canyon

Pourquoi cette marque ?

Pour son savant mélange de style traditionnel et de savoir-faire contemporain. Une double caractéristique que l’on retrouve notamment chez Visvim par exemple.
Yuketen est une marque avec un parti-pris stylistique fort, qui ne conviendra pas à tout le monde.

Mais là où elle fait le consensus, c’est sur la qualité de ses produits : tannage végétal, semelles en caoutchouc naturel et coutures faites à la main.

découpage boots marron Yuketen

Une vue en éclaté de la semelle, trouvée sur le site de Yuketen

A côté des modèles les plus audacieux, on retrouve une offre qui s’intègre assez naturellement dans des looks workwear aux influences amérindiennes ou même nippones.

Pourquoi cette pièce ?

Avec les Maine Guide 6 Eye, on est assez loin de mon budget étudiant, mais je me projette tout à fait dans cette paire avec un chino droit vert ou marine et un sweat vintage pour compléter la panoplie.

Possédant déjà deux paires de Red Wing, je suis un grand fan des boots typées « Americana » et celles-ci ne dérogent pas à la règle.

Je conseille de les porter avec un pantalon ayant une ouverture à la cheville pas trop étroite, sous peine de se retrouver avec une silhouette peu harmonieuse. Et quitte à porter des mocassins montés sur une semelle en Vibram, autant assumer le style jusqu’au bout !

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.