" Oh James…" (c’est Tom Ford qui va être content)

3

 

james

Parce que l'on m'a encore demandé d'où venait ses lunettes, il était temps qu'on fasse un petit tour vestimentaire du dernier James Bond.Sans surprise, cela fait des mois que l'on sait que Ford habille Bond : il fournit les fameux costumes de James Bond : imposants reconnaissables à leur carrure (une quarantaine ont été mis en pièces durant le tournage), les chemises, les smokings, et même le cardigan assez moche provient de cette griffe très rentable :

ford image

Vous l'avez deviné en observant la photo, ses lunettes de soleil (modèle 108S) sont aussi des Tom Ford, ma foi très jolies (les lunettes Ford ne déçoivent que rarement) :

image

Par contre, le problème récurrent avec ce cher James, c'est que dès qu'on lui enlève son costume, ça devient vite n'importe quoi. Pendant un bon quart du film, on le voit habillé en casual avec un haut bleu marine et un Levi's blanc (!) :levis

Si vous êtes un accro de la règle "pas de bas plus clair que le haut", vous risquez de vous étrangler pendant le film. Au niveau des pieds, ce n'est pas franchement mieux, en casual nous avons droit à une paire de Church's Ryder III aussi banales qu'ennuyeuses :

cl032-church-shoes cl032-ryder-III

Quand il s'agit de porter son costume, ce n'est pas la joie, puisque il arbore des Church's Philip tout aussi moribondes (qu'il abîmera beaucoup dans le film d'ailleurs) :

cl033-philip-shoe

Church's est réputé pour faire des chaussures très résistantes, c'est la seule excuse qui vient à l'esprit pour que Daniel Craig se balade avec ces souliers informes.

Ah oui, le prix : 490 € environ.

Quant au jean brut qu'il porte dans la dernière partie du film (celui qui est bien coupé au niveau des cuisses), il n'a pas encore été identifié. Certains penchent pour un Levi'S 501, ce dont je doute fortement (bouton de la braguette non visible, pas de rivets en cuivre sur les poches, etc...).

PS : Parce que la licence Bond, ça peut aussi être franchement vulgaire (et cheap).

A propos Benoît Wojtenka

J’ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j’aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Traztaroot

    Pour ceux qui se posent encore la question concernant le jean de Bond, il s’agit d’un Dunhill.
    Il est d’ailleurs fort probable que ce soit la source de la rumeur qui promettait Dunhill comme nouveau tailleur de Bond.

  • Anyway, let’s begin.

  • Shopping guy

    Coucou !

    Vu que tu t’y connait en mode, je voulais connaître ton avis sur la marque Laurent Lopez. Peut être pourrais tu nous dire ce que tu en penses via ton blog !

    Pour info, tu trouvera un article assez complet sur la marque à cette adresse (http://buzz-du-net.blogspot.com/) ou si tu préfères, je te fais un simple copier/coller !

    Voilà, merci encore pour ton blog, j’attend la suite avec impatience ! 🙂

    « Laurent Lopez

    La nouvelle marque à la mode pour le tout Paris depuis la rentrée de Septembre.

    Pour tout ceux qui ne connaissent pas encore, la marque Laurent Lopez nous arrive directement d’Espagne où elle fait déjà un carton depuis 2 ans ! Désormais elle séduit les parisiens de manière étonnante.

    Dans la continuité de la mode « slim », la marque Laurent Lopez se place sur le marché de la mode « homme fashion ». La marque se décline en vêtements et accessoires, exclusivement pour homme, et touche une tranche d’âge assez vaste puisque allant de 15 ans à 40 ans.

    Les premiers adeptes de la marque ont été les adolescents: il n’est pas difficile de trouver dans les rues de Paris un lycéen utilisant un sac « LL » ou portant un Polo de sa marque fétiche. Ce sont les jeunes qui ont participé activement à faire connaître la marque qui touche désormais également les 25/40 ans habitués à s’habiller « classe ». Les designers de la marque n’ont pas hésité à faire un petit clin d’œil aux jeunes français pour les remercier de leur aide, en créant une série de produits pour enfants.

    Les tarifs et la qualité de la marque Laurent Lopez permettent de la situer dans une catégorie intermédiaire entre le luxe et le tendance. Les produits restent abordables (compter 50€ pour un polo, 90€ pour une veste et 150€ pour un sac) bien qu’ils se situent dans une tranche assez élevée de la tarification globale vestimentaire. La qualité quand à elle est au rendez-vous: loin des « cousus main » de Louis Vuitton, les produits Laurent Lopez sont néanmoins des articles de haute finition avec un souci du détail.

    Pour le moment, la collection France, lancée il y a quelques mois, ne comporte que quelques produits. Néanmoins, devant la réaction enjouée du « public » français (les sacs Laurent Lopez sont restés en rupture de stocks pendant trois semaines quelques jours après la rentrée de septembre !), nous ne pouvons que penser que la prochaine collection sera conséquente, et probablement réservée à la France.

    Le logo Laurent Lopez est aisément reconnaissable : deux « L » inversés formant un losange, sous lesquels vient se placer le nom de la marque.

    Si la marque a été rapidement adoptée par les adolescents, il n’en a pas été de même pour les plus jeunes de la classe active : les 20/25 ans ont mit quelques semaines à accepter la marque, au départ controversée. Une nouvelle marque étrangère prenant le dessus sur les marques Françaises ne plaît pas à tout le monde ! Mais quand on aime, on ne compte pas.

    Il semblerait que pour le moment seules quelques boutiques en lignes (telles que le 669) et quelques boutiques parisiennes vendent la marque. Mais des bruits courent parlant de l’ouverture simultanée de 10 boutiques française et du site officiel de la marque courant mars prochain.

    A. Lecompte. »