Nos nouveaux vêtements : vidéo et focus sur nos pulls en cachemire 🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿

Temps de lecture : 10 minutes

Publié par le 14 décembre 2020

Eh bien voilà, on y arrive, à notre dernier lancement 2020…

Pour finir l'année en beauté, voici le programme de cette semaine qui s'annonce épique (coucou le père Noël).

Parfois, on a envie d’être paré à tout. Paré à partir en sprint pour attraper un bus. Paré contre le froid et les averses. Paré à sortir téléphone, portefeuille, masque et clés de nos poches à tout moment. Paré à nous étaler sur notre canapé si finalement, on décide de télétravailler.

Parfois, on a plutôt envie d’être chic. Apprêté, soigné et bien présenté.
Pourquoi choisir entre les deux ?

Ce samedi 19 décembre, on vous propose 10 vêtements à la fois pratiques, confortables et élégants pour les quotidiens qui vont vite, ou pas :

  • Deux parkas en flanelle de laine imperméable. Plus tout-terrain que jamais
  • Deux pulls dans un cachemire très doux qui a de la tenue. L’expertise écossaise a encore frappé
  • Notre jogpant en mérinos Reda Active revient en gris et en marine. Cette fois-ci, on a mis un avertissement pour l’addiction
  • Avec deux hoodies zippés assortis. Oui, en Reda Active et oui, ça donne un costume très cool
  • Deux paires de chaussettes dans un agréable mélange coton/laine de chameau. Vous aurez du mal à faire marche arrière.

Aujourd’hui, place à la présentation de nos pulls en cachemire !

Pourquoi un pull en cachemire chez BonneGueule ?

Parce que c'est un plaisir de fin gourmet

Eh bien parce que c'est l'une des rares fibres que nous n'avions pas encore explorée à 100 %, alors que sa place dans un beau vestiaire masculin est certaine ! Le pull en cachemire est un (luxueux) incontournable, et pourtant, nous ne l'avions toujours pas travaillé.

En effet, le cachemire — je ne vous apprends rien — est une fibre rare et coûteuse, et on ne voulait surtout pas se précipiter.

On a donc pris le temps de réfléchir à quel fournisseur choisir, comment capitaliser sur notre expérience dans la maille, bref, comment proposer une pièce singulière.

Pour cela, on s'est inspiré de quelques codes du sportwear qu'on a subtilement intégré sur ce pull… ou plutôt ces deux pulls !

Il y a enfin deux couleurs, et on n'a voulu explorer autre chose que du bleu marine et du beige.

Un coloris vert d'eau, très réussi sur ce cachemire (on y reviendra).

Un bleu clair, lumineux !

Sauf que vous allez le voir, trouver des beaux coloris de cachemire, qui sortent de l'ordinaire, s'est révélé un peu plus compliqué que prévu…

Vous allez pouvoir goûter à un plaisir de fin gourmet : porter un cachemire à même la peau. Oui, oui, ça se fait très bien, et c'est même super agréable !

Mais avant tout, commençons par le plus important dans un pull en cachemire : le cachemire justement ! je voulais un cachemire d'un fournisseur réputé et éprouvé, notamment au niveau de la durabilité dans le temps et lavage après lavage.

Hors de question de tomber dans la caricature du pull cachemire ultra délicat, qui se désintègre après 5 ports et un lavage en machine !

Et justement, les cachemires réputés les plus durables, on les trouve en Écosse, c'est là où notre voyage commence…

Un cachemire de chez Todd & Duncan

Une réputation de très longue date

Carte d'identité de ce pull

Poids pour une taille M : 275g

On va y revenir, mais sachez pour le moment que cela correspond au poids d'un pull 4 saisons :

  • en hiver, à même la peau ou par-dessus une chemise ou un tee-shirt
  • au printemps, évidemment
  • mais il doit aussi pouvoir se porter lors d'une soirée fraîche d'été !

Jauge : 14

La jauge indique le nombre d'aiguilles à tricoter dans une largeur d'un pouce (oui c'est du inch et non du centimètre).

Là où c'est contre-intuitif, c'est que plus la jauge est élevée, plus la maille va être fine. Il y a quelques subtilités, mais de manière générale, retenez : jauge élevée =maille fine, jauge peu élevée (4, 5 ou 6) = maille épaisse.

On avait fait des essais avec des jauges plus basses, mais on trouvait que cela ne faisait pas assez ressortir la douceur du cachemire.

A titre de comparaison : notre col roulé laine cachemire est en jauge 12.

Longueur des fibres : 37 mm

C'est un critère important, qui joue sur la longévité et le boulochage.

Plus la fibre est courte, plus y a de chances qu'elle "sorte" du fil, et qu'elle crée des bouloches.

En général, les fibres de cachemire sont comprises entre du 28 mm et du 42 mm. Sur le nôtre, avec une longueur de 37 mm, nous sommes clairement dans le haut du panier en matière de qualité.

2 fils

C'est un indicateur comme un autre, à ne pas prendre seul.

Il indique simplement l'épaisseur du fil utilisé. Ici : deux brins composent un fil à tricoter. Sur un pull 3, 4, 6 ou même 8 fils, cela indique que le fil sera plus épais, donc plus coûteux, mais on peut très bien faire un 3 fils avec trois fils de qualité moyenne !

J'insiste bien sur ce point : un nombre de fils plus élevé indiquent seulement un fil plus épais, mais pas forcément une maille plus douce ou plus durable !

Ce qui est un indicateur de la qualité des brins utilisés, c'est le titrage.

Titrage : 2/28 nm

Là ça devient un poil plus technique…

Le "2" renvoie au nombre de brins vu plus haut composant un fil. Mais justement, comment mesurer la finesse de ces brins ? L'épaisseur de la fibre ne suffit absolument pas, car on peut choisir d'en faire de brins plus ou moins épais.

C'est là que le titrage entre en jeu : cela signifie que 28 mètres de chaque brin font un gramme de cachemire . Donc plus le nombre est élevé, plus le brin est long, ce qui signifie qu'il est plus fin.

C'est un indicateur de qualité intéressant. La plupart des marques utilisent du 2/26, mais le fil de Todd & Duncan est plus haut de gamme, car il est en 2/28. Plus les brins sont fins, plus le fil qui en résultera sera doux.

"Nm" signifie simplement "number metric": on mesure donc cette longueur en mètre, et non miles ou en yards.

Origine du cachemire : Mongolie-Intérieure

Cette région, située en Chine, est celle d'où vient 95% de la production mondiale de cachemire. En effet, il y a des conditions uniques liées à la nourriture que mangent les chèvres, au terrain et au climat qui donnent les meilleures fibres.

Certains éleveurs essayent de produire du cachemire en Australie, mais pour le moment, ils n'arrivent pas à avoir la même qualité que le cachemire de Mongolie intérieure, car le climat, même s'il est proche des steppes mongoles, n'est pas tout à fait le même.

Le cachemire vient de chez Todd & Duncan, chez qui nous avions déjà réalisé un reportage vidéo lors de la sortie de notre pull épais en laine d'agneau :

Pour résumer, Todd & Duncan, c'est :

  • 150 ans d'expérience en Écosse dans le sourcing et le filage des plus belles fibres… avec toute la traçabilité qui va avec !
  • l'un des fournisseurs de cachemire les plus réputés au monde (oui, oui, au monde)
  • un souci maniaque avec des doubles et des triples vérifications dans tous les sens
  • une réputation inégalée dans la beauté de leurs couleurs

De quel grade est notre cachemire ?

Avant de mettre notre cachemire dans une case, encore faudrait-il savoir de quels grades on parle. A ma grande surprise, ce n'est pas complètement clair, et il y a encore débat chez les professionnels pour savoir à partir de quels microns d'épaisseur une fibre est considérée d'un grade A, B ou C.

Certains disent qu'en dessous de 15,5 microns un cachemire est de grade A, pour d'autres c'est en dessous de 16 microns, tandis que d'autres pensent que c'est toute fibre en dessous de 19 microns.

Le diamètre moyen des fibres de ce pull est de 15,9 microns, donc il est "plus ou moins" de grade A, ça dépend du point de vue. Ce qui est clair, c'est qu'il s'agit d'une qualité luxe.

Mais le plus intéressant reste à venir…

A 15,9 microns, je vous garantis que vous allez pleinement expérimenter le bonheur de porter du cachemire !

Quand on demande à Todd & Duncan pourquoi ils n'utilisent pas des fibres plus fines, ils sont catégoriques sur un point : une fibre de cachemire plus fine est certes plus douce, mais aussi plus fragile et bouloche beaucoup plus.

Ils estiment qu'un cachemire trop fin peut manquer de "corps", et se déformer plus facilement.

Pour eux, du haut de plusieurs décennies d'expérience à travailler le cachemire, cette épaisseur de 15,9 microns est le parfait équilibre entre douceur, qualité thermique, boulochage très réduit, et durabilité.

A ce propos, je vous invite également à parcourir l'interview de l'excellent "Put this on !" du directeur général de William Lockie, une marque de pulls en cachemire écossais qui achète son cachemire chez… Todd & Duncan ! Les spécificités du cachemire écossais y sont très bien expliquées.

Comme moi, c'est une pièce que vous n'allez plus vraiment quitter, y compris chez vous…

Le grand récap' !

Microns, titrage, nombre de fils, cela fait beaucoup de notions abordées dans cet article. Voici un récapitulatif :

  • à la base, il y a la fibre de cachemire, c'est le poil récolté. Ici, il est de 15,9 microns d'épaisseur,
  • de ces fibres, on en fait des brins ("threads" ou "strands" en anglais), et on mesure leur finesse par le titrage. 2/28 nm sur ce pull,
  • ces brins vont être assemblés en fil, et plus exactement en fil à tricoter ("yarn" en anglais). Pour savoir combien de brins sont utilisés pour faire un fil, on donne un nombre : 2 fils, 3 fils, etc. Ici, c'est un 2 fils !

Pourquoi le cachemire écossais est-il si réputé ?

Parce que ça dure !

"Created to last", c'est le fameux credo si cher à Todd & Duncan.

Il ne suffit pas de filer un cachemire pour qu'il soit solide, cela demande beaucoup de recherches sur la manière dont le fil est filé, torsadé sur lui-même, etc. Bref, cela demande une solide expérience, et Todd & Duncan a largement participé à la réputation de durabilité du cachemire écossais.

Ce n'est pas un hasard si les pulls en cachemire que l'on peut trouver en friperie sont presque tous écossais.

Et quand je vois mon expérience personnelle de ce cachemire, je veux bien leur donner raison !

Pour la petite histoire, les professionnels du cachemire écossais avancent souvent une durée de vie de 10 ans,  ou même plus lorsque le cachemire est correctement entretenu. En effet, Todd & Duncan ont bien conscience qu'acheter un pull en cachemire écossais est un investissement, et qu'à ce titre, il doit durer le plus longtemps possible.

Et je souhaite de tout cœur vous donner rdv dans 10 ans avec mon prototype !

Evidemment, je parle d'un usage "normal". Si c'est pour le porter tous les jours, avec un sac à dos bien chargé aux bretelles qui vont frotter encore et encore sur le pull, si vous comptez jouer avec votre chat, ou si vous vous tenez systématiquement en appui sur le même coude quand vous êtes assis, là oui, il va durer un peu moins longtemps.

La qualité Todd & Duncan : mon test personnel

On entend souvent à droite et à gauche "c'est un cachemire de grande qualité" mais sans souvent comprendre ce que le mot "qualité" signifie, les marques étant souvent floues à ce sujet.

Je vais donc vous dire mon avis sur ce que doit être un "cachemire de qualité".

Premièrement, je vais être très transparent sur mon processus de test : dès que j'ai reçu le prototype, je l'ai quasiment porté chaque jour, la plupart du temps à même la peau, et je l'ai lavé quatre fois (j'aurais pu le laver plus souvent, mais je voulais tester intensivement les propriétés anti-odeurs).

Ce n'est absolument pas la fréquence de port ce que je recommande, mais je voulais essayer d'obtenir un vieillissement accéléré.

Non seulement il tient très bien au lavage (j'aborde ce sujet dans un instant), mais à ma grande surprise, son boulochage est quasi inexistant. C'est à peine si de minuscules bouloches sont apparues au bout de quelques semaines aux endroits avec le plus de frottements, mais elles restent très rares.

Sur le peu de cachemire que j'ai pu porter, c'est de loin celui qui bouloche le moins.

Quand Todd & Duncan affirme qu'ils ne sélectionnent que des fibres d'au moins 37 mm, je veux bien les croire, car vu qu'elles sont très longues, elles ont d'autant moins de risques de sortir du pull, et donc beaucoup moins de probabilités de boulocher.

J'ai hâte de laver plus souvent mon cachemire, car on dit que c'est au bout d'une quinzaine de lavages qu'il commence à révéler son plein potentiel.

Vous vouliez donc le grand frisson du cachemire qui dure dans le temps, et qui se bonifie à mesure des ports ? Vous l'avez sous vos yeux.

Le célèbre point fort de Todd & Duncan : ses couleurs magnifiques

Des couleurs sublimes, tout simplement

Lors de la création de notre précédent pull (en laine d'agneau cette fois-ci) Todd & Duncan, j'avais déjà eu un aperçu de leur maîtrise des couleurs.

C'est bien simple : pour moi, les plus beaux coloris de cachemires — chinés de surcroît — sont chez Todd & Duncan.

Regardez-moi ce bleu clair tout en nuances ! Il n'y a que chez Todd and Ducan que j'ai réussi à trouver un tel chiné dans la couleur.

Il y a une subtilité, une finesse, une justesse, et une singularité bien à eux. Je ne comprenais pas pourquoi les couleurs de cachemire d'entrée de gamme se ressemblaient toutes, et bien maintenant je sais : avoir des couleurs travaillées et uniques, ça demande beaucoup d'expérience et des machines parfaitement maîtrisées.

Cela demande également un sourcing rigoureux pour sélectionner les fibres les plus blanches, qui sont, vous l'avez deviné, plus rares et donc plus coûteuses. C'est pour cela que les cachemires avec les plus belles couleurs sont plus coûteux.

Une couleur pas facile à décrire, mais que j'adore : suivant l'éclairage, il est plus ou moins bleu, gris ou vert… ou les trois à la fois ! Là aussi, c'est un coloris très à part qu'on ne trouve que chez des fournisseurs haut de gamme.

Et il faut également une vraie "direction artistique" (et la volonté d'en avoir une) au sein de ces filatures, ce qui est plutôt le cadet des soucis d'un fournisseur d'entrée de gamme.

C'est tout cela la qualité de Todd & Duncan : un soin maniaque pour créer des couleurs très réputées, une durabilité et une douceur éprouvée.

La question de la douceur

Une douceur qui s'améliore avec le temps

C'est un peu le "dirty secret" de certaines marques : il arrive que certains cachemires vendus (notamment en entrée de gamme) soient très doux à l'achat, car ils sont lavés avec beaucoup adoucissants.

Et forcément, avec les lavages, l'adoucissant va partir et le cachemire sera moins doux et va boulocher.

Dans le cas de notre cachemire, les choses sont différentes, c'est exactement l'inverse.

Au premier abord, vous allez voir que notre cachemire est "simplement" doux. Pas d'inquiétudes à avoir : je vous garantis qu'à mesure des ports et des lavages, il va s'adoucir encore plus. Je suis catégorique sur ce point.

Ce cachemire fait partie des vêtements qui deviennent meilleurs avec le temps.

C'est très flagrant au toucher entre le prototype que je porte et un pull neuf, jamais porté.

C'est justement une caractéristique des cachemires écossais haut de gamme : ils deviennent de plus en plus doux avec le temps, signe de fibres soigneusement choisies.

Donc retenez bien ça : la douceur de notre pull neuf n'est pas du tout la douceur définitive. Elle va s'améliorer à l'usage.

Derek Guy, le fondateur de l'excellent Put this on !, fait le même constat que moi : les cachemires écossais, quand ils sont neufs, sont moins doux (et ils sont plus durables) que les cachemires italiens. La douceur vient avec le temps, exactement comme le délavage d'un jean brut qui se fait petit à petit.

Pourquoi cette épaisseur ?

Pour un cachemire que l'on sort en hiver, il aurait été très tentant de pousser l'idée à fond et de sortir un cachemire très épais qui pèserait 600g ou 700g.

Sauf que :

  • le prix grimpe en flèche (mais vraiment en flèche) avec une telle quantité de cachemire
  • et son épaisseur le cantonne à une utilisation quasi-hivernale

Pour notre premier pull en cachemire, et étant donné que pour beaucoup d'entre vous cela va être très probablement votre premier pull 100% cachemire, je voulais une épaisseur que l'on puisse porter quasiment toute l'année : en hiver certes, mais aussi au printemps, voire même lors d'une fraîche soirée d'été au Pays Basque.

C'est une épaisseur qui permet de porter facilement une chemise en dessous.

Je ne m'interdis pas de proposer des cachemires plus épais à l'avenir, mais pour notre premier pull en cachemire, on voulait une pièce portable toute l'année.

D'ailleurs, son amplitude thermique est assez "modulable" si vous le portez à même la peau, avec un tee-shirt en dessous, ou une chemise, ou même une surchemise par-dessus.

C'est un point important : toujours dans l'idée que vous puissiez porter ce pull dans de nombreuses tenues, l'épaisseur de ce pull est le parfait compromis selon moi pour tester de nombreux layerings sur deux niveaux :

  • par-dessus ce pull : surchemise, chemise militaire, blazer, doudoune sans manches ou même cardigan très épais
  • en dessous ce pull : chemise évidemment, mais aussi tee-shirt, en coton ou en laine mérinos, ou rien du tout, à même la peau !

Il tient chaud ce pull ? Mon expérience personnelle

En photo, il est très difficile de se représenter l'épaisseur d'un pull en cachemire, et de ses avantages, je vais donc essayer de vous expliquer à quoi vous attendre.

Comme je l’ai dit, c'est un pull qui pèse 275g pour une taille M.

Il est dans la catégorie des pulls en cachemire dits "fins", mais pas dans les "ultrafins". C'est un poids dit "4 saisons", qui correspond au gros du marché pour toutes les bonnes raisons citées, là-dessus nous n'avons pas cherché à réinventer la roue.

A porter toute l'année avec plaisir !

Pour ce qui est de l'épaisseur, c'est un pull à mi-chemin entre un base à layer (de luxe) à porter à même la peau (ce que j'ai intensivement testé) et un pull fin en laine.

Pour vous donner une idée encore plus précise, il est un chouïa plus épais que nos cols roulés en laine et cachemire ou nos cardigans en laine, soie et cachemire.

Côté isolation thermique, il est clair que le cachemire est plus chaud que la laine, je m'en suis bien aperçu après toutes ces journées à le porter à même la peau. Je dirais qu'il a l'épaisseur d'un pull en laine mérinos fin, mais l'isolation thermique d'un pull mérinos de poids moyen. Tout en étant très agréablement respirant.

Si en plus vous ajoutez un tee-shirt ou une chemise en dessous, vous êtes au top ! Avec nos tee-shirts en laine mérinos à manches longues, vous avez un ensemble qui peut faire face à de vastes amplitudes thermiques, sans jamais étouffer à l'intérieur d'un bâtiment.

Je trouve que la chaleur du cachemire est plus douce, plus douillette que celle de laine, bref, tout simplement plus luxueuse…

Un pull monté comme un sweatshirt

Oui, oui, ça existe !

Voici une "modestie", ce fameux triangle hérité du sportswear.

Quand nous avons imaginé ce pull en cachemire, c'était très clair dans ma tête : je voulais éviter à tout prix de créer un pull en cachemire aux accents "vieillots" dans une couleur vue et revue.

C'est pour cela qu'on a voulu le rajeunir en le "twistant" avec des détails empruntés à l'univers du sweatshirt :

  • le plus visible est le fameux triangle au niveau col, que l'on appelle "modestie" et qui participe beaucoup à rajeunir cette pièce
  • les manches sont montées en couture raglan, comme un sweatshirt
  • et il y a des coutures dites "flatlock" au niveau des manches et du col. Ce sont des coutures plates qui viennent du sportswear, et dont le but était d'éviter d'avoir des frictions avec une couture classique proéminente

Une épaule en raglan, un détail sportswear qui passe également très bien sur du cachemire !

Le résultat ? Un pull en cachemire à porter autant avec des sneakers qu'avec un blazer, il est à l'aise dans plusieurs univers.

N'hésitez pas à porter ce pull avec sneakers !

L'entretien de ce pull

C'est le point de crispation quand on possède un pull en cachemire, et c'était également le mien. Pour tout vous dire, c'est pour ça que je suis assez frileux (sans vilain jeu de mots) pour acheter des pièces en cachemire : c'est coûteux et il y a souvent un risque à l'entretien.

Mais ce n'est pas le cas de notre pull en cachemire. Voici donc mon protocole de test.

J'ai lavé ce pull quatre fois :

  • à chaque fois en programme laine/délicat, avec une lessive pour laine
  • en essorage à 400 trs/min, et à froid ou à 20°c,
  • dans un filet de lavage (j'ai aussi essayé avec une taie d'oreiller).

Bilan : il est ressorti comme neuf à chaque fois (et plus doux que la fois d'avant).

N'oubliez pas de le faire sécher à plat (je l'ai posé sur le dessus de mon étendoir) et non suspendu, c'est très important pour qu'il garde sa forme.

Au niveau de la fréquence de lavage, vous pouvez le laver après 4 ou 5 ports, ça suffit largement.

Vous pouvez donc le laver l'esprit tranquille ! Et pas d'adoucissant, ça ne sert à rien.

Les plus anxieux choisiront le lavage à la main, mais je ne suis pas sûr que ça change grand-chose.

Point important : après un lavage en machine, ce pull peut "rentrer" un peu, et vous allez avoir l'impression qu'il a très légèrement rétréci. Il faut juste le porter normalement pour qu'il reprenne sa forme au bout de quelques heures, comme après avoir lavé un jean par exemple.

Petits conseils pour allonger sa durée de vie

Évitez de le porter deux jours d'affilé, histoire de laisser le temps à la fibre de respirer, comme sur les blazers de costume. Si vous le portez deux jours de suite pour un week-end, ce n'est évidemment pas dramatique, mais sa durée de vie sera optimisée en espaçant les ports.

Je veux juste que vous évitiez de faire le bourrin comme moi où je l'ai porté quasiment tous les jours pendant un mois et demi !

Et ne le suspendez pas sur un cintre, car comme n'importe quelle autre maille, il y a un risque de le déformer.

En suivant mes consignes de lavage, vous pouvez être serein sur sa durabilité.

La question du prix

Je sais, parler du prix d'un vêtement en cachemire est souvent mal vu chez les marques, mais là je pense que c'est nécessaire (et intéressant) de le faire.

Effectivement, c'est un cachemire de la même qualité que l'on peut trouver chez les marques de luxe, avenue Montaigne, qui vendent des pulls en cachemire bleu marine à 1000€ .

Mais la comparaison est presque trop facile, et forcément en notre faveur.

Pour être plus réaliste, je dirais que c'est un pull qui coûterait normalement dans 400€ (+/- 50€) dans le "commerce classique".

Concernant le prix de notre pull, il sera sous les 250€ pour l'un des meilleurs fournisseurs de cachemire et fabriqué au Portugal.

Autant vous dire que je suis super fier de la qualité de ce cachemire au regard du prix que l'on propose !

Le guide des tailles

Cliquez ici pour le lire !

Comment vous procurer ces nouvelles pièces ?

Rendez-vous sur notre e-shop ou découvrez nos nouveautés ici.

Et pour ne rien louper de ce lancement et des prochains, inscrivez-vous ici :

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées. J'aime aussi le techwear, les matières japonaises, le sport et le thé.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.