On a fait un gilet sans manches en nylon ripstop japonais 🗻

Temps de lecture : 4 minutes

Publié par le 19 janvier 2021

On a travaillé sur de nouveaux vêtements et ils arrivent ce samedi 23 janvier.

On les a pensés autour de notre obsession du moment : s'habiller décontracté avec une pincée d'élégance.

Concrètement ? Ce sont des vêtements que l’on peut porter chaque jour car ils n'en font pas des tonnes et qu’ils sont confortables. En plus de cela, ils ont tous en commun ce petit plus : un détail tailleur par-ci, une couleur ou matière précieuse par-là, qui leur confère un chic naturel.

Un exemple ? On en a cinq :

  • Une veste en maille dans un fil exclusif mérinos/alpaga/soie. Votre blazer le plus agréable à porter
  • Un gilet sans manches en nylon ripstop japonais. Résistant aux déchirures et à l'ennui stylistique
  • Deux chemises épaisses en coton/yak. Rayée ou unie ? On s'excuse d'avance pour le dilemme
  • Un jogpant en flanelle de laine italienne. Classique de chez nous revisité dans une couleur taupe

Aujourd'hui, Benoît vous présente notre gilet sans manches !

Notre gilet sans manches

Une nouvelle étoffe pour étoffer la gamme

Le gilet sans manches une pièce qui est très appréciée chez nous, notamment en raison de l'utilisation du Climashield, cet isolant si agréable. C'est pour cette raison que nos gilets sans manches collectent des témoignages très enthousiastes :

On commence à avoir une belle gamme de gilets sans manches, avec à chaque fois un aspect flanelle mais je trouvais qu'il manquait une pièce avec un aspect plus "sportwear".

Gilet sans manches, chemise en chambray et jogpant BonneGueule.

Nylon japonais ripstop coupe-vent

Une matière qui déchire (pas)

C'est un nylon du japonais Shibaya avec qui on a travaillé à de multiples reprises. Il est filé, tissé et teint au Japon.

Il présente un poids de 85g/m2, ce qui est un bon équilibre entre légèreté et tenue dans le temps. Nous ne sommes pas sur un nylon fin comme du papier à cigarette qui va se déchirer au moindre accroc !

Et son intérêt par rapport à une flanelle de laine, c'est qu'il présente un meilleur effet coupe-vent.

On distingue le léger quadrillage du ripstop qui apporte de la texture à ce nylon.

J'ai tendance à déconseiller les sacs à dos et autres besaces sur des vêtements en flanelle de laine, à cause de l'effet abrasif d'une sangle.

Par contre, sur un nylon, vous pouvez y aller sans problème ! Le nylon ne craint pas les bretelles d'un sac à dos.

La technique japonaise du "salt shrinkage"

Si vous regardez cette matière de plus près, vous verrez un léger effet marbré sur ce nylon et une main dite "crispy", ou craquante.

En fait, cet effet est obtenu par une technique très bien maîtrisée par le fournisseur japonais : le "salt shrinkage". La matière est plongée dans de l'eau salée, et ensuite elle passe à la teinture.

Et c'est comme ça qu'on arrive à avoir cet effet particulier, et cette main toute "japonaise" qui n'est pas sans rappeler les fameux cotons "typewriters" avec eux ausssi des mains craquantes, que les Japonais adorent.

Et du climashield Apex pour la chaleur

Puis, pour vous garder au chaud, nous utilisons comme d'habitude du Climashield, de la gamme APEX, d'épaisseur 133g/m2.

En ce qui concerne Climashield, j'ai longuement expliqué pourquoi j'adore autant cet isolant, je vais donc rappeler les points clés :

  • ce sont des filaments continus : il a donc une bien meilleure résistance dans le temps, et il ne va pas se déliter
  • il résiste très bien à la compression, il retrouve son gonflant très rapidement
  • il évacue l'humidité, contrairement au duvet qui a du mal à la gérer

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cet isolant merveilleux, voici plus de précisions à son sujet :

On a choisi dans la gamme APEX (poids de 133/m²) parce que c'est cette gamme qui a le meilleur ratio chaleur/légèreté.

isolant Climashield et laine italienne

C'est avec cet isolant qui ressemble à un petit nuage que le miracle se produit...

Climashield nous fait savoir que, selon eux, à poids égal, l'isolant APEX est le plus efficace du marché. D'ailleurs, c'est une gamme assez récente, puisqu'elle a été lancée en 2008, alors que Climashield existe depuis 1974.

Et comme d'habitude, je regarde beaucoup quels sont les clients des producteurs de matières techniques. En effet, c'est souvent un bon indicateur de la fiabilité d'une marque. Alors selon vous, qui utilise du Climashield ?

  • Acronym évidemment, dans son bomber J50
  • Tilak, une marque tchèque très réputée
  • Arc'téryx, dans sa ligne de base et dans sa ligne haut de gamme Veilance. La ligne militaire — la gamme LEAF — comporte aussi du Climashield.
  • Kanuk, une marque québécoise de parka haut-de-gamme, qui crée des pièces pour lutter contre les grands froids. Nos lecteurs canadiens comprendront.

Très bien mais pourquoi ces marques utilisent du Climashied et pas un autre isolant ?

Quelle est la particularité du Climashield ?

La première chose, c'est que Climashield est le pionnier des "filaments continus".

Dans une vidéo dont les fabricants de matières techniques ont le secret, on voit bien le fonctionnement de l'isolant :

En fait, une ouate "classique", c'est comme du coton de pharmacie, ça se délite.

C'est un problème pour le vêtement car, avec les usages répétés, les mouvements, les lavages ou l'humidité, votre isolant ne ressemble plus à grand chose à la fin .

Mais ce n'est pas le cas du Climashield !

Ce sont de longs filaments continus ce qui en fait, d'une certaine façon, un isolant "indéchirable". C'est comme si vous tentiez de rompre une ficelle en tirant de chaque côté, dans le sens de la longueur. Impossible je vous dis !

Et il en ressort deux avantages très intéressants pour nous :

  • Parfaite tenue dans le temps : le Climashield ne se déchire pas quand il est étiré, il ne s'agglomère pas et ne se sépare pas.
  • Hautement compressible : il va retrouver sa forme initiale très rapidement, ce qui le rend bien pratique quand vous allez mettre cette doudoune dans votre valise pour le week-end.

Une technologie qui lutte contre l'humidité du tissu

Enfin, notre isolant Climashield est doté de la technologie dite "Aquaban" (oui, je sais, ils sont très forts en noms) : il garde la chaleur même quand il est mouillé, tout en permettant à la transpiration de s'évacuer rapidement. Sur une pièce destinée à être portée en intérieur et en extérieur, c'est une caractéristique très utile.

On peut penser que je suis un vrai perfectionniste mais, ayant déjà fait des tests avec des isolants de moins bonne qualité, je vous garantis que c'est bien moins agréable : la sensation de moiteur peut s'installer vite.

Autre chose importante à savoir : pour que le Climashield puisse bien fonctionner, il a besoin d'avoir du gonflant, il ne doit pas être excessivement plaqué contre votre corps, car l'isolant ne doit pas être écrasé.

Il doit juste se poser sur votre buste quand il est fermé, et c'est tout.

Ce n'est donc pas une pièce à choisir trop ajustée. Je vous conseille tout simplement de choisir votre taille habituelle.

Nouveau col plus protecteur

Vous protéger du froid ? Il est sur le cou

Vous l'avez vu sur les photos, nous avons dessiné un nouveau col, un peu plus montant que nos cols habituels de gilets sans manche.

Il a tout simplement pour but de vous protéger encore mieux le cou du froid.

Et les autres détails ?

On ne les a pas oubliés

Gilet sans manches, chemise en chambray et jogpant BonneGueule.

Double zip YKK

C'est le genre de détail tout simple que vous appréciez beaucoup, et qui permet d'être plus confortable quand on est assis :

Il y a une finition "vintage" sur le zip qui lui donne une jolie patine.

Doublure 78 % coton et 22 % modal

Toujours dans cette optique de douceur et de confort, c'est une doublure 78 % coton et 22% modal d'un fournisseur italien qui est montée sur cette doudoune.

C'est d'autant plus adapté, car vu qu'il n'y a pas de manche, l'humidité corporelle circule très bien et il est peu probable qu'il y ait la moindre odeur après plusieurs ports !

Des poches intérieures zippées

Vous commencez à me connaître : j'ai une obsession d'avoir mes petits effets personnels "en sécurité" dans mes vêtements. Et cette doudoune n'y fait pas exception : vous avez deux poches intérieures zippées pour sécuriser vos papiers importants, vos écouteurs, vos CB, etc.

C'est un détail pratique et je sais que vous y tenez beaucoup !

Comment porter ce gilet sans manche ?

Le plus simplement du monde

Avec une veste en maille

Voici toutes les pièces de ce lancement ensemble ! C'est une tenue qui montre notre amour des textures : maille, nylon ripstop, flanelle de coton et yak, flanelle de laine, etc.

C'est un mélange de matières haut de gamme avec un esprit de décontraction.

Ici, la texture de la flanelle de la chemise, la maille de veste et le nylon sont trois textures très différentes, mais dans des couleurs sobres pour ne pas surcharger la tenue.

Et le pantalon permet de finir cette tenue avec une belle teinte couleur taupe.

Veste en maille, surchemise, gilet, pantalon et sneakers BonneGueule.

Veste en maille, surchemise, gilet, pantalon et sneakers BonneGueule.

Avec une chemise en chambray et un jogpant en flanelle de laine

Comme diraient les anglais, c'est l'option "effortless". C'est une tenue qui déroule un bel ensemble de bleus, mais dans des textures très différentes.

L'intérêt, c'est d'avoir un haut décontracté (chambray + nylon) qui contraste avec la flanelle de laine rayée du pantalon.

Gilet sans manches, chemise en chambray et jogpant BonneGueule. Runnings Novesta.

Et vous ?

Ce gilet sans manches, vous le porteriez avec quoi ? Partagez vos idées !

Comment vous procurer nos nouvelles pièces ?

Atterrissage des nouveautés ce samedi 23 janvier dès 11h sur notre e-shop.

Toutes nos nouveautés seront également disponibles en boutiques.

Et pour ne rien louper du lancement, inscrivez-vous ici :

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.