Nouveau : nos chaussettes en coton et laine de chameau 🐫

Temps de lecture : 5 minutes

Publié par le 16 décembre 2020

Parfois, on a envie d’être paré à tout. Paré à partir en sprint pour attraper un bus. Paré contre le froid et les averses. Paré à sortir téléphone, portefeuille, masque et clés de nos poches à tout moment. Paré à nous étaler sur notre canapé si finalement, on décide de télétravailler.

Parfois, on a plutôt envie d’être chic. Apprêté, soigné et bien présenté.
Pourquoi choisir entre les deux ?

Ce samedi 19 décembre, on vous propose 10 vêtements à la fois pratiques, confortables et élégants pour les quotidiens qui vont vite, ou pas :

  • Deux parkas en flanelle de laine imperméable. Plus tout-terrain que jamais
  • Deux pulls dans un cachemire très doux qui a de la tenue. L’expertise écossaise a encore frappé
  • Notre jogpant en mérinos Reda Active revient en gris et en marine. Cette fois-ci, on a mis un avertissement pour l’addiction
  • Avec deux hoodies zippés assortis. Oui, en Reda Active et oui, ça donne un costume très cool
  • Deux paires de chaussettes dans un agréable mélange coton/laine de chameau. Vous aurez du mal à faire marche arrière.

Aujourd’hui, Michel vous dit tout sur nos chaussettes !

Mieux vaut tard que mauvais

Plus d'un an pour trouver chaussette à notre pied

chaussettes beige

Sneakers et chino BonneGueule.

L'histoire remonte à 2018.

On travaille alors sur notre lancement de janvier 2019. L'idée derrière la capsule, c'est de vous faire découvrir la prestigieuse laine de chameau.

Notre cœur bat pour sa douceur et sa texture duveteuse. On se dit qu'on la verrait bien sur une paire de chaussettes.

Une paire 100% laine de chameau aurait une vie courte et un prix stratosphérique. Il faut mixer et ça tombe bien, on veut justement vous proposer un mélange de fils à part.

On part à la quête de celui qui nous fera vibrer. On fait plusieurs essais. Le lancement approche et on n'est pas encore conquis. On veut prendre le temps de bien les faire. Alors on décide de les sortir plus tard.

Plus tard, c'est maintenant.

chaussettes grises

Alchimie entre deux fils

Ils s'entendent plutôt bien

Voici un problème de maths.

On part d'un fil 80% coton bio et 20% laine de chameau.

On mélange avec un second fil 100% coton.

On renforce l'ensemble avec 5% de polyamide.

On ajoute 1% d'élasthanne pour la tenue.

Quelle est la composition finale ?

Ne sortez pas votre calculette : comme on est des profs sympas, on vous souffle la réponse !

11% laine de chameau

Dans nos recherches, on tombe donc sur un premier fil en coton/chameau. Il est fabriqué en Italie chez Olsece Ferrari.

On se dit qu'il correspond bien à ce qu'on veut. D'abord, parce qu'on apprécie la qualité et le rendu de la couleur.

Ensuite, il y a la laine de chameau. On est dans le thème, tout va bien. Elle rend la composition intéressante, avec un petit côté duveteux. Elle donne un mélange agréable à toucher et donc à porter. Bref, on est bien partis pour obtenir une paire qui se démarque.

chaussette beige

C'est d'ailleurs le moment de vous dire en dire plus sur cette laine.

Quand on dit laine de chameau, on parle de celui de Bactriane. Il vient des plaines d'Asie Centrale où les hivers sont peu commodes. Sa toison lui permet de les affronter tout en restant adaptée aux saisons plus chaudes.

chameau bactriane

Voilà la bête (crédit : pixabay).

Sa laine est particulièrement rare et donc couteuse. On en voit souvent chez les marques de Luxe. Logique.

Dans l'industrie textile, il est souvent difficile d'en savoir beaucoup sur l'origine des fibres . Ces informations sont noyées par le nombre d'intermédiaires et on n'y peut pas grand chose à notre échelle. Comme d'habitude, on a fait au mieux et on vous rapporte tout ce qu'on a pu savoir.

Dans notre cas, les chameaux sont élevés en Chine.

Ils vivent en pâturage et sans clôture. Ils ont peu de contact avec les hommes. Les éleveurs doivent juste s'assurer qu'ils y aient plusieurs points d'eau et ils n'ont pas besoin de les nourrir. Dans la nature, les chameaux se débrouillent bien seuls pour ça.

En général, ils sont élevés pour leur lait ou leur viande. La laine n'est jamais une fin en soi.

Cette dernière est récoltée quand la saison change et qu'ils n'en ont plus besoin. On réunit les chameaux autour des points d'eau et on coupe leur toison aux ciseaux. Dans certains cas, on a juste à la ramasser au sol.

Ensuite, on trie les fibres et on sélectionne les plus adaptées pour le filage. Une fabrique s'occupe du nettoyage en utilisant l'eau des nappes phréatiques, traitée selon des normes gouvernementales.

43% coton bio

Le coton est là car c'est une valeur sûre pour des chaussettes, tout simplement. Ici, il amène de la variété dans la texture mais surtout de l'élasticité, de la tenue, de la stabilité au lavage et donc de la durabilité. Il ramène aussi le prix sur terre .

chaussettes grises homme

Jogpant et sneakers BonneGueule.

Dans ce premier fil de chez Olsece Ferrari, on arrive à avoir un coton bio. Il provient d'Inde et il est certifié GOTS.

Géré par l’organisme de contrôle et de certification Ecocert, le label GOTS est délivré sur audit aux fabricants qui intègrent les critères environnementaux de l’agriculture biologique tout le long du processus de transformation textile.

De la culture des fibres aux étapes de teinture en passant par le filage, ce label vérifie :

  • le respect de l’environnement
  • la traçabilité des matières premières
  • la santé des consommateurs
  • les critères sociaux, tels que les niveaux de salaires ou la régularité de l’emploi

Si vous voulez en savoir plus, je vous laisse lire la présentation du label et de ses critères.

40% coton

Avec ce premier fil en coton/chameau, il nous en faut un second pour faire la paire. Un beau jour, on a un coup de cœur pour les gammes de couleurs du fournisseur portugais Trifitrofa.

Ici, le coton est cultivé et filé au Pakistan avec une certification Oeko-Tex. C'est à dire sans substance nocive. On aurait aimé trouver un fil fabriqué à coté mais le meilleur pour ce mélange, c'est celui-là.

La qualité du fil est au rendez-vous et la rencontre entre les deux donne quelque chose qui vaut le détour. Alors on y va.

Hautes en couleurs

L’œil ne reste pas sur sa faim

Pour obtenir l'effet chiné qu'on veut, tout se joue dans la couleur des deux fil choisis.

On tente d'abord avec deux fils de couleur assez proche et on trouve que l'ensemble manque de variété.

On poursuit nos essais avec des fils plus contrastés. Là, il se passe quelque chose. On pousse l'effet chiné plus loin et on adore le rendu.

chaussette grise tricot

Pour la petite histoire : le fil coton/chameau est le plus foncé et le fil 100% coton le plus clair.

Pour les prototype finaux, on s'arrête sur un gris et un camel avec des nuances abondantes.

Ces couleurs sont simples à porter tout en ayant plein de choses à raconter.

Hautes en relief

Là, l’œil se régale

Maintenant, il s'agirait de donner de la texture à tout ça. Alors on cherche et on trouve ce point de tricot épais.

Le résultat est beau, moelleux, duveteux et confortable. Pour des chaussettes, ces qualités sont bonnes à prendre.

Il y a aussi un toucher gonflant qui est agréable.

Là encore, on fait plusieurs essais car on veut obtenir la densité qu'il faut. Assez pour qu'elles tiennent la route au fil des ports et lavages. Pas trop pour qu'elles passent aisément dans vos chaussures. Ce serait dommage de prendre une pointure, non ?

Ce juste milieu, on le trouve avec une jauge de 6 .

tricot beige

Comme pour nos dernières chaussettes, on a travaillé avec AJGoncalves. C'est un atelier portugais expert en chaussettes et collants depuis 1996. Ils savent notamment s'y prendre avec les mélanges de matières et travaillent beaucoup de fibres différentes : coton, laines, soie, synthétiques, etc...

C'est une entreprise bien développée. Elle fournit beaucoup de marques moyen et haut de gamme en Europe et ailleurs. AJGoncalves dispose même de sa propre marque de chaussettes.

L'entreprise perfectionne régulièrement ses méthodes de production et tient ses équipements à jour pour rester à la pointe.

Elle a tricoté nos chaussettes avec une machine circulaire à double cylindre, puis les a fermées sur une autre machine en cousant la pointe du pied.

On est contents du montage. À l'intérieur comme à l'extérieur, c'est fait proprement.

chaussette homme grise

Dernières formalités

Comme ça, vous savez vraiment tout

  • Elles sont pensées pour arriver à mi-mollets. Le seul costume pour lequel on les recommande, c'est donc notre ensemble jogpant et hoodie en laine mérinos Reda Active que l'on vous présente très vite
  • Les tailles seront 39/42 et 43/46. Si vous faites du 42,7, prenez celle du dessus
  • Vous pouvez les laver en machine à 30°. Comme vous le savez, on mène une guérilla contre les sèche-linge

Et le plus important :

Comment vous procurer ces nouvelles pièces ?

Rendez-vous sur notre e-shop ou découvrez nos nouveautés ici.

Et pour ne rien louper du lancement, inscrivez-vous ici :

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.