Notre nouveau costume décontracté Ferla en baby alpaga

Temps de lecture : 7 minutes

57

Je vais commencer cet article par un immense MERCI.

Dans la vidéo publiée lundi, on vous présentait un costume un peu particulier, et je ne m'attendais pas à recevoir autant de soutiens. Vous avez été nombreux à nous dire "c'est super de vous voir proposer des pièces plus fortes que d'habitude, continuez comme ça ! »

Le message est bien passé, et dans ce sens, on a de très belles choses sous le coude jusqu'à la fin d'année.

Donc merci encore pour votre accueil, c'est grâce à ce genre de commentaires qu'on a envie de se challenger et de vous offrir des matières et des vêtements vraiment uniques.

Alors, qu'en est-il de ce costume ?

Une photo qui montre parfaitement dans quel contexte on a imaginé cette pièce. Oui, le pull col cheminée en dessous de la chemise est un twist assez marrant, mais ce que j'aime le plus, c'est cette lanière qui donne du mouvement à la photo.

C'est Paul, un modéliste créatif pour de grandes maisons de luxe, passionné par l'univers tailleur, qui porte ce costume, dans son propre studio. C'est parti !

Je vous laisse découvrir la vidéo sans plus attendre !

Une envie de jouer avec les codes de l'univers tailleur

Paul ne pouvait pas être un meilleur ambassadeur pour cette pièce. (Chemise Cotton Society, Sneakers VOR).

On ne peut le nier : les codes du sartorial sont en profonde mutation, comme si les créateurs voulaient les remettre en question.

Et nous sommes loin d'être les seuls à vouloir s'amuser avec des pièces autrefois formelles. Comment ne pas aborder le cas de Dior Homme et de sa fameuse veste oblique sortie il y a un an ?

Costume Dior Homme de cet hiver.

L'intention est louable, mais je trouve qu'on peut encore plus s'amuser sur le côté décontracté et casser l'aspect austère de la matière (et plus globalement de cette tenue).

Avec notre goût pour les matières qui ont du caractère et nos influences des marques japonaises, on pense qu'on avait quelque chose à apporter dans ce qu'on surnomme le "soft tailoring".

Paul a décidé d'utiliser très sommairement les lanières, comme pour s'il avait enfilé la veste 5 secondes avant d'être pris en photo, mais vous pouvez faire le noeud que vous voulez.

Mais il fallait d'abord qu'on commence par trouver une matière avec de la personnalité, de l'âme, mais sans qu'elle soit trop intimidante sur une forme atypique.

Le tissu : un sublime carreau fenêtre Ferla avec du baby alpaga

Regardez les lignes blanches, leurs variations en épaisseur, comme si elles avaient été dessinées à la main… C'est très caractéristique du travail de Ferla.

C'est le tout premier costume où on utilise un motif dit "carreau fenêtre", qui a fait l'objet d'une chronique entière de Julien Scavini. Pour la petite histoire, ce ne sont pas des motifs parfaitement carrés, ils sont très légèrement rectangulaires, avec les côtés les plus longs orientés verticalement, pour allonger très subtilement la silhouette.

On voulait un tissu d'une couleur neutre pour contrebalancer la forme atypique de cette veste.

Admirez la finesse des lignes, c'est tout le savoir-faire de Ferla en action. On voit ici que ce ne sont pas des carrés parfaits, mais de très légers rectangles.

Concernant Ferla, j'ai très longuement parlé de ce prestigieux fournisseur italien, aux tissus vraiment uniques dans l'article de présentation de notre premier costume Ferla.

Tout est encore d'actualité : son histoire, sa production luxueuse, son positionnement haut de gamme, etc.

Je rappelle donc les points forts de Ferla :

  1. Une créativité toujours de bon goût et bien dosée
  2. Un sens inégalé de la texture et des effets chinés
  3. Une spécialité dans le baby alpaga.

Et comme d'habitude, Ferla n'a que deux clients français : une très grande maison de luxe… et nous !

Un exemple du savoir-faire de Ferla quand il s'agit de faire des tissus originaux de costume.

Un mélange de baby alpaga, coton, et polyamide

Voici la composition exacte, c'est la même que celle de notre premier costume Ferla :

  • 38 % de baby alpaga
  • 33 % de coton
  • 29 % de polyamide

Vous vous demandez sûrement pourquoi il y a près de 30% de polyamide : c'est pour solidifier l'ensemble. S'il n'y en avait pas, la matière se déliterait trop facilement, car c'est le polyamide qui donne de la structure et de la robustesse.

Est-ce qu'au porté on sent le polyamide ? Réponse courte : non.

J'ai pas mal porté notre costume Ferla l'an dernier, de l'automne au printemps, et franchement je n’ai rien senti de gênant. Pas de sudation excessive ou de démangeaison, rien du tout.

Le polyamide donne aussi ce très léger effet de bouclette sur le tissu.

Ces lignes blanches en pointillés ajoutent beaucoup d'âme à ce tissu.

Pour les plus techniques d'entre vous, le poids de la matière est de 290g par mètre linéaire  ce qui en fait un costume tout à fait adapté pour l'automne, l'hiver et le printemps.

Une veste au style kimono

Impossible de passer à côté, cette veste croisée n'a pas de boutons et se ferme comme un kimono :

Je pourrais passer du temps à trouver tout un tas de raisons "rationnelles" sur le design de cette veste (et il y en a), mais avant tout, c'est le coeur qui a parlé, c'est l'intuition, c'est une envie de proposer une pièce "outside the box".

Quelque chose de différent, pour s'amuser avec les codes du costume.

On a voulu mêler le meilleur des deux mondes :

  • Le tombé et la structure de l'univers tailleur
  • La simplicité et la décontraction d'une veste kimono

D'ailleurs, l'intérêt d'une fermeture kimono, c'est qu'on peut ajuster facilement la tension des liens en jouant sur les noeuds.

Mettre des poches passepoilées et des revers à crans n'aurait eu aucun sens avec ce design kimono, c'est pour ça qu'on a opté pour des poches plaquées (comme sur certaines noragis) et un col châle, qui rappelle celui d'un kimono.

Voici la poche plaquée, avec une ouverture en biais pour accentuer la décontraction et surtout, avec un "pattern matching" impeccable : les motifs carreaux ne sont pas discontinus entre la poche et la veste.

Personnellement, je trouve que c'est une pièce géniale, ça donne à la fois un côté habillé, mais aussi quelque chose de plus unique, de plus contemporain et de plus apaisé. Comme si cet aspect "kimono" invitait à prendre le temps et à se détendre.

Voilà, mon coeur a parlé !

Avec quoi porter cette veste ?

Avec un tee-shirt

Vu qu'elle est grise, vous pouvez sans problème mettre un pantalon bleu, mais n'hésitez pas à mettre un accessoire d'une couleur plus inattendue pour ajouter du pep's à la tenue :

Ça fait des années qu'on vous répète que le gris calme les couleurs inattendues, profitez-en.

Vous pouvez aussi vous amuser avec un tee-shirt gris, mais au chinage différent. Ça donne un joli camaïeu tout en subtilité.

Avec une chemise colorée

On peut aussi s'amuser avec une chemise à la couleur plus vive :

Évidemment, avec un pantalon anthracite et des tassel loafers aux pieds, on a aussi un résultat très intéressant à mi-chemin entre du preppy et du soft tailoring (Pantalon Bernard Zins).

Avec un pull vert

Avec un col châle, c'est tout indiqué pour s'amuser avec de la maille. Notamment sur les cols montants, et ce n'est pas un hasard si cette semaine on vous a également présenté nos pulls en col cheminée :

Veste, pull, chaussures BonneGueule et pantalon Bernard Zins.

Le vert sapin et le gris s'entendent à merveille, n'hésitez pas à les associer aussi souvent que possible. (Montre Longines)

Alors, il est pas beau ce col cheminée qui s'insère parfaitement sous les revers du col châle ? C'est également un joli mélange de textures.

Un pantalon à pinces et ceinturé

Pour aller avec cette veste plus originale que d'habitude, il était clair qu'on devait proposer un pantalon avec un "twist" !

Pull, pantalon et brogues BonneGueule. (Montre Longines)

La particularité de ce pantalon, c'est cette ceinture totalement amovible ton sur ton, que vous pouvez d'ailleurs remplacer si l'envie vous en prend.

Il y a aussi deux pinces sur chaque jambe pour avoir une coupe avec un propos plus fort que d'habitude.

La ceinture de notre pantalon en action !

Si vous êtes déjà propriétaire de notre premier pantalon Ferla, vous ne serez pas dépaysé, c'est exactement le même esprit.

Note importante : par rapport au premier pantalon Ferla, on a rajouté un peu de volume au niveau des cuisses et des mollets.

Note importante 2 : sur les photos, on a retouché le pantalon assez court, mais en boutique, sa longueur sera à votre convenance.

Comment porter ce pantalon "carreaux de fenêtre" ?

Avec un blouson blanc et un pull col roulé couleur crème

On a pensé ce pantalon pour qu'il puisse exister par lui-même, et de par sa base grise chinée, on peut énormément jongler avec, y compris dans des tenues décontractées :

Chaussures, pantalon et pull proto secret BonneGueule. Blouson en jean Officine Générale.

Ici, c'est une très belle palette de couleurs automnales, avec la veste en jean blanche qui rappelle que le soleil est encore présent.

Cette tenue fonctionne bien, car le pull beige fait la liaison entre la couleur très lumineuse de la veste et le côté chiné du pantalon. Ce sont des couleurs qu'on pourrait voir dans la nature.

Quant aux chaussures, ce marron très profond est "calmé" grâce au pantalon.

Avec un pull bordeaux

Chez BonneGueule, on a toujours apprécié le mélange de couleurs bordeaux / gris, il fonctionne très bien avec la base chinée et "neutre" de ce pantalon :

Sur cette tenue, j'aime beaucoup comment le pantalon tombe sur les bottines, les mettant bien en valeur et faisant ressortir leur couleur. Chaussures, pantalon et pull BonneGueule.

Bonus : oui, on peut mettre des sneakers avec ce pantalon !

 

Est-ce que je peux aller travailler avec ce costume ?

C'est clair que ce n'est pas ce que je vous conseillerais pour aller travailler en Private Equity ou à La Défense (on a d'autres choses à cet usage).

Par contre, dans les milieux où il n'y a pas de dress code particulier, ça se tente.

Évidemment, si vous avez une profession créative ou dans la culture, il sera d'autant plus sympa à porter.

Comment se procurer notre costume d'inspiration kimono et nos autres nouveautés de septembre ?

Rendez-vous dans nos boutiques à Paris 3e, Paris 6eLyon et Bordeaux ou sur notre e-shop.


Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.