Nos nouvelles sneakers : de la vague d’Hokusai à un cuir italien

Temps de lecture : 7 minutes

Publié par le 16 février 2021

Ce lancement est un clin d'œil.

Un clin d'œil à des pièces iconiques du passé qui n'ont pas pris une ride. Des valeurs sûres du vestiaire qu'on explore dans le respect de ce qui, pour nous, fait leur attrait, dont ce fameux blouson en cuir croisé tant attendu !

Les nouveautés arrivent ce samedi 20 février et voici la liste :

  • Une LA paire de sneakers BonneGueule. Notre projet fou inspiré des baskets des années 80, en édition limitée, expliqué par Benoit, avec les différents prototypes fabriqués. Live de présentation mardi 16 février sur Instagram de 18h - 18h30
  • Un pantalon cargo en coton ripstop japonais. Pour cette version, on retourne aux sources, avec une coupe plus droite que d'habitude.
  • Deux hoodies en coton bio. Authentiques, efficaces, pour le quotidien, avec quelques détails nostalgiques.
  • Un blouson croisé en cuir italien, d'une qualité "luxe", à porter avec à peu près l'ensemble de votre garde-robe. Attention : seulement 100 pièces. Live de présentation jeudi 18 février sur Instagram de 18h - 18h30
  • Live final questions/réponses vendredi 19 février sur Instagram, 18h - 19h

Cette semaine, il aura quatre articles de présentation et une surprise vendredi.

On continue avec ces sneakers très particulières, présentées par Benoit.

Bonne lecture !

Capture d'écran conversation whatssap.

Voilà, ça c'est un extrait de ma conversation avec Loïk, notre fabricant de sneakers.

Et savoir que notre fabricant m'envoie spontanément un message pour me dire qu'il a adoré travailler sur ce projet, lui qui possède une collection personnelle de 300 paires, ce fut un gros soulagement.

En effet, c'est un projet un peu inhabituel que je vais vous présenter ici, un projet un peu fou de notre part, que j'ai voulu garder le plus secret possible, et sur lequel j'ai pris un énorme plaisir…

Pantalon cargo vert et sneakers blanches.

Pantalon et sneakets BonneGueule

Pourquoi ces sneakers chez BonneGueule ?

Parce qu'il est important de sortir de sa zone de confort (parfois)

Vous l'avez compris, cette capsule fait référence à des pièces très iconiques. Et pour moi, on devait faire une basket qui rend hommage à ces sneakers américaines des années 80, qui ont grandi sur des terrains de basketball, avec ce côté certes très urbain, mais à la fois intemporel, pour traverser les générations comme un charme.

Mais là où ce type de sneakers est souvent fabriqué au Vietnam, avec des cuirs corrigés d'entrée de gamme, on a fait exactement le chemin inverse : une fabrication portugaise, avec du cuir italien, et une semelle italienne également. Bref, je voulais un produit premium et fabriqué en Europe.

Jean bleached et sneakers blanches.

Jean et sneakers BonneGueule.

Attention, il n'y aura que 150 paires disponibles à la vente.

Sur cette sneaker, je me suis clairement beaucoup amusé, quitte à proposer quelque chose de légèrement inattendu par rapport à ce qu'on a proposé sur BonneGueule.

Pourquoi ce design ?

Se laisser porter par la vague 🌊

En effet, c'est la célèbre estampe d'Hokusai qui m'a inspiré, la Grande Vague de Kanagawa :

La grande vague de Kanagawa.

Le point de départ de cette sneaker.

C'est une œuvre dont j'ai toujours apprécié la puissance qui s'en dégage, cette impression de mouvement suspendu et ce jeu de courbes. A mon humble niveau, c'est ce que j'ai voulu intégrer sur cette paire de sneakers.

Étant donné que ce motif "prend de la place" sur les côtés de la chaussure, il fallait équilibrer la sneaker.

Si on avait fait ce motif sur une sneaker minimaliste, cela aurait été incohérent, et ces vagues auraient "mangé" le visuel.

C'est pour cette raison que nous avons mis des perforations et cette découpe de renfort sur le devant de la chaussure, si caractéristique des sneakers pour le basketball.

Perforations avant sneaker blanche.

Cette découpe servait à la base à renforcer le devant du pied et à ajouter de la robustesse face aux forces de traction qui s'exercent sur la chaussure pendant une activité physique.

Puis, il fallait une semelle un peu plus imposante que d'habitude pour équilibrer ces vagues sur le point de déferler, une semelle qui apporte de la stabilité, tant d'un point de vue visuel que pratique.

Et pour ça, rendez-vous chez mon fournisseur de semelle italien préféré : Margom.

Sneakers blanches et chaussettes bleues marine.

Cette semelle joue un rôle essentiel dans l'équilibre de cette sneaker. Jean et sneakers BonneGueule.

Cette fois-ci, j'ai voulu une autre semelle que la célèbre Serena de Margom. Celle que nous avons choisie équilibre harmonieusement le dessin des vagues, avec cette inspiration des années 80 ouvertement assumée.

Avoir une idée est une chose, mais la prototyper en est une autre…

Quelles ont été les étapes du design de cette sneaker ?

Vous allez le voir, ce fut beaucoup d'essais et de tâtonnements.

A la base, il y avait cette fameuse vague que je voulais en point de départ. Loïk nous a soumis plusieurs designs :

Croquis sneaker.

L'un des premiers designs proposés par Loïk.

Quelque chose d'assez premier degré, où on se contente de calquer la vague. Le problème, c'est qu'il est difficile d'avoir une découpe du cuir aussi précise, et j'avais peur que l'on ne se rende pas compte que c'était une vague.

On part donc sur une piste plus épurée et simplifiée, où on garde seulement les lignes de force de la vague :

Capture d'écran de prototypes de sneakers.

Photo volée de nos échanges…

Là on commence à tenir quelque chose… Sur le premier design, Julien et moi on trouve que l'imprimé sur le cuir est trop "bruyant" visuellement, on décide donc de partir sur le deuxième design.

Et là le premier proto arrive :

Prototype sneaker blanche.

Mais Julien n'est pas convaincu par cette ligne oblique entre le talon et le milieu du pied, qui coupe la vague en deux.

Et sous la vague, on voulait ajouter une forme qui rappelle le mont Fuji, comme sur l'estampe d'Hokusai.

Côté matériaux, après avoir essayé une doublure en mesh comme vous le voyez sur la photo, on décide de choisir une doublure cuir, avec un feeling bien plus haut de gamme.

Le deuxième proto arrive donc, avec deux essais de matières :

Essais sneakers blanches.

On s'approche du résultat final ! Mais Julien trouve que les trois courbes sur autour de la cheville se chevauchent trop près, et que le talon est un peu vide.

On décide donc d'aérer l'ensemble en créant une simulation où on espace les vagues :

Retouche photo sneaker blanche.

Puis vient le proto final, et là on savait qu'on tenait le bon bout :

Sneakers blanches posées sur un banc.

Petit détail auquel je tiens : les points de couture de la semelle sont bien rapprochés, c'est normalement un détail qu'on ne voit que sur des sneakers très haut de gamme. Cela donne un rendu plus travaillé.

Pour marque l'exclusivité de cette paire, Loïk nous suggère un marquage au laser très discret, sur la semelle, que je vous montre dans un instant.

Voilà donc comment est née cette sneaker.

Quels sont les matériaux de cette sneaker ?

Le savoir-faire italien en marche

Un cuir italien de chez Mastrotto

Le cuir vient de Mastrotto, un tanneur italien bien connu. C'est un cuir de vachette pleine fleur, dit "rectifié" : cela signifie simplement que l'on a appliqué une pellicule pour lui donner sa couleur blanche et le "lisser", pour bien mettre en avant le motif de la vague.

Cuir sneakers blanches.

Côté environnemental, ils sont certifiés niveau Gold par le Leather Working Group, une organisation qui évalue les pratiques environnementales des tanneries, selon leur protocole maison. Par exemple, elle mesure la quantité d'eau recyclée produite, l'énergie nécessaire pour tanner une quantité donnée de cuir, etc.

La certification Gold signifie que les tanneries ont mis en place les meilleures pratiques de l'industrie. Sachant que le protocole devient de plus en plus strict chaque année, c'est plutôt bon signe !

Une semelle italienne Margom

Si vous suivez nos sorties de sneakers, vous savez que je suis un grand fan du fournisseur italien de semelles Margom. C'est un acteur incontournable qui fournit la plupart des marques de luxe, mais également les marques de sneakers haut de gamme, Common Projects en tête.

Ici, on a utilisé le modèle Virtus, inspiré de l'esthétique des sneakers des années 80, avec la qualité Margom habituelle, à savoir un caoutchouc bien uniforme, ferme et très durable.

Semelle blanche Margom.

Si vous regardez bien, au milieu à gauche de la sneaker, vous apercevez en minuscule le logo de Margom.

Les finitions de ces sneakers

Du liège et du laser

Un marquage au laser

C'est un détail discret : chaque paire est marquée au laser, ce qui permet d'avoir un rendu très net et précis.

Gravure laser semelle blanche.

Chaque paire est numérotée 001/150 pour symboliser, je l'espère, le début d'une longue histoire sur cette sneaker.

(merci à Riku, agent commercial de Maruwa, qui a bien vérifié que l'orthographe en japonais était correcte ! )

Une semelle intérieure recouverte d'une pellicule de liège

A l'instar de nos sneakers en Ventile, la semelle intérieure est recouverte de liège.

C'est d'ailleurs un liège portugais (logique, vu que le fournisseur est portugais).

Avoir une couche de liège comporte plusieurs avantages :

  • le liège a des propriétés anti-odeur,
  • il a aussi des propriétés anti-bactériennes, pour prévenir la formation de fungus,
  • c'est un très bon isolant thermique, qu'il fasse chaud… ou froid !
  • il a une bonne capacité d'absorption de l'humidité, c'est une semelle qui a donc une respirabilité plus élevée que du 100% synthétique.

Semelle liège sneaker blanche.

Avec quoi porter cette sneaker ?

Du denim au pantalon en laine

La réponse facile serait de la porter avec un jean ou un chino. C'est évidemment possible, mais vraiment, s'il y a une chose que je veux que vous reteniez dans cet article, c'est de ne pas hésiter à les porter avec un beau pantalon en laine et un col roulé, ou même un beau manteau.

Homme en manteau beige, pull et pantalon gris, et sneakers blanches.

Portez ces sneakers avec vos plus beaux pantalons en laine ! Casquette, manteau, pull, tee-shirt, pantalon et chaussettes BonneGueule.

Étant donné qu'elles sont blanches, elles vont s'intégrer très facilement à nombre de tenues, exactement comme des sneakers minimalistes.

Et elles vont à tout âge. Vraiment. Des tenues de quarantenaires ou de cinquantenaires qui portent joliment ce genre de sneakers, j'en ai vu pléthore.

Homme en blouson de cuir noir, hoodie blanc, pantalon vert et sneakers blanches.

Hoodie, blouson croisé, pantalon cargo et sneakers BonneGueule.

Comment vous procurer nos nouvelles pièces ?

Rendez-vous sur notre e-shop ou découvrez nos nouveautés 👉  ici.

Et pour ne rien louper du lancement, inscrivez-vous ici :

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.