Nos derbies en cuir Stead et semelle Vibram et notre ceinture made in France

Temps de lecture : 9 minutes

Publié par le 29 mai 2020

Mis à jour le 19 janvier 2021

Mais quelle semaine ! Mais quel accueil vous avez réservé à notre noragi avec Borali, notre henley, chemise et cargo !

Voici un petit récap de ce qui s'est passé lors de cette semaine de lancement très dense :

Il nous reste donc :

  • vendredi 29 mai : #PassionCuir puisqu'on présente enfin nos derbies dans un cuir bien costaud et notre ceinture avec un cuir au tannage végétal (c'est cet article que vous êtes en train de lire)
  • vendredi 29 mai à 18h : je serai encore en live Insta pour répondre à toutes vos questions sur toutes les pièces de ce lancement

⚠️Rendez-vous en fin d'article pour connaître la disponibilité de chaque pièce de ce lancement dans nos boutiques.⚠️

C'est parti pour les derbies !

Lors des dernières semaines de confinement, vous avez été très nombreux à vouloir en savoir plus sur cette nouvelle paire de chaussures !

Alors, pourquoi cette paire de derbies ?

Chose inhabituelle dans la conception de cette chaussure : tout est parti de la semelle, cette fameuse Vibram (je vous explique tout plus loin), si confortable et agréable.

A partir de là, on voulait créer une chaussure qui ne soit pas une sneaker, taillée pour des marches confortables et très polyvalente.

Certes, ce n'est peut-être pas la derby formelle pour aller travailler à la Défense. Mais j'avais envie d'une chaussure sans prise de tête, qu'on emporte avec soi sans réfléchir, tout en ayant de la personnalité, pour un week-end en ville, à la campagne ou au bord de la mer.

Il fallait une paire à l'aise partout !

Je voulais aussi un design qui s'associe avec des tenues décontractées, typiquement celles où on pense qu'on ne peut mettre que des sneakers.

Cette paire doit pouvoir se porter sans difficulté avec un tee-shirt et un chino un peu ample, tout comme avec un jean ajusté et une chemise en oxford.

Mais surtout, je voulais une paire taillée pour durer dans le temps, avec des matériaux et un montage robustes, facile à ressemeler s'il le faut.

Une semelle mythique de chez Vibram

Comme je vous l'ai dit, c'est cette semelle qui a été le point de départ.

Ceux qui aiment le workwear américain, le vintage ou l'ametora ont immédiatement reconnu sa silhouette si caractéristique.

En effet, de la même manière que la semelle Margom est un incontournable chez les sneakers haut de gamme, cette semelle Vibram est un grand classique chez des marques "héritage" type Red Wings, Wesco, Chippewa, Yuketen, Viberg, Standard Fair, Grant Stone, White's, Thorogood, Rancourt, etc. Du côté des marques européennes, Grenson qui l'a beaucoup utilisée.

Pour que vous compreniez pourquoi ces semelles sont si appréciées, laissez-moi présenter l'histoire de Vibram.

C'est cette semelle qui participe à donner une vraie signature visuelle à ces chaussures.

L'histoire de Vibram en 60s chrono

Tout commence en 1937, en Italie, par un alpiniste nommé Vitale Bramani (vous avez compris d'où vient le nom de la marque).

Et c'est un évènement tragique qui va précipiter la création de Vibram.

Deux ans plus tôt, Bramani perd six amis dans un accident en montagne. Il était convaincu que c'était en partie à cause de la pauvre qualité des semelles de l'époque, trop glissantes pour le terrain.

Il se promet de concevoir des semelles fiables, robustes, avec une très bonne qualité de traction, à une époque où les chaussures d'alpinistes étaient munies d'une semelle en cuir avec des clous plantés dedans.

Il créa la semelle Carrarmato, qui posa les bases des semelles type "commando" que l'on connaît aujourd'hui.

La semelle Carrarmato de Vibram, là où tout a commencé…

Il fut aidé par Monsieur Pirelli lui-même, le grand nom italien de la fabrication de pneus, afin d'avoir un caoutchouc durable et fiable sur une grande variété de terrains.

L'heure de gloire de Vibram arrive en 1954, lorsque que le sommet du K2 — une montagne réputée plus difficile que l'Everest — est atteint pour la première fois par une équipe italienne chaussée en semelles Vibram.

Les chaussures qui ont permis de vaincre le K2, il y a un sacré style !

Dix ans plus tard, Vibram entre sur le marché américain, et de nombreuses marques américaines, outdoor ou workwear, apprécient la robustesse et la qualité de traction de ces semelles.

Le modèle Christy en Vibram Morflex

La semelle Vibram où tout a commencé !

Parmi les semelles Vibram, la Christy est une des plus célèbres, largement popularisé par Red Wings notamment.

Elle a d'abord été conçue pour des usages industriels, pour des sols durs d'usine, où le confort est primordial quand on reste debout 8 heures.

Pour cela, Vibram utilise une de ses recettes secrètes : le Vibram Morflex, un mélange de caoutchouc "maison" qui permet d'alléger la semelle sans entraver sa durabilité.

Autre point : vu que les rainures sont peu profondes, pas de risques de charrier des graviers ou de la boue lors de vos pérégrinations. Par exemple, c'est une propriété très utile pour ceux qui travaillent l'asphalte chaud et qui ne veulent surtout pas en coincer sous leur semelle.

Une fois qu'on a goûté à la Vibram, c'est difficile de s'en passer !

L'absence d'un talon surélevé est aussi voulu : cela éviter "d'accrocher" la chaussure en trébuchant sur un rivet qui dépasse.

Et elle ne fait pas de marques sur les sols !

La Christy, c'est donc un excellent mélange entre résistance à l'abrasion, légèreté et confort.

Si jamais la semelle se salit et s'assombrit, sachez qu'elle est simple à nettoyer.

Et comme je voulais une chaussure qui permette de marcher une journée entière pour visiter une ville, que ça soit sur des pavés d'une vieille ruelle, ou des trottoirs d'une jungle de béton, vous imaginez donc bien que cette semelle était toute trouvée !

L'absence de talon rend la chaussure plus sûre et confortable.

Quelle durée de vie pour cette semelle ?

Ah, voilà l'info où les marques évitent de se mouiller !

Elles ne veulent pas prendre de risques et je les comprends car c'est toujours compliqué à estimer.

Cela dépend de beaucoup de facteurs : votre poids , votre démarche, etc.

Mais sachez qu'en cas de ports intensifs, j'estime qu'il vous faudra entre 3 à 5 années avant d'envisager un ressemelage. Et après, vous serez à nouveau prêt pour un nouveau cycle !

Je tiens cette fourchette de part les nombreux témoignages que j'ai pu glaner sur la durabilité d'une Christy montée sur des Red Wings.

Vous avez de longues marches devant vous avant d'avoir à changer la semelle Vibram !

Pour le resemellage, Vibram affiche une liste de cordonniers "certifiés Vibram" sur son site. Si vous habitez à Paris, sachez qu'il y a la Vibram Academy spécialisée dans ce genre de tâche !

Cela dit, même avec de telles propriétés, je déconseille formellement de porter vos chaussures deux jours de suite.

(et c'est le cas pour toutes vos chaussures en cuir d'ailleurs, quelque soit la marque et la gamme de prix)

En effet, l'humidité présente dans la semelle intérieure, dans le cuir de la doublure et la semelle intérieure, a besoin de s'évacuer. Car si elle persiste, cela peut fragiliser les composants intérieurs (comme s'ils "macéraient" sans jamais sécher).

Bon ensuite, si c'est votre unique paire de chaussures pour un week-end prolongé ce n'est pas dramatique, il ne se passera rien, mais enchaîner des semaines de ports quotidiens, sans discontinuer, n'est pas bon pour la durabilité de votre chaussure.

Un cuir robuste rough out "terracotta" de Stead

Si vous avez notre paire de chelsea boots, vous savez qu'on apprécie beaucoup la tannerie anglaise Stead.

C'est une tannerie anglaise très réputée pour les cuirs suède et rough out, car ils sont beaux et résistants aux éléments. D'ailleurs, sur la plupart des marques de chaussures vintage/workwear, vous pouvez être sûrs à 90% que c'est un cuir de chez Stead si c'est un cuir suède.

Qu'est-ce que le cuir "rough out" de ces derbies ?

C'est très simple : il s'agit d'un cuir dont on utilise le côté "intérieur" (le côté chair) pour l'extérieur de la chaussure. Il est nécessaire d'utiliser des peaux 2 ou 3 fois plus âgées que celles utilisées pour un cuir "normal".

Cela permet d'obtenir un cuir plus épais et résistant.

Mais ce n'est pas tout ! Lors de son tannage, on va utiliser de l'huile et de la graisse pour le rendre encore plus résistant à l'eau.

Quant à la couleur, c'est un coloris qu'on a développé avec eux, exprès pour ce modèle. Car nous avions envie  de sortir des tons camels ou marrons.

La couleur de ce cuir va évoluer dans le temps, il va légèrement s'assombrir avec vos nombreux ports.

Et on a trouvé que cette teinte apportait une jolie touche de couleur dans une tenue, tout en se mariant harmonieusement avec des tons olive, indigo, beige, ou écru.

C'est un cuir qui présente de nombreux avantages :

  • il ne prend quasiment pas les plis de marche
  • il se patine très joliment dans le temps
  • il résiste très bien aux intempéries et vous protège de la pluie, pas de soucis à se faire si vos chaussures prennent quelques gouttes, laissez tranquillement le cuir sécher
  • il est bien costaud, car c'est un cuir dense et épais

Au niveau de l'entretien, il n'y a pas grand chose à faire, un petit coup de brosse de temps en temps, de l'huile spéciale pour les grandes occasions, et il n'en faut pas plus !

Une forme ronde et confortable

Une forme ronde, tout en douceur pour vos pieds !

Vu qu'on avait choisi une semelle très confortable, il était important pour nous d'avoir une forme qui soit agréable pour le pied et les longues marches.

L'avant de la chaussure est donc tout en rondeur, pour éviter de comprimer vos orteils.

Cette forme conjuguée à la semelle Vibram donne une chaussure confortable dès les premiers ports.

Cette forme tout en rondeur est très adaptée à des tenues décontractées.

Cela donne aussi une ligne bien décontractée comme j'aime !

Et je trouve que cette rondeur donne de l'intemporalité à la forme, comme si elle avait été créée il y a plusieurs dizaines d'années.

Un cousu sandalette made in Italy

Le double cousu sandalette, un montage simple et robuste !

Cela ne vous pas échappé : il s'agit d'un double cousu sandalette ("stitchdown" en anglais) sur cette chaussure, qui court tout le long de la semelle. En plus d'être une finition avec un vrai cachet visuel, c'est aussi une couture robuste et qui permet un ressemelage facile.

Certains passionnés affirment que c'est un type de montage plus confortable au niveau de la largeur du pied, car cela permet au pied de mieux occuper l'espace. Personnellement, je trouve cette chaussure confortable tout court 🙂

Passons maintenant à notre nouvelle ceinture !

Notre ceinture en cuir Tärnsjö Garveri fabriquée en France

Cela faisait fort longtemps que nous n'avions pas sorti de ceintures !

Il était donc temps de proposer une ceinture made in France, dans un cuir d'une très belle tannerie, à porter avec tous nos pantalons.

Petite particularité, c'est un cuir au "tannage végétal".

Avant de vous expliquer pourquoi on a choisi un cuir de chez Tärnsjö, laissez-moi vous expliquer ce qu'est un tannage végétal…

Tannage végétal, cuir végétal, ou cuir naturel ?

Il y a plusieurs expressions qu'on utilise pour désigner un cuir au tannage végétal et cela peut créer de la confusion.

Attention, un "cuir végétal" ne désigne pas forcément un cuir issu d'arbres ou de plantes. La plupart du temps, il désigne un cuir d'origine animale avec un tannage végétal.

On peut retrouve aussi l'expression "cuir naturel" pour parler d'un cuir au tannage végétal.

C'est une ceinture dont la couleur va évoluer en vieillissant.

Qu'est-ce que le tannage végétal ?

C'est un type de tannage qui remonte à la nuit des temps et qui répond à une question très terre à terre : comment éviter la décomposition du cuir ?

Pour rendre le cuir imputrescible, on utilise depuis longtemps des tanins et des antioxydants, dont le rôle va être de stabiliser et de conserver le cuir dans la durée.

Concrètement, on va plonger le cuir dans un liquide qui comporte des tanins issus d'écorces en tout genre : chêne, noisetier, etc. Et chaque tannerie (qui pratique le tannage végétal) a sa propre recette secrète.

Avec l'industrialisation, c'est un type de tannage qui a été délaissé (Tärnsjö affirme que 5% des tanneries dans le monde pratiquent encore le tannage végétal) pour plusieurs raisons :

  • il est beaucoup plus long que les techniques de tannage modernes
  • il faut des ouvriers très qualifiés dans le tannage végétal
  • c'est un cuir qui se patine et dont la teinte évolue dans le temps, ce qui peut intimider une clientèle totalement novice

L'étape du séchage. En fonction du résultat que l'on veut, le cuir peut être chauffé à l'air chaud ou en mouvement.

Un tannage végétal plein de charme

Mais ceux qui ont déjà expérimenté l'usage de cuir au tannage végétal connaissent tout le charme qui en découle :

  • la patine !
  • cette odeur de cuir inimitable
  • cette sensation d'avoir un cuir très durable dans le temps
  • une main "naturelle" avec du caractère
  • un aspect vintage fort sympathique

L'épaisseur des cuirs est continuellement mesurée tout au long de la production afin de s'assurer que les besoins du client soient bien respectés.

C'est un cuir qui va se marquer par votre quotidien et devenir de plus en plus beau. Le changement de couleur ne change en rien sa résistance dans le temps, n'ayez pas d'inquiétudes à ce sujet !

Plus vous allez patiner ce cuir, plus la couleur va devenir "chaude" et de plus en plus intense.

Pourquoi on n’utilise pas de cuir au tannage végétal pour des chaussures ou des blousons ?

C'est un cuir qui réagit beaucoup à l'eau. Non pas qu'il se dégrade, mais la couleur peut beaucoup évoluer s'il est régulièrement exposé à l'eau comme une paire de chaussures ou un blouson.

Cela dit, je rappelle que beaucoup de sellerie haut de gamme est en cuir au tannage végétal et que la patine d'une bride qui a pris la pluie plusieurs fois, que l'on a soigneusement graissée par la suite, est très appréciée de certains cavaliers.

C'est pour ça que les marques qui s'aventurent à proposer des chaussures en cuir au tannage végétal sont très rares et réservées à un public de passionnés expérimentés. Citons la marque Hender Scheme, la plus connue de toutes, qui reproduit des sneakers iconiques, mais dont le prix élevé peut refroidir les plus aventureux.

C'est pour cette raison que le cuir au tannage végétal est souvent réservé à de la petite maroquinerie, car il y a assez peu de chances que vous vous baigniez souvent avec votre ceinture, ou que vous marchiez sous la pluie avec votre portefeuille à la main.

La tannerie Tärnsjö Garveri : une référence en tannage végétal

Je suis très méfiant quand on dit qu'un tel propose la meilleure matière au monde, mais là, je n'ai pas peur d'avancer que Tärnsjö est l'une des tanneries les plus réputées pour du cuir végétal, en plus d'être très écoresponsable.

C'est une tannerie avec une sacrée expérience, puisqu'elle existe depuis plus de 140 ans !

Pour en savoir plus sur le procédé de tannage, je vous invite à vous rendre sur la page dédiée du site de Tärnsjö richement illustrée (et moi ça me permet de conserver une longueur d'article "décente").

L'étape de finissage, où chaque tannerie a son secret industriel, pour avoir une couleur profonde et subtile.

Tärnsjö et l'environnement

Sans rentrer dans les clichés, je rappelle que Tärnsjö est une tannerie suédoise, et il est donc peu surprenant de voir Tärnsjö très impliquée dans les questions environnementales. Elle a pris le sujet au sérieux dès 1988.

C'est d'ailleurs l'une des très rares tanneries au monde à être certifiée Organic 100. C'est une certification qui garantit la présence de produits d'origine biologique.

Tous les cuirs utilisés par Tärnsjö viennent de Suède, le plus près possible de la tannerie quand c'est jouable. Les peaux proviennent uniquement de l'industrie de la viande.

D'ailleurs, chaque lot de peaux est marqué d'un numéro unique afin d'avoir une traçabilité jusqu'à la ferme d'élevage.

De, l'eau utilisée pour le tannage est recyclée à 100% en eau potable. En effet, vu qu'il n'y a que des tanins et des colorants, c'est une eau que l'on peut rendre facilement propre à la consommation. Le processus serait beaucoup plus compliqué avec un tannage au chrome.

Un coloris noisette

Il s'agit d'une teinte appelée "noisette", toujours chez Tärnsjö, toujours en tannage végétal.

Elle aussi, elle va joliment se patiner avec le temps, en s'assombrissant légèrement.

Un fabrication française

Pour ces ceintures, nous avons fait appel à un atelier en Normandie, dont les principaux clients sont les maisons de luxe.

D'ailleurs, pour l'anecdote, ce sont eux qui ont fabriqué les ceintures de Beyoncé pour une de ses tournées !

La boucle est en zamac et elle vient d'Italie.

Voici l'intérieur de la ceinture non doublée pour plus de tenue dans le temps.

C'est une ceinture qui est non doublée, ce qui présente deux avantages :

  • il n'y a pas besoin de points de couture qui courent tout le long de la ceinture, donc c'est un design plus épuré, plus "brut"
  • et vu qu'il n'y a pas de doublure, il n'y a aucun risque que celle-ci se décolle ! CQFD 😌

On est donc fiers de vous proposer cette ceinture fabriquée en France dans un très beau cuir au tannage végétal.

Avec le Covid-19, les livraisons ont été un peu chamboulées, et il est nécessaire de faire un point.

Avant tout, toutes les pièces présentées cette semaine seront disponibles le samedi 30 mai 2020 sur l'eshop, vous pourrez donc les commander sans soucis.

Seules certaines pièces seront expédiées un peu plus tard.

Si on récapitule :

  • la noragi : elle sera expédiée à la deuxième semaine de juin, on est en train de se démener pour avoir une pièce par boutique pour que vous puissiez voir ce tissu issu d'une autre époque.
  • le pantalon cargo : expédié vers le 10 juin, mais chaque boutique aura une pièce pour que vous puissiez voir ce très beau tissu japonais.
  • le henley : expédition à partir du 20 juin, mais chaque boutique aura un jeu de tailles pour toucher et essayer
  • la nouvelle chemise en chambray : dispo en boutique le jour du lancement
  • la ceinture en cuir naturel : idem.
  • les derbies : environ 80% de chances de les avoir en boutiques samedi. Je vous tiendrai au courant lors du traditionnel live Instagram du vendredi soir à 18h.

Et pour ne rien louper de ce lancement et des prochains, inscrivez-vous ici :

Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées. J'aime aussi le techwear, les matières japonaises, le sport et le thé.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.