Nos 5 bermudas et 2 tee-shirts

Temps de lecture : 8 minutes

306

Je vais commencer par un paradoxe : je porte très peu de bermudas et de tee-shirts.

Pour les bermudas, j'ai eu plusieurs fois l'occasion de le déplorer : dans les collections estivales, l'offre est trop souvent générique. Un bermuda en coton tout simple vu et revu partout. Il n'y a jamais d'originalité, comme si tout le marché faisait le minimum syndical en sourcing matière.

Et c'est presque pareil pour les tee-shirts…

Donc finalement, ces cinq bermudas et ces deux tee-shirts, c'est ce que j'aurais aimé trouver et porter pour l'été depuis longtemps.
Ils ont été pensés de manière à me réconcilier avec ces deux pièces.

Ce sont des bermudas que j'aurais aimé trouver pour les porter à la place de mes chinos…

Ce sont des tee-shirts que j'aurais aimé trouver pour les porter à la place de mes chemises…

C'est parti pour les présentations !

A vous la conquête des plages. (Veste Champ De Manoeuvre).

Nos 5 bermudas pour l'été

On a travaillé dur pour vous proposer des bermudas avec de la personnalité.

Quatre sont en tissu japonais et le dernier en tissu français : le même genre de matières avec lesquelles on aurait pu couper un beau pantalon d'été.

Les finitions de nos bermudas

Ces bermudas, on les a travaillés comme des pantalons au niveau des finitions.

Oui, il y a une poche secrète zippée pour protéger vos effets personnels. Et les poches sont cette fois suffisamment profondes.

Les boutons en corne viennent de Schaefer, un fournisseur allemand.

La couture de la jambe est gansée (c'est plus joli).

Parmi les autres finitions :

  • Les boutons sont fixés sur queue, pour plus de solidité
  • Il y a des points de couture dits "bartack" au niveau des poches, afin de renforcer les endroits sujets aux tensions

Suivant le style souhaité, il y a différents types de poches sur les bermudas. Ici, c'est une poche plaquée à l'arrière.

Au niveau de la fabrication, elle est répartie entre le Portugal (deux modèles), la Tunisie (deux modèles, sachant que nous passons de 98% à 100% Union Européenne en fin d'année), et la Roumanie (un modèle).

Le guide des tailles qui fait plaisir

Bermudas #1 dits "Les hédonistes", en coton/lin japonais

La chemise Jinji colle parfaitement à l'esprit "wabi-sabi" de ce bermuda.

Vous avez aimé notre dernier pantalon en coton/lin de chez Maruwa ? Eh bien vous allez aimer notre bermuda en coton/lin du même fournisseur.

Ici, c'est la version bleue marine, portée avec notre tee-shirt en coton lin et la chemise militaire Jinji.

En effet, ces deux bermudas sont aussi montés dans un tissu qui mélange le coton et le lin.

Il s'agit de fils relativement épais tissés avec une densité plus faible que d'habitude : l'armure de ce tissu est donc aérée, l'air a de la place pour circuler entre les fils.

Associer de l'olive, du blanc et du bleu marine marche toujours très bien en été. Bermuda et tee-shirt BonneGueule, chemise Jinji.

Carte d'identité :

  • Matière tissée au Japon, par Maruwa
  • 45% coton 55% lin
  • Poids : 180g/m2
  • Deux pinces sur l'avant du bermuda
  • Petite poche ticket boutonnée
  • "V" d'aisance à l'arrière
  • Couleur 1 : un écru qui rappelle le sable d'une plage
  • Couleur 2 : un bleu marine

Petite subtilité : en raison de la présence d'un ourlet, ces bermudas sont un peu plus courts en longueur. Si vous souhaitez les avoir à la même longueur que tous les autres, il suffit de défaire les deux points de couture de l'ourlet, c'est tout simple.

Mais le reste du sizing ne change pas. 

Le fameux "V" d'aisance dont la légende raconte qu'il est utile lors des grosses bouffes entre copains en vacances.

La petite poche boutonnée sera pratique pour mettre vos clés (ou autre chose) en sécurité.

Un autre plan rapproché qui permet de bien voir l'effet "rustique et authentique" de ce beau tissu japonais…

Bermuda #2 dit "Le baroudeur", en kaki ripstop

Une tenue très simple mais qui "marche" terriblement bien. Chemise, tee-shirt, et bermuda BonneGueule.

C'est un bermuda aux influences militaires ici. Le tissu est un riptstop kaki, avec un peu de stretch ce qui le rend très, mais alors très confortable.

A l'instar d'un "fatigue pant", les poches sont plaquées, et de ce fait, plus solides.

La matière a un côté "craquant" que j'adore, et elle est fournie par Velcorex, un fournisseur français (cocorico).

On voit bien ici la construction des poches plaquées à l'avant et à l'arrière.

Carte d'identité :

  • Riptstop provenant de Velcorex, une entreprise française
  • 98% coton 2% élasthane (pour ajouter du confort).
  • Poids : 180g/m2
  • Poche plaquée à l'arrière
  • Coloris : olive

Bermuda #3 dit "L'insouciant", en coton/lin Maruwa

C'est le bermuda avec la main la plus irrégulière.

Vous vous souvenez de notre popover sortie au début du mois ? Voici le même tissu de chez Maruwa, mais monté sur un bermuda.

C'est toujours une texture très particulière, où sont alternés des fils écrus et des fils bleus d'épaisseurs variables.

C'est notre bermuda le plus léger, aussi le plus aéré. Vous aurez presque l'impression de ne rien porter en plein soleil.

Par contre, forcément, si vous voulez vous assoir sur du bitume, des rochers, jouer au foot avec, il ne sera pas le plus adapté.

Carte d'identité :

  • Tissu texturé du japonais Maruwa
  • 69% coton 31% lin
  • Poids : 128g/m2
  • Deux pinces sur l'avant du bermuda
  • (Magnifique) cordon de serrage du japonais Shindo
  • Bouton en bois du Portugal
  • Poche secrète zippée
  • Coloris : fils écrus et bleus

Une matière tout en irrégularités et en slub…

Bermuda #4 dit "Le vintage", de couleur camel

C'est une couleur qui peut parfaitement s'adapter au bois de votre barque.

Voici le bermuda préféré de Julien ! C'est celui qu'il a porté au Pitti. Il est proposé dans une très belle couleur camel, avec un effet légèrement "strié", exactement comme certains vêtements militaires vintage.

Et comme d'habitude, les japonais excellent pour avoir cet effet si particulier. Ici, ils ont utilisé des fils de trame de différentes épaisseurs, et en le lavant, ont fait ressortir cette légère irrégularité qui me plaît tant.

Derrière ce tissu à effet slub ? Le japonais Shibaya, un vénérable fournisseur de 110 ans, qui symbolise parfaitement cette obsession japonaise à produire des tissus qui ont l'air d'avoir vécu 50 ans…

Carte d'identité :

  • Tissu texturé du japonais Shibaya
  • 100% coton 
  • Poids : 245 g/m2
  • Deux pinces sur l'avant du bermuda
  • (Magnifique) cordon de serrage du japonais Shindo
  • Deux pinces sur l'avant du bermuda
  • Coloris : camel avec de légères stries

Les fameuses stries qui donnent cet effet vintage !

Nos deux tee-shirts en tricot japonais

Oui, oui, vous avez bien lu, bien que ça ne soit pas des pulls, je parle bien de "tricot" pour désigner la matière de ces tee-shirts. Je vous explique tout !

Précision importante sur le vocabulaire : tricot vs tissu

Il y a une petite nuance de vocabulaire quand on parle de la matière des tee-shirts…

En effet, pour désigner la matière d'un tee-shirt, on parle d'un tricot, et non d'un tissu.

Car on voit bien la différence entre le tricot d'un tee-shirt et le tissu d'une chemise : même si ce sont tous les deux des fils de coton entrelacés, ils n'ont pas vraiment le même stretch.

Imaginez comment un tee-shirt en tissu (et non en tricot) serait inconfortable !

Donc si vous voyez le mot "tricot" dans cet article, ce n'est pas pour désigner un pull, mais simplement pour parler de nos tee-shirts.

Une fabrication portugaise

Tous nos tee-shirts sont fabriqués au Portugal dans un atelier tout neuf, qu'on a visité il y a un an. J'avais été très impressionné par la modernité du bâtiment, très spacieux et très bien climatisé.

Fun fact : au moment de la visite de l'atelier, ils étaient en train de monter des tee-shirts en coton d'une grande maison de luxe (que j'aime bien d'ailleurs) vendus plus de 350 €…

Des finitions inhabituelles…

Avec tous les tee-shirts que j'ai pu porter dans ma vie de passionné, j'ai pu faire un constat : ils ont quasiment les mêmes finitions et ils se ressemblent un peu tous.

Là, on avait envie de donner un peu plus d'âme, et de proposer des détails qu'on voit rarement…

Des coutures anglaises

Sur les côtés, vous verrez des coutures anglaises. Oui, vous avez bien lu.

Normalement, c'est une finition réservée à de la chemise haut de gamme. La légende veut que cela rende la couture plus durable, car il y a moins de fils en contact avec les frottements de la peau…

Moi, je trouve que sur un tee-shirt, c'est une finition plus élégante (et qui évite limite effectivement les frottements du fil comparé à une couture classique). Une fois dans les mains, on a une meilleure impression de robustesse et de solidité.

Pour info, la production a pris deux jours en plus par rapport à une production classique, car il faut bien plus de temps pour construire proprement des coutures anglaises par rapport à une couture de tee-shirt classique.

Des ourlets aux manches

C'est un détail que j'ai toujours aimé sur les tee-shirts : le bas de manche est légèrement retourné. C'est un peu comme un revers sur un pantalon, ça ajoute une touche de style en plus.

Si vous souhaitez des bas de manches classiques, pas de panique, il suffit juste de défaire les deux points avec un bon vieux Découvit.

La bande de propreté au niveau du col

C'est une finition très sympa, qui vise à cacher le surfil du col, au niveau de la nuque. Le rendu est plus propre et raffiné.

Des haïkus sur chaque tee-shirt

C'est un petit haïku (que vous pouvez enlever si vous le souhaitez) qui habille ces tee-shirts. Il y en a plusieurs différents…

Bon là, on s'est vraiment amusé…

Pour ceux qui ne le savent pas, un haïku est une forme de poésie japonaise très brève (et très codifiée) comportant trois lignes.

Jordan s'est éclaté à en écrire plusieurs, et on les a imprimées sur des bandes qui ont été elles-mêmes cousues en bas de nos tee-shirts.

Pour ceux qui sont anxieux à l'idée de justifier ce détail auprès de leur entourage, pas de panique, un coup de Découvit, et il s'enlèvera très facilement.

Quant aux contenus de ces haïkus, je vous laisse découvrir tout ça le jour J, sinon ça ne serait pas drôle !

Allez, c'est parti pour la présentation de nos deux tee-shirts, où matières françaises, japonaises et portugaises se mêlent.

Le guide des tailles qui fait plaisir

Tee shirt #1 dit "L'aventurier" : notre henley manches courtes en coton japonais

Le tatouage 1UP est en option, mais il clair que ça donnera une vie en plus à votre style.

Vous savez tout le bien qu'on pense du henley, et on a voulu le revisiter en manches courtes, plus pratiques en été.

Pour la petite histoire, c'est le tee-shirt préféré de Julien, notre chef de collection.

Il l'avait au Pitti à 30°c et il insiste sur un point : il n'a jamais eu trop chaud avec.

Quant à la matière, c'est un coton gaufré écru de Minami qui habille ce henley, avec un léger chiné comme les japonais savent si bien le faire.

Minami est un fabricant japonais, de 60 ans, avec qui nous n'avions pas encore travaillé, alors qu'il est très connu pour ses matières de tee-shirt.

Petit détail : les boutons sont en bois d'olivier du Portugal.

Sur l'histoire du henley, Jordan a publié un guide très complet, et c'est une pièce qui a ses fans dans l'équipe. Nicolò et Michel en portent quasiment chaque semaine.

Lors de vacances très chaudes et ensoleillées, une tenue avec des couleurs claires est salvatrice.

Carte d'identité :

  • Matière tricotée au Japon, par Minami
  • 100% coton
  • Poids : 245 g/m2 (Julien a pu le porter au Pitti par 30°c il n'a rien à signaler, il n'a pas eu plus chaud qu'avec un autre tee-shirt)
  • Coloris : beige clair légèrement chiné

Les boutons en bois ajoutent une touche bien plus naturelle que des boutons en plastique.

Tee shirt #2 dit "L'explorateur des sables" : notre tee-shirt chiné

J'ai toujours dit que j'aimais les coloris chinés tout en délicatesse, et là je suis servi avec ce tee-shirt.

C'est un très beau mélange où se mêlent des nuances de gris, de sable, et de beige, avec de minuscules "grains" dans la matière.

Le tricot vient encore une fois du japonais Minami.

Ce qui donne ce chinage aux milles nuances, c'est grâce à une petite astuce de ce fournisseur japonais…

Ils utilisent en fait des particules de coton produites lors du tricotage de toutes leurs mailles. Ces particules sont récupérées, recyclées, et incorporées dans le tricot de ce tee-shirt à hauteur de 30%.

Carte d'identité :

  • Matière tricotée au Japon, par Minami
  • 100% coton
  • Poids : 230 g/m2
  • Coloris : mélange gris/beige chiné

Ce sont des couleurs très "minérales" sur ce tee-shirt qui rappellent les nuances d'une plage de sable.

Attention : le tee-shirt sera disponible dans nos boutiques qu'à partir du lundi 1 juillet.
Mais le henley et les bermudas sont bien là 🙂

Comment se procurer nos bermudas et tee-shirts ?

Rendez-vous dans nos boutiques à Paris 3e, Paris6eLyon et Bordeaux ou sur notre e-shop :


Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.