Dossier : Un été haut en couleurs : mode scandinave

/

Après avoir jonglé tout l’hiver avec du noir, gris et blanc, quoi de plus naturel que de vouloir colorer un peu (beaucoup) ses tenues pour marquer le retour des beaux jours ? La couleur est donc cette année à l’honneur dans les garde-robes. Il s’agit d’abord paradoxalement d’une tendance venue du froid : la « Scandinavian fashion » investit en effet nos contrées depuis quelque temps déjà – notons l’ouverture de la boutique COS dans le Marais, représentative de ce style épuré propre aux pays scandinaves – pour notre plus grand bonheur. Mais loin de se cantonner aux teintes pastels chère aux labels scandinaves (Acne, Siv Stoldal, Rickard Lindqvist, Velour et j’en passe), la couleur se fait aussi parfois plus éclatante sur les podiums (Burberry Prorsum S/S 09 en est un bon exemple, tout comme Lanvin S/S 09 qui est sorti de l’habituel jeu sur les ivoires et gris pour préférer le bleu électrique et le carmin) et chez quelques créateurs plus « graphiques » chez qui la couleur a toujours été omniprésente - Henrik Vibskov, Walter Von Beirendonck.

A moins de pouvoir s’offrir le « total look » chez tel ou tel créateur (que je vous déconseille fortement), tout le problème consiste dès lors à ne pas ressembler à Arlequin… Que vous cherchiez à briller de milles feux ou que vous soyez attiré par les subtiles nuances ou les camaïeux, cet article se propose très simplement de vous fournir quelques clés !

Concentrons-nous donc sur cette fameuse « mode scandinave ». Cette tendance, comme son nom l’indique, nous vient bien sûr des pays du nord de l’Europe (Norvège, Suède, Finlande, Danemark principalement) et sa « capitale » est Stockholm (en Suède, pour les mauvais en géographie). Elle affectionne les pantalons retroussés et les vestes courtes et étriquées, créant une silhouette caractéristique toute en jambes, presque « Thom-Brownesque ». Exemple caractéristique :

[Crédit : The Sartorialist]

Son spectre va des teintes pastels aux couleurs vives, en passant par les motifs (carreaux multicolores, concentrés sur les chemises). La « base » de ce style est le pantalon chino (pantalon en toile), (très) resserré en bas et retroussé, au moyen de plusieurs ourlets extérieurs surtout pas trop larges (ou porté vraiment court selon les préférences), de couleur beige, grise ou bleue marine. Trouvable un peu partout désormais : grandes enseignes comme Zara, marques telles que April 77 (modèle Costello), Our Legacy ou encore APC (pantalon coupe New Cure)… Le « but » de ce pantalon – si toutefois un pantalon peut s’autodéterminer – est de mettre en valeur chaussures et chaussettes : derbies noires ou marrons épurées ou « desert boots »de couleur associées à des chaussettes unies de couleurs vives (le plus souvent bleue ou rouge). Le modèle le plus « commun » de « desert boots » étant les Opening Ceremony (marque new-yorkaise) :

Osez franchement la couleur dans le choix de vos « desert boots », sous peine d’être assimilé à un énième porteur de Clarks ! Le trio chino homme retroussé, chaussettes colorées et « desert boots » est un tiercé gagnant à tous les coups, à condition bien sûr de choisir les pièces avec justesse.

Bon début certes, mais il convient maintenant de savoir quoi mettre en haut. Eh bien là, ô surprise, nul besoin (surtout pas !) d’en faire trop : un t-shirt uni dans les tons pastels suffira(it). Mais pour pousser la Scandinavie dans ses retranchements, quelques pièces s’imposent tout de même. D’abord, la chemise : surtout pas trop « formal ». Des tons pastels (les « clubs collars » de Patrick Ervell par exemple) ou des carreaux de couleur (chez Velour ou Filippa K) feront l’affaire ; en plus, vous avez même le droit de la laisser sortir !

[Crédit : ASOS]

Ensuite, la veste se doit, comme dit plus haut, d’être plus courte que de coutume, afin de raccourcir le torse :

[Crédit : Danniboy sur Chictopia.com]

Ah oui, vous pouvez aussi retrousser vos jeans, slims de préférence. Pour les plus frileux, le pardessus ou le trench restent aussi de bonnes options (Siv Stoldal ou 2707 pour les typiquement scandinaves)… On l’aura compris, le chino et la veste dans des tons relativement neutres permettent toutes les excentricités en matière de chaussures, chemises et pulls.

Ainsi, la Scandinavie, c’est en 4 ou 5 pièces un style très marqué et marquant, et la preuve qu’encore une fois « less is (much much) more » !

dndy1840

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Alex_Kane

    Très bonne article qui permet facilement de comprendre ce qu’est le style scandinave.

    Je regrette toutefois le fait que tu nous présentes cette façon de s’habiller comme s’il s’agissait d’une recette magique alors que pour le débutant le risque d’erreur est important.

    Aussi, je trouve dommage qu’on ne voit pas de photo du style scandinave tel que tu l’abordes dans ton 36, de manière moderne et plus passe partout. C’est ici, peut être un peu trop caricaturer.

    Enfin, malgré les critiques, je le redis, l’article est de qualité et les références et conseils très bons.

  • Chant

    Article excellent, à la fois dans la présentation du style et dans les conseils pratiques pour le mettre en oeuvre/se fournir. Et ce d’autant plus que c’est en effet un style dans lequel le risque du too much et du mauvais goût est inhérent à la tentative même. D’où la nécessité de ne pas se rater. Bravo encore !!!

  • Excellent article. Un bon hommage au style scandinave que j’apprécie particulièrement.

  • A voir les chaussures, je me dis que les chances de se foirer sont quand même énormes…

    Sinon, j’aime pas vraiment le look du gars sur la première image..