Toutes les marques

The Quartermaster est une marque italienne de prêt-à-porter pour hommes, créée en 2017.

Fondateurs, designers : Gianpaolo Infante et Jonathan Targetti

Offre : la marque propose des chemises, chinos, vestes, sweats et t-shirts.

Distribution : sur son e-shop, dans son showroom à Prato "à deux pas de Florence" dans lequel on trouve une très grande collection de pièces militaires chinées partout dans le monde. La friperie se concentre sur la période des années 40 à nos jours.

L'ambition des deux fondateurs n'est pas de grandir démesurément mais de travailler dans un périmètre restreint, dans lequel ils maîtrisent tout. L'objectif étant, bien sûr, de produire des vêtements de qualité.

Ils portent un regard dur sur la mode, 2ème industrie la plus polluante au monde, dont ils cherchent à prendre le contre-pied.

Le site de la marque

The Quartermaster

Notre avis sur la marque The Quartermaster

Chez The Quartermaster, le rapport qualité/prix est bon. Les collections sont honnêtes et proposent une esthétique enviable, facilement portable dans la vie de tous les jours et très actuelle.

Le charme des pièces provient de l’inspiration militaire qui est à l’origine de chaque produit pour le moment.

Par exemple, la chemise en chambray est une reproduction de celle de la marine des États-Unis des années 1930. Elle est très réussie avec son col particulier en pointe et ses poches sur la poitrine. De plus, elle est produite en Italie, dans un atelier entre Florence et Sienne. Donc très proche du siège de la marque. Et, pour ne rien gâcher, le tissu est italien également.

On aime cette approche locale, cette volonté de vouloir avoir un impact positif sur son environnement immédiat.

Cette hyperlocalité étant la vocation des deux fondateurs, tous les produits sont développés avec la même exigence. Et d’ailleurs les matières utilisées sont naturelles, ce qui participe d’un engagement complémentaire d’un production raisonnée.

Au rang des points négatifs, on notera deux choses :
– Il s’agit souvent de reproductions fidèles et on déplore à ce titre le manque de créativité (même si c’est très bien fait).
– Les boutons en plastique

Mais ça ne ternit pas vraiment le tableau qui reste plus que positif pour une marque raisonnable, produisant des vêtements de qualité, avec un souci flagrant de l’éthique.

Mention spéciale pour le sweat des années 30 de couleur moutarde, avec ses saddle sleeves typiques.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.