Le feu

« Je rĂȘve pas. Ça sent le brĂ»lĂ©, lĂ  !

On peut pas s’entraĂźner tranquille sans que le cuisinier fasse des siennes. Il va encore me dire que c’est de la cuisine molĂ©culaire alors que c’est juste trop cuit. On n’y voit plus Ă  deux mĂštres.

J’espĂšre qu’il n’est pas endormi dans un coin de la cuisine. Bah, le feu le rĂ©veillera en lui lĂ©chant les joues.

De mon cĂŽtĂ©, je ne vois pas ce qu’il peut m’arriver, les fenĂȘtres sont juste lĂ , la cuisine est loin, je suis trempĂ© d’une sueur Ă©paisse ignifuge, mon t-shirt en mĂ©rinos a des propriĂ©tĂ©s vraiment surprenantes et je m’imagine qu’il peut tout Ă  fait tenir les flammes Ă  distance et j’ai mes sneakers les plus lĂ©gĂšres et rapides du monde occidental libre. Le cargo, c’est juste pour le style.

En tout cas, le cuistot peut se considĂ©rer comme dĂ©finitivement virĂ©. Moi, je reprends l’entraĂźnement. »

Composition du look

T-shirt : BonneGueule

Cargo : Japan Blue Jeans

Sneakers : BonneGueule

Shooting boxe fumée sac de frappe
Sneakers BonneGueule cargo pantalon

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.