Immaculée réflexion

Qu’est-ce qui m’a pris de les laisser entrer chez moi ?

Ils semblaient pacifiques sur le pas de la porte, avec leurs lunettes trop rondes et leurs costumes trop grands. Mais là, ça doit bien faire une demi-heure qu’ils parlent de leur dieu tout-puissant et de croisades modernes à mener. Ça commence à me tendre.

En plus, je crois bien que celui de droite vient de mettre mon briquet en argent dans sa poche. Briquet de mon père. Qui est aux cieux.

Va falloir que j’intervienne divinement.

Ça a pas l’air d’être le genre de mecs qui passent leur temps à la salle. Franchement, ils sont prenables. Le problème, c’est que je ne voudrais pas flinguer ma lampe Pipistrello pas loin. Elle est sanctifiée.

Je sais pas ce que j’ai en ce moment, j’ai comme un excès de confiance en moi. Ça me pousse à faire toutes sortes d’outrages de ce genre.

Je crois que c’est dû à ma nouvelle manière de m’habiller. Ça me fait pousser des ailes. Le règne, la puissance et la gloire en somme. Mais parfois, comme maintenant, ça me met dans des situations infernales.

Allez, ma volonté est faite, il est temps de leur donner leurs pains de ce jour et de teinter ce pantalon blanc d’un peu de rouge.

Composition du look

Veste en cuir : BonneGueule

Chemise : BonneGueule

Gilet : Oliver Spencer

Ceinture : Maison Boinet

Jean : BonneGueule

Chaussettes : Royalties Paris

Brogues : BonneGueule

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.