Ligne BonneGueule : notre blazer déstructuré en coton/soie Maggia

/

J'ai dû répéter un nombre incalculable de fois tout le bien que je pensais des blazers dans une garde robe masculine. Mais quand l'été arrive, c'est une pièce qui peut poser problème...

En effet, même si elle apporte élégance et sophistication à (presque) n'importe quelle tenue, c'est une pièce assez chaude qui peut faire peur en cas de fortes chaleurs.

C'est pourquoi on avait à coeur de vous proposer une veste déstructurée, taillée dans une matière douce et agréable à porter, parfaitement adaptée à la période estivale.

Vous vous en doutez, le cahier des charges était donc assez précis et très exigeant. On voulait donc :

  • une pièce respirant la décontraction, qu'on puisse aisément porter par dessus un tee-shirt par exemple,
  • des poches plaquées, toujours pour le côté casual et pour répondre à vos nombreuses demandes à ce sujet,
  • de la légèreté, de la souplesse, bref, une pièce aérée dans laquelle on peut bouger à son aise,
  • une élasticité naturelle pour une liberté de mouvement optimale !

Finalement, deux paramètres conditionnent l'ensemble de ces exigences : le choix de la matière et la réflexion autour de la construction du vêtement. On n'avait pas intérêt à se tromper sur ces deux points pour obtenir ce fameux blazer. On vous en parle !

Notre nouveau blazer déstructuré en jersey coton / soie Maggia.

Un jersey étudié par Maggia, pour vous

Maggia est un fabricant italien haut de gamme, mais pourtant assez discret. À mon avis, leur site internet très (trop?) dépouillé y est pour quelque chose. C'est d'autant plus surprenant qu'ils ont un savoir-faire bien à eux sur les jerseys en poids veste, et qu'ils parfont cette expertise depuis près de deux siècles !

Ils se distinguent notamment grâce à d'audacieux mélanges sur ce type de matière. Je pense par exemple à des alliages peu courants où le coton, la laine, la soie et le lin se marient pour former des jerseys très riches... et assez onéreux.

Ici, nous sommes face à un étonnant mélange coton, soie et polyamide.

  • le coton (72%) donne de la douceur à la pièce et la rend plus aérée,
  • la soie (24%) permet d'avoir un main beaucoup plus douce et un rendu haut de gamme. Elle fait oublier l'aspect assez "plat" du coton et rehausse également la couleur en y apportant un peu d'éclat. Juste ce qu'il faut pour obtenir un rendu visuel plus "profond",
  • le polyamide (4%), en petite quantité, permet d'assurer la stabilité à la matière et de garantir une belle tenue à travers le temps.

On obtient donc un jersey unique, et qui a l'avantage de présenter un stretch naturel vraiment agréable. En somme, vous avez une grande liberté de mouvement infinie, dans la limite de votre souplesse, ce qui rend ce blazer extrêmement confortable. Contrairement à une laine classique, qui peut parfois donner la sensation d'être "figée", ce mélange-ci vous permettra de bouger les bras avec beaucoup d'aisance.

Un blazer doux et confortable, une véritable seconde peau.

Pour apporter encore un peu plus de personnalité à cet article, nous avons choisi de l'orner d'un Prince de Galles. Nous ne voulions pas d'un simple bleu, et ce motif tissé permet de lui donner un design encore plus fort.

Le motif Prince de Galles est léger mais apporte originalité et singularité à la pièce.

Un blazer déstructuré très léger

C'est bien simple : nous avons choisi la construction la plus légère que notre atelier pouvait proposer. Il ne s'agit pas tout à fait d'un semi-entoilé mais, dans l'esprit, on s'en rapproche beaucoup.

En réalité, un semi-entoilage classique aurait donné une veste moins légère et moins fluide car plus structurée. Du coup, elle aurait perdu en souplesse alors que c'est l'une des caractéristiques les plus importantes de ce blazer.

Un blazer très léger qui se porte facilement, même en plein été.

Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'il y a une équation complexe à résoudre : il faut une construction qui permette à la veste d'être souple, légère et fluide, mais aussi suffisamment structurée pour avoir un joli tombé sur la poitrine.

Heureusement, on reconnaît l'expertise d'un bon atelier à sa capacité à venir à bout de ce genre de casse-tête.

Le résultat est au rendez-vous, tout à fait conforme à nos attentes !

Tout d'abord, il y a une base de thermocollant sur les devants du blazer afin d'éviter que l'avant ne tombe comme une chemise ou un sweat sur la poitrine.

Par dessus, il y a la cartouche, c'est-à-dire un morceau de toile tailleur. Il s'agit d'une matière à la fois souple et rigide qui assure un tombé propre et net sur la poitrine. Elle n'est pas solidaire au thermocollé, ce qui permet de combiner harmonieusement souplesse et structure.

Vous vous en rendrez compte en l'essayant, ce blazer est à la fois souple et discipliné.

Et si jamais l'envie vous prend de vérifier l'authenticité de mes dires, sachez que c'est tout à fait possible une fois le blazer en main ! Passez en boutique et jetez un oeil à l'intérieur : il y a des ouvertures sous les aisselles où vous pouvez toucher la cartouche (avec précaution) afin de bien comprendre son rôle. Vous verrez aussi sans problème que le thermocollant utilisé est très mince !

Je voulais également une épaule très naturelle, souple et proche du corps : bref, tout le contraire d'un gros padding de veste de costume. Ici, elle est donc très légère et, si vous êtes un habitué de nos blazers, vous ne serez pas dépaysé. On la sent à peine une fois le blazer enfilé, et elle épouse délicatement la courbure de votre épaule.

Le tombé de l'épaule est vraiment spontané.

Le résultat ? Un jersey naturellement stretch et une construction on ne peut plus légère pour un ressenti très particulier. Vous aurez vraiment l'impression de porter une deuxième chemise... et j'exagère à peine.

Et ce n'est pas Luca qui dira le contraire...

Les finitions : des détails qui n'en sont pas

Vous les avez demandé, les voici : pour la première fois, ce blazer comporte des poches plaquées !

On a pris en compte vos requêtes, et on ne le regrette pas du tout !

En plus d'être très pratiques à l'usage, elles consacrent le caractère décontracté de la pièce. Grâce à elles, personne ne pensera que vous avez pris votre veste de costume en guise de blazer.

Par ailleurs, le vêtement n'est pas du tout doublé dans le dos pour limiter au maximum le risque d'avoir trop chaud. Ni demi-doublure, ni doublure en papillon, rien, nada : c'est une veste que vous pourrez porter sans crainte tout l'été !

Pensez tout de même à l'enlever pour faire bronzette...

Au niveau des aisselles, nous avons placé des "salières" pour éviter les tâches de transpiration inélégantes.

De plus, nous avons parsemé le blazer de nombreuses coutures dites "AMF". Du nom de la machine qui l'effectue, il s'agit d'un point qui imite une couture à la main, caractéristique des tailleurs de costumes. Cela donne à certains endroits des lignes de relief assez charmantes. Il y en a le long des revers, sur les poches plaquées, sur les pinces de cintrage à l'avant, sur tout le bas de la veste, dans le dos et aux épaules.

On distingue ces fameux points AMF qui font comme des pointillés sur le blazer. Grâce à l'ombre, elles sont bien visibles sur le bas du blazer et la poche plaquée.

L'atelier devait également faire attention à la manière dont les motifs sont raccordés, il faut le faire avec précaution :

Les motifs sont proprement raccordés ici.

Les boutons sont en corne, cousus en croix et montés sur queue. En plus, ils se chevauchent, là aussi en guise de clin d'oeil à l'univers tailleur.

Enfin, cette veste est fabriquée en Roumanie dans notre atelier habituel, spécialisé dans ce type de pièces.

Comment porter un blazer déstructuré en coton/soie ?

Le blazer navy devient très lumineux à la lumière grâce à la soie qui le compose. Cela permet de le porter avec des pièces également très lumineuses comme un pantalon blanc. Ici, la tenue est complétée par des derby bleues qui rappellent le blazer. (Chemise en micro-seersucker BonneGueule, jean écru Levi's déniché chez Jinji, derby Septième Largeur, bandana RRL)

L'avantage d'un blazer déstructuré est qu'il se porte un peu comme bon vous semble ! Vous pouvez très bien tester des looks plus casual, comme ici avec un jean bleach et des Converses blanches. La veste est portée simplement sur un tee-shirt : l'ensemble est décontracté et marche très bien. (Tee-shirt top secret, jean bleach Hèdus, Converses Chuck taylor All Star et lunettes The Bespoke Dudes Eyewear)

Pour un look habillé qui reste estival, vous pouvez très bien opter pour un chino beige/marron clair et une chemise en coton twill, complétés par des derby. Ces pièces sont légères et peuvent donc être portées l'été, sans renier l'envie d'être habillés élégamment. (Chemise en coton twill BonneGueule, chino BonneGueule, derby Meermin)

Comment se procurer le blazer déstructuré Maggia ?

Le Blazer est disponible sur l'E-shop.

Il est aussi disponible en boutique à Paris, Lyon, et Bordeaux dès le samedi 3 juin.

A propos Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Carbene

    OK, pas de problème, je comprends ! Au pire, les retours sont toujours possibles si je commande !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Carbene !

    Merci 🙂

    Malheureusement les nouvelles sorties ne peuvent pas être aux showrooms, c’est compliqué en terme de logistique.

  • Benoit – BonneGueule

    Merci beaucoup pour ta confiance 🙂

  • Loulou Rieu

    Hello,
    Blazer et chemise en seersucker pour moi en attente de réception ! Mon vestiaire BG va s’étoffer avec ces 2 nouvelles pièces 😉

  • Benoit – BonneGueule

    Sur cette pièce, oui, afin de garder un prix maîtrisé (c’est une finition main qui est très coûteuse).

  • Jeff Gd

    Salut BG,

    vous avez arrêté les boutonnières milanaises ?

  • Benoit – BonneGueule

    Alors dans ce cas là, prends la taille au-dessus 🙂

  • Christophe

    Bonjour, j’attendais avec impatience ce blazer et vous l’avez fait, merci. J’ai un doute sur la taille car j’ai pris la veste Louis Purple en M et j’ai un petit peu forci depuis quelque temps, si bien qu’elle me va très aux épaules mais je ne peux pas la fermer car dans ce cas elle fait un peu trop slim. Quelle taille me conseillez-vous pour cette veste ? Merci et très bon WE à tous !

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, ce blazer irait bien dans les cas que tu décris. Prends la même taille que les chemises aussi 🙂

    Pour le pantalon blanc, tu ne crois pas si bien dire…

  • Benoit – BonneGueule

    Avec un pantalon blanc, ça peut effectivement être mortel !!

  • Benoit – BonneGueule

    Oui pour le 50 aussi, c’est ce que je prends aussi ! Ne t’inquiète pas, d’autres couleurs vont arriver 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Alors il faut savoir que TOUS les semi-entoilés ont une base de thermocollée, absolument tous. Tu n’as que le full entoilé qui a zéro thermocollant. Donc comme je l’ai écrit, il y a une base avec un thermocollant très léger, et par dessus, tu as la cartouche, donc ça se rapproche dans l’esprit d’un semi entoilé 🙂
    Pour le plyamide, on parle bien de la composition de la matière, donc il est présent dans le jersey.

  • pierre

    Donc votre veste c’est quoi finalement, du thermocollé, ou du demi entoilé ? Parce que vous parlez du polyamide pour la tenue, mais c’est pas le rôle de l’entoilage sur le haut de la veste ça normalement ?

  • Thibaut

    Hello BG !

    Superbe pièce, je vais me laisser tenter avec grand plaisir pour cette belle veste d’été ; je ne regrette pas de ne pas avoir investi plus tôt dans l’un de vos blazers bleus.

    J’aimerais par acquis de conscience avoir confirmation de la taille, sachant que j’ai votre veste en flanelle grise en 50. Niveau épaules et cintrage, c’est une merveille. Je peux continuer là-dessus ? Je vois que certaines personnes ont eu quelques surprises avec d’autres vestes de votre ligne niveau sizing.

    Merci à vous !

    PS : A l’avenir, changez du bleu, vraiment. Certains doivent commencer à saturer (4 blazers bleus, sans parler des chemises…). ; )

  • Benoit – BonneGueule

    Oui comme a dit Pierre, il y en a tellement peu que tu sentiras pas grand chose, à part le plaisir de porter un jersey aéré 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Ca serait jouable, mais il faudrait un pantalon, des souliers et une cravate impeccables 🙂 Et il faudrait un mariage ayant un minimum de « souplesse » dans le dress code, ce qui semble être de plus en plus le cas.

  • Benoit – BonneGueule

    T’inquiète pas le mois prochain on a une chemise plus originale qui va arriver 🙂 Pour le blazer en mesh et celui là, j’ai les deux, ce sont quand même deux pièces vraiment différentes, si tu as l’occasion de passer en boutique, je t’inviter à l’essayer, et le confort est tellement différent !

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Thomas !

    Le fit se rapproche plutôt de la Navy, donc je pense qu’il vaut mieux que tu partes sur un 48. 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Prends là en 46 !

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Xavier !

    Si les tissus viennent du même endroit, c’est parce que Maggia est vraiment le plus adapté pour le jersey sur ce genre de pièces. Ce n’est pas parce que le tissu vient du même endroit que les pièces sont identiques, ceci dit !

    Cette veste Prince de Galles a des détails plus sport comme les poches, et c’est assez difficile à montrer en photo mais le tissu a une prise de lumière très intéressante. Elle garde aussi mieux sa forme grâce au petit pourcentage de polyamide qui lui confère une meilleure tenue qu’un jersey simple. 😉

    Merci pour tes suggestions en tout cas, j’en prends note et je les fais remonter, on va se pencher dessus. 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Shadow !

    Pour l’avoir testée, le blazer est plus proche de la Loro Piana, mais la matière est quand même plus stretch et agréable à porter.

    Je ne te conseille pas de porter le blazer avec une cravate, les poches plaquées et la matière en font plutôt une pièce casual chic et pas trop formelle. 😉

    On n’a pas prévu de faire un pantalon assorti, mais je fais remonter ton envie. 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Guillaume !

    Ce blazer a quelques détails sartoriaux, mais il est quand même plus adapté à des tenues casual chic sans cravate avec les poches plaquées, la matière et le motif. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Lexalys !

    La Jaeger Lecoultre de Luca est un modèle vintage des années 60. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Thomas !

    Non pas du tout, il n’y a que 4% de polyamide, ça ne t’étouffera pas ! Par contre, ça permettra à la veste d’avoir une meilleure tenue et de ne pas avoir tendance à se déformer au fil du temps, c’est un problème assez fréquent sur le jersey sans fibres synthétiques. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello youyou !

    Ils taillent pareil normalement, du coup tu peux essayer la taille au-dessus en espérant que ce ne soit pas trop grand aux épaules. 😉

  • merci 🙂

  • on saura tout dimanche 😉
    mais dans les prix habituels pour un blazer

  • bantoniob

    Une petite indication sur le prix ?

  • Boras

    Bravo les gars, après la chemise en seersucker, et maintenant cette veste destructurée, c’est du très beau travail.

    ça fait envie.