Ligne BonneGueule : le portefeuille et le porte-cartes en cuir végétal

Temps de lecture : 8 minutes

Note : le portefeuille et le porte-cartes en cuir végétal sont à présent disponibles sur notre eshop.

En octobre dernier, on vous présentait nos premières pièces de maroquinerie avec trois ceintures. Là où c'était une grande première pour nous - nous ne vous avions encore jamais proposé ce genre de pièces - vous leur avez réservé un très bel accueil. Du coup, vos retours nous ont encouragés à davantage explorer cette piste.

Cette fois-ci, c'est à une autre catégorie de pièces que l'on s'attaque, puisqu'il s'agit d'un portefeuille et un porte-cartes en cuir végétal.

C'est un exercice que l'on aime beaucoup car il sort un peu du cadre vestimentaire stricto sensu, tout en permettant d'être élégant à tous les niveaux. Jusqu'au bout de ses accessoires !

Allez, je vous présente tout ça.

Un portefeuille et un porte-cartes, chacun disponible en gris et en marron.

Une offre insatisfaisante

Peu de propositions intéressantes

Comme souvent, l'idée provient d'une frustration de Benoît. Quand je lui demande de m'en parler, il me répond d'ailleurs :

Tu sais Raf, j'ai moi-même pris beaucoup de temps à m'intéresser à la maroquinerie. Si l'offre s'est beaucoup enrichie sur le prêt-à-porter masculin, ce n'est pas autant le cas pour tous ces petits accessoires. Autrement dit, on finit souvent avec des choses assez ennuyeuses.

Lequel d'entre nous n'a jamais possédé un "bon" vieux portefeuille XXL ? Vous savez, celui tellement rempli de cartes de fidélité et autres tickets qu'il finit par avoir les proportions d'un livre de poche ?

Généralement, il s'accompagne d'un cuir noir (éventuellement marron), un brin fade, qui commence à (vite) tirer la tête avec le temps...

Vous voyez de quoi je parle...?

Une dimension trop souvent négligée

Par ailleurs, on remarque que beaucoup d'hommes soignent leurs looks et réfléchissent énormément leurs tenues... mais délaissent leur maroquinerie. Cela peut s'expliquer par plusieurs raisons :

  • un choix finalement assez restreint, comme on vient de le voir,
  • une position "basse" dans la hiérarchie des besoins : on pense d'abord vêtements, puis sacs et enfin portefeuille/porte-cartes. C'est généralement ce qui vient en dernier sur la liste shopping.

Ce raisonnement a du sens lorsque l'on débute mais passé ce stade, la question se pose très vite. Plus on construit son style et plus on souhaite le retrouver à tous les niveaux, du plus visible au plus accessoire.

Pour une élégance à tous les niveaux !

Trouver la bonne tête, un sacré casse-tête

C'est l'un des points capitaux sur la création de petite maroquinerie, d'autant plus quand on sait que beaucoup d'hommes la range dans leurs poches. Et justement, rien n'est plus inconfortable que de se sentir alourdi par un portefeuille.

Au-delà de cet aspect, cela pose aussi problème pour la longévité de vos vêtements : les charger d'objets lourds ou imposants accélère leur usure.

Nous sommes donc partis voir l'usine avec des attentes très précises...

Même remplis, je veux qu'ils restent fins. J'en ai assez de la maro boursouflée prête à craquer. - Benoît

Le format a donc été pensé de sorte que l'on puisse transporter l'essentiel.

Un porte-cartes sans superflu.

Le portefeuille ouvert...

... Qui reste fin une fois replié sur lui-même.

Niveau mesures, on a donc pour le :

  • porte-cartes : 10 cm de largeur et 7 cm de hauteur,
  • portefeuille : 10 cm de largeur et 8 cm de hauteur en position fermée (16cm de largeur une fois le portefeuille ouvert).

L’importance d’un beau cuir

Difficile de faire de la maroquinerie sans soigner le cuir ! Ce sont des pièces convoyant un certain raffinement, pour lesquelles il est d'autant plus important de bien choisir la matière.

Pour le coup, il s'agit exactement du même cuir que pour nos ceintures (et des mêmes ateliers de confection, j'y reviendrai plus bas).

Une peau "pleine fleur" italienne

Tout droit venu d'Italie, nous avons choisi un cuir de vachette pleine fleur. Mais qu'est-ce qu'on entend par là ?

Il s'agit de la partie supérieure du cuir, où se trouve les poils. De toutes les couches, c'est la plus riche en collagène , donc la plus résistante. Or, qui dit cuir résistant, dit cuir qui tiendra dans le temps.

Les autres couches du cuir - croûte ou fleur corrigée, un ersatz de pleine fleur - sont réalisées à partir des zones en contact avec la chair. Le résultat est donc moins intéressant, mais aussi nettement plus fragile. Autant que possible, choisissez de la pleine fleur.

Pour y voir plus clair...

Deux couleurs riches

La plupart du temps, on retrouve des porte-cartes et portefeuilles soit en noir, soit en marron foncé. On a travaillé autour de cette idée, avec la volonté d'y apporter un petit twist tout en gardant des couleurs sans prise de tête.

Chacune des deux pièces se décline donc en deux couleurs...

Un marron châtain

C'est un peu la version moderne du marron classique, en plus clair et plus lumineux.

Du gris ardoise

Ici aussi, c'est notre façon de jouer avec les codes. Plutôt qu'un sempiternel noir, le gris ardoise amène une certaine originalité, sans perdre en élégance.

Des fois que vous vous poseriez la question, ne cherchez pas forcément à assortir ces accessoires avec votre sac. On risque autrement d'avoir un côté "sur-réfléchi", manquant de spontanéité.

Le tannage végétal, allié des belles patines

Pour rappel, on distingue globalement deux catégories de tannage, le minéral (généralement à base de chrome) et le végétal.

Nous avons opté pour le second :

  • S'appuyant sur un ensemble de plantes et d'écorces, il est plus respectueux de notre planète que son homologue au chrome,
  • On l'utilise notamment pour apporter de la souplesse au cuir, ce qui est idéal pour de la petite maroquinerie,
  • Enfin, point non négligeable, il offre un plus beau résultat à l'usage : ce type de tannage permet d'obtenir la plus jolie patine possible. Vous allez même souhaiter que le temps passe plus vite !

Compte-tenu du travail qu'il demande, ce procédé est plus coûteux : un tannage végétal met au moins (je dis bien "au moins") deux fois plus de temps qu'un tannage chrome.

Des accessoires doublés

Souvent, certaines marques ne prennent pas la peine de doubler leur maroquinerie, laissant l'envers de la peau apparent.

En ce qui nous concerne, nous préférons les doter d'une doublure en polyamide. Non seulement le rendu est plus fin mais cela limitera aussi les risques d'usure.

Enfin, vous pourrez plus facilement glisser vos cartes dans les fentes.

Le portefeuille et le porte-cartes sont doublés. Ainsi, les pièces s'abîment moins vite et les cartes se glissent plus facilement.

Des finitions toujours haut de gamme

Comme je vous le disais, ces accessoires sont fabriqués dans le même atelier normand que nos ceintures : on est ravis de leur obsession pour les belles confections, en plus d'accorder une véritable importance à la dimension humaine.

On commence par le parage du cuir. La matière est affinée au niveau des bords, afin de superposer plus facilement les différentes couches qui constituent l'accessoire.

On voit que les bords sont légèrement plus fins que le "corps" de l'accessoire.

Par ailleurs, on tenait particulièrement au point de cheval.

Finition provenant du monde de l'équitation (comme son nom l'indique, me direz-vous), il fait tout le tour des tranches du portefeuille / porte-cartes. Une fois toutes les couches de cuir cousues entre elles, il n'y a plus à craindre de les voir se déchirer.

Le point de cheval vise avant tout à garantir la solidité en fixant entre elles toutes les pièces de cuir utilisées.

Enfin, les tranches passent au "cire-tranche" pour un résultat plus raffiné.

Les bords sont peints pour plus d'harmonie.

Le sens du détail

Chaque fente est soulignée par un "filetage". C'est une finition très haut de gamme que l'on ne trouve habituellement pas sur cette gamme de prix, toujours dans un souci de finesse.

Chaque fente est soulignée : on parle de filetage.

Sur le portefeuille, les fentes sont complétées d'un poinçon sur l'extrémité. Ces touts petits points sont très pratiques : ils vous aideront à attraper vos cartes bien plus facilement.

Vous pouvez voir le poinçon à l'extrémité de chaque fente, permettant d'accéder plus facilement à son contenu.

Dernier petit détail, le logo BonneGueule est embossé sur le cuir. C'est un clin d'oeil à nos jeans, rappelant le patch en cuir au niveau de la ceinture.

La fabrication de nos accessoires par étape

Notre coup de coeur à l'atelier, c'est Olivier. Sa famille travaille le cuir depuis trois générations, on ressent vraiment son amour pour le produit ! C'est à lui que l'on doit l'aboutissement de ce projet.

1. Choisir la zone à travailler

Lorsque la peau arrive, Olivier l'inspecte pour en sélectionner les plus belles zones à travailler. Étant sur un cuir au tannage végétal, on retrouve parfois quelques aspérités, d'où l'importance de ce travail préliminaire.

Première étape : observer l'ensemble de la peau pour ensuite choisir les plus belles zones à travailler.

2. Découper le cuir

Une fois les meilleures parties du cuir choisies, Olivier y découpe les différentes parties qui viendront constituer la pièce.

À l'aide d'une presse, on vient découper le cuir selon la forme désirée.

3. Parer les bords

C'est grâce à une machine spéciale que l'on peut venir affiner les couches de cuir, au niveau des extrémités.

4.  Fileter les fentes

La fameuse finition dont je vous parlais plus haut. À l'aide d'une sorte de scalpel, on vient ainsi souligner le dessin de la fente.

C'est une finition qu'on est très contents de pouvoir vous proposer.

5. La "phase de table"

C'est le nom donné à toutes les opérations se réalisant à la main : superposition des couches, colle... c'est ici que ça se passe !

6. Coudre en "point de cheval"

Phase capitale pour la solidité de la pièce, où l'on vient solidariser toutes les couches de cuir grâce à une couture qui en fait le tour.

7. Peindre les tranches

Cette étape ne peut être réalisée qu'à la main également. Elle représente aussi un vrai casse-tête pour trouver LA bonne nuance de peinture, suffisamment proche de celle du cuir pour rester harmonieuse.

Comment se procurer le porte-cartes et le portefeuille en cuir végétal ?

Le portefeuille et le porte-cartes en cuir végétal sont à présent disponibles sur notre eshop.

Rafik

Je suis fasciné par l'expression des contre-cultures et les mouvements underground. Tombé amoureux de la mode à 5 ans, je pense qu'elle doit rester un moyen d'expression, et non une course aux tendances. Et que ça reste entre nous, mais je suis un brin bling sur les bords.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.