Lexuomo : une mystérieuse marque de maille

Temps de lecture : 6 minutes

21

Vous l’avez forcément remarqué, trouver de la bonne maille, bien coupée et qui ne coûte pas un rein, c’est vraiment compliqué. Dans le PAP moyen de gamme, il y a deux écueils classiques :

  • La matière est médiocre et certains pulls se trouent même au lavage.
  • La coupe est foireuse, notamment avec une couture des épaules qui bave souvent, et sans compter ces foutues manches trop courtes. Les grands minces savent de quoi je parle…

Bref, c’est avec tous ces préjugés en tête que j’ai entendu parler un beau jour de la marque Lexuomo. C’était une marque inconnue au bataillon pour moi, je ne l’avais jamais vue distribuée nulle part.

Intrigué, je me suis rendu sur le site de la marque. Première chose agréable à voir, la communication écrite est plus soignée et travaillée que ce que j'ai l'habitude de voir, avec plus d’identité.

L’histoire de la marque est très intéressante, et voilà ce que Lise m’a répondu quand je lui ai demandé de lever le mystère sur cette marque âgée d’une dizaine d’années :

« La marque trouve son origine dans l'équipe qui, il y a une dizaine d'années, travaillait à créer et développer des collections de maille pour des maisons de prêt-à-porter masculines en Europe.

Jean-Louis Scherrer, Mugler existaient en tant que maisons de couture, avant de disparaître. Nous travaillions aussi sur le segment de la diffusion pour des marques encore à l'époque en licence (Kenzo, Givenchy).

Le temps a passé. Certaines marques ont disparu. Nous sommes demeurés sur ce métier de la maille tricotée, à destination exclusive du vestiaire masculin.

Nous avons poursuivi nos collaborations.

Au fil des années, nous nous amusions à intégrer des modèles nouveaux parmi ceux qu'on nous demandait de créer. Très vite nous avons découvert le plaisir de travailler deux thématiques ensemble : la précision des coupes (souvent réservée, pour la maille, aux marques haut, voire très haut de gamme) et les couleurs. Ces modèles plus personnels trouvaient leur succès auprès des stylistes dans les studios des marques, mais ils ne trouvaient pas leur place dans les collections, plus conservatrices.

Et en 2009 nous avons décidé de sauter le pas. Composer un vestiaire de maille qui nous semblait absent pour l'homme : de la maille, de la couleur, de l'allure. Notre base : la technique. Et une certaine idée de la couleur portable par l'homme. La collection actuelle en est l'illustration. A l'appui de celle-ci : la maîtrise technique de nos ingénieurs en maille, une grille de tailles s’appuyant sur les données de l'étude de l'IFTH sur les transformations morphologiques des Français, et l'idée d'un style.»

J’ai beaucoup apprécié cette franchise, chose assez rare pour une marque de vêtements, surtout que je suis bien plus habitué à des communiqués de presse conceptuels (et souvent artificiels).

Curieux, j’ai donc exploré le blog de la marque et là, quelle belle surprise : le blog est, à mon sens, exemplaire pour une marque. Les rédacteurs expliquent très bien leur marque à leurs lecteurs, les inspirations de la marque et surtout, les articles à but informationnels sont très sympas. Par exemple, c’est la première fois que je vois une marque expliquer clairement ce qu’est la maille milano, comment bien enfiler un pull homme, ou encore son point de vue sur le cardigan.

On est bien loin des communications aseptisées des grandes marques, et on sent une vraie passion derrière.

Quand on navigue un peu parmi les produits proposés, un autre point surprend : la variété de tailles proposées, avec l’accent mis sur les grandes tailles. Par exemple, il y a deux patrons distincts, un pour les hommes forts, et un autre pour les hommes grands.

Il est même possible d’ajuster la pièce en fonction de vos mesures, exemple ici, au bas de la page. Là aussi, c’est la première fois que je vois chez une marque de prêt-à-porter une telle volonté de coller au plus près de la morphologie de ses clients. Eh oui : la marque fait aussi du XS !

Mais soigner sa communication est une chose, proposer un bon produit en est une autre. Alors, que vaut la maille Lexuomo ?

Première impression : c’est très beau


Une fois la maille sortie de son élégant paquet, il n’y a pas dire, la qualité de la maille est, au regard du prix, top.

Ça n’a vraiment rien à voir avec un pull mérinos de marques comme H&M, Zara, ou même des marques plus haut de gamme. La maille est douce, mais ce qui surprend est sa densité : la laine mérinos est épaisse, pour de vrai.

A ce titre, la photo d’arrière-plan du site de Lexuomo est très proche du rendu que vous avez en vrai.

S’il y a un autre point sur lequel Lexuomo tient toutes ses promesses, il s’agit de la couleur. Le bleu pétrole de mon cardigan est d’une profondeur qui fait plaisir à voir. La couleur est vraiment très jolie, rien à redire là-dessus.

Les finitions sont irréprochables : absolument rien ne dépasse. Les boutons sont cousus avec une grande rigueur, et l’assemblage est fait de manière très propre. Une belle surprise.

On passe à la coupe

J’enfile donc mon cardigan, et je dois me rendre à l’évidence, la marque taille ses vêtements pour des morphologies bien dessinées. En tout cas, moi qui suis élancé, je remarque que la coupe est perfectible, et que la pièce ne me fitte pas aussi bien que mon cardigan Melinda Gloss par exemple. Ainsi, l’emmanchure pourrait être plus étroite, le cintrage ne me convient pas forcément car il plisse à des endroits inhabituels. Par contre, et chose étonnante pour une marque dans cette gamme de prix, la couture de l’épaule tombe pile poil où il faut.

Je dois également modérer mon impression sur cette coupe perfectible sur deux points :

  • Le modèle de veste homme que j’ai avait un design assez complexe au niveau de la coupe, mais il n’est plus sur le site. Etant donné le soin que Lise a à bien écouter ses clients, il est possible qu’ils aient jugé que la coupe n’était pas satisfaisante et qu’ils l’aient retiré de leur catalogue.
  • Et le plus important : à l’époque où j’ai reçu mon cardigan, il n’y avait pas la possibilité d’ajuster la pièce à mes mesures, contrairement à aujourd’hui.

Bon, et la conclusion ? Tu recommandes ou pas ?

En termes de rapport qualité/prix, vous ne trouverez pas mieux, je vous le garantis. Et pour à peine plus cher que du Zara en plus…

Pour les morphologies fortes : foncez.

Pour les autres, je pense que vous ne craignez rien sur un pull homme très simple, comme les pulls col V ou les cardigans de base. Profitez-en pour prendre de la couleur, les teintes sont vraiment belles.

Enfin, si vous n’êtes pas très assuré au niveau de la coupe, je vous invite à explorer cette option d’ajustement de la pièce à vos mesures en les contactant, car ils sont très réactifs et à l’écoute.

Et puis c’est tellement compliqué d’avoir de la bonne maille à ce prix-là, que vous auriez tort de passer à côté. Surtout au regard de la bonne volonté que met Lexuomo à vouloir faire toujours mieux.

C'est vraiment rare de voir une marque de maille
qui se concentre autant sur les couleurs.

Avec la fraîcheur du printemps, la maille reste une bonne option : (re)découvrez aussi les articles de Val sur comment porter un cardigan ou comment choisir un pull, (mais pour la grosse maille, on attendra l'hiver prochain !)

Mise à jour : Lexuomo organise un concours bien sympathique pour gagner une maille, direction la page Facebook !

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.