Les pépites (coordonnées) de la rédaction #86 – Jérôme

Temps de lecture : 5 minutes

Publié par le 1 novembre 2020

Drôle d'époque. A l'heure où j'écris ces lignes, les nouvelles sont mauvaises d'où qu'elles viennent. Pour ne rien arranger, mon refuge habituel en temps de crise s'apprête à fermer de nouveau ses portes pour au minimum un mois. C'est dur, en particulier pour l'ensemble du monde du cinéma, mais aussi plus généralement de la nuit et de la culture à qui je pense ici bien fort.

En attendant des jours meilleurs, il s'agit donc de rester solidaires. Si la perspective de l'isolement vous angoisse, rassurez-vous : nous restons plus que jamais fidèles au poste.

De mon coté, il sera par exemple toujours un peu question de mode et de cinéma. Pour mieux se serrer les coudes avec style, mes nouvelles pépites s'inspirent donc en partie d'un film et d'un acteur dont je vous parlerai prochainement dans Bobine.

Elles forment une belle tenue automnale et je me vois tout à fait les associer avec mes boots en cordovan Crockett & Jones.

Caban en laine  - S.E.H Kelly

caban laine tabac

Comme beaucoup d'entre vous, je suis en quête d'un nouveau manteau d'hiver. Ce n'est pas un achat anodin : pour un bon manteau, il faut pouvoir y mettre le prix. Cela fait donc une ou deux saisons que je patiente, et plutôt tranquillement. Car pour avoir vécu quelques années dans les montagnes savoyardes avec une simple veste de mi-saison, je peux dire que je suis particulièrement résistant au froid.

Parmi les styles de manteaux qui m'attirent : le caban. Et pour répondre quotidiennement avec David à tous vos messages, je sais que je ne suis pas tout seul : vous êtes plutôt nombreux à nous demander conseil sur cette pièce.

De mon coté, je n'ai encore qu'une petite expérience du caban. Une jolie coupe, une couleur marine et un style plutôt vintage : mon seul et unique caban à ce jour était un Levi's des années 70 déniché en friperie. J'écris "était" car il a depuis fait son temps.

caban laine tabac

Bien sûr, vous trouverez des cabans de qualité bien moins chers que celui que je vous propose aujourd'hui. Mais puisqu'il s'agit d'un achat un peu particulier et qu'il n'intervient pas tous les hivers, je vous invite à l'instar de Benoît à voir un peu au delà du rapport qualité/prix : vous ne trouverez pas de caban comme celui-ci ailleurs.

D'abord, il y a cette magnifique couleur tabac, peu fréquente sur ce type de pièce. Au risque d'enfoncer le clou : le marron est vraiment une couleur à réinvestir. Celle-ci est particulièrement inspirante, et je me plais déjà à imaginer de futures tenues avec.

Ensuite, il y a ce design unique. C'est un des points forts de la marque anglaise : créer des vêtements avec une patte de style singulière, presqu'immédiatement identifiable. Pour en savoir un peu plus sur la marque, vous pouvez d'ailleurs jeter un oeil ici. De mon coté, je ne peux que vous inviter à flaner sur l'e-shop de S.E.H Kelly, ne serait-ce que pour le plaisir des yeux. C'est souvent très beau, et très stylisé.

Enfin, il y a la matière et la confection. Tout est local ou presque : de la laine Melton pour un manteau bien chaud et bien épais, des boutons en corne, fabrication 100% britannique.

Pull à col large - Margaret Howell

pull laine calcaire

L'hiver dernier, Jordan nous présentait un foulard Margaret Howell. De mon coté, je possède un pantalon marron de la marque et je confirme que c'est à la fois très cher et très beau.

C'est une marque que j'aime suivre et là encore, je ne suis pas tout seul : sachez par exemple que Jack Nicholson en est fan et que vous pourrez retrouver du Margaret Howell jusque dans le film Shining de Stanley Kubrick , parfait en ces temps d'Halloween confiné.

pull laine calcaire

Ici aussi le style est singulier. Et c'est d'autant plus attirant pour moi qui ne suis d'ordinaire pas très pull. Déjà la couleur est vraiment intéressante, et elle se mariera très bien avec le caban précédent et la pièce suivante. Mais ce n'est pas la raison première de mon attraction vers cette maille : ce qui me plait ici, ce sont ces bords-côtes contrastés, cette forme carrée et surtout ce col bien large qui peut s'envisager comme une alternative crédible au col roulé.

C'est un 100% laine britannique, et petit bémol, c'est à peu près tout ce que l'on pourra glaner comme informations techniques sur le site de la marque.

Sinon anglaise, on peut au moins espérer une confection européenne : c'est le cas de mon pantalon par exemple, made in Portugal. Et le prix est ici à peu près abordable. J'ai bien dit "à peu près" car cela reste un budget.

Pantalon en moleskine - Scavini

pantalon moleskine olive

J'ai découvert Julien Scavini à travers son livre Mode Men, très probablement à cause du jeu de mots avec la série Mad Men. Si certains parmi vous n'y entendent encore pas grand chose au vêtement et à sa technique , je vous invite chaudement à le lire : c'est complet, bien écrit et suffisamment simple pour bien comprendre les basiques du style et de la construction des pièces phares du vestiaire masculin.

Ce pantalon, je l'ai repéré il y a un petit moment déjà et j'aurais pu vous en parler plus tôt. Mais la patience a parfois du bon : il s'associe parfaitement aux deux autres pièces de cette sélection.

pantalon moleskine olive

Comme le dit la page de vente : "C’est le pantalon de campagne chic par excellence". C'est vrai, mais peut-être aussi un peu réducteur, quand bien même je suis d'origine rurale et que ça ne ferait probablement pas tâche sur les routes de Lesbois ou Gorron. Si par hasard vous êtes mayennais, c'est bien sûr le moment de vous manifester : un peu de solidarité !

Allez savoir pourquoi, ce pantalon me fait très fortement penser à un épisode de la série Amicalement Votre : Un Petit coin tranquille ou Chez nous selon les diffuseurs. Je vous laisse le redécouvrir à l'occasion : ces trois pépites et la tenue qu'elles composent feraient probablement merveille dans cet épisode.

Ce qui me fascine en tout cas ici : le mariage de la couleur olive et de cette matière si particulière qu'est la moleskine . C'est une toile de chez Brisbane Moss, et le pantalon dispose d'une coupe classique, S2 pour les habitués. Rien d'étonnant à ce que la moleskine ait longtemps été utilisée pour confectionner des vetements de travail : c'est une matière à la fois douce, chaude et solide. Ce pantalon sera donc un allié de choix, et une alternative possible aux pantalons en laine. A prix relativement doux.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.